Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure
Articles récents

LA PANDÉMIE DE L'AGROALIMENTAIRE.

20 Mai 2022 , Rédigé par NPA 27

 

La consommation de pizzas surgelées Buitoni Fraich’up contaminées par la bactérie E.Coli a provoqué
une insuffisance rénale chez 14 personnes. Deux enfants sont morts. L’activité de l’usine de Caudry
dans le Nord (200 salariéEs) a été stoppée par le préfet il y a plus de 6 semaines.
Ce n’est que le 12 mai qu’une information judiciaire a été ouverte. Tard, très tard pour les constats
d’insalubrité... Il est cependant intéressant de noter les mots des magistrats : « ...tromperie sur une
marchandise entraînant un danger pour la santé de l’homme ou de l’animal, exposition ou vente de de
produit alimentaire servant à l’alimentation falsifié ou corrompu et nuisible à la santé, mise sur le marché
d’un produit dangereux pour la santé et mise en danger d’autrui. »
Justice très lente...
L’émotion est immense. L’affaire fait scandale. Des photos sont virales. Et l’impression de répétition
s’impose : Buitoni a été mis en cause plus d’une fois déjà, mais aussi les chocolats Ferrero-Kinder, mais
aussi Lactalis. L’affaire des salmonelles chez Lactalis (2017) n’est toujours pas jugée. On peut parler
d’une quasi impunité de fait des grands groupes de l’agro-business.
Faire profil bas un moment
Et quand ils sont sous les feux d’une actualité dramatique, leur armada d’avocats organise une
communication de crise : « le pire serait de ne rien dire ». « Il faut communiquer sur les rappels, adopter
de nouveaux codes sanitaires, faire profil bas sur le reste ». « Surtout ne pas donner l’impression de ne
rien faire ». En ne changeant rien ou si peu...
Ambiance lourde à l’usine de Caudry
La presse rapporte qu’il n’est pas simple d’obtenir un témoignage d’une personne y travaillant. Ce constat
n’est pas très étonnant. Terrible aussi car il met en lumière la parole entravée de personnes pour qui le
salaire lié à cet emploi est vital alors qu’elles sont les mieux placées pour dire la réalité de la production.
Certain.e.s ex salarié.e.s ont pourtant témoigné de l’insalubrité chronique dans cette usine. Le site
Reporterre rapporte les paroles de Maryse Treton, responsable de la fédé agroalimentaire de la CGT :
« L’objectif, c’est de diminuer tous les temps qui ne sont pas la production. La maintenance préventive, le
nettoyage sont souvent réduits au strict minimum. Ils tirent sur toutes les cordes, donc fatalement, ça finit
par craquer ». Signalons aussi que de 2012 à 2022, 442 postes ont été supprimés à la Répression des
fraudes.
Sortir de l’agro-industrie
Ce système a une très forte cohérence, c’est à la fois la recherche du profit maximum et la fuite en avant
dans la quantité au prix le plus bas. Et ce qui est produit est de piètre qualité nutritive. C’est
l’envahissement de toutes les activités par un machinisme effréné, l’artificialisation des sols et
l’appauvrissement des terres cultivées. Paradoxalement, toute la filière agroalimentaire s’accompagne
d’un hygiénisme que ne viennent pas contredire les scandales comme celui des pizzas Buitoni. Mais
l’hygiénisme, d’aucune manière, n’est synonyme de santé ! L’agro-industrie a généré les fléaux mondiaux
de l’obésité et du diabète.
Dissidence à Agro Paris Tech le 10 mai (1)
Huit apprenti.e.s ingénieur.e.s sont allé.e.s droit au but lors de la remise des diplômes: « Nous pensons
que l’innovation technologique ou les start-up ne sauveront que le capitalisme », « Nous ne voulons pas
faire mine d’être fières et méritantes d’obtenir ce diplôme à l’issue d’une formation qui pousse
globalement à participer aux ravages sociaux et écologiques en cours », « Nous ne voyons pas les
sciences et les techniques comme neutres et apolitiques », « Nous ne croyons ni au développement
durable, ni à la croissance verte, ni à la transition écologique [...] ». La radicalité d’un appel à la
« bifurcation » absolument bienvenue !
Sécu de l’alimentation : que le débat s’ouvre
Pour mettre en échec la force destructrice de l’agriculture productiviste, nous n’avons d’autre choix que
d’opposer la radicalité d’un système au service du vivant en général et de l’humanité en particulier. Nous
mettons en discussion, avec d’autres forces (3), la « sécurité sociale de l’alimentation », système

universel, projet macro-économique. Pour parvenir au basculement complet vers une agriculture et une
alimentation bio, il faut des financements immenses et pérennes à l’opposé de tout objectif de profit, donc
indépendants des « apporteurs de capitaux », des « investisseurs », des « banques ». Sur le modèle du
Régime général de la Sécu, une cotisation sociale « alimentation » peut remplir cette fonction de
financement. Toute personne vivant sur le territoire serait alors détentrice d’une carte « Sécu de
l’alimentation » créditée de 100€/mois à faire valoir auprès des paysan.ne.s agrémentés. La campagne
des législatives, où il est tant question de la nécessité de ruptures écologique et sociale peut être le bon
moment pour lancer ce débat en grand !


1) AgroParisTech est l’institut national des sciences et industries du vivant et de l’environnement, fondé en 2007, sous tutelle des ministères en charge de l’agriculture et de
l’enseignement supérieur est une grande école d'ingénieurs.
2)https://www.youtube.com/watch?v=SUOVOC2Kd50 ou le texte reproduit sur le site de Reporterre :
https://reporterre.net/Desertons-des-jeunes-ingenieurs-appellent-a-refuser-les-jobs-3)destructeurs https://securite-sociale-alimentation.org/

 

Dessin Agoravox.

Dessin Agoravox.

Lire la suite

BORNE PREMIÈRE MINISTRE: MOBILISONS-NOUS!

20 Mai 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

LE RACISME TUE!

17 Mai 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

LÉGISLATIVES DANS L'EURE: DÉCLARATION DU NPA27

9 Mai 2022 , Rédigé par NPA 27

LÉGISLATIVES DANS L'EURE: DÉCLARATION DU NPA27

Le NPA s'est engagé, dès l'invitation de LFI, y compris localement, dans les discussions pour trouver un accord autour du programme de l'Union populaire. Nous avons ainsi reconnu le travail efficace fait par les militants et militantes de LFI dans la campagne présidentielle qui a permis non seulement à Jean Luc Mélenchon d'obtenir 22% des suffrages, mais aussi de mobiliser les jeunes, les classes populaires et dans les quartiers, là où depuis longtemps l'abstention domine.

Le bon score de JLM est un levier pour reconstruire, à gauche, une vraie opposition à Macron et à l'extrême droite, mais aussi pour mettre sur pied un projet émancipateur, social et écologique qui réponde aux enjeux et aspirations qui s'expriment dans le pays, dans les élections et dans les luttes.

Le NPA a accepté les règles fixées par LFI et 4 camarades ont discuté au cours de 5 réunions. LFI a proposé dès le départ une base de programme qui nous convenait (retraite à 60 ans, abrogation de la loi El Khomri...) et 13 circonscriptions dont 2 éventuellement « gagnables ». Avoir 2 députés sur 577 nous convenait.

Une majorité de camarades du NPA s'est investie, localement, comme nous ici, dans des réunions unitaires pour échanger sur la situation, cherchant à construire des candidatures possiblement victorieuses, sur la base du programme de LFI. Nous avons même accepté que le national dicte ses conditions de répartitions, si c'était le prix à payer pour parvenir à une union.

Au fur et à mesure, les discussions ont changé. L'arrivée du PS dans le cercle des négociations a modifié le fond de la discussion. Sans retour critique sur le quinquennat Hollande et la politique menée, un minimum auquel on se serait attendu pour donner des garanties sur la sincérité des intentions et chasser tout soupçon de manœuvres électoralistes pour sauver un groupe un l'assemblée, le PS a poussé LFI « sur la droite » et fait modifier certains points de l'accord qu'il a signé. Exemples sur les retraites, sur la désobéissance aux traités européens, sur le SMIC... Nous regrettons que l'accord signé entre EELV, le PCF et LFI ait été modifié. Nous regrettons que LFI ait changé ses propositions concernant le NPA. De 13 circonscription dont 1 gagnable en Gironde nous sommes arrivé.es à 5 circonscriptions dont aucune gagnable. La proportionnelle pour la répartition des circonscriptions qui devait s'appliquer fut abandonnée à notre détriment, en revanche à l'avantage du PS . C'est un signal qui nous a été lancé et nous l'avons pris comme tel.

C'est avec un grand regret que le NPA a décidé de quitter l'accord national, vu son évolution. Néanmoins, nous nous sommes engagé.es à appeler à voter et soutenir, y compris de façon militante, les candidat.es de gauche de rupture de la NUPES, face auxquels nous ne présenterons pas de candidat.es.

Lire la suite

ÉLECTIONS DU MOIS DE JUIN: DÉCLARATION DU NPA.

6 Mai 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

ET MAINTENANT, BATTRE LA POLITIQUE DE MACRON ET DE L'EXTRÊME DROITE.

28 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Internationalisme, #Luttes, #NPA27

 

Le 1er mai, c'est la journée de la lutte des travailleurs/euses du monde entier. A Evreux, comme ailleurs, il était important d’être là
pour commémorer cette fête, mais aussi et surtout pour montrer que nous sommes prêts pour construire une riposte contre "Lepen la haine et Macron la banque."                                                                                                                                                                Nous avons donc défilé pour rappeler que des travailleurs/euses à l’international se sont battues et se battent  pour des acquis sociaux et des droits, parfois aux périls de leurs vies.
C’est bien un" tous ensemble" qu’il faudra construire, une unité de classe sur des bases communes et exiger un vrai partage des richesses et une planification écologique.
On l’a vu lors des confinements, ce sont les métiers les moins bien payés et considérés qui font tourner la société. Nous sommes les 99% et sans nous rien ne tourne.
Et puis il faut exiger l’expropriation des grands groupes de l’énergie 
(Total, Engie etc), de l’eau (Veolia), du secteur bancaire, pour
réorienter les dividendes et profits vers des dépenses justes, utiles au plus grand nombre, comme par exemple pour rendre les transports gratuits, pour faire face à la hausse des prix et aux enjeux climatiques.                                                                                Ce n'est qu'un début, continuons le combat!

 
ET MAINTENANT, BATTRE LA POLITIQUE DE MACRON ET DE L'EXTRÊME DROITE.
Lire la suite

SOUTENEZ UNE ORGANISATION DE GAUCHE ANTICAPITALISTE EN UKRAINE!

28 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>