Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles récents

Ceci est un site destiné aux médecins, et pas vraiment critique. C'est dire si la coupe est pleine! En tout cas on sait à qui le crime de casse de la Sécu profite

8 Février 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé

Ceci est un site destiné aux médecins, et pas vraiment critique. C'est dire si la coupe est pleine! En tout cas on sait à qui le crime de casse de la Sécu profite
Fillon accusé de conflits d'intérêts après avoir reçu 200.000 euros d'Axa

Fillon accusé de conflits d'intérêts après avoir reçu 200.000 euros d'Axa

A peine investi par son parti, François Fillon avait connu un premier accroc à sa campagne avec ses propositions sur la Sécurité sociale. Puis vint le soupçon d'emploi fictif de sa femme, et de ses enfants. Le voilà maintenant soupçonné de conflit d'intérêts au profit de la compagnie d'assurance Axa.

François Fillon aurait reçu 200 000 euros d'honoraires de la part de la compagnie d'assurance Axa, entre 2012 et 2014, via sa société de conseil 2F Conseil. François Fillon aurait aidé Axa dans les négociations d'une directive européenne sur la réglementation des assureurs en Europe, et notamment ouvert des portes "au plus haut niveau à la commission européenne et en Allemagne" pour la compagnie d'assurance, indique BFM Business.

Henri de Castries, qui a été aux commandes d'Axa jusqu'à fin août 2016, a officialisé son soutien à François Fillon le 17 janvier. Son nom a été cité comme possible ministre de l'Economie et des Finances en cas de victoire du candidat à l'élection présidentielle.

Lors de sa conférence de presse lundi soir, François Fillon a déclaré...

avoir exercé son activité de conseil "en toute légalité", évoquant aussi parmi ses clients la holding Fimalac de Marc Ladreit de Lacharrière, le propriétaire de la Revue des deux mondes qui a employé Penelope Fillon.

Malgré cette défense, plusieurs responsables politiques ont rapidement dénoncé un conflit d'intérêt. "Quand on travaille pour la société Axa et qu’on commence sa campagne en disant : 'on va dérembourser une partie des soins', je considère qu’il y a des conflits d’intérêts", a souligné Yannick Jadot, candidat EELV sur Europe 1. "On ne peut pas intervenir en même temps comme lobby pour un intérêt privé et en même temps comme législateur censé défendre l’intérêt général", a-t-il ajouté. Le candidat écologiste a déclaré qu'il allait "demander aux députés écologistes de saisir le déontologue de l'Assemblée nationale" sur la question.

Le projet de François Fillion visant à accroître la part des complémentaire dans le remboursement des soins avait soulevé de nombreuses critiques. Déjà, la ministre des Familles, de l’Enfance et des droits des femmes Laurence Rossignol avait estimé le 1er décembre sur LCP que François Fillon "est proche du milieu des assurances, incontestablement, or il y a des intérêts".

 

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Nous relayons la pétition de l'association Action des citoyens pour le désarmement nucléaire.

7 Février 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Un référendum pour l'abolition des armes nucléaires

Nous vivons sur une poudrière. Plus de 15 000 armes nucléaires menacent en permanence d’anéantir l’humanité. Elles font de nous les complices et les victimes potentielles de crimes contre l’humanité. Ce sont les seules armes de destruction massive -de massacre- pas encore interdites. L'ONU invite tous les Etats à se réunir fin mars 2017 pour les interdire au moyen d’un traité. La Chine, la Corée du Nord sont pour, mais la France refuse. Les principaux candidats à la présidence de la République aussi ! Pourtant, 3 Français sur 4 (sondage IFOP) veulent le contraire. Alors il faut un référendum. 113 parlementaires ont déjà signé une Proposition de Loi pour un référendum d'initiative partagée, mais ils doivent être 185 (1/5 du Parlement). Mobilisons-nous pour obtenir les signatures manquantes avant la fin de la législature et ouvrir ainsi la voie à un monde sans armes nucléaires !

Lire la suite
Lire la suite

Mobilisation à Bure: c'est maintenant que ça se joue!

2 Février 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #Ecologie

Mobilisation à Bure : c’est maintenant que ça se joue !

Mobilisation à Bure : c’est maintenant que ça se joue !

 

À Bure, tout s’accélère. Les occupant.e.s du bois Lejuc sont menacés d’expulsion et l’Andra projette de défricher sept hectares supplémentaires de forêt pour commencer ses travaux de forage. À nous de l’en empêcher !

Une bataille décisive va se jouer jusqu’à mi-mars, date à laquelle la nidification empêcherait, selon le code de l’environnement, toute déforestation. La détermination est essentielle comme l’a prouvé la mobilisation de cet été, mais l’issue du bras de fer reste incertaine.

Le 18 février : la journée sera une démonstration de force pour que jamais il n’y ait de poubelle nucléaire.

Pour commencer, il faut arrêter le nucléaire pour stopper la prolifération de déchets radioactifs dont on ne sait que faire. Produire du courant 100% à partir des énergies renouvelables est possible!

Le NPA a élaboré un scénario de sortie du nucléaire en 10 ans
Lire la suite

POUTOU PRET A TOUT POUR AVOIR SES SIGNATURES !

31 Janvier 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Lire la suite

CINRAM : LA JUSTICE EST ENCORE LOIN

31 Janvier 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS


  Quatre ans pour voir simplement reconnu par la justice que les
salarié-e-s ont été spolié-e-s! Ainsi que nous l’avons toujours affirmé,
en particulier pendant notre campagne municipale NPA-PCF,Cinram a donc
bien organisé son insolvabilité pour ne même pas payer les indemnités
légales aux salarié-e-s viré-e-s. C’est un montage légal certes, et
c'est la collectivité qui paiera (quand? car Cinram peut encore faire
durer en appel) les 3M€, et pas Cinram : c’est en effet au liquidateur
de saisir l’Agence de garantie des salaires (AGS) pour que le paiement
des condamnations soit assuré. Une honte. Décidément, il faut sortir du
toujours plus flexible et précaire, pour le droit à un travail digne et
son partage entre tous et toutes.Voilà pourquoi nous sommes pour
l'interdiction des licenciements et, en cas de fermeture, pour
l'obligation de revendre à un repreneur solide (la « loi Arcelor-M-real
que Hollande-Loncle ont promise puis piétinée une fois élus).Décidément,
les choses ne changent que lorsque nous prenons nos affaires en main

 Philippe Thouément -Claudine Duteuil pour le collectif « Maintenant ça
suffit ! »

CINRAM : LA JUSTICE EST ENCORE LOIN
Lire la suite

VALLS PREND UNE BONNE CLAQUE MAIS RIEN N'EST RÉGLÉ. POUR UNE CANDIDATURE ANTICAPITALISTE, IL Y A URGENCE!

30 Janvier 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Lire la suite

Les millions de manifestant-e-s contre Trump montrent la voie de la lutte contre ceux qui nous dirigent

26 Janvier 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

 

Quelques heures à peine après avoir été investi officiellement, le président aventurier milliardaire, Donald Trump, a pris ses deux premiers décrets. Le premier visait à limiter les dispositions de « l’Obama Care », le système de soins médicaux qu’il juge trop coûteux, avant de pouvoir le remplacer par un autre, ultra-libéral. Le second annule des mesures de lutte contre le réchauffement climatique.

Contre les travailleurs et les peuples
Le gouvernement de patrons, de milliardaires et d’anciens généraux qu’il met en place va violemment s’attaquer aux droits sociaux et démocratiques des travailleurs et de la population. Aux Affaires étrangères, l’ancien PDG d’ExxonMobil, Rex Tillerson, a noué des relations d’affaires en Russie et avec Poutine ; au Travail, Andrew Puzder, le PDG d’une chaîne de fast-food, s’est fait connaître par son acharnement contre la hausse du salaire minimum lorsque les salarié-e-s de la restauration rapide, en faisant grève pendant plusieurs mois, obtenaient 15 dollars de l’heure. Le même s’est distingué également -mais c’est la règle dans l’entourage de Trump- par son combat  contre le droit à l’avortement et ses plaisanteries sexistes .
Dans son discours d’investiture, Trump a agité les slogans de sa démagogie mensongère, promettant de « ramener les emplois » aux Etats-Unis et de « rendre le pouvoir au peuple ». Des millions de femmes, d’hommes, de jeunes lui ont répondu dès le lendemain, lors de la Marche des femmes. Elles et ils ont crié leur rejet de Trump, du racisme, du sexisme, de l’homophobie, et opposé au « Make America great again » (« redonner sa grandeur à l’Amérique ») de Trump, des slogans tels que « Make America think again » (« Faisons que l’Amérique pense à nouveau »).

Des millions dans la rue contre Trump
Ces manifestations, parties d’un appel sur les réseaux sociaux d’une femme révoltée par les propos sexistes de Trump, Theresa Shook, ont rassemblé plus de 3 millions de personnes dans le monde.
Avec ces résistances massives s’affirment un espoir, à l’heure où l’élection de Trump à la tête de la première puissance mondiale donne le signal d’une accentuation de l’offensive des classes dirigeantes, aux Etats-Unis et partout dans le monde, contre les travailleurs et les peuples.
Ce même samedi 21 janvier, les partis de l’extrême droite européenne, Front national, FPÖ autrichien, « parti des Libertés » des Pays-Bas, AFD d’Allemagne, Ligue du Nord d’Italie, UKIP de Grande-Bretagne étaient réunis en « contre-sommet européen ». Tous enthousiasmés par Trump et et le Brexit, tous vomissant leur haine des migrants qu’ils désignent comme boucs-émissaires dans la situation dede misère et de chômage, alors que les vrais responsables sont les grands groupes industriels et financiers et les gouvernements qui servent leurs intérêts.
Face à ces forces ultra-réactionnaires qui sont engendrées par le système d’exploitation et d’oppression qu’est le capitalisme, il n’y a pas d’autre rempart que la mobilisation des travailleurs, des femmes et des peuples, la lutte, la solidarité collective, le combat pour une autre société débarrassée de l’exploitation et de l’accaparement des richesses par la propriété privée capitaliste.
Des idées que Philippe Poutou, candidat  du NPA, défendra dans la campagne de l’élection présidentielle.

Les millions de manifestant-e-s contre Trump montrent la voie de la lutte contre ceux qui nous dirigent
Lire la suite