Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles récents

TROIS RAISONS POUR LESQUELLES VOUS VOTEREZ POUTOU? REPONSES DE NOTRE CAMARADE PATRICK DUPIN A "L'IMPARTIAL"

19 Avril 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NPA 27

Je voterai  Philippe POUTOU parce que lui connaît la vie de millions de salarié-e-s, chômeurs, jeunes ou retraité-e-s. Lui va  tous les jours au boulot. Lui connaît les conditions de travail qui se dégradent. Lui se bat en ce moment, avec d’autres, pour empêcher la fermeture de sa boîte. On a connu ça dans la vallée de l’Andelle. Un combat comme chez M-real, où le NPA était en pointe comme actuellement chez Ford à Bordeaux.  Tout cela sans « Immunité Ouvrière ». Lui propose d’interdire les licenciements et réclame un salaire décent pour tous  à 1700 € net minimum, en nous rappelant que c’est possible au vu des  41 milliards € par an qui sont gaspillés en cadeau au patronat !

Je voterai P.POUTOU parce qu’il propose d’en finir avec cette  5ème république à bout de souffle qui ne nous représente plus et pour cela de limiter la rémunération des députés au salaire moyen de ceux qu’ils sont censés représenter (2300 euros net) et le nombre de mandat, sans cumul, à deux.  

Enfin je voterai P.POUTOU parce qu’il nous propose de reprendre nos affaires en main, pour une société solidaire, qui en finisse avec la compétition entre salarié-e-s du privé et du public, ou entre chômeurs et  bénéficiaires de minima sociaux. Pour le maintien et le développement des services publics : santé, éducation, transports collectifs fréquents, accessibles et de qualité. Pour prendre à bras le corps la menace du réchauffement climatique, par exemple en stoppant tous les grands projets inutiles et polluants, comme le contournement est de Rouen, qui n’est qu’un couloir à camions du nord au sud de l’Europe.

Patrick, à droite

Patrick, à droite

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Philippe Poutou : " La conscience écolo progresse dans les milieux prolétaires "

18 Avril 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

Lire la suite
Lire la suite

Commentaire positif d'Amnesty: "C’est le seul candidat à proposer la sortie immédiate de ce régime d’exception".

17 Avril 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

Lire la suite

Philippe Poutou sur France inter

17 Avril 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Dix revendications pour une politique vélo

14 Avril 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

 

 

Mais quel sera le rôle de l’État pour ce qui semblerait avant tout relever de politique locale ? Nos dix revendications, élaborées avec tous les acteurs du vélo, s’articulent autour de trois axes.

 

Financement des aménagements

 

Les plans vélo successifs adoptés en France par le passé ont un point commun : aucun budget dédié à leur mise en œuvre. Le premier axe serait donc de marquer une rupture avec la création d’un fonds national en faveur du vélo :

 

· financer des vitrines de la ville durable à la française, avec un appel à projets ambitieux «Territoires cyclables»

· lancer une dynamique de résorption des coupures urbaines

· achever les véloroutes et voies vertes inscrites au schéma national d’ici 2030, celles du schéma EuroVelo d’ici 2022

· parler vélo au grand public grâce à une campagne de sensibilisation à tonalité positive

 

 

Santé, mobilité et sécurité

 

La France est touchée par la sédentarisation, et particulièrement sa jeunesse.

 

Pour contrer cette tendance, le second axe est la création d’une vraie «culture vélo», la mesure la plus emblématique serait de systématiser un véritable apprentissage de la mobilité à vélo, pour garantir la compétence «se déplacer seul en milieu urbain» à toute notre jeunesse.

Pour assurer l’émergence de cette «génération vélo», d’autres mesures sont nécessaires comme la sécurisation des vélos contre le vol et le recel (marquage et stationnement sécurisé).

 

Aides ciblées

 

Pour finir, il faut aller jusqu’au bout des mesures fiscales pro-vélo déjà mises partiellement en œuvre.

Ainsi, l’Indemnité Kilométrique Vélo doit être généralisée et son plafond revu à la hausse.

Il faut favoriser l’installation d’entreprises qui innovent grâce au vélo, que ce soit en terme de service, de vente ou confection d’équipements. Cela pourrait passer notamment par une extension de l’aide à l’achat des VAE aux vélos utilitaires, avec des montants cohérents.

L’emploi du secteur serait également relancé par la création d’un «chèque réparation».

 

Quand au stationnement vélo, il doit être reconnu comme outil d’efficacité énergétique du bâtiment et donc figurer dans tous les ambitieux plans de rénovation et pouvoir bénéficier des mêmes dispositifs que l’isolation thermique (crédit d’impôt, CEE...). De même, un coup de pouce aux ateliers participatifs et solidaires est un bon moyen de rendre autonomes nombre de populations en «fabriquant de nouveaux cyclistes».

 

Mettre en place ces dix mesures n’est pas répondre au caprice des associations, c’est rendre réellement service à la France et à tous ses habitants !

Lire la suite