Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles récents

Air France, solidarité

22 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27

Air France, solidarité

Air France, solidarité

Un beau rassemblement à proximité de l'Assemblée nationale en soutien aux 5 salariés d'Air France mis en examen suite aux bousculades à l'occasion du Comté central d'entreprise, le 5 octobre. Parmi les 2000 manifestantEs, une large majorité de salariéEs d'Air France, toutes professions réunies. Pilotes, hôtesses, personnels au sol échangent leurs colères avec les militantEs venuEs les soutenir. Une colère alimentée par le rappel des mises en examen, des sanctions et surtout le maintien de l'annonce le matin même devant le CCE de 1000 suppressions de postes dans le cadre du « plan A à l'origine de la mobilisation des salariéEs de la compagnie.

De nombreuses délégations venues des quatre coins de l'Ile de France sous les banderoles et les drapeaux de la CGT, de Solidaires, de FO, de l'UNSA , quelques délégations de régions proches dont les militantEs CGT de Renault Cléon. Après les interventions de tous les syndicats de l'entreprise, les représentants des confédérations ont réaffirmé leur soutien à celles et ceux d'Air France, contre les suppressions d'emplois, contre répression. Le rassemblement s'est terminé par des prises de paroles des organisations politiques LO, Nouvelle Donne, Front de Gauche et PCF et une mention particulière pour Olivier Besancenot, porte-parole du NPA , ovationné pour les interventions dans les médias en défense inconditionnelle des otages contre les patrons voyous et leurs adjoints sans chemises.

Lire la suite

A 13 : signez la pétition : "La sécurité avant tout !"

22 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27

A 13 : signez la pétition : "La sécurité avant tout !"

"La sécurité avant tout !"

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N48274

Pour: Maître Verdier, avocat à Louviers (Eure)

Mesdames, Messieurs,

Comme vous le savez, la sortie 20 de l'autoroute A13 est extrêmement dangereuse du fait de sa très faible distance et d'aménagements qui n'ont pas été réalisés par la SAPN.

Nous ne l'acceptons plus et avons engagé une action en justice contre cette société avec notre avocat Maître Verdier (de Louviers - 27). Nous avons donc porté plainte collectivement pour mise en danger imminent de la vie d'autrui à la gendarmerie de Pont de l'Arche mardi 6 octobre 2015.

Nous voulons que cette action d'intérêt général soit la plus large possible.
Si, comme nous, vous êtes excédés des longues files d'attente tout au long de la journée, si vous n'acceptez plus d'avoir peur de l'accident et si vous jugez que la SAPN se doit d'assurer la sécurité pour les usagers que nous sommes, alors rejoignez-nous !

Aimez cette page et plus encore, adressez-nous par message votre nom, votre prénom pour que nous puissions ajouter votre plainte à notre liste d'usagers mécontents mais responsables.


Les signataires

Lire la suite

CONTRE LA GUERRE, POUR LE CLIMAT, 
LE NPA PROPOSE UN SAMEDI 7 NOVEMBRE MILITANT A LOUVIERS

21 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27

CONTRE LA GUERRE, POUR LE CLIMAT, 
LE NPA PROPOSE UN SAMEDI 7 NOVEMBRE MILITANT  A LOUVIERS

CONTRE LA GUERRE, POUR LE CLIMAT, LE NPA PROPOSE UN SAMEDI 7 NOVEMBRE MILITANT A LOUVIERS

A prendre en tout ou en parties:

-à 11h sur le parvis de l’église: ce traditionnel « contre-11 novembre » nous donnera l’occasion, 101 ans après le début de la boucherie impérialiste, de dénoncer les ventes d’avions et de matériel militaire aux sanguinaires cheikhs du pétrole et à la brutale dictature militaire d’Egypte. Nous dirons non aux bombardements en Syrie qui préservent les bourreaux du régime Assad sans porter de coups efficaces aux barbares de Daesh. Des armes efficaces, les combattants de l’opposition laïque en auraient eu bueb besoin depuis 3 ans, mais tous les gouvernements "démocratiques" les leur ont refusées !

On chantera « la butte rouge », « le déserteur », « la chanson de Craonne » entre des prises de parole. Le PCF de Louviers, la LDH et la Libre pensée seront avec nous.

-à partir de midi, apéro, puis repas-partage, on apporte du sucré ou du salé, et ses couverts (le lieu sera précisé)

-13h, remue-méninges. Nous avons choisi le thème du "climat" pour avoir un moment de réflexion et d’échanges afin d'aider chacune et chacun dans les discussions pour convaincre que sans sortie du capitalisme, il n’y a aucune chance d'éviter le basculement climatique. Nous voulons aussi préparer les mobilisations à venir pendant la COP21, en particulier la montée nationale à Paris du samedi 12 décembre. Plan de l’exposé introductif, par une membre de la commission nationale écologie du NPA :

I) la crise climatique :

- sa réalité : quelques données pour avoir une idée de l'urgence de la question climatique.

- les causes du réchauffement et pourquoi ça s'accélère.

- les effets et les conséquences (la question des réfugiés climatiques)

II) les réponses des uns et des autres (des verts à la droite)

III) nos réponses écosocialistes appliquées à différents domaines : le logement, l'énergie (nucléaire, voiture électrique), l'agriculture, les transports.

IV) Ecologie et emploi : comment défendre l'interdiction des licenciements et en même temps se battre pour supprimer les productions inutiles, dangereuses, nuisibles, polluantes...?

Inscrivez-vous par mail auprès de piervand@wanadoo.fr ou au 06 88 16 08 65

Lire la suite

AIR FRANCE : FAIRE PARTOUT COMME A LOUVIERS, IL FAUT UN MUR DE SOLIDARITE !

20 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27

AIR FRANCE : FAIRE PARTOUT COMME A LOUVIERS, IL FAUT UN MUR DE SOLIDARITE !

Décision prise dans l'urgence samedi matin, et c'est une bonne cinquantaine de personnes qui a défilé du Palais de justice au parvis en soutien aux salariés d'Air France poursuivis pour avoir déchiré la chemise du DRH alors que 2900 suppressions de postes sont prévues! Soutien inconditionnel face à la violence des licenciements. Soutien indéfectible face à la criminalisation de celles et ceux qui relèvent la tête, qui refusent le mépris et l'arrogance patronale, qui défendent leur gagne pain. Ce rassemblement organisé par l'union locale CGT, la LDH, le NPA, le PCF et le "collectif Maintenant ça suffit" a permis, à travers les prises de parole, de réaffirmer le nécessaire arrêt des poursuites et du plan de suppressions d'emplois qui heurte les salariés d'une entreprise, cinquième groupe mondial, qui fait des profits et dont les 10 plus gros salaires ont augmenté de 19% en deux ans. Construisons un mur de solidarité autour des salariés : nous sommes comme les Air France!

Lire la suite

Conférence sociale : la mascarade

19 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27

Conférence sociale : la mascarade

Alors que la question principale des mois à venir est le projet du gouvernement d'engager, à partir des propositions du rapport Combrexelle, une vaste réforme pour changer la nature du code du travail et transformer la fonction de la négociation collective, cette question n'est pas à l'ordre du jour de la conférence sociale du 19 Octobre. Pourtant les questions en jeu autour du droit du travail et de la négociation sont très importantes, car le Gouvernement et le Medef entendent franchir un seuil qualitatif dans la dérèglementation.

Le Code du travail avec ses 3000 pages serait devenu trop complexe, obscur et inquiétant. Il faudrait donc valoriser la négociation collective comme un levier efficace de progrès et d'innovation. Mais le mot "simplification" dissimule .... la dérèglementation.

Le droit du travail n’a jamais été aussi complexe que depuis que se sont multipliées les possibilités de dérogations à la loi en faveur du patronat. L'offensive de dérèglementation a contourné les principes en les vidant progressivement de sens. Ainsi le principe de faveur, qui prévoit que les accords d'entreprise ne peuvent être que plus favorables aux accords de branche, eux-mêmes plus favorables à la loi, est consciencieusement détricoté depuis 1982. S'accumulent les exceptions, les cas particuliers, les possibilités de dérogations. Le rapport propose d'amplifier encore la place de la négociation, alors que c'est elle qui complexifie le droit applicable. Le but n'est donc pas de simplifier le droit du travail. Il est de mettre en cause la légitimité de la loi, de liquider définitivement le principe de faveur.

Le mot "démocratie sociale" masque le pouvoir patronal sur l'élaboration des textes applicables, car il faut cacher qui est responsable des reculs sociaux. La "baisse de compétitivité des entreprises" est convoquée pour imposer des objectifs de rendements toujours plus inaccessibles, des "efforts" sur les salaires, la durée du travail. Cela dans un pays où la part des revenus détenus par les 1% les plus riches est passée de 7 à12% entre 1980 et 2010. Mais qui va prendre les mesures ? C'est là qu'entre en jeu la fameuse "démocratie sociale". Ce n'est pas la loi, ce n'est pas l'Etat, ce ne sont pas les patrons : ce sont les "partenaires sociaux" qui vont décider "démocratiquement" de faire travailler plus pour le même salaire, de flexibiliser le travail, et d'engager toutes les régressions sociales.

Or l'entreprise n'est pas un lieu de démocratie et de liberté. Dans la fonction publique où le gouvernement applique sa réforme malgré le fait qu'elle n'ait pas été approuvée par les syndicats représentant la majorité des personnels, à Air France où la négociation vise non pas à répartir les profits de cette compagnie, mais à imposer aux pilotes de travailler plus pour le même salaire !

C'est élégamment exprimé dans le Rapport Combrexelle : "La question de fond est posée aux organisations syndicales : considèrent-elles que, par nature, la négociation collective est un instrument distributif d'augmentation des salaires, de réduction du temps de travail, d'amélioration des conditions de travail? Ou admettent-elles qu'elle peut être aussi un instrument adapté dans un contexte de crise économique et sociale ?".

Négociation : de quoi parle-t-on ?

Le rapport de force obtenu par la lutte permet d'imposer des avancées. Mais la négociation à froid donne aux employeurs non seulement le pouvoir de blocage, mais les moyens d'imposer des reculs sociaux en amenant les syndicats à négocier le pistolet du licenciement sur la tempe, violence silencieuse insupportable. Le but du gouvernement est d'imposer une modification fondamentale de la place de la négociation collective en faveur du patronat.

Le rapport Combrexelle va même jusqu'à prévoir qu'un accord collectif puisse primer sur "l'intérêt individuel" du salarié concrétisé par son contrat de travail.

Sont donc remis en cause tant les acquis collectifs des salariés que les avantages individuels des contrats de travail.

Il faut défendre l'existence de protections légales qui permettent de protéger d'une concurrence outrancière et assurent un minimum d'égalité entre toutes et tous. Ces protections sont des choix politiques qui concernent toute la société, la convention collective ayant une légitimité complémentaire, un droit des salarié-e-s pour la défense de leurs intérêts, et non une machine au service des employeurs.

Version abrégée d'un article de Patrick Le Moal sur le site du NPA national

Lire la suite

JAURES, FACE AU MINISTRE DE L'INTERIEUR CLEMENCEAU, LE DISAIT DEJA EN DEFENSE DES GREVES DE 1906

18 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27

JAURES, FACE AU MINISTRE DE L'INTERIEUR  CLEMENCEAU,  LE DISAIT DEJA EN DEFENSE DES GREVES DE 1906

"Le patronat n’a pas besoin, lui, pour exercer une action violente, de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses ! Quelques hommes se rassemblent, à huis clos, dans la sécurité, dans l’intimité d’un conseil d’administration, et à quelques-uns, sans violence, sans gestes désordonnés, sans éclat de voix, comme des diplomates causant autour du tapis vert, ils décident que le salaire raisonnable sera refusé aux ouvriers ; ils décident que les ouvriers qui continueront la lutte seront exclus, seront chassés, seront désignés par des marques imperceptibles, mais connues des autres patrons, à l’universelle vindicte patronale. Cela ne fait pas de bruit ; c’est le travail meurtrier de la machine qui, dans son engrenage, dans ses laminoirs, dans ses courroies, a pris l’homme palpitant et criant ; la machine ne grince même pas et c’est en silence qu’elle le broie"

Lire la suite

Levée immédiate des poursuites et des procédures disciplinaires à l’encontre des salarié-e-s d'Air France !

18 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27

Levée immédiate des poursuites et des procédures disciplinaires à l’encontre des salarié-e-s d'Air France !

Levée immédiate des poursuites et des procédures disciplinaires à l’encontre des salarié-e-s d'Air France !

Rassemblement unitaire mardi 20 octobre à 17h30

devant le tribunal de Louviers

Le samedi 17 octobre ont eu lieu devant des dizaines de préfectures du pays des rassemblements pour dénoncer la manière dont les manifestant-e-s d'Air France ont été traités dans "l'affaire de la chemise" et la justice de classe.

La mobilisation continue !

Près de 23 000 signatures sur la pétition lancée par la CGT-archives nationales:

https://www.change.org/p/premier-ministre-p%C3%A9tition-lib%C3%A9ration-des-6-d-air-france-halte-aux-poursuites?recruiter=402245028&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

On continue mardi à Louviers, dans l'unité

Le lundi 12 octobre 2015, six salariés d’Air France ont été arrêtés à leur domicile comme de vulgaires trafiquants de drogue par les policiers de la police de l’air et des frontières (PAF). Ils sont maintenant onze de plus, poursuivis pour des « violences volontaires en réunion » et « entrave au déroulement d’un comité d’entreprise », des faits commis le 5 octobre dernier et passibles de cinq ans de prison.

De quoi seraient-ils coupables ? D’avoir laissé exploser leur colère parce que leur vie et celle de leur famille est en danger ? D’avoir dit non aux 2 900 licenciements secs annoncés par la Direction ? Plutôt que de mesures Macron et de criminalisation, c'est de droits nouveaux et d'écoute de leurs revendications que les salarié-e-s ont a besoin !

Ne laissons pas faire !

Liste provisoire des signataires:

Union locale CGT - Ligue des Droits de l'Homme - NPA - "Maintenant ça suffit !" - PCF - ....

Nous vous invitons à participer à ce rassemblement sous la forme que vous déciderez. Nous aurons un mégaphone à la disposition de qui voudra s'en servir.

Rendez-vous mardi 20 octobre à 17h30

devant le tribunal de Louviers, symbole d'un lieu de justice.

Puis nous irons devant l'église, sur le Parvis

Lire la suite

AIR FRANCE: LE FN, GRANDE GUEULE CONTRE LES IMMIGRES, FAIT DE LA LECHE AUX PATRONS

17 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS, #Antiracisme

Le FN a visage découvert: «  le pourrissement de la situation va se traduire inévitablement par des débordements de plus en plus nombreux, comme l’agression ce jour de membres de la direction d’Air France, acte aussi inadmissible que condamnable ». Marine Le Pen, le 05 Octobre 2015.

Le FN a visage découvert: «  le pourrissement de la situation va se traduire inévitablement par des débordements de plus en plus nombreux, comme l’agression ce jour de membres de la direction d’Air France, acte aussi inadmissible que condamnable ». Marine Le Pen, le 05 Octobre 2015.

Lire la suite

Vu sur le compte Tweeter de O.Besancenot

15 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Dessin envoyé par Xavier Mathieu à Olivier Besancenot après son passage à Canal + en défense des salariés d'Air France

Dessin envoyé par Xavier Mathieu à Olivier Besancenot après son passage à Canal + en défense des salariés d'Air France

Lire la suite

[Pétition] Traitez en bio les vignes situées près des écoles ! #StopPesticides

14 Octobre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #Santé, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Ainsi la viticulture française occupe-t-elle 3.6% de la surface agricole mais utilise à elle seule 20% des pesticides employés en France ! La vigne est traitée une douzaine de fois, au rythme d'un traitement tous les 10-14 jours, entre le 20 avril et le 10 septembre. 80% des pesticides utilisés sont des fongicides,dont certains sont classés cancérigènes possibles.

Salariée agricole devenue lanceur d'alerte sur les pesticides suite au décès de mon frère d'un cancer, alors qu'il travaillait depuis plus de trente ans dans les vignes, j'ai mené des actions locales pour sensibiliser professionnels et particuliers aux dangers de ces bombes chimiques à retardement, plus particulièrement sur les enfants.

En effet, les cancers pédiatriques augmentent, parmi lesquels des tumeurs cérébrales, des leucémies...

Villeneuve (33), mai 2014, les élèves d'une école située à proximité de vignes sont victimes d'une intoxication aigüe, suite à l'épandage de pesticides (http://www.leparisien.fr/bordeaux-33000/epandage-de-pesticides-malaises-en-serie-dans-une-ecole-primaire-de-gironde-14-05-2014-3841735.php).

05 août 2015, publication d"un rapport de l'ARS et de l'INVS suite à 9 cas de cancers pédiatriques dans le sauternais, dont 4 sur la commune de Preignac, dont l'école est située à quelques mètres d'une parcelle de vignes (https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=8&cad=rja&uact=8&ved=0CEgQFjAHahUKEwjBk6TC35TIAhWEWxQKHSR4Aeo&url=http%3A%2F%2Fopac.invs.sante.fr%2Fdoc_num.php%3Fexplnum_id%3D10089&usg=AFQjCNE65N64mZm31bg_dHnZnCsi2WBjvA&sig2=DxIQ9EyCixdgmHz_P8O7lA).

Les faits remontent à novembre 1999. Lucas avait 5 ans et demi. Nous vivions depuis 2 ans environ à Preignac, petit village du sud-gironde, faisant partie intégrante de l’appellation Sauternes-Barsac.. Alors que Lucas traverse une période inflammatoire (rhinopharyngite ou angine/bronchite...)....Le verdict tombe : Leucémie aigue lymphoblastique.Toute l’insouciance, la naïveté, s’envolent d’un coup. Remplacés par la terreur, l’incompréhension, la confusion, la culpabilité, la prostration, les questions…(http://infomedocpesticides.fr/2015/09/26/itineraire-dun-enfant-blesse/)

Que ce soit l'arrêté préfectoral du 23 juin 2014 ou la loi sur l'avenir de l'agriculture votée à l'automne 2014, la législation se limite actuellement à l'interdiction de l'application de pesticides pendant que les enfants sont dans l'enceinte de l'établissement scolaire, ou à l'installation de filets anti- pesticides dont l'efficacité reste à prouver, ou de barrières végétales. Aucune de ces mesures ne supprime l'exposition, la ligne de conduite des pouvoirs publics et de la profession étant de chercher quelle est la meilleure parade pour tenter de limiter cette exposition, sans envisager de la supprimer. Or, toute exposition aux pesticides, qui plus est lorsqu'il s'agit d'enfants, est dangereuse pour la santé, à court et long terme (http://www.inserm.fr/content/download/72644/562893/file/DP_EC_pesticides_12062013.pdf). Lorsque des pesticides sont appliqués sur les vignes proches, quelques heures maximum avant l'arrivée des enfants, ces derniers pénètrent dans une zone imprégnée de résidus de pesticides, bien avant le terme du délai de ré-entrée appliqué aux salariés agricoles. A l'heure où le ministère de l'agriculture envisage justement de faire porter les Equipements de Protection Individuelle à tous les salariés durant toute la saison de traitement, il est temps de prendre des mesures de protection à l'égard de nos enfants.

Je cite l'exemple de la viticulture mais toutes les cultures sont problématiques dés lors qu'elles sont traitées avec des pesticides. 

Traitement uniquement avec des produits homologués pour l'agriculture biologique et en dehors de la présence des enfants, de toutes les zones agricoles situées le long des écoles et des infrastructures sportives et culturelles.

Mesures qui ne viendraient pas compromettre la survie économique de l'agriculture, mais sont aujourd'hui gage d'une cohabitation sereine entre le monde agricole et ses concitoyens.

Pour exemple, la Charte qui fut signée le 02 mai dernier à Listrac-médoc, commune de 2500 habitants et 700 hectares de vigne, entre le château Liouner propriété de Mr Pascal Bosq, Marie-Lys Bibeyran et les associations de parents d'élèves (http://t.co/aIpyOql88s?fb_ref=Default). Par cette Charte, Mr Bosq s'est engagé à traiter en Bio ses parcelles jouxtant l'école maternelle, le stade et la salle socio culturelle et uniquement en dehors de la présence des enfants.

Nos enfants doivent être protégés des effets des pesticides sur leur organisme en formation, pour cela ils ont besoin de notre mobilisation.

Pétition réalisée avec le soutien de

l'Alerte Médecins Pesticides  AMLP , 18, rue Séverine 87000 LIMOGES

 

SIGNEZ ET PARTAGEZ CETTE PETITION ICI !

Lire la suite