Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure
Articles récents
Lire la suite

CONTRE LES RÉFORMES DES RETRAITES ET DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET POUR UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES, MOBILISATION GÉNÉRALE !

29 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

CONTRE LES RÉFORMES DES RETRAITES ET DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET POUR UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES, MOBILISATION GÉNÉRALE !
 
A l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, la manifestation a réuni 1 200 personnes à Évreux,  dans les rues du centre-ville contre la vie chère, contre la réforme des retraites prévue par Macron et pour une meilleure répartition des richesses.
En effet, dans un contexte d’inflation galopante où des millions de travailleur/euses sont tombé.esdans la pauvreté et sont venu.es rejoindre la dizaine de millions de pauvres, l’offensive capitaliste s’accélère.
La réforme des retraites, qui prétendument doit faire faire des économies, est en réalité une attaque contre notre classe sociale.  
La politique de Macron est un véritable rouleau compresseur qui veut s’attaquer à nos acquis sociaux et à notre capacité de résistance.
Macron vise la division de notre classe pour mieux masquer l’accaparement des richesses par quelques uns. Pour rappel, les milliardaires français ont vu leurs richesses augmenter de 86% de mars 2020 à octobre 2021. Avec 236 millards engrangés le budget de l’hôpital aurait pu être multiplié par quatre ou un chèque de 3500 euros aurait pu être distribué à chaque Français.e.
Alors que les prix augmentent et que la politique de Macron favorise les riches il est temps de reprendre la rue et exiger une autre répartition des richesses. 
Nos vies valent plus que leurs profits.
 
 
CONTRE LES RÉFORMES DES RETRAITES ET DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET POUR UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES, MOBILISATION GÉNÉRALE !
Lire la suite
Lire la suite

LE HUB, OU COMMENT MANIPULER L’HISTOIRE

26 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

Nous publions la tribune de notre ami Pierre qui révèle combien le fossé est grand entre les élu.es au pouvoir et les "petites mains" jamais citées, toujours ignorées, surtout si ces "petites mains" sont celles de travailleurs et de travailleuses syndiqué.es, militant.es, qui se sont battu.es pour une vie meilleure pour toutes et tous. 
 
Dans le genre, la plaquette consacrée à la « renaissance » du site de l’usine Philips/Polygram/Cinram est une réussite. Certes les hommes qui tiennent les rênes du pouvoir local, MM.Leroy et Priollaud, peuvent être satisfaits du résultat de leurs efforts. De là à ce que plus de la moitié de ces 64 pages soit consacrée à leur tresser des couronnes… C’est qu’ils n’ont pas eu la banale vision d’un « centre d’activités », ni d’un « pôle », encore moins d’une « plaque tournante », non. Nos édiles, à la pointe des « attentes du monde d’après », pour parler comme eux, ont voulu un « HUB (pour « Humain, Urbain et Business»), « écosystème unique » qui se trouve comme il se doit sur la « Seine-Eure avenue ». Enflure, boursouflure et cuistrerie. Mais ce n’est pas tout.
Car si les pages consacrées à l’histoire de l’implantation de Philips à Louviers et aux techniques de production sont bien faites et informatives, pour le reste, c’est l’histoire vue du point de vue de ceux qui ont toujours été du côté du manche. On s’empressera de m’objecter qu’il y a LA page 57, reproduction du reportage de La Dépêche qui avait suivi la journée du délégué CGT lors d’un baroud d’honneur en 2012 avant la mort de l’entreprise. Quel piètre alibi que cet hommage hypocrite, contredit par la tonalité de l’ensemble du document : et que je te cite les directeurs, des nostalgiques de la bonne ambiance et plus encore un homme qui a passé sa vie de salarié à leur servir de courroie de transmission, et sa vie de citoyen à s’activer à droite, avec le député Montagne, puis comme adjoint de Mme Proust, un ami politique du maire de Louviers et du président de la communauté d’agglomération. Faudrait-il croire qu’il n’a pas été possible de faire témoigner un.e seul.e ancien.ne de la CGT, de la cellule du PCF, du Comité d’action de Gauche ? Car iI est impossible d’imaginer que les rédacteurs n’aient pas été capables de mettre la main sur le moindre tract de la CGT, du PCF ou de la LCR-« A Gauche vraiment ! » puis du NPA, dans lesquels ils auraient pu retrouver la trace de nombre de conflits, de grèves (la première, menée par la CFTC et la CGT peu après les débuts de la production, fut suivie du licenciement de « meneurs »), ou simplement de dénonciation des cadences, du comportement des chefs ou de bien d’autres situations inadmissibles. Il y avait d’ailleurs fort peu d’ancien.nes de l’usine à l’inauguration, ce n’est certainement pas un hasard.
Pierre Vandevoorde
LE HUB, OU COMMENT MANIPULER L’HISTOIRE
Lire la suite

SOUTIEN AUX MOBILISATIONS EN IRAN

21 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

BUREAUCRATIE DANS LES SYNDICATS.

16 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

LA FRANCE DU TRAVAIL C’ EST LA DROITE.

14 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

La gratuité des transports en commun, plus que jamais d’actualité !

13 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

La gratuité des transports en commun, plus que jamais d’actualité !
Les décisions de l’Allemagne et de l’état espagnol l’ont mise sur le devant de la scène à une échelle
jusqu’alors inconnue, alors que la gratuité totale des transports en train, bus et tramway qui existe au
Luxembourg depuis 2020 est restée confidentielle.
C’est principalement pour lutter contre les effets de l’inflation que le gouvernement socialiste de l’État
espagnol rend les trains régionaux et de banlieue gratuits pour les quatre derniers mois de 2022, une
mesure qui concerne les grandes villes. La décision allemande d’un pass transports à 9 euros pour tous les
transports en commun à l’exclusion des trains grandes lignes était plus centrée sur les questions
environnementales. Si ce n’est pas la gratuité c’est une avancée considérable qui a eu un succès énorme,
52 millions de pass vendus, en plus des 10 millions d’abonnés habituels. Le bilan est sans appel : une
économie de 1,8 millions de tonnes de CO2, la diminution de la pollution de l’air de 6 % et des bouchons
routiers dans la plupart des villes et une utilisation plus importante dans les territoires à faible revenus. Le
débat est ouvert pour rendre la mesure permanente.
En France une quarantaine de villes ont d’ores et déjà instauré la gratuité
[1]
. La dernière en date est Morlaix. D’autres l’ont
mise en place les week-end, comme à Nantes, avec une fréquentation en hausse de 15 %. Montpellier qui prévoit la
gratuité totale en 2023 pour concilier pouvoir d’achat et décarbonatation des transports, l’a également initiée le week-end
et l’étend à diverses catégories. Comme toujours ces mesures de tarification sociales ont une limite, elles ne s’appliquent
qu’à celles et ceux qui font les démarches (50 % des concerné-e-s). Malgré cela, les déplacements des jeunes de moins de
18 ans ont augmenté de 70 %. Partout le bilan est le même. Lorsque l’offre de transports est adaptée aux besoins de la
population et que la gratuité est mise en place, la fréquentation augmente, jusqu’à doubler en quelques années.
Le débat s’invite dans les agglomérations les plus polluées aux particules fines et autres gaz toxiques
[2]
concernées par les
Zones à Faible Émission (ZFE) instaurées par la loi mobilités de 2018 Excluant les véhicules les plus anciens, ce qui limite
les contraintes à celles et ceux qui n’ont pas les moyens de changer de véhicule, qui sont rejetés loin de
leur lieu de travail et des centres villes par le montant des loyers, la mesure est discriminatoire et
injuste socialement. Elle est aussi inefficace. Les aides gouvernementales et locales pour acheter des véhicules
« propres » sont catastrophiques pour le réchauffement climatique : entre le bilan carbone de la destruction d’un véhicule
ancien et la construction d’un véhicule neuf, pour avoir un bilan carbone positif, il faut rouler ... 300 000 km. Sans
compter que les véhicules électriques polluent aussi, plus de 40 % des particules fines émises par les
véhicules provenant de l’usure des pneus et des freins.
Là encore, la seule solution efficace, c’est le développement au travers d’investissements massifs de
transports en commun, pour qu’ils soient rapides, de qualité, accessibles et bien raccordés aux autres
mobilités et bien sûr leur gratuité totale. C’est la seule manière pour répondre efficacement aux défis
sociaux, climatiques et sanitaires. Aujourd’hui, et vite !
Patrick Le Moal

[1]Voir la carte sur le site http://www.obs-transport-gratuit.fr/
[2]Rappelons que la pollution tue 48 000 personnes chaque année en France

La gratuité des transports en commun, plus que jamais d’actualité !
Lire la suite

SOBRIÉTÉ À LA SAUCE MACRON.

13 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

Sobriété à la sauce Macron.

Il suffit que Macron s’empare d’une idée pour lui faire perdre toute signification : la démocratie
de la convention citoyenne, la planification écologique et aujourd’hui la sobriété.
Dans son discours du 14 juillet, Macron proclamait : « On doit rentrer collectivement dans une
logique de sobriété (....). On va préparer un plan pour se mettre en situation de consommer
moins. ». ça claque ! Mais dès qu’il précise ça fait pschitt : « On va essayer de faire attention
collectivement, le soir aux éclairages quand ils sont inutiles » !
« on va demander à tous nos compatriotes de s'engager ». On comprend que c’est à nous de
faire attention, qu’il n’est question que de comportements.
Et quand il annonce « un plan pour les administrations publiques » et « un plan de sobriété et
de délestage avec nos entreprises » on reste dans la même logique de changement des
comportements : baisser le chauffage, changer les « habitudes » des salarié.es en matière de
mobilité... Avec une bonne dose de greenwashing, les véhicules électriques occupant une
place de choix, comme s’ils ne consommaient ni énergie ni matière première ! Évidemment il
n’est pas question d’imposer quoi que ce soit aux entreprises, ni objectif chiffré ni contrainte ,
tout se négociera (éventuellement avec les « partenaires sociaux » et gageons qu’il s’en
trouvera pour s’engouffrer dans ces parlotes inutiles !)
La grande distribution s’est précipitée pour jouer les bons élèves. Elle annonce « une stratégie
forte » de réduction de sa consommation d'énergie à partir de l'automne. Si la situation n’était
pas si dramatique on éclaterait de rire tant les mesures prévues - extinction des enseignes
lumineuses dès la fermeture, réduction de l'éclairage, baisse de la température - sont
dérisoires au regard de la responsabilité écrasante de ce secteur dans le gaspillage alimentaire
et la déforestation.
Leur sobriété n’est décidément pas la notre.
C’est qu’il y a arnaque dès le départ, quand Macron parle de sobriété, même s’il fait une
référence à la « nécessité d’accélérer la réponse au réchauffement climatique » (difficile à
ignorer cet été !), ce n’est pas son problème, il s’agit tout au plus de répondre à la menace de
pénurie de gaz en provenance de Russie Russie et aussi à la faillite du mode de production
électrique français.
On est loin de la sobriété évoquée par le GIEC qui concerne outre l’énergie, les matériaux, le
sol, l’eau... Comme l’explique Yamina Saheb experte du GIEC, « La sobriété n’est pas
l’austérité ! Bien au contraire, les politiques de sobriété préservent l’accès pour tous aux
services essentiels en éliminant les consommations superflues des plus aisés. (...) les citoyens
ne pourront avoir des comportements sobres que si, et seulement si, les politiques publiques

mettent d’abord en place les solutions nécessaires pour que les activités essentielles au bien-
être de tous se déroulent dans le respect des limites planétaires. » Dans ce sens notre sobriété

implique la gratuité des transports publics, l’arrêt des projets, productions et activités inutiles, la
réduction du temps de travail, un plan d’isolation des logements, la gratuité de l’eau et de
l’énergie pour les besoins de base... autant de mesures qui choisissent résolument les
urgences sociale et écologique face aux profits et à la surconsommation des riches.

SOBRIÉTÉ À LA SAUCE MACRON.
Lire la suite

SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE: QUELLES SOLUTIONS CONCRÈTE?

10 Septembre 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>