Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles récents

Appel de la Coordination nationale des sans-papiers

2 Mai 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #SANS-PAPIERS

SANS PAPIERS en lutte - coordination nationale - 25, rue François Miron, 75004, Paris - tél : 01.44.61.09.59 – fax : 01.44.61.09.35 – e-mail : coordnatsanspap@wanadoo.fr - solidarité financière :  compte bancaire N°80187841

DECLARATION DU 1er MAI

GREVE ET OCCUPATION DANS LA RESTAURATION EN ILE DE FRANCE, OCCUPATION ET GREVE DE LA FAIM DANS LE 92 ET MARCHE DE LILLE A PARIS DES SANS PAPIERS : MASSIFIONS LA MOBILISATION VISIBLE POUR LA REGULARISATION DE TOUS !

« On est obligé de revoir notre politique de l’immigration. On ne peut rester sourds à la grève des salariés sans papiers. Alors même que le Medef et les fédérations patronales réclament leur régularisation. Le slogan simpliste : ‘sans papiers égale dehors’, c’est terminé ». Ces propos de François Fillon, Premier Ministre, cité par le Canard Enchaîné, montrent qu’une brèche est ouverte par les sans papiers et soutiens dans le dispositif de « clandestinisation » de la fraction la plus précaire du monde du travail.

La peur recule face à la politique du chiffre et des quotas d’expulsions. Le raz le bol des suicides, des morts et des expulsions prend le dessus sur le terrorisme d’état sarkozien muni de la menace permanente des rafles, arrestations, pièges, traquenards qui défigurent le pays historiquement berceau des droits de l’homme.

« L’immigration choisie » apparaît de plus en plus aux populations, aux travailleurs légaux du pays pour ce qu’elle est :

un instrument politique électoraliste pour justifier l’injustifiable, à savoir mettre à la disposition du grand patronat français des hommes et des femmes, parfois des enfants comme main d’œuvre esclave discriminée par leur statut imposé de travailleurs illégaux;

 diviser par ce procédé raciste et xénophobe les travailleurs, les populations, opposer les différentes composantes du monde du travail ainsi segmenté en de multiples statuts, « fonctionnaires, CDI, CDD, Intérimaires, CNI, vacataires, contractuels, mi-temps, temps partiels, saisonniers, chômeurs, rmistes, sans papiers, etc.    

« L’immigration choisie » bafoue littéralement le Droit d’asile, la convention de Genève de 1951 ratifiée par la France en ce sens qu’elle ignore l’existence de dictatures et des persécutions en plus des raisons économiques liées à la pauvreté et à la misère illustrée par « les émeutes de la famine dans les pays du Sud » qui sont à la base de l’émigration subie.

Sarkozy et Hortefeux ont recyclé le racisme du lepénisme dans l’UMP en profitant du rejet de massif de 82% des français de JM Le Pen le 6 mai 2002. Sarkozy et Hortefeux ont surfé sur ce vote salvateur pour engranger au profit d’un parti républicain de droite l’électorat lepéniste. Sarkozy et Hortefeux font tout pour satisfaire cet électorat protestataire dont la colère est aiguillée contre l’immigration, notamment les sans papiers.

12 ans après la sortie de l’ombre des sans papiers, la France entière découvre aujourd’hui que les supposés « délinquants, les trafiquants, toxicomanes, mendiants, assistés, etc. » étrangers et sans papiers sont des travailleurs comme chaque français(e).

Les syndicats français, notamment la CGT qui organisent les sans papiers de la restauration en grève en région parisienne, assument complètement leur vocation de syndicats de tous les travailleurs quels que soient leurs statuts.

Les sans papiers dans les Collectifs auto-organisés, à l’instar de la marche de Lille à Paris des Ch’tis sans papiers du CSP59 et des sans papiers occupants de l’église de Nanterre des CSP92, 77, 12, reprennent l’initiative pour faire face aux répressions préfectorales respectives découlant des politiques de chasse à l’homme du gouvernement.

La CNSP félicite la CGT et Droits Devant! de leur formidable initiative et rejette les accusations sarkoziste, lepéniste de « complicité entre syndicats et petits patrons des PME » à propos des grèves et occupations de la région parisienne.

Le projet de loi proposé par les petits patrons des PME doit être complété par des dispositifs ne laissant pas l’exclusivité de l’initiative de la demande aux petits patrons. Si régularisation sur la base du « travail » doit avoir lieu, il faut absolument que les « les contrats de travail et fiches de salaires avec vraies ou fausses identités » soient pris en compte, mais aussi les attestations sur l’honneur d’autres employés, les promesses d’embauches, etc.

La CNSP demande à tous les sans papiers de déposer collectivement par les collectifs ou les organisations partenaires (associations, réseaux ou syndicats), mais jamais individuellement, les dossiers pour éviter le pièges, le traquenards du « cas par cas » arbitraire.

La CNSP soutient la proposition du CSP59 pour une manifestation unique et unitaire de tous les sans papiers, de tous les soutiens (associatifs, syndicaux, réseaux) et de toutes les associations de l’immigration régulière et des antillais le 10 MAI 2008 à l’occasion de la journée commémorative du crime contre l’humanité qu’ont été la traite et l’esclavage des noirs et de l’arrivée à Paris de la marche nationale des Ch’tis sans papiers du CSP59.

Sans Papiers, soutiens, sortons tous massivement pour créer le rapport de forces nécessaire pour obtenir la régularisation de tous.

Fait à Paris le 1er mai 2008    

Lire la suite

Nouvelle hausse du gaz de 5,5% au 1er mai 2008

2 Mai 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #DES CHIFFRES

Hausse du gaz de 5,5% au 1er mai 2008: 9,5% de hausse depuis le 1er janvier !

Mauvaise nouvelle pour le porte-monnaie des travailleurs (avec ou sans emploi) : le prix du gaz va augmenter, comme cela avait été annoncé au début du mois d'avril. Les tarifs réglementés, pratiqués par Gaz de France (GDF) et fixés par l'Etat, vont augmenter de 5,5 % à compter du 30 avril, selon des arrêtés publiés, mardi 29 avril, au Journal officiel. Cette hausse de 0,264 centimes d'euros par kilowattheure en moyenne se traduira par un surplus de 4 euros TTC par mois sur la facture pour les particuliers chauffés au gaz naturel, soit 7 millions de clients de GDF. Cette hausse de 5,5 % s'ajoute à une première augmentation de 4 % mise en place le 1er janvier.

Lire la suite

1er mai dans le monde: salaires et prix alimentaires décriés, répression en Turquie (AFP)

1 Mai 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #RESISTANCE

1er mai dans le monde: des millions de travailleurs pour les salaires et contre les hausses des prix alimentaires , répression en Turquie.

 

1er mai dans le monde: des millions de manifestants sur fond de crise alimentaire et de bas salaires

01.05.2008 14:01
Des millions de manifestants ont défilé pour le 1er mai jeudi en Europe, en Russie, en Turquie et dans plusieurs capitales asiatiques. Les salaires trop bas et la crise alimentaire mondiale étaient au coeur des revendications. En Russie, plus de 2 millions de personnes ont manifesté dans 1000 villes du pays, appelant à une hausse des salaires face à une inflation galopante. En France, des dizaines de milliers de personnes ont défilé pour dénoncer les réformes du gouvernement, notamment en matière de pouvoir d'achat, donnant ainsi le coup d'envoi à un mois qui s'annonce tendu, 40 ans après Mai 68.


ISTANBUL (AFP) — Des interventions musclées de forces de l'ordre ont eu lieu jeudi en Turquie où 530 personnes ont été interpellées au cours des célébrations de la Fête du travail, marquée dans le monde par des défilés pour demander de meilleurs salaires, en pleine crise alimentaire mondiale.

A Istanbul, des heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants qui voulaient se rendre sur une place hautement symbolique où, le 1er mai 1977, au moins 34 manifestants étaient morts dans des violences.

La police a interpellé 530 personnes et le nombre des blessés s'est élevé à 38, dont huit policiers, a déclaré le gouverneur d'Istanbul, Muammer Guler.

Des incidents se sont également produits au Chili, où des personnes masquées, qui s'étaient détachées de la colonne de 20.000 manifestants arpentant la principale avenue de Santiago, ont attaqué à coups de pierres et de bouteilles une succursale de banque, provoquant l'intervention des forces de l'ordre. Bilan : 45 interpellations, d'après la police.

En Russie, où l'inflation galopante jette une ombre sur la prochaine investiture du président Dmitri Medvedev, le 7 mai, plus de deux millions de personnes ont participé aux traditionnels défilés du 1er mai, placés sous le signe du pouvoir d'achat .

 

A Jakarta, ce sont une dizaine de milliers d'Indonésiens, confrontés comme leurs compatriotes à une inflation de plus de 8% en raison de la poussée des prix des produits alimentaires, qui ont défilé, selon la police.

A Tokyo, où 12.000 personnes se sont rassemblées dans un parc, comme à Séoul, où 5.000 salariés se pressaient à un meeting, les syndicats ont exigé la sécurité du travail et de meilleures rémunérations pour les travailleurs précaires et à temps partiel.

En Thaïlande, 2.000 ouvriers ont protesté à Bangkok près du siège du gouvernement accusé de s'intéresser davantage aux questions constitutionnelles qu'au bien-être des travailleurs.

Au moins 20.000 Salvadoriens ont manifesté pour exiger des mesures "concrètes" en vue de réactiver la production agricole face à la menace d'une pénurie de produits alimentaires, tandis qu'au Guatemala, des milliers de personnes (25.000 selon les organisateurs) ont défilé dans le pays pour dénoncer les bas salaires.

En Allemagne, plus de 400.000 personnes ont participé, d'après des sources syndicales, aux différents rassemblements demandant l'instauration d'un salaire minimum généralisé.

En France, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour la défense du pouvoir d'achat et des retraites. Un millier d'étrangers, salariés mais sans papiers, s'étaient joints à la manifestation, réclamant leur régularisation.

A Dakar, 10.000 Sénégalais ont protesté contre la forte hausse des prix des produits de première nécessité.

A Nairobi, où le président kenyan Mwai Kibaki intervenait à l'occasion du 1er mai, des milliers de salariés l'ont mis au défi d'améliorer leur feuille de paie, en se plaignant de l'augmentation des prix des denrées alimentaires.

En Afrique du Sud également, les manifestants ont essentiellement axé leur revendications sur la vie chère.

En Italie, où près de 1.300 personnes meurent chaque année dans des accidents du travail, plus de 100 rassemblements et défilés ont été organisés sur, cette fois, le thème de la sécurité au travail.

 

Au Maroc, plusieurs milliers de personnes ont défilé à Casablanca pour, elles aussi, dénoncer les mauvaises conditions de travail, illustrées par un récent incendie meurtrier (55 morts) dans une usine.

Les travailleurs colombiens ont, de leur côté, réclamé que la sécurité des syndicalistes soit mieux assurée dans leur pays. Une vingtaine d'entre eux ont en effet été assassinés au cours des quatre premiers mois de 2008, soit autant que pendant toute l'année dernière, affirment leurs organisations.

A Prague, environ 2.000 militants et sympathisants du Parti communiste tchèque (opposition) ont profité des célébrations du 1er mai pour fustiger le projet des Etats-Unis d'installer sur le sol tchèque et en Pologne des éléments de leur bouclier antimissile.

En Chine, l'un des rares pays d'Asie où le 1er mai est chômé, aucun défilé n'était prévu. Cependant, des manifestations antifrançaises se sont déroulées dans cinq villes, dont Pékin, devant les magasins Carrefour pour critiquer la position de la France sur le Tibet.

A La Havane, le président Raul Castro a présidé le traditionnel défilé du 1er mai sur la place de la Révolution où des centaines de milliers de Cubains arboraient des portraits du nouveau chef de l'Etat et de son frère Fidel, le père de la révolution cubaine.

Lire la suite

1er mai 2008 en France : 200 000 manifestants dans les rues.(AFP)

1 Mai 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Défilés français du 1er mai: pouvoir d'achat et retraites au coeur des revendications

PARIS (AFP) —

Le pouvoir d'achat et la réforme des retraites sont au centre des revendications jeudi en France dans les défilés de la fête du Travail, qui ont rassemblé entre 119.000 et 200.000 manifestants selon les sources.

Les 301 manifestations et rassemblements organisés dans toute la France par les syndicats à l'occasion du 1er mai ont rassemblé 119.600 personnes, a indiqué jeudi soir le ministère de l'Intérieur.

En 2007, le ministère de l'Intérieur avait recensé 117.000 personnes ayant participé aux manifestations syndicales du 1er mai dans toute la France.

La CGT a pour sa part déclaré jeudi que les manifestations du 1er mai ont rassemblé "plus de 200.000 personnes" en France, dont 30.000 à Paris, soit un chiffre équivalent à celui de 2007 au niveau national, selon un décompte du syndicat.

A Paris, la CGT a décompté quelque 30.000 participants, dont plus d'un millier de salariés sans papiers. L'an dernier, elle affirmait avoir mobilisé 60.000 personnes dans la capitale.

"Cette année, la mobilisation était supérieure en province", a indiqué un porte-parole de la centrale. Les décomptes de la CGT n'incluent pas les estimations portant sur les défilés séparés organisés par Force Ouvrière et la CFTC pour le 1er mai.

 

"La CGT se félicite de ce succès. Il est dû à une plus grande unité syndicale, à une plus forte solidarité interprofessionnelle qui augurent bien des possibilités d'agir ensemble", ajoute le communiqué de la centrale.

A Paris, les salariés sans-papiers en grève depuis le 15 avril sont également à l'honneur, en tête du carré CGT, au lendemain de l'annonce par le syndicat de la régularisation de trois d'entre eux par la Préfecture des Hauts-de-Seine, les premières depuis le début du mouvement.

Après quatre ans d'absence, la CFDT de François Chérèque fait son retour aux côtés de la CGT de Bernard Thibault, ainsi que la FSU, l'Unsa (autonomes) et Solidaires (Sud) dans le cortège parisien de l'après-midi.

Quarante ans après mai 68, la CGT a salué le "rendez-vous de la jeunesse" dans les défilés en France: "jeunes salariés, étudiants et lycéens ont pris une place remarquée", souligne le communiqué.

"Le succès de cette journée du 1er mai nous place encore plus à l'offensive pour réussir les 2 journées déjà programmées de l'agenda: le 15 mai, à l'appel unitaire des fédérations de fonctionnaires et le 22 mai, à l'appel des 5 confédérations syndicales françaises sur les retraites", ajoute le communiqué.

Quelque 2.500 personnes selon la police, 4.000 selon les syndicats, dont un tiers de salariés du secteur portuaire mobilisés contre les privatisations et l'ouverture à la concurrence, ont ainsi manifesté au Havre.

Ils étaient 2.000 à Nantes selon la police, et 4.000 selon la CGT. Ailleurs sur le littoral, les manifestants étaient 400 à Saint-Nazaire selon la police et 700 selon la CFDT, 400 à Brest (police), et entre 5 et 600 à Saint-Brieuc (police).

A Rennes, quelques 1.200 personnes ont défilé, avec une poignée de lycéens et des salariés de Keolis Emeraude en grève. Et entre 1.000 et 1.500 à Lille.

En Picardie, 3.000 personnes ont manifesté à Amiens, dont des salariés du site Goodyear (ex-Dunlop) qui ont défilé en queue de cortège pour dire "non aux 4X8".

A Nice, les manifestants étaient en nombre sensiblement supérieur au 1er mai de l'année dernière -entre 1.300 selon la police et 3.000 selon les organisateurs.

Les défilés du 1er mai visent à "se faire entendre" du gouvernement, notamment sur les retraites, et à défendre "d'autres pistes" de réforme que celles menant "à une diminution programmée du niveau des retraites", a souligné jeudi sur RTL Bernard Thibault.

Le gouvernement est en train de "bâcler" le dossier des retraites, "il n'a pas travaillé", a estimé sur France Inter François Chérèque.

Avant les mouvements unitaires prévus pour la suite du mois, Force Ouvrière a fait entendre jeudi sa propre musique sur le pouvoir d'achat et le "blocage à 40 ans" de cotisation. Son secrétaire général Jean-Claude Mailly a défilé jeudi matin avec plusieurs centaines de personnes à Paris.

La CFTC a fait elle aussi, comme à son habitude, cortège séparé en matinée, sur un mot d'ordre unique, le pouvoir d'achat, à Paris, avec plusieurs milliers de manifestants.

Une division syndicale dans la rue qui reflète également cette année l'impact de la réforme engagée de la représentativité, en passe de rebattre les cartes entre les confédérations.

Mais 57% des Français déclarent faire "confiance" aux syndicats pour "bien défendre les intérêts des salariés" et 53% pour "faire évoluer la société française dans le bon sens", selon un sondage CSA pour le site leParisien.fr.

Alors que le pouvoir d'achat sera un des sujets majeurs des manifestations du 1er mai, le Smic passe ce jeudi à 8,63 euros brut de l'heure, soit près de 1.308 euros brut par mois, en raison du niveau de l'inflation.

Par ailleurs, un nouveau Code du travail, censé être plus clair, entre en vigueur ce 1er mai mais suscite la méfiance de certains syndicalistes.

Lire la suite

1er Mai 2008 à Evreux - Cortège NPA-LCR

1 Mai 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Manifestation du 1er mai 2008 à Evreux

Le cortège LCR-NPA

La manifestation du 1er mai à Evreux a réuni de 700 à 800 personnes. Cortège CGT le plus important (300) , CFTC (90), CFDT (80), les enseignants FSU(90), Solidaires (une trentaine), le CEFED-27 et enfin cortège LCR et NPA (une cinquantaine). 
A noter un cortège unitaire CGT-CFDT des travailleurs du LRBA de Vernon contre la fermeture du site.
Une fois de plus FO , absent, faisait bande à part...

 Les comités NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste)
d'Evreux, Vernon et Louviers ont distribué un tract départemental publié sur le site-blog LCR-27.
En fin de manifestation un apéro était offert par la LCR et Solidaires proposait des mergez gratuites sur leur stand. Une cinquantaine de personnes sont restées à discuter autour d'un verre.

Lire la suite

Tract des comités NPA d'Evreux, Vernon et Louviers le 1er Mai 2008.

1 Mai 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Tract des Comités d'initiative NPA d'Evreux, Vernon et Louviers distribué lors de la manifestation départementale du 1er mai 2008 à Evreux


Lire la suite

Besancenot va chez Drucker "plaider des causes" devant des "millions" de téléspectateurs.(AFP)

1 Mai 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT

Olivier Besancenot va chez Drucker "plaider des causes" devant des "millions" de téléspectateurs.

 


PARIS, 1 mai 2008 (AFP) - Olivier Besancenot a défendu jeudi sa participation à l’émission "Vivement dimanche" de Michel Drucker, expliquant vouloir "plaider des causes" en profitant d’une "tribune permettant de s’adresser à des millions de personnes". Christian Picquet, chef de file de la tendance minoritaire de la LCR, avait dénoncé la participation annoncée d’Olivier Besancenot à l’émission "Vivement dimanche" du 11 mai, estimant que "ce type d’émission ne contribue pas à la différence d’idées, mais au contraire dépolitise l’espace public". "Je n’y vais pas en traînant les pieds. C’est l’occasion de plaider des causes au-delà du nouveau parti (anticapitaliste)" qui doit remplacer en fin d’année la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), a déclaré M. Besancenot sur RMC-BFM. Il a estimé que ce genre d’émission constituait "autant de tribunes qui nous permettent de (nous) adresser à des millions de personnes". "Je ne me suis pas engagé en politique avec l’espoir un jour que je passe à la télé pour parler de moi. Mais si j’ai accepté d’être porte-parole d’une organisation, d’assumer une représentation médiatique, (...) c’est pour aller y défendre des causes", a ajouté M. Besancenot. "Qu’on se fasse un avis en regardant l’émission. Et puis s’il y a une gauche modèle que ça gonfle à tout prix, y’a même une solution vachement plus simple, c’est d’éteindre son téléviseur", a-t-il lancé. L’ex-candidat de la LCR à la présidentielle s’est engagé à ce que "de nouvelles figures apparaissent" pour représenter le futur "parti anticapitaliste" qui doit remplacer la LCR en décembre. "Il y aura plusieurs porte-parole, ce ne sera pas le parti d’Olivier Besancenot, on veut donner la parole à ceux qui ne l’ont pas habituellement," a-t-il dit. Concernant la disparition annoncée de la LCR, il a estimé que le parti trotskiste n’était "plus l’outil politique le plus adapté à la situation actuelle", assurant que "beaucoup de gens étaient dans la résistance (au gouvernement) mais se sentaient orphelins d’une structure de réplique globale".

Lire la suite

Olivier Besancenot : le 1er mai "débute bien" et augure "un joli mois de mai 2008"

30 Avril 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT

Olivier Besancenot : le 1er mai "débute bien" et augure "un joli mois de mai 2008"

 

PARIS, 30 avr 2008 (AFP) - Olivier Besancenot a estimé mercredi que les mobilisations du 1er mai "débutent bien" et augurent "un joli mois de mai 2008", affirmant que dans "le bras de fer" avec le gouvernement, "l’enjeu majeur est de bloquer la réforme des retraites". "Le 1er mai débute bien, cela va être le début d’une mobilisation sociale prolongée sur la question des retraites et du pouvoir d’achat. Il y a un contexte global de révolte aujourd’hui", a affirmé le porte-parole de la LCR sur France Info. Selon lui, "l’enjeu majeur —puisqu’il y a un bras de fer en ce mois de mai—, c’est de bloquer la réforme des retraites", qui prévoit un allongement des cotisations à 41 ans. "Il y a la possibilité d’avoir un joli mois de mai 2008, qui sera peut être le meilleur moyen de célébrer les 40 ans de mai 68", a-t-il dit, en prévenant les syndicats et la gauche : "quand on y va ensemble on est efficace, quand on y va séparément en général ça foire !". Pour le leader de l’extrême gauche, du fait de "la crise financière", Nicolas "Sarkozy n’a plus les moyens de sa propre politique". "Le gouvernement Sarkozy peut se trouver pris en tenaille entre d’un côté la contestation de la rue et de l’autre les difficultés économiques et sociales. Ca peut être la clé pour des mobilisations sociales victorieuses", selon lui.

 

Lire la suite

Un Premier Mai de lutte ! Communiqué de la LCR du 30-04-2008

30 Avril 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Un Premier Mai de lutte !

 

Communiqué de la LCR

Un Premier Mai de lutte !

 

En fait de « rupture », depuis un an, sous la présidence de Sarkozy, en matière d’acquis sociaux, c’est une véritable machine à remonter le temps qui s’est mise en marche, à la grande satisfaction du MEDEF. Mais la société française n’a pas été gagnée au libéralisme. Les derniers mois ont mis en évidence que le monde du travail et la jeunesse conservent d’importantes capacités de résistance. C’est pourquoi la LCR appelle à faire des manifestations du 1er Mai, dans toutes les villes, un grand moment de mobilisation populaire et unitaire contre le gouvernement et le patronat, pour la défense des retraites, l’augmentation des salaires, la défense des services publics et la régularisation de tous les sans papiers. Elle y participera avec tous ceux et toutes celles qui veulent construire une gauche qui ne lâche rien, un nouveau parti anticapitaliste. Olivier Besancenot participera au cortège unitaire à Paris.

 Montreuil, le 30 avril 2008

Lire la suite

Appel unitaire: OTAN - AFGHANISTAN :NI GUERRE – NI ALLIANCE MILITAIRE - PAIX – LIBERTE - DEMOCRATIE.

30 Avril 2008 , Rédigé par LCR 27 Publié dans #RESISTANCE

Appel Afghanistan...

 

OTAN - AFGHANISTAN :

NI GUERRE – NI ALLIANCE MILITAIRE

PAIX – LIBERTE - DEMOCRATIE.

www.appelotanafghanistan.org

Les annonces faites par le président de la République d’envoyer de nouvelles troupes en Afghanistan et de réintégrer le commandement militaire de l’Otan sont extrêmement inquiétantes.

Le bilan de la présence militaire en Afghanistan décidée par le Conseil de sécurité en 2001 et assumée aujourd’hui par l’Otan est dramatique : le pays s’enfonce dans le bourbier de la guerre, de la corruption, de la misère. Le terrorisme s’est développé. Il manque toujours près de la moitié des aides internationales promises, soit 10 milliards de dollars, tandis que d’énormes moyens sont dilapidés dans la guerre et la destruction. L’usage de la force est un échec. Il est temps de mettre en œuvre une solution politique internationale, qui donne la priorité à l’aide d’urgence, à la reconstruction et aux droits du peuple afghan. Un retrait rapide des troupes de l’Otan s’impose.

Au-delà des victimes dont on peut craindre qu’elles seront plus nombreuses, la décision d’envoyer des renforts est le signe d’un alignement inacceptable sur la politique des Etats-Unis. La volonté de réintégrer le commandement militaire de l’Otan va dans le même sens.

La France ne doit pas endosser la vision manichéenne de « la guerre des civilisations » qui domine à l’Otan et ainsi renoncer à faire prévaloir une politique indépendante, pour la primauté du droit international et contre la guerre. Elle risque d’entraîner toute l’Union européenne à ne devenir qu’un simple « pilier européen » de l’Otan, source de nouvelles dépenses militaires au détriment des immenses besoins sociaux

Nous ne voulons pas d’une France et d’une Union européenne gendarmes du monde. Nous voulons une France et une Europe libres et indépendantes, développant avec tous les pays des coopérations en faveur de la paix, du développement durable et des Droits de l’homme.

Nous exigeons que le président de la République renonce à l’envoi de renforts en Afghanistan et à la réintégration de la France dans le haut commandement militaire de l’Otan.

Le 29 avril 2008

Premières organisations signataires

Action des citoyens pour le désarmement nucléaire (ACDN) - Agir contre la guerre (ACG) – Apple des Cent pour la Paix - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Combattants de la Cause Anticoloniale (ACCA) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Centre d’Etudes et d’Initiatives de Solidarité International (CEDETIM) -Collectif Faty Koumba - Collectif "La guerre tue" (Toulouse) - Collectif Non au missile M51 - Enseignants pour la Paix (EPP) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - La Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTC2R) - Les Alternatifs - Les Verts – Le Mouvement de la Paix- Parti communiste des ouvriers de France (PCOF) - Ligue communiste révolutionnaire (LCR) - Ligue des Femmes pour la Paix et la Liberté/Section française – MARS Gauche Républicaine - Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) - Mouvement de la jeunesse communiste de France (MJCF) - Parti communiste français (PCF) - Union des étudiants communistes (UEC) - Union pacifiste de France (UPF) - Union Syndicale Solidaires.

Lire la suite