Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles récents

Les salariés en grève ont bloqué le site Goodyear d'Amiens-Nord.

2 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #Luttes Ouvrières

Des salariés en grève ont bloqué le site Goodyear d'Amiens-Nord.

AMIENS, 2 juin 2009 (AFP)

Environ 400 à 500 salariés grévistes de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, que doivent rejoindre des salariés du site Continental de Clairoix (Oise), bloquaient mardi matin leur établissement pour protester contre le licenciement de 820 des 1.400 employés du site, a constaté l'AFP.  Entamés vers 05H00, la grève et le blocage du site doivent durer 24 heures.

Réunis devant leur usine, les salariés ont enflammé des palettes et des pneus, a constaté l'AFP.Les salariés de Goodyear doivent être rejoints dans la matinée par des salariés de l'usine Continental de Clairoix (1.120 emplois) située à environ 100 km, dont l'équipementier allemand a annoncé la fermeture d'ici 2010. La société Goodyear-Dunlop, qui se dit victime de la crise automobile, a quant à elle annoncé le 26 mai le licenciement de 820 personnes sur 1.400 dans son usine d'Amiens-nord.
La direction du groupe, qui emploie 3.500 personnes en France, a notamment mis en avant le refus de la CGT, syndicat majoritaire, d'accepter en juillet 2008 une nouvelle organisation du travail en "4x8", que devait accompagner "un plan de modernisation comprenant 52 millions d'euro d'investissements sur trois ans". Après deux mois et demi de lutte, les syndicats de Continental ont de leur côté obtenu vendredi lors d'une réunion tripartite le versement d'une prime extra-légale de départ de 50.000 euros nets à chacun des 1.120 salariés du site. Accepté par les salariés réunis en assemblée générale, cet accord doit toutefois encore être définitivement signé avec la direction.

Lire la suite

Alliances avec le PS: un aveu du Front de gauche

1 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Alliances avec le PS: un aveu du Front de gauche

Lors d'une interview sur BFM, Patrick Le Hyaric, tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-France et Directeur de l'Humanité, affirme très clairement que son parti (le PCF) retournera s'il le faut dans des alliances gouvernementales avec les socialistes.

Le NPA aurait-il vu juste?



Lire la suite

Centres de rétention: Appel à mobilisation pour le 2 juin 2009

1 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #SANS-PAPIERS

gisti-info@rezo.net        Action collective 

Appel à mobilisation pour le 2 juin 2009
Centres de rétention : dehors ou dedans, nous restons aux côtés des étrangers !
 
Le 2 juin les associations retenues par le ministère de l’Immigration pour intervenir dans les centres de rétention administrative deviennent des « prestataires », des concurrents dans le cadre de l’appel d’offres.
 
La mission d’accès aux droits auprès de personnes privées de libertés se transforme en simple mission d’information.
 
Les droits de l’Homme et les libertés fondamentales ne sont pas à vendre ! Face à une logique de concurrence des associations, nous revendiquons une logique de compétence et une parole citoyenne
indépendante.
 
Associations, syndicats, avocats, citoyens, à l’intérieur ou en dehors des centres de rétention, nous continuerons à aider les étrangers pour la défense de leurs droits et de leur dignité. Dans les permanences,
dans les tribunaux, dans les préfectures, dans les aéroports, dans la rue, nous poursuivrons nos actions auprès des étrangers et de leurs familles.
 
A Paris, nous appelons à un rassemblement solidaire, le mardi 2 juin, à 19 heures sur la place du Palais-Royal, devant le Conseil d’Etat, pour réaffirmer aux étrangers enfermés notre soutien et notre vigilance, pour dire notre attachement à l’indépendance des associations, à leur liberté de parole et de témoignage.
 
Pour rejoindre les mobilisations partout en France, en savoir plus :
www.lacimade.org/2juin
 
Pour participer à la mobilisation, organiser une initiative localement : appel2juin@lacimade.org
 
26 mai 2009
 
Premiers signataires :
ACAT-France, ADDE, Amoureux au ban public, Anafé, CCFD, Terre Solidaire, CEDETIM, Comede, Emmaüs-France, Gisti, La Cimade, Fédération de l’Entraide Protestante, Femmes de la Terre, Ligue des droits de l’Homme, Mission Populaire Evangélique, MRAP, RAIDH, Réseau éducation sans frontières, le Secours catholique, SOS Racisme, le Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature, Terre d’errance
________________________________________________________________________
 
Liste des mobilisations du 2 juin 2009
--> Rassemblement national: Paris Place du Palais Royal à 19h
 
Rassemblements locaux
> Bobigny : Rassemblement à 18h devant le centre de rétention, Hotel de police, 45 Rue de Carency
 
> Cayenne : Rassemblement le 30 mai à 10h au marché de Cayenne
 
> Clermont Ferrand : Rassemblement à 18h30, Place de la Jaude
 
> Lille : Rassemblement à 12h devant le Palais de Justice
 
> Lyon : Chaîne humaine, place de la République à 19h
 
> Nîmes : Journée « porte fermée » en signe de protestation. Rassemblement
à 9h ou 14h (à préciser) devant le Tribunal de Nîmes. Participez
à l’action « du sable pour enrayer la machine à expulser »
 
> Marseille  : Conférence de presse à 11h30 à La Cimade
 
> Mont de Marsan  : Rassemblement à 12h devant la Préfecture
 
> Montpellier : Journée « porte fermée » en signe de protestation. Réunion
publique ente 12h et 14h autour du livre « Cette France-là » :
28 rue du Fbg Boutonnet
 
> Orléans : Rassemblement place du Martroi, à 19h, à la fin du cercle de
silence
 
> Palaiseau : A 17h30, manifestation à partir de la gare de Palaiseau jusqu’au
centre de rétention
 
> Pau
Rassemblement et conférence de presse à 12h30 Place Clémenceau
 
> Plaisir : A 17h, manifestation en direction du centre de rétention depuis
la gare Plaisir Grignon
 
> Rennes : Rassemblement à 18h, Place de la Mairie
 
> Rouen : Rassemblement à 18h devant le Palais de Justice
 
> Rochambeau (Guyane) : Rassemblement lundi 1er juin au centre de rétention de de
Rochambeau à partir de 12h30
 
> Strasbourg
Rassemblement place Kléber à 13h : conférence de presse et
expo-photo
 
> Toulouse
Marche solidaire au départ du Capitole à 17h30
 
 
 
http://www.gisti.org/spip.php?article1489
 
Site web du Gisti
Lire la suite

Interpellé à 8 ans par les gendarmes !

1 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #REPRESSION

Interpellé à 8 ans par les gendarmes:
 Eric Besson n'est pas choqué 


Eric Besson
, le ministre de l’immigration a déclaré le 31 mai 2009 qu’il n’était pas choqué que des policiers et des gendarmes entendent un enfant.
Pour Eric Besson, ancien socialiste, ne l’oublions pas, il n’est pas choquant que les forces de l’ordre entendent un enfant « s'ils ont le sentiment qu'il y a un problème » pour « faire de la prévention ».
Cette déclaration d’Eric Besson intervient après
qu’un enfant de 8 ans a été entendu, samedi, avec son père, à la gendarmerie de Courdimanche, dans le Val-d’Oise.

Lire la suite

Camouflet pour Eric Besson,

1 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #SANS-PAPIERS

Camouflet pour Eric Besson,
victoire de la CIMADE.


Centres de rétention : Eric Besson prolonge de trois mois la mission de la Cimade

LEMONDE.FR | 30.05.09 | 19h47  •  Mis à jour le 01.06.09 | 07h41

Le ministre de l'immigration, Eric Besson, a proposé, dimanche 31 mai, de prolonger de trois mois la mission de la Cimade dans les centre des rétention, au lendemain d'une ordonnance rendue par le tribunal administratif de Paris, suspendant les contrats concernant le marché de l'assistance aux étrangers placés en rétention, conclus le 10 mai, entre le ministère de l'immigration et six associations : la Cimade, l'Ordre de Malte, le Forum Réfugiés, le Collectif Respect, France Terre d'Asile et l'Assfam.

Le ministre s'exprimait sur le plateau de l'émission "Dimanche soir politique" d'i-Télé, dont France-Inter et Le Monde sont partenaires. "Je vais proposer à la Cimade de signer une convention avec elle prolongeant de trois mois son action afin de permettre que les étrangers en situation irrégulière soient toujours suivis, accompagnés", a dit Eric Besson avant d'ajouter : "Je ne reproche rien à la Cimade. Elle fait du bon travail." a-t-il souligné.

Dans un communiqué publié samedi soir, la Cimade demandait "au ministère de l'immigration d'ouvrir de toute urgence une concertation avec les associations de défense des droits des étrangers, afin de dégager une solution permettant de garantir et de maintenir une réelle assistance juridique aux étrangers placés dans les centres de rétention administrative" et se déclarait prête à poursuivre la mission qu'elle mène actuellement seule dans les centres de rétention, de façon à ne pas menacer la continuité de l'assistance aux étrangers.

UN CAMOUFLET POUR LE MINISTRE

Le tribunal administratif faisait suite à une requête en référé introduite le 15 mai par la Cimade, seule association jusqu'alors habilitée pour cette mission, l'Association des avocats pour la défense du droit des étrangers, l'association des avocats membres du réseau Elena France, et le Groupe d'information et de soutien des immigrés. Ces contrats devaient entrer en vigueur mardi 2 juin.

Dans leur requête, les associations soulignaient que les contrats avaient été signés seulement trois jours avant l'étude d'une requête en référé précontractuel introduite par la Cimade, et ce "alors que le juge des référés avait explicitement demandé au ministre de l'immigration de ne pas signer avant la tenue de l'audience". La décision de justice constitue une première victoire juridique pour la Cimade, et un camouflet pour le ministre de l'immigration, Eric Besson.

DES CONTRATS SIGNÉS DANS L'URGENCE

Dans son ordonnance, le tribunal indique, d'autre part, qu'en ne prévoyant qu'une mission d'information, "les prestations [...] fixées par le ministre de l'immigration, ne permettent pas d'atteindre, dans son intégralité, l'objectif fixé par législateur". M. Besson avait signé, dimanche 10 mai, le texte attribuant la responsabilité de l'assistance juridique aux étrangers en rétention à six associations, dont la Cimade, qui perdait ainsi son monopole. Ce même soir, le secrétaire général de la Cimade, Laurent Giovannoni, estimait que le minsitre employait des "méthodes de voyou" et faisait ainsi un "véritable bras d'honneur à la justice".

Interrogé par Le Monde, Eric Besson avait expliqué avoir effectivement signé très rapidement les documents en raison du risque éventuel de nouvelles procédures, en dépit des suggestions de l'avocat du ministère qui lui suggérait d'attendre l'audience du 13 mai.

Lire la suite

Général Motors déclarée en faillite

1 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Général Motors déclarée en faillite
L’Etat américain pilotera le redressement de General Motors

LE MONDE | 01.06.09 | 09h58  •  Mis à jour le 01.06.09 | 09h58

New York, correspondant

General Motors (GM), qui fut durant trois-quarts de siècle "la plus grande entreprise du monde", doit être déclarée en faillite par un juge new-yorkais, lundi 1er juin à 8 heures du matin (14 heures à l'heure française). Celui-ci désignera comme administrateur judiciaire Al Koch, du cabinet AlixPartners.

Le PDG de GM, Fritz Henderson, a annoncé une conférence de presse qui devait avoir lieu lundi en milieu de journée. La Maison Blanche a fait savoir que le président Barack Obama s'exprimerait également.

L'heure est venue pour le géant américain de l'automobile , qui a accumulé presque 100 milliards de dollars (70,8 milliards d'euros) de pertes en quatre ans, de se restructurer sous la férule de l'Etat américain, une fois son plan de restructuration avalisé par le tribunal.

Pourquoi la faillite. L'ex-PDG, Rick Wagoner, a lutté pour éviter cette issue. Il estimait que son impact serait terriblement néfaste pour la confiance des acquéreurs et pour la préservation de la valeur de l'action en Bourse.

Il craignait aussi que fournisseurs et concessionnaires soient affectés par une faillite, au point de mettre en danger toute restructuration en bon ordre de GM.

Pour une entreprise qui manque cruellement de liquidités, cette perspective n'avait de sens que si les ventes repartaient à la hausse, ou du moins se stabilisaient. Or elles ont continué de dégringoler à un rythme ahurissant : - 45 % sur un an. General Motors a perdu plus de 10 milliards de dollars sur le seul premier trimestre 2009.

De même que les ventes, l'action de General Motors, qui valait encore 17 dollars (12 euros) en avril 2008, s'effilochait sans fin (elle était tombée à 75 cents la semaine du 25 mai).

L'obstination de M. Wagoner à éviter le dépôt de bilan est apparue de plus en plus incongrue. En mars, la Maison Blanche lui a indiqué la porte de sortie, avant de débloquer une nouvelle aide financière de 4 milliards de dollars. Dès lors, les experts ont jugé la faillite de GM quasi inéluctable.

Les conditions de la mise en faillite. GM est placée sous le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Dans le cadre d'un redressement judiciaire, le tribunal doit avaliser le plan de restructuration qui l'accompagne.

Celui-ci prévoit que l'Etat américain détiendra initialement 72 % des actions du groupe restructuré, le fonds d'assurance-santé du syndicat des salariés de l'automobile (UAW), 17 % et les détenteurs d'obligations, 10 % (les autres actionnaires ne détenant pas plus de 1% depuis l'effondrement du cours).

Les créanciers obligataires se jugeaient lésés par ce montage. Il leur a été offert de monter, à terme, jusqu'à 25 % du capital du nouveau GM. Ils ont accepté à 54 % la proposition du Trésor, ouvrant la voie à la présentation devant le juge d'un plan bénéficiant du soutien de tous les grands actionnaires.

Le contenu du plan de restructuration. GM sera scindée en deux entités, l'une aux finances assainies, l'autre regroupant les dettes et les unités devant être vendues ou fermées. Le "nouveau GM" ne gardera, d'ici à trois ans, que 31 sites de production sur ses 47 actuels.

Il n'emploiera plus qu'une moitié des salariés recensés à la fin 2008 et ne préservera que quatre marques : Cadillac, Chevrolet et GMC, plus Buick pour le marché chinois. Ses neuf autres (Pontiac, Saab, Vauxhall, Saturn, etc) seront vendues, comme Opel, ou démantelées. GM réduira d'un tiers le nombre de ses concessionnaires.

L'avenir de GM. En 1962, le géant employait 605 000 salariés et détenait 51 % du marché américain. En 2008, lorsque le constructeur, supplanté par Toyota, avait perdu le titre de numéro un mondial de l'automobile qu'il détenait depuis 1931, beaucoup d'analystes jugeaient qu'avec une recapitalisation rapide et une fois trouvée une solution au handicap structurel que fait peser sur ses finances le versement des retraites et la couverture maladie de ses retraités, il pourrait de nouveau soutenir la concurrence.

Aujourd'hui, il apparaît qu'une fois restructuré, GM sera devenu un acteur moyen-fort du marché automobile, mais loin de détenir sa puissance d'antan.

Sur la chaîne Fox Business, Peter Morici, économiste de l'université du Maryland, rappelait que, le 8 décembre 2008, Barack Obama avait évoqué un plan où "les constructeurs ne reviendraient pas six mois plus tard pour redemander de l'argent".

Or le Trésor devra investir plus qu'il ne prévoyait pour relancer GM (on évoque 50 milliards de dollars). L'expert rappelait le "cas Leyland", ce constructeur britannique nationalisé en 1975 sous un gouvernement travailliste avant d'être démembré sous Margaret Thatcher.

 

Sylvain Cypel

Article paru dans l'édition du 02.06.09

Lire la suite

Communiqué du Collectif national pour une Paix juste et durable

1 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #International

Communiqué:
B. Netanyahu devait être reçu à l'Elysée par Nicolas Sarkozy, le 3 juin  prochain. Cette rencontre est reportée à la mi juin selon le quai d'Orsay, sans que la date soit précisée. Le collectif national pour une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens tient par ce communiqué à exprimer  les raisons qui le conduiront à organiser la mobilisation contre la venue du premier ministre israélien :

Après le Fasciste Lieberman,  c'est le chef du gouvernement israélien  B. Netanyahu qui sera reçu courant juin prochain par N.  Sarkozy.


L 'invitation du représentant d'un gouvernement qui refuse publiquement tout État palestinien affirme qu'il poursuivra la colonisation continue d'affamer Gaza met en œuvre une législation raciste contre ses citoyens d'origine palestinienne déclare que Jérusalem sera la capitale éternelle et unifiée d'Israël est inacceptable!
Recevoir un tel gouvernement  c'est donner une caution à cette politique. C'est d'ailleurs ce que fait Sarkozy  quand il affirme avec son ministre des Affaires Étrangères que le rehaussement des accords d'association entre Israël et l'Union Européenne doit se faire sans lien avec le contexte politique.
Nous exigeons du gouvernement français qu'il s'engage dans la seule stratégie capable d'imposer une paix juste et durable dans cette région, et oblige Israël à respecter  le droit international et ses propres engagements en prenant des sanctions:
Suspension immédiate de l'accord d'association Israël – Union Européenne
Embargo sur les ventes d'armes à Israël: la France est le deuxième fournisseur après les États Unis.

Nous, citoyens français, le disons clairement:

Nicolas Sarkozy ne doit pas invité Netanyahu! Netanyahu hors de France!

Si cette invitation est confirmé, le collectif national pour une paix juste et durable entre israéliens et palestiniens appellera à  un rassemblement à 18h30  la veille de la venue de B. Netanyahu
(lieu à préciser)


 premiers signataires :  AFPS- AFD France – Les alternatifs – ATMF - CCIPPP – Collectif Faty Koumba – Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Paix (Strasbourg) - Saint-Denis - Collectif Paix Palestine Israël – CICUP - Courneuve Palestine - Droit Solidarité – Femmes en Noir – La Fédération - FTCR – Génération Palestine – GUPS -  MRAP – NPA – Organisation de Femmes Egalité - PCF – PCOF- RESPAIX Reveil des Consciences - UJFP – UTIT – Les Verts -

Lire la suite

1200 personnes au meeting du NPA à Nantes

1 Juin 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

  1200 personnes au meeting du NPA à Nantes
NANTES.jpg

Forte affluence au meeting de Rézé près de Nantes mardi soir.

Devant une salle remplie et chaleureuse, Olivier Besancenot et Laurence Debouard, tête de liste NPA dans la grande région ouest ont pu développer les axes de la campagne européennes de notre partie.

 Dans un contexte peu propice aux réunions publiques, vu le peu d'intéret porté sur la campagne des européennes, ce meeting est une bonne nouvelle. Il témoigne de la sympathie que nous rencontrons et de l'audience de nos propositions.
A quelques jours du vote, c'est aussi le signe de l'essor de la campagne du NPA.

Lire la suite

Journée noire pour l'emploi

28 Mai 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Journée noire pour l'emploi
Publié dans "Paris Normandie"

 

Le plan social de Goodyear est deux fois plus important que le précédent, en 2008, annulé par la justice. A l'époque, Olivier Besancenot avait rendu visite aux ouvriers d'Amiens

SOCIAL. 2 300 suppressions chez Goodyear, EDA (grossiste alimentaire), Altis Semiconductors et ABB (ingiénerie).

L'Insee prévoyait, en mars dernier, la destruction de 400 000 emplois sur les six premiers mois de l'année 2009. Soit un peu plus de 2 000 suppressions par jour.
Hier, avec quatre annonces, la France est malheureusement parvenue à tenir cette cadence…
C'est d'abord la direction de Goodyear qui a annoncé la suppression de 820 postes dans son usine de pneumatiques d'Amiens Nord (Somme), invoquant une surcapacité de production liée à la crise automobile. Le site emploie au total 1 400 personnes sur environ 3 500 en France. Les salariés de l'usine d'Amiens Nord sont au chômage partiel depuis six mois, à raison d'une semaine par mois, et la production journalière a été réduite à 9 000 pneumatiques contre environ 23 000 il y a deux ans.

Liquidation judiciaire
De son côté, le fabricant de composants électroniques Altis Semiconductors a annoncé un nouveau plan de suppressions d'emplois dans son usine de Corbeil-Essonne. Il touche 400 emplois sur les 1 500 qui y restaient. L'entreprise continue à dévider sa chronique d'une mort programmée. La direction a décidé de se désengager d'une manière ou d'une autre, malgré les 38 millions d'euros d'aides publiques à l'emploi qu'elle a accepté en 2003. La perspective de trouver un repreneur reste dans le flou.
En revanche, l'avenir du grossiste alimentaire EDA, spécialisé dans la fourniture d'articles alimentaires et de boissons aux entreprises (notamment les stations services), est tout tracé : c'est la liquidation judiciaire. Le tribunal de commerce de Paris l'a prononcé hier après-midi, autorisant dans la foulée un plan de 617 suppressions d'emplois.
Enfin, le groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB prévoit de supprimer sur une demi-douzaine de sites en France 540 postes, dont la moitié à Saint-Ouen-l'Aumône (Val-d'Oise). Au total, c'est environ 20 % de l'effectif français qui devrait disparaître, ABB comptant quelque 2 500 salariés sur une vingtaine de sites dans l'Hexagone.

Article paru le : 27 mai 2009

Lire la suite

Stop EPR, ni à Penly, ni ailleurs!

27 Mai 2009 , Rédigé par NPA-27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Stop EPR, ni à Penly, ni ailleurs

Le collectif "Stop EPR ni à Penly ni ailleurs" organise un rassemblement le 28 juin prochain à Dieppe.

 Il se déroulera sur le front de mer, dit « La Prairie ».

En voici le programme :

•    A compter de 11 h = rendez-vous et accueil de tous au « village »
o    Manifestation pédestre :De Penly au rassemblement du front de mer
o    Manifestation cycliste :de Forges les Eaux ( ou Neuchâtel en Bray), au rassemblement du front de mer

•    De 12 h à 14 h = pique-nique au « village »installé sur « La Prairie (chacun apporte son casse-croûte)

•    A 14 h =
o    Lancement officiel de la manifestation
o    Défilé et parade au centre ville
o    Animations au « village » : stands – maquillage enfants – cerfs-volants…

 

•    A 17 h =
o    Retour au « village » : musique……la fête

Contact :

Françoise : 06 03 71 84 16
Sylvie : 06 08 71 79 61
alain.correa@nanodata.com

Lire la suite