Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure
Articles récents
Lire la suite

POUTOU AU CIRQUE D'HIVER SUR TV5 MONDE.

3 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

POUTOU: MACRON N'EST PAS LE PREMIER À UTILISER LES SLOGANS DES AUTRES PARTIS...

3 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite
Lire la suite

"NOUS ÉTIONS AU BORD DU GOUFFRE, NOUS AVONS FAIT UN GRAND PAS."

2 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27

On a beau connaître que trop bien le cynisme de nos dirigeants, ces derniers ont toujours de la ressource pour continuer à nous surprendre.
A l'heure où le son "clac" du pistolet d'essence marquant un réservoir plein est un lointain souvenir pour beaucoup d'entre nous, à l'heure où les experts du GIEC convulsent tant le dérèglement climatique produit déjà des effets désastreux, la région Normandie supprime en totale décontraction 19 trains quotidiens pour motif économique arguant un taux de remplissage insatisfaisant.
Cette même région qui participe au financement d'une autoroute inutile à l'Est de Rouen (886millions d'euros !) pour faciliter les flux routiers de transport de marchandise.
886 millions qui pourraient permettre le développement et la gratuité des transports, répondant aux problématiques environnementales et à la fin du racket à la pompe. Il est urgent de mettre ces cyniques en cravate hors d'état de nuire et de décider par nous-mêmes de ce dont on a besoin pour nous toutes et tous pour la planète!
"NOUS ÉTIONS AU BORD DU GOUFFRE, NOUS AVONS FAIT UN GRAND PAS."
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

LE VOTE POUTOU, UN VOTE POUR ENVISAGER LES LUTTES À VENIR...

28 Mars 2022 , Rédigé par NPA 27

Lire la suite

ESQUIVER LE DÉBAT, LA STRATÉGIE LREM À LOUVIERS COMME SUR LES PLATEAUX!

26 Mars 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique, #Présidentielles2022, #Environnement

ESQUIVER LE DÉBAT, LA STRATÉGIE LREM À LOUVIERS COMME SUR LES PLATEAUX!

La REM tenait meeting à Louviers ce samedi matin en soutien à Macron et c'est tout naturellement qu'une quarantaine de personnes, dont des adhérents de NON à l'Autoroute et élus mobilisés contre l'A133, des militants du NPA Seine-Eure et même des gilets jaunes venus de Evreux ou de Rouen, a mis un point d'honneur à être présents pour interpeller les têtes d'affiches et ministres d'Etat Bruno Lemaire, Sébastien Lecornu et Julien Denormandie à quinze jours du scrutin, tellement leur politique anti-sociale, économique et environnementale n'ont pas répondu aux attentes et vont même à l'encontre des besoins de l'immense partie de la population et de la nature.

Courageux pour faire les gros yeux sur les plateaux télé, prenant un ton de circonstance pour stigmatiser les chômeurs ou les bénéficiaires de prestations sociales, mais pas téméraire pour assumer les millions jetés par les fenêtres du cabinet de conseil McKinsey, chargé d'organiser la casse de la protection sociale et des services publics pour mieux les livrer au marché, Bruno Lemaire se sera dérobé... Denormandie, lui, n'aura pas voulu entendre la dénonciation des projets de méthaniseurs industriels qui poussent dans l'Eure comme des champignons (l'un d'eux doit sortir de terre à moins d'un kilomètre de là...) et qui favorisent l'élevage industriel de type concentrationnaire comme à Houlbec-Cocherel où les bêtes sont reléguées au statut d'unités de production d' énergie à travers leurs déjections. Lecornu devait lui avoir gardé un mauvais souvenir de son passage en Guadeloupe...

Toujours est-il que ces messieurs ont préféré emprunté la porte de service plutôt  que de venir se confronter aux manifestants aussi déterminés que pacifiques, de la même manière que Macron refuse toute confrontation avec Philippe Poutou, ayant conscience des plumes qu'y avaient laissées Le Pen et Fillon  en 2017.

C'est leur manière de faire de la politique: feindre de concerter et finalement imposer arbitrairement, s'assurer la loyauté des courtisans et établir une barrière hermétique avec quiconque s'oppose à leur vision productiviste, scientiste et inopérante pour relever le défi de l'urgence climatique. À ce jeu là,  les Leroy et autre Loncle se posent là: Loncle a-t-il oublié que JL Destans, alors président du conseil général PS de l'Eure, a en 2005 promis la mise à l'essai de la gratuité à la sortie 19 de l'A13 à Incarville pendant trois mois? Une vieille revendication de l'association pour la préservation du cadre de vie reprise aujourd'hui par le mouvement contre l'A133-A134. Désormais, cette clique défend l'autoroute payante, que la population payera en réalité 3 fois: à la construction, à l'utilisation et au prix de leur santé, une nouvelle autoroute apportant mécaniquement une dégradation de la qualité de l'air, responsable, rappelons-le, de 48 000 décès prématurés /an . Pourtant, avec ce milliard (mal) investi, on pourrait en faire, des choses: développer le fret ferroviaire et fluvial tout en organisant la réduction des flux de marchandises manufacturées, on pourrait investir dans les transports collectifs de qualité au moment où le prix du litre de carburant atteint des sommets!

Aujourd'hui, ils peuvent emprunter une porte dérobée, mais demain, ils devront bien rendre des comptes sur l'inaction climatique, la liquidation des communs et la répression du mouvement social..., si celui est en mesure de retrouver un souffle et à même d'être suffisamment puissant pour que leur suffisance s'estompe. On le sait, il n'y a rien de bon à attendre du résultat de cette élection. Projetons-nous d'ores et déjà au delà pour organiser la riposte et empêcher le rouleau compresseur macronien d'avancer; que ce soit ici sur la forêt de Bord ou au niveau national sur les services publics et la protection sociale, prochaines cibles déjà clairement identifiées par le président-candidat!

Lire la suite

PHILIPPE POUTOU À LA RENCONTRE DES MANIFESTANTS ET DES SYNDICATS CORSES

26 Mars 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique, #Economie, #Poutou2022

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>