Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles récents

Sivens : réagir avant un nouveau drame!

6 Mars 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #RESISTANCE, #REPRESSION

Depuis plusieurs semaines, la situation à Sivens et dans le Gaillacois est de plus en plus préoccupante. De véritables milices se sont constituées dans le but de terroriser les opposant-e-s au barrage de Sivens. Intimidations, vols, destructions de biens, menaces de mort et agressions des opposant-e-s se multiplient dans l’impunité la plus totale, voire avec la bienveillance des pouvoirs publics.


Mais la situation a encore franchi un cran supplémentaire cette semaine, avec la constitution d’un blocus autour de la ZAD du Testet. Alors que les milices entravent illégalement la liberté de circulation, violentent les opposant-e-s, dans l’indifférence la plus totale des forces de l’ordre, un dispositif policier impressionnant était en revanche déployé pour empêcher le rassemblement pacifique de Gaillac et le départ du convoi qui devait apporter des ravitaillements sur la ZAD. Pendant ce temps, de l’autre côté, les milices pouvaient monter un commando pour rentrer sur la ZAD, détruire des véhicules et du matériel.


Si certaines de ces milices se revendiquent ouvertement de l’extrême droite, la version officielle relayée par les médias nous dit que ce sont simplement “les agriculteurs”, sous couvert de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs. Comment expliquer alors la présence mercredi des deux candidats du Front national aux prochaines élections départementales parmi la quarantaine d’individus venus réserver un “comité d’accueil” à Saint-Sulpice aux marcheurs pacifiques partis de Toulouse le matin même ? En réalité ces milices aux méthodes fascistes ne sont pas là par hasard.


Le gouvernement est entièrement responsable de la dégradation de la situation et doit prendre ses responsabilités avant que ne survienne un nouveau drame. Mais il est également de la responsabilité de toutes les organisations politiques, syndicales et associatives progressistes de réagir face à cette situation, avant que l'irréparable ne soit une nouvelle fois commis.

Pour le NPA, il est nécessaire et urgent :

·  d’entériner l’abandon définitif du barrage de Sivens, et de tous ces grands projets imposés et aussi nuisibles qu'inutiles

·  de démanteler et mettre hors d’état de nuire les milices d’extrême droite qui sévissent autour de la ZAD du Testet

·  que la justice soit faite pour Rémi Fraisse et que tous les responsables soient identifiés et condamnés

·  d’abandonner les poursuites envers tou-te-s les inculpé-e-s, poursuivis pour s’être révoltés contre une situation intolérable, voire pour s'être simplement trouvés au mauvais endroit au mauvais moment

Le NPA s'associe à l'appel de la Coordination des opposant-e-s au barrage de Sivens pour un rassemblement demain 6 mars, 10 h, place du Vigan à Albi, pendant le vote du Conseil Général du Tarn sur Sivens.

Montreuil, 5 mars 2015

 

Lire la suite

Sivens : éviter un nouveau drame ! (Communiqué LDH)

5 Mars 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

 

Les informations que nous parviennent aujourd’hui directement de la ZAD du Testet, concernant les événements autour de l’affaire du barrage de Sivens et qui sont d’ailleurs rendues en partie publiques dans les médias, confirment qu’une nouvelle étape dans l’escalade de la violence a été franchie. Un syndicat agricole s’arroge, en toute illégalité, le droit d’établir un blocus autour de la ZAD du Testet dont l’objectif est clairement affirmé : isoler et affamer les occupants de la ZAD.

Cette situation intolérable, qui engendre des gênes majeures pour tous les habitants, constitue une atteinte au droit fondamental de libre circulation des citoyens, et semble bénéficier d’une relative tolérance de la part des autorités et des forces de l’ordre présentes.

La Ligue des droits de l’Homme dénonce cette situation et alerte les pouvoirs publics qui, par leur silence et leur inaction, porteraient une lourde responsabilité en cas de nouveau drame.

A l’approche d’une décision qui doit intervenir vendredi 6 mars, la situation se dégrade de manière alarmante, sur le terrain : chasses à l’homme, agressions, contrôles illégaux…

Dans un tel contexte, la LDH considère que les conditions d’un débat démocratique portant sur la gestion et l’utilisation de l’eau en lien avec l’agriculture de demain, dans le cadre d’un projet territorial, ne sont pas réunies, et qu’il n’est pas souhaitable qu’une décision soit prise à cette date par le conseil général du Tarn.

La LDH demande au gouvernement de prendre ses responsabilités, en adoptant au plus vite les mesures d’apaisement nécessaires.

 

Paris, le 4 mars 2015

Lire la suite

La carte des GPII (grands projets inutiles et imposés) du NPA

4 Mars 2015 , Rédigé par NPA 27

La carte des GPII (grands projets inutiles et imposés) du NPA

Publié par ff

dimanche 1er mars 2015

Comme leur nom l’indique, ils sont complètement inutiles à la population pourtant ils lui sont imposés. Inutiles pour les populations, mais très utiles et profitables pour les grosses entreprises (multinationales du BTP entre autres). Ils ont aussi en commun de coûter beaucoup d’argent (surtout public). Quelle que soit leur taille, ils s’inscrivent dans la logique du « plus grand, plus gros, plus vite ».

Dans la plupart des cas, ils ne sont pas seulement inutiles, ils sont destructeurs de l’environnement, de l’emploi et du tissu social (terres agricoles, ressources naturelles, biodiversité). Imposés, ils le sont le plus souvent avec la complicité active des élus locaux ou régionaux, soit parce que ces derniers rêvent d’avoir eux aussi leur « grand projet » prestigieux, soit parce qu’ils sont plus trivialement intéressés directement ou indirectement au projet. Ils bénéficient aussi du soutien du gouvernement qui lui non plus n’a rien à refuser aux grands groupes capitalistes. Qu’ils concernent l’agriculture, les transports, l’énergie, la grande distribution ou les loisirs, symboles du capitalisme et de son productivisme effréné, ils contribuent tous, à des degrés divers, à aggraver encore le dérèglement climatique.

Merci de nous faire parvenir toutes infos supplémentaires sur des projets déjà listés ou de nous informer de nouveaux projets en écrivant à François.


Répondre à cet article

Lire la suite

Pour une loi d'interdiction des violences faites aux enfants!

4 Mars 2015 , Rédigé par NPA 27

Une loi contre l'interdiction des violences faites aux femmes, oui !
Contre les violences faites aux enfants, aussi !
Le NPA s'oppose à l'ordre social capitaliste et ses valeurs, donc on lutte contre l'exploitation de l'homme par l'homme, contre l'oppression de la femme par l'homme et contre toute violence à l'égard d'un être "plus faible", à fortiori un enfant.

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Droit de grève : une offensive internationale

3 Mars 2015 , Rédigé par NPA 27

Droit de grève : une offensive internationale

L’internationale du patronat cherche à remettre en cause le droit de grève au niveau mondial. La Confédération internationale syndicale (dont en France la CGT, la CFDT et FO) organisait le 18 février une journée de mobilisation en réplique.

La grève, qui consiste à cesser le travail et la production, est par définition intolérable pour les patrons puisqu’elle s’attaque à la source des profits. Mais les luttes ouvrières ont permis que ce droit (et plus largement les libertés syndicales) soit internationalement reconnu… mais aussi très encadré.

État des lieux

La situation est évidemment contrastée selon les pays. L’interdiction peut être complète (au Qatar ou en Corée du Nord...) ou partielle. Ainsi, certaines professions peuvent en être exclues comme les magistrats judiciaires en France. La répression patronale et étatique peut être directe : licenciement ou condamnation de grévistes en Espagne, suspension par décret d’une grève dans la métallurgie en Turquie en janvier, etc.

Suivant les pays, elle peut aussi être armée, ou plutôt détournée : service minimum dans les transports en France, interdiction de certaines formes de grève comme la grève sur des revendications dites politiques,etc.

De manière constante, le droit de grève vient buter sur le droit de propriété privée : la grève ne doit jamais entraver la « liberté du travail » ni détériorer l’outil de production.

Droit de grève et liberté syndicale

En 1948, l’Organisation internationale du travail (OIT) a adopté une convention, figurant au nombre de ses « conventions fondamentales », obligeant les pays l’ayant ratifié à garantir la liberté syndicale et à protéger les droits syndicaux. Elle ne traite pas directement du droit de grève, mais l’OIT considère que ce droit est indissociable de la liberté syndicale.

Cette interprétation est contestée depuis 2012 par les représentants patronaux à l’OIT, représentants qui refusent de reconnaître le droit de grève comme un droit fondamental et voudraient le soumettre au respect du droit commercial et à la protection des investisseurs (à l’instar de ce que prévoit par exemple le projet de Traité transatlantique).

Et pour faire pression, le patronat utilise… la grève : il refuse de siéger dans la commission chargée de vérifier la bonne application du droit de grève par les États membres de l’OIT, dont une majorité ne veut pas saisir la Cour internationale de justice pour trancher ce litige.

Les patrons durcissent le ton

Comme le souligne Tim Noonan, porte-parole de la CSI (Confédération syndicale internationale), dans une interview au journal Libération du 18 février, les travailleurs n’attendent en général pas d’avoir le droit de grève pour l’exercer, souvent au péril de leur vie. Mais en durcissant le ton, les patrons représentés à l’OIT envoient le signal aux patronats nationaux que l’heure est venue de contester les dispositions ­accordant un peu trop de libertés aux travailleurs.

Cela concerne aussi la France, où la multiplication des cas de répression syndicale ces dernières années montrent que, même dans un pays où il est reconnu comme droit constitutionnel, le droit de grève et d’expression syndicale reste un combat de chaque instant, et la lutte pour sa défense et son extension une tâche éminemment politique.

Comité inspection du travail Île-de-France

Lire la suite

Victoire des postiers du Pays d'Auge

1 Mars 2015 , Rédigé par NPA 27

Victoire des postiers du Pays d'Auge

Les postières et postiers de Basse-Normandie ont obtenu une première victoire dans leur mouvement de grève, en particulier dans le Pays d'Auge. La direction voulait leur imposer une pause méridienne non payée de 45 minutes, au lieu des 20 minutes rémunérées actuelles. Ils ont ainsi obtenu dans une série de bureaux que le courrier soit distribué la matin et non en fin de journée. Pour les bureaux d'Alençon, Cherbourg, Tourlaville, Octeville, dans le Pays d'Auge (Lisieux, Bayeux, Honfleur, Cabourg, Dives, Pont l'Eveque, Deauville, Orbec, Livarot, Cambremer), à Bayeux, c'est une victoire.

D'autres bureaux continuent la mobilisation : Colombelle, Carpiquet, Mondeville, Hérouville, Caen, Rémalard, Le Theil, St Gauburge, Argentan, Vimoutier, Flers et La Ferté-Macé, Domfrond.

Cette première victoire a été obtenu après un mouvement de grève de trois jours, avec plus de 1000 postiers en grève sur la région, près de 1000 en manifestations. La mobilisation a été conduites par les salariés et leurs organisations, la reprise du travail a été votée en assemblée générale lorsque les postières et postiers ont considéré que leurs revendications principales avaient abouti.

Cette victoire aura des conséquences positives pour la prochaine période, dans le rapport de force entre les salariés et la direction de la Poste. C'est un encouragement pour les bureaux qui continuent la mobilisation.

Lire la suite

Rassemblement des facteurs Normands en grèves le 24 février 2015

1 Mars 2015 , Rédigé par NPA 27

Plus de 500 facteurs et factrices se sont rassemblé-es devant la direction régionale de la Poste à Caen le 24 février 2015 pour faire valoir leurs revendications en terme de conditions de travail...

Lire la suite

Rassemblement pour les Droits des Femmes

28 Février 2015 , Rédigé par NPA 27

Rassemblement pour les Droits des Femmes

Samedi, 7 Mars, 2015 - 15:00

Rouen, rue Saint Sever

Organisé par le collectif Droits des Femmes de Rouen.

Plus d'infos sur les autres initiatives du mois de mars : http://droitsdesfemmes.rouen.over-blog.com/

Lire la suite