Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #sante tag

11 VACCINS OBLIGATOIRES EN JANVIER 2018 ,LES DESSOUS DE CETTE OBLIGATION

19 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

AUJOURD HUI :
En France   -seuls 3 vaccins sont obligatoires  leDTP :Diphtérie- Tétanos- Polio. Obligation entérinée par le Conseil d’Etat le 8 Fév 2017. Mais on ne trouve plus en pharmacie que l’ Hexavalent de Sanofi = 6 vaccins (D-T-P  coqueluche,hépatite B ,hémophilius, + 1 (pneumocoque) =7,vaccins  avec de l’aluminium contreversé !
Déjà  beaucoup de parents ne trouvant plus les 3 ne font plus vacciner leurs enfants et le gouvernement actuel veut en imposer 11 !!
Pourquoi 11 si 3 semblaient faire consensus ? pourquoi pas  ces 3 obligatoires actuels et le reste selon la volonté éclairée des parents ?
Chez nos voisins européen – 18 états n’ont aucune obligation dont l’Allemagne et l’Espagne .Ni les épidémies ni la mortalité infantile y sont plus élevées qu’en France !
Des voix s’élèvent contre cette décision ! La Députée Michèle Rivasi « Il ne faut pas que l’obligation vaccinale- portée à 11- devienne le nouveau  jackpot des laboratoires «
 CAR LES FAITS SONT TROUBLANTS :
  L’alliance Sanofi/Macron :
Mr Serge Weinberg président de Sanofi principal fabriquant de vaccins français est un ami de longue date d’E. Macron. C’est lui qui l’a présenté à la banque Rotchild – première marche à son ascension ! En 2016-2017 E. M. a bénéficié de son soutien puissant pour accéder au pouvoir!
On ne peut s’empêcher de penser, comme la députée, à un renvoi d’ascenseur avec pour Sanofi des profits énormes évalués autour de 110 millions d’euros par an !
Qui pour appliquer cette décision ? Agnès Buzin ministre de la santé :
Professeure de médecine , hématologue, spécialiste de la greffe de moelle ses travaux concernent  entre autres la leucémie myéloïde chronique : - de 1998 à 2011 elle organise un congrès sur la greffe de moelle rémunérée par le labo Genzime
                      -Elle intervient dans des congrès sur la leucémie myéloïde chronique, elle est rémunérée par les labos Novartis et Bristol Myers Squibb qui fabriquent les médicaments qu’elle utilise. Elle entre dans leurs conseils d’administration et aussi quelques autres liés au cancer au nucléaire. Épinglée par Le Canard Enchaîné par un humoristique «  Léger conflit d’intérêt non ? » elle répond : «  il n’y a aucun problème à ce que les scientifiques qui évaluent les médicaments pour le public soient en même temps payés par l’industrie qui les fabrique. » !!!
ILS NOUS IMPOSENT 11 VACCINS  SANS DÉBAT SANS CHOIX ET C’ÉST NOUS QUI LES PAIERONT !
 Si 110millions d’euros tombent dans la poche de Sanofi ce sont NOS COTISATIONS via l’Assurance Maladie qui les financeront ! Il s’agit d’un RACKET !
L’ obligation des 11 vaccins  que ce gvt veut imposer dès janvier 2018 utilise le passage en force ! C’est sa méthode, contre le code du travail, pour la prolongation de l’état d’urgence…
Même méthode dans la Santé ! Sans débat public sans choix éclairé des citoyens : soignants/ parents/spécialistes…  sans débat public des pour et des contre,  tous sans conflit d’intérêt avec les labos bien sûr!
On peut  même envisager une production de médicaments prise en charge par l’état sans profits privés et dans l’intérêt de tous !
 

Lire la suite

Un nouveau scandale sanitaire: les œufs contaminés au fipronil.

10 Septembre 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

Le fipronil,  insecticide interdit dans la chaîne alimentaire, a pourtant été utilisé dès 2016 par des industriels pour désinfecter les élevages de poules pondeuses. Il a été retrouvé dans les œufs dans 34 pays  dont 23 en Europe. 13 lots contaminés au fipronil, soit 30.000 œufs et 200 tonnes d'ovoproduits en provenance des Pays-Bas, ont été livrés à deux établissements français de fabrication d'ovoproduits entre le 11 et le 26 juillet.
Echec total pour la réglementation européenne !
 Il a fallu presqu’un an pour que les Pays-Bas transmettent des infos aux autres pays. Ce n’est pas mieux en France où le ministère de l’agriculture a montré une fois encore qu’il n’est pas au service des consommateurs. D’abord, il a prétendu que les œufs contaminés ne sont pas entrés en France, comme le nuage de Tchernobyl qui s’est miraculeusement arrêté aux frontières ! Puis il a communiqué la liste des produits contaminés au compte-gouttes. Enfin, il nous a dit qu’il n’y avait aucun danger. Dans ce cas, pourquoi l’utilisation du Fipronil est-elle interdite si le produit est si inoffensif ?
Une inquiétude légitime :
 On a peu d'expérience sur l'homme" reprend André Picot, le président de l'Association Toxicologie Chimie. Mais les études menées auprès des ouvriers qui fabriquent le fipronil (groupe Bayer) ont montré « quelques signes de trouble de métabolisme, pas du tout aussi nets que chez les animaux, mais il y a quand même un doute ». Un doute n’est pas suffisant pour empêcher les profiteurs criminels de nuire !
D’autre part, il est quand même curieux qu’une substance soit interdite dans les élevages d’animaux de ferme mais soit utilisée pour les animaux domestiques. Le Fipronil est très utilisé comme antiparasitaire en utilisation domestique sur les chiens et les chats, contre les tiques et les puces. Les personnes (dont les enfants) qui embrassent et enlacent leurs animaux sont donc particulièrement exposées à cette substance présente sur la peau des animaux de compagnie.
Arrêter l’agriculture intensive productiviste est une nécessité !
Ce scandale n'est pas seulement celui de la filière œuf, c'est bien celui de tout le système de l'agro-industrie où les entreprises préfèrent leur chiffre d’affaires aux règles sanitaires. C’est celui de l’Europe libérale. Pourquoi se gêneraient-elles puisque les Etats, au nom de la compétitivité et de la performance économique, se rendent coupables de laxisme voire de complicité avec ces entreprises. En fin de chaîne, les industriels préfèrent importer des œufs à la qualité incertaine, pour baisser les prix d'achat. Le 25 août, le ministère de l’agriculture reconnaissait la présence d’un autre insecticide interdit, l’amitraze. L’affaire continue !
Le NPA réaffirme la nécessité d’une agriculture relocalisée, dans de petites exploitations, biologique qui respecte à la fois les paysans, l’environnement et les animaux, et qui nourrissent correctement les populations.  
Commission nationale écologie

Un nouveau scandale sanitaire: les œufs contaminés au fipronil.
Lire la suite

On ne restaurera pas la confiance par l'obligation vaccinale !

13 Juillet 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

Lire la suite
Lire la suite

Macron, Le Pen et la Sécu, une leçon de choses

6 Mai 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé, #Luttes Ouvrières

Lire la suite
Lire la suite

Soutien à la journée nationale de mobilisation de ce jour!

7 Mars 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

Soutien à la journée nationale de mobilisation de ce jour!
Lire la suite

Ceci est un site destiné aux médecins, et pas vraiment critique. C'est dire si la coupe est pleine! En tout cas on sait à qui le crime de casse de la Sécu profite

8 Février 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

Ceci est un site destiné aux médecins, et pas vraiment critique. C'est dire si la coupe est pleine! En tout cas on sait à qui le crime de casse de la Sécu profite
Fillon accusé de conflits d'intérêts après avoir reçu 200.000 euros d'Axa

Fillon accusé de conflits d'intérêts après avoir reçu 200.000 euros d'Axa

A peine investi par son parti, François Fillon avait connu un premier accroc à sa campagne avec ses propositions sur la Sécurité sociale. Puis vint le soupçon d'emploi fictif de sa femme, et de ses enfants. Le voilà maintenant soupçonné de conflit d'intérêts au profit de la compagnie d'assurance Axa.

François Fillon aurait reçu 200 000 euros d'honoraires de la part de la compagnie d'assurance Axa, entre 2012 et 2014, via sa société de conseil 2F Conseil. François Fillon aurait aidé Axa dans les négociations d'une directive européenne sur la réglementation des assureurs en Europe, et notamment ouvert des portes "au plus haut niveau à la commission européenne et en Allemagne" pour la compagnie d'assurance, indique BFM Business.

Henri de Castries, qui a été aux commandes d'Axa jusqu'à fin août 2016, a officialisé son soutien à François Fillon le 17 janvier. Son nom a été cité comme possible ministre de l'Economie et des Finances en cas de victoire du candidat à l'élection présidentielle.

Lors de sa conférence de presse lundi soir, François Fillon a déclaré...

avoir exercé son activité de conseil "en toute légalité", évoquant aussi parmi ses clients la holding Fimalac de Marc Ladreit de Lacharrière, le propriétaire de la Revue des deux mondes qui a employé Penelope Fillon.

Malgré cette défense, plusieurs responsables politiques ont rapidement dénoncé un conflit d'intérêt. "Quand on travaille pour la société Axa et qu’on commence sa campagne en disant : 'on va dérembourser une partie des soins', je considère qu’il y a des conflits d’intérêts", a souligné Yannick Jadot, candidat EELV sur Europe 1. "On ne peut pas intervenir en même temps comme lobby pour un intérêt privé et en même temps comme législateur censé défendre l’intérêt général", a-t-il ajouté. Le candidat écologiste a déclaré qu'il allait "demander aux députés écologistes de saisir le déontologue de l'Assemblée nationale" sur la question.

Le projet de François Fillion visant à accroître la part des complémentaire dans le remboursement des soins avait soulevé de nombreuses critiques. Déjà, la ministre des Familles, de l’Enfance et des droits des femmes Laurence Rossignol avait estimé le 1er décembre sur LCP que François Fillon "est proche du milieu des assurances, incontestablement, or il y a des intérêts".

 

Lire la suite

Urgences : Ce qui « grippe », c’est l’austérité

21 Janvier 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé, #RESISTANCE

 

A l’hôpital d’Elbeuf-Louviers, « le week-end dernier, les patients devaient attendre dehors (…) Npous sommes déjà en surcharge de travail permanente et on se retrouve avec 30% d’activité en plus » déclarait le responsable des urgences à BFM. Diagnostic implacable. Dans la presse locale, la directrice de l’hosto module : «c’est la sécurité sociale, donc notre argent à tous qui permet de faire fonctionner les hôpitaux (…) on répond bien aux besoins même si l’on peut toujours penser que ce n’est pas assez » Ah, les mauvaises langues et les éternels mécontents !
Le rôle d’un système de santé public ne serait-il pas justement de faire face à des situations « de tension » due à des événement « exceptionnels » ? Si l’hôpital n’y parvient pas, c’est dû aux choix des gouvernements successifs, dont ceux de Hollande, Valls et Touraine. C’est bien leur Pacte de responsabilité qui a imposé de nouvelles coupes dans les budgets hospitaliers pour contribuer à l’exonération de 30 milliards de cotisations sociales patronales chaque année. C’est la loi Touraine qui accélère les regroupements d’établissements, les fermetures de services, la suppression de 16 000 lits et de 22 000 postes pour transformer l’hôpital en entreprise fonctionnant à « flux tendu ».
La crise actuelle ne fait que renforcer la nécessité de la mobilisation pour mettre fin à l’austérité à l’hôpital public et dans la santé, de coordonner les résistances et les luttes. Pour y contribuer, la manifestation nationale du 7 mars, pour la défense de l’hôpital et du droit à la santé, appelée par les fédérations syndicales CGT, SUD et FO, doit être un succès.

Urgences : Ce qui « grippe », c’est l’austérité
Lire la suite

SANOFRIC: "BIEN PLACE, UN CANCER PEUT RAPPORTER 120 000EU!!"

24 Octobre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

Lire la suite
1 2 3 > >>