Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles récents

POUR SAUVER LE CLIMAT, SORTIR DU TOUT BAGNOLE !

13 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

POUR SAUVER LE CLIMAT, SORTIR DU TOUT  BAGNOLE !

Personne ne peut plus cacher que la COP21 sera une mascarade. Les grands groupes industriels et bancaires qui parrainent « l’évènement » vont continuer à rouler à tombeau ouvert en direction du gouffre. L’industrie automobile mène le convoi : Volkswagen a été pris en flag, mais on sait maintenant que les autres groupes trichent sur les tests depuis déjà longtemps. Or les transports (aérien et maritime compris) émettent 28% des gaz à effet de serre… Il serait plus que temps de sortir du tout-route-tout-bagnole » !
Laissons ici de côté la question essentielle du transport des marchandises, qui se fait  aux dépens du fleuve et du rail, en faisant de plus en plus appel à des travailleurs sous-payés de l’est de l’Europe. La voiture individuelle a servi à tirer l’expansion du système capitaliste après la guerre mondiale, mais elle est maintenant à la peine, avec un processus mondial de restructurations et de concentrations. Dans les pays dits développés, le marché est saturé. Pour autant, pas question de sortir du cadre: on en rajoute dans les primes à l’achat de « voitures propres », dans la promotion de  la voiture électrique (donc nucléaire)  ou à l’hydrogène. Comme si l’épuisement des ressources terrestres n’était pas à l’horizon. Leur perspective à eux reste celle du profit immédiat, voire à moyen terme. Et tant pis pour les dommages collatéraux depuis les particules fines lâchées dans l’atmosphère, jusqu’aux vies dévastées par les licenciements dans les grands groupes et plus encore chez leurs sous-traitants pressurés…
Alors, abordons de front la question de l’indispensable sortie de la société de la bagnole individuelle. Difficile pour celles et ceux qui travaillent dans cette branche, bien sût. Mais personne n’est né pour faire des voitures: des cars, des wagons, des locos, ils sauraient aussi ! Alors, oui à moins de béton et d’asphalte, plus de transports collectifs, moins chers (voire gratuits), plus fréquents, de qualité. Oui à des habitations agréables et financièrement accessibles dans les villes, pour ne pas couvrir les campagnes  de pavillons loin de tout… C’est   un ensemble : il faut changer le système, pas le climat !

Lire la suite

VICTOIRE DES FAMILLES A LA RUE ET DES MILITANTS DU DROIT AU LOGEMENT!

13 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #LOGEMENT

UN TOIT C'EST UN DROIT!
    Depuis vendredi 6 novembre, 17 heures, au pied de l'hôtel de ville de Rouen, DAL (Droit au logement) , le collectif des travailleurs sociaux 76 et des familles à la rue, ont organisé un campement permanent pour dénoncer la situation catastrophique du logement sur l'agglomération et pour obtenir l'ouverture dès maintenant de la structure d'urgence Colette Yver. Celle-ci doit accueillir les sans logis lors de grands froids, à partir d'une température ressentie de -1°. Les utilisateurs de cette structure, qui obtiennent la permission d'y séjourner après avoir téléphoné au 115, doivent s'en aller pendant la journée, et n'ont droit qu'à un accueil de 72 heures maximum.
    Mardi, les représentants de l'état, ont accepté une négociation à la direction départementale de la cohésion sociale. Après discussion, les occupants ont obtenus que le centre Colette Yver( près de 100 places au maximum de sa capacité) soit ouvert continuellement à partir du vendredi 13 novembre jusqu'au 31 mars. Il n'est plus question que l'affaire soit gérée au thermomètre. Les usagers pourront laisser leurs affaires sur place. Ce qui est plus important qu'il n'y parait.


    ÉTAT HORS LA LOI!
    Bien sûr, cette victoire est bonne à prendre. Elle résulte d'un rapport de force établi par des organisations rodées aux rassemblements et occupations multiples, mais elle est insuffisante au regard des besoins criants de toute une population qui vit les pires misères.
    7000 logements sont vides sur la grosse agglomération, sans que l'état, qui doit pourtant assurer le logement de chacun, ne bouge le petit doigt. Mais qu'attendre d'un état qui ne respecte même pas les lois en vigueur, en expulsant sans reloger, en jetant à la rue les pensionnaires des centres d'urgence quand leur temps imparti est écoulé? L'obligation de fournir un abri pérenne n'est jamais assumée par l'état, condamné à plusieurs reprises en justice... De surcroit, il ne met jamais les moyens humains et financiers suffisants. Il faut parfois des heures pour obtenir le 115, et souvent pour s'entendre dire qu'il n'y a pas de proposition possible de logement pour la nuit. La faiblesse du budget alloué par l'état au logement des sans abri indique bien le peu d'intérêt qu'il leur porte. Ainsi des familles continueront de dormir cet hiver sous les ponts, dans des cabanes, sur des chaises à l'hosto, ou dans des locaux insalubres. Des sans domicile mourront de froid comme chaque année. L'humanité d'une société se mesure à l'attention qu'elle porte aux plus faibles. Dans la nôtre, l'état a déclaré la guerre aux pauvres!
    Le campement se poursuivra jusqu'à vendredi, histoire de garder la pression sur ceux qui se sont engagés à ouvrir Colette Yver, ce jour là...
    Thierry Martin.

Lire la suite

LE PEN N'EST PAS LA BIENVENUE A ROUEN!

13 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27

LE PEN N'EST PAS LA BIENVENUE A ROUEN!
Lire la suite

A (re)voir: El bóton de nácar (Le bouton de nacre)

12 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #CULTURE

L'eau est le fil conducteur de ce film : des peuples indigènes décimés en Patagonie aux disparus de la dictature de Pinochet. Peuples autochtones de l'eau d'hier, corps torturés des prisonniers politiques perdus dans l'Océan Pacifique, un même destin tragique que l'eau unit. Voici un documentaire bouleversant et poétique aussi qui nous fait voyager dans le Cosmos, dans les mots des vingt derniers descendants directs des peuples patagons, dans les témoignages des survivants des geôles de Pinochet, et dans les espaces immenses de la Patagonie. Certains disent que l'eau a une mémoire. Ce film montre qu'elle a une voix aussi.

 

à l’Omnia de Rouen samedi 14 à 15h40 et lundi 16 à 15h40 et au Colbert à Mont Saint Aignan toute la semaine (VOST)
Lire la suite

STRESS AU BOULOT : CA NOUS BOUFFE LA SANTE, C’EST PROUVE !

12 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS, #Santé

STRESS AU BOULOT : CA NOUS BOUFFE LA SANTE, C’EST PROUVE !

Des chercheurs des universités américaines de Stanford et Harvard viennent de publier une étude selon laquelle le stress professionnel peut faire perdre jusqu'à…33 ans d'espérance de vie. Que ce une estimation exacte ou pas, celles et ceux qui sont à la peine dans des ateliers et services, souvent levé-e-ss à 4h une semaine sur deux, n'ont pas eu besoin de faire des études scientifiques très poussées pour  constater que l’autoritarisme, les tracasseries, l’incertitude du lendemain sont néfastes à l'humeur, au sommeil, à leur état nerveux et à celui de leurs proches. Mais si des autorités le confirment, c’est tant mieux. Il faudrait que ça soit pris en compte dans le calcul de la pénibilité, pour la retraite en particulier. Mais ça, comme le reste, ça ne viendra qu'en l'arrachant !

Lire la suite

LE 9 NOVEMBRE 1918, UN TOURNANT

11 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #CULTURE

Cette date marque le début de la révolution en Allemagne, avec la proclamation de la république socialiste des conseils ouvriers par Karl Liebknecht depuis le balcon du château de Berlin.

Depuis le début de l'année, la révolte contre la guerre avait pris de l'ampleur: à l’arrière, les grèves se multiplient, sur le front les soldats rechignent à aller à la boucherie pour le profit des marchands de canons. Entre le 28 janvier et le 3 février, un million de grévistes exige « la conclusion rapide d’une paix sans annexion », la levée de l’état de siège et la libération des prisonniers politiques. Et ça repart du 15 au 17 avril. Conséquence de la révolution en Russie, des soldats russes et allemands fraternisent ici ou là. Mais les choses sérieuses commencent à Kiel, le grand port de guerre sur la Baltique, le 30 octobre: alors qu'il est évident que la guerre est perdue, L’état-major veut faire une sortie, « pour l’honneur »

Deux bateaux sont paralysés par la révolte des marins. Le lendemain, 400 d'entre eux sont mis en prison. Mais la révolte s'étend à toute la ville, avec grèves et manifestations, tandis que naissent des conseils d’ouvriers et de soldats sont constitués, qui exigent non seulement la libération des emprisonnés mais l'abdication du Kaiser. Le 5 novembre, prennent le contrôle de la ville.

Le lendemain, le mouvement s'étend aux ports d'Hambourg et de Brême. Le 7 novembre, Munich, Cologne, Hanovre sont touchées. Le 8 Rosa Luxemburg est libérée, le drapeau rouge flotte sur Leipzig, Francfort, Dresde. Le 9, la révolution est à Berlin. Guillaume II abdique, le socialiste chauvin et militariste Friedrich Ebert constitue un gouvernement, son compère Scheidemann (SPD) proclame la République depuis le Reichstag.

Karl Liebknecht vient d'être libéré. Député, il avait été le seul à refuser de voter les crédits de guerre, et déclaré en 1915 :« L’ennemi principal du peuple allemand est en Allemagne : l’impérialisme allemand, le parti de la guerre allemand, la diplomatie secrète allemande. C’est cet ennemi dans son propre pays qu’il s’agit pour le peuple allemand de combattre dans une lutte politique, en collaboration avec le prolétariat des autres pays, dont la lutte est dirigée contre ses propres impérialistes. »

En opposition aux socialistes au service des possédants, depuis un balcon du château de Berlin, il proclame la Libre République Socialiste d’Allemagne: « Nous devons mobiliser toutes les forces pour construire le gouvernement des ouvriers et des soldats,mettre en place (...) un ordre de paix, de bonheur, de liberté pour nos frères d’Allemagne et pour nos frères du monde entier. Nous leur tendons la main et les appelons à la réalisation de la révolution mondiale ».

Le gouvernement social-démocrate mettra tout en oeuvre pour « rétablir l’ordre », jusqu'à laisser assassiner Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht en janvier 1919. Ces gens-là ont tout mis en oeuvre pour que la révolution, commencée en novembre 1917 dans un pays sous-développé, ne puisse s'étendre au coeur économique et culturel de l'Europe, l'Allemagne. Les dirigeants sociaux-démocrates rendaient ainsi un service inestimable à la bourgeoisie (ce ne sera pas le dernier), et portent une responsabilité écrasante dans l'écrasement des potentialités de la révolution russe et la montée en puissance de Staline et de la bureaucratie soviétique, l'un des grands drames du XXème siècle.

Lire la suite

"APOCALYPSE STALINE"... ET LENINE-TROTSKY AVEC ?

11 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #CULTURE

"APOCALYPSE STALINE"... ET LENINE-TROTSKY AVEC ?

Le succès mérité de ce travail ne saurait faire accepter la légèreté avec laquelle les auteurs laissent entendre que les deux derniers cités ne valent guère mieux que le premier. Certes, c'est dans l'air du temps, mais e n'est pas nouveau pour autant. Qui veut vraiment aller plus loin et cherche sur internet risque de tomber assez vite sur les vieilles lunes stalinoïdes de Mme Lacroix-Riz, genre vive le PCF des années 50. Plus éclairant mais aussi plus difficile à dénicher, cet article synthétique et lucide du combattant antistalinien Victor Serge, rédigé en 1947.
 

Pour en savoir plus, cliquez ici!

 

"APOCALYPSE STALINE"... ET LENINE-TROTSKY AVEC ?
Lire la suite

A CHARLEVAL, CONTRE LA CRISPATION XENOPHOBE

11 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA VAL d'ANDELLE, #Antiracisme

Ce n’est pas grand-chose, mais après le rassemblement anti-migrants d’il y a un mois, la projection du documentaire "Cause commune"(1) le jour de la grande braderie annuelle a fait du bien. Ce documentaire sur l’intégration réussie de familles Roms dans des villages des bords de Loire tombait à pic, alors que le conseil municipal de Charleval avait voté à l’unanimité l’accueil d’une famille syrienne, provoquant la réaction de crispation que l’on sait, largement instrumentalisée par l’extrême-droite (FN et plus encore Identitaires, venus en nombre, alors qu’il y avait relativement peu de gens du village, voir notre article du  3 octobre). Ce dimanche, il y avait une trentaine de personnes, dont beaucoup d'élu(E)s, qui ont échangé après la projection avec la directrice du Relais accueil des Gens du voyage de l'agglomération rouennaise. Toutes les personnes qui sont intervenues ont beaucoup apprécié le film. "L'exposé" de la directrice du relais (qui regroupe plus de 750 adhérent(E)s a permis de rappeler les différences de statut entre Roms  qui n'ont pas le droit de travailler en France en tant qu'étrangers, attendant souvent une reconnaissance comme réfugiés politiques qu'ils n'obtiennent quasiment jamais, et les Gens du Voyage qui sont français de longue date, sans en avoir réellement les mêmes droits).
De plus, l'intervenante a bien rappelé que les Roms sont plutôt sédentaires ou cherchent à le devenir alors que les Gens du Voyage, même si pour des raisons notamment économiques se déplacent moins, gardent leur désir de déplacements. Un bol d’air frais tout à fait bien venu, au moment où à Pazris le cirque tzigane Romanès est en proie aux attaques de l'extrême-droite.

1-http://www.ldh-france.org/section/loudeac/2013/06/16/cause-commune-lhistoire-dune-integration-reussie-de-familles-rroms-en-loire-atlantique-grace-a-la-solidarite/

A CHARLEVAL, CONTRE LA CRISPATION XENOPHOBE
Lire la suite

APPEL POUR UNE ACTION UNITAIRE SUR LE CLIMAT A LOUVIERS LE SAMEDI 28 NOVEMBRE

9 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

APPEL POUR UNE ACTION UNITAIRE SUR LE CLIMAT A LOUVIERS LE SAMEDI 28 NOVEMBRE

A toutes les organisations, associations, individus intéressés:
Rassemblement au parvis à 11h, banderole commune « changer le système pas le climat ». Chaque organisation, chaque association ou simple participant est libre d’apporter des panneaux avec ses revendications. Tout le monde est invité à se joindre à nous. Puis déambulation pour se diriger vers le "rendez-vous bus" où une prise de parole sera faite pour défendre la gratuité des transports en commun (exigence qui n’est pas forcément partagée par mais qui ne constitue pas un frein à l’action commune) On repartira vers le rond-point Jean Jaurès, puis on redescendra la rue Foch direction le parvis.
Nous comptons sur vous pour le samedi 28 novembre : l’urgence de la situation climatique et l’impasse dans laquelle s’engage la COP 21 demande une large participation de toutes et tous.
Nous essaierons d’organiser un départ collectif pour la manifestation nationale du 12 décembre à Paris.
Claude Duflo et Claudine Duteuil (PCF de Louviers)
Alexis Fraisse (EELV et "la petite cyclote")
Pierre Vandevoorde et Sophie Ozanne (NPA Seine Eure)

Lire la suite

A LOUVIERS, CONTRE LEURS GUERRES, POUR LE CLIMAT

7 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure, #NPA 27, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

A LOUVIERS, CONTRE LEURS GUERRES, POUR LE CLIMAT

Aujourd'hui Samedi, c’était l’animation des grands jours en face de l’église : drapeaux du NPA, du PCF et de la Libre Pensée  pour le « contre-11 novembre». Nous fûmes une cinquantaine à entonner "Craonne", "la Butte rouge", "le Déserteur". Des chants entrecoupés d’explications sur les « fusillés pour l'exemple » (toujours pas réhabilités) ou sur le centenaire de la conférence socialiste internationale clandestine pour la paix, tenue à Zimmerwald en Suisse. Le NPA, avec son tract « ni Daesh, ni Assad, arrêt des bombardements !», a rencontré de l’approbation, mais aussi plus de refus et de discussions que d’habitude : peut-on accepter tous les migrants ?; il faut bien combattre Daesh…

Puis pot offert par le NPA, et repas-partage. Pour une vingtaine de mordu-e-s, les réjouissances ont continué : «remue-méninges» sur la crise climatique. Notre intervenante a développé en particulier  les causes de l’accélération du réchauffement et  nos réponses écosocialistes…  La discussion a porté entre autres sur le lien entre reconversion nécessaire et défense de  l’emploi  à partir de situations auxquelles nous sommes confrontés localement : industries polluantes, lutte contre le péage d’Incarville, mobilisation contre une plate-forme de compostage qui devrait accueillir avant épandage dans les champs des boues pour partie issues de la station d’épuration d’Achères, riches en métaux lourds …  De quoi se préparer aux mobilisations à venir.

Lire la suite