Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles récents

O. Besancenot "La loi Macron est un point de bascule" (20-12-14)

11 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27

Parce qu'il ne faut pas oublier que leur politique d'austérité va se poursuivre!

Lire la suite

Communiqué d'AL, du NPA et du PCOF: pour la liberté d'expression et contre l'union sacrée

11 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le carnage perpétré au siège de Charlie Hebdo a suscité une vague d'indignation et de colère parfaitement légitime que nous partageons. Nous condamnons sans réserve ce massacre qui vise à semer la terreur et à réduire au silence des journalistes qui défendaient la liberté d’expression. Nos pensées vont tout d'abord aux proches des victimes et nous leur exprimons tout notre soutien.

Tout laisse à penser que cette attaque est l’œuvre de fascistes religieux qui rêvent d’imposer leurs illusions mortifères à la société. Nous devons être très clairs en dénonçant sans réserve ce fanatisme. Nous combattons tous les fascismes, qu’ils prospèrent sur fond de nationalisme ou d’obscurantisme, et quels qu'en soient les guides ou les prophètes.

Ils veulent terroriser, provoquer délibérément l’horreur et la peur, créer une situation de tension extrême. En celà ils sont parfaitement complices du FN et de l'extrême droite.

Et comme nous le redoutions, nous constatons dès à présent que cette tuerie sert de prétexte pour alimenter les discours racistes et justifier des attaques contre des lieux de culte musulmans. Nous entendons déjà les scribouillards réactionnaires et les politiciens opportunistes reprendre en boucle la théorie fumeuse du "choc des civilisations" et profiter de cet événement pour renouveler leurs charges contre les immigré-es, les étranger-es, les musulman-es.

Nous ne sommes pas moins choqués de la récupération politique en particulier par le gouvernement Hollande. L’appel à « l’unité nationale » n’est rien de moins qu’une vaste opération de confusion visant à justifier :

les interventions militaires de la France en Irak, au Mali, en Centrafrique. Le but premier de ces interventions étaient de protéger les intérêts impérialistes des entreprises françaises dans ces régions et les dictateurs en place, pas de combattre le djihadisme, que la France n’a pas hésité à armer dans d’autres situations

une nouvelle offensive liberticide. Comme après le 11 septembre 2001, les gouvernements en place vont sous couvert d’antiterrorisme imposer de nouveaux dispositifs de fichages, qui ont montré depuis qu’ils étaient majoritairement utilisés contre les militant-e-s politiques et syndicaux.

la politique antisociale du gouvernement. En surfant sur le choc émotionnel qui nous touche toutes et tous, Valls et Hollande entendent bien faire passer au second plan leur politique austéritaire, en particulier le projet de loi Macron, qui sera présenté à l’Assemblée nationale fin janvier et prévoie son nouveau lot de remises en cause des moyens de défense des salarié-e-s (prud’hommes, inspection du travail…), de facilitation des licenciements, de banalisation et de baisse de la rémunération du travail de nuit et du dimanche.

Plus généralement, parmi les forces politiques qui s’indignent aujourd’hui, bon nombre sont en grande partie responsables du climat délétère de par leur stigmatisation des travailleurs-ses immigré-e-s et de leurs enfants, en particulier lorsqu’ils sont supposés musulmans.

Cette récupération est d’autant plus indigne que les journalistes de Charlie Hebdo assassinés n’hésitaient pas à condamner les politiques des Hollande, Sarkozy ou Le Pen. S’il avait fallu écouter le PS et l’UMP, le FN aurait dû être invité à leur « marche républicaine » de dimanche. Qu’auraient pensé de tout cela les journalistes assassinés?

Nous regrettons la transformation de la manifestation de dimanche prochain, initiée par les organisations antiracistes, en une « marche républicaine » dont Valls se voudrait l’organisateur et où Sarkozy défilera. Farouches opposants de « l’unité nationale » pour les raisons décrites plus haut, nous ne participerons pas à cette marche. Il est de toute première urgence que celles et ceux qui sont révolté-e-s par cet attentat fasciste et refusent de défiler derrière Sarkozy et Valls, qui veulent résister au racisme et combattre les discriminations, qui s'opposent aux politiques sécuritaires et liberticides se regroupent et reprennent l'offensive.

Paris, le 10 janvier 2015

Lire la suite

« Charlie Hebdo » : Olivier Besancenot rejette l’unité nationale (le Monde, 09.01)

11 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #OLIVIER BESANCENOT, #Antiracisme

A l’extrême gauche, on rejette toute idée d’unité nationale suite à l’attentat qui a causé la mort de 12 personnes, mercredi 7 janvier, à Charlie Hebdo. Pour le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) comme pour Lutte ouvrière (LO), hors de question d’aller manifester dimanche aux côtés du PS, de l’UMP, et de tous les autres partis ayant appelé à exprimer leur soutien à l’hebdomadaire. « Se retrouver derrière François Hollande et Nicolas Sarkozy, être avec ceux qui font la danse du ventre au Front national, c’est au-dessus de nos forces. Je ne peux pas mélanger ma tristesse avec n’importe qui », explique au Monde Olivier Besancenot, ancien porte-parole du NPA.

L’ex-candidat à la présidentielle a participé aux premiers rassemblements parisiens suite à l’attaque contre Charlie Hebdo. « C’était des manifestations humanistes », dit-il. Mais, selon lui, « nous assistons depuis hier à une instrumentalisation politique. » Il précise toutefois : « Nous ne menons pas campagne contre la manifestation, des tas de gens bien iront de façon individuelle.

Ras l’front

De son côté, Lutte ouvrière a publié jeudi un communiqué pour préciser que le parti ne participerait pas à des « manifestations visant à faire prévaloir une unité nationale dans laquelle pourront se retrouver différentes forces politiques, du Parti socialiste à la droite et au Front national ». Pour LO, en faisant prévaloir l’unité nationale, François Hollande cherche « à restaurer dans l’opinion un crédit qu’il a largement perdu de par toute sa politique ».

Proche des dessinateurs Charb et Tignous, tués dans l’attaque, qui appartenaient comme lui dans les années 90 au collectif Ras l’front, un mouvement de lutte contre l’extrême droite, M. Besancenot se désole par ailleurs du débat sur la présence du Front national à la manifestation de dimanche. « Se poser la question de la présence du FN est le signe de la régression dans la lutte contre l’extrême droite, juge-t-il. La question qui se pose maintenant, c’est comment on continue le combat contre le racisme sur le long terme. Il ne faudrait pas que l’on aille vers des manifestations islamophobes comme en Allemagne. »

Olivier Faye

Lire la suite

Hollande et l’union nationale, l’indignation, la colère dévoyées

8 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

François Hollande, une fois encore, même dans le drame, n’avait rien à dire.

Dans le pays s’expriment de partout l’indignation, la colère, la révolte face à l’exécution pure et simple de journalistes indépendants, libres et satiriques, anticonformistes, cette mise à mort de Charlie Hebdo, et Hollande nous vante la France rassemblée, appelle à l’union nationale. Au passage il justifie les guerres que lui et son gouvernement mènent contre les peuples dans des régions du monde où le pillage et les interventions militaires organisées par les grandes puissances ont semé la misère et le chaos.

C’est bien parce que le NPA est pleinement solidaire des journalistes, des salariés, des victimes de l’agression barbare et réactionnaire contre Charlie Hebdo et ses journalistes que nous ne nous associons pas à cette union nationale, à ce rassemblement de la France.

Le rassemblement derrière ce gouvernement qui mène la guerre contre les peuples et les travailleurs, le rassemblement derrière Sarkozy qui, là encore, dit la même chose que Hollande ou derrière Marine Le Pen qui en profite pour mener sa campagne raciste et xénophobe sous prétexte de lutte contre le fondamentalisme islamique, c’est non.

C’est bien leur politique, la régression sociale et démocratique, la décomposition sociale dont ils sont responsables qui secrètent cette barbarie obscurantiste, cette violence abjecte qui visent à semer la terreur, contre la liberté d'expression, la liberté de la presse au nom de préjugés réactionnaires et obscurantistes.

La réponse n’est pas l’union nationale mais bien plus que le monde du travail, la population laborieuse reprennent l’offensive pour sortir la société de la régression, du chaos dans laquelle la politique des classes capitalistes l’entraîne.

Notre solidarité avec les victimes de la terreur, nous l’exprimerons en toute indépendance de leur union nationale.

 

Montreuil, le 7 janvier 2015

Lire la suite

Rassemblements unitaires en soutien à Charlie Hebdo

7 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27

ROUEN: 18h00, Place de l'hôtel de ville

EVREUX: 18h30, Place de l'hôtel de ville

Lire la suite

Une folie barbare et réactionnaire

7 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

L’attaque du siège du journal Charlie Hebdo provoque l'indignation et la colère devant une telle violence aveugle et meurtrière contre des journalistes, des salariés. Elle vise à semer la terreur, contre la liberté d'expression, la liberté de la presse au nom de préjugés réactionnaires et obscurantistes.

Nous avons souvent eu l’occasion de nous engager, de débattre, voire de polémiquer avec les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo, et avec qui nous avons eu des combats communs.

Le NPA adresse sa solidarité aux proches et familles des victimes, aux journalistes, aux salariés de Charlie Hebdo.

Mais nous ne serons d'aucune union nationale avec les apprentis sorciers qui jouent avec le racisme, attisent les haines contre les musulmans, les étrangers, ou se servent de cette affaire pour mettre en place de nouvelles lois liberticides. Ils portent une lourde responsabilité dans le climat xénophobe et délétère que nous connaissons aujourd’hui.

Les uns et les autres sont des ennemis de la démocratie, de la liberté, des ennemis des travailleurs, des classes populaires, les ennemis d'un monde de solidarité.

Le NPA appelle à manifester sa solidarité avec Charlie Hebdo à 17h Place de la République.

 

Montreuil, le 7 janvier 2015

Lire la suite

L'insupportable racisme ordinaire contre les Roms

5 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Christian Leclerc, le maire de Champlan, une commune proche de Massy et de Palaiseau dans l’Essonne, a refusé l’inhumation d’un bébé dans le cimetière de sa commune. Cette petite fille, âgée de trois mois, est morte à l’hôpital de Corbeil-Essonnes le 26 décembre dernier de la « mort subite du nourrisson ».

Sa famille est rom. Elle vit avec une trentaine d’autres sur un terrain de Champlan, les deux frères du bébé sont scolarisés dans cette commune. Les parents payaient les frais d’inhumation et le prix de la concession. Mais le maire ne l’a pas voulu. Ce petit notable local a abusé de son pouvoir contre cette famille parce qu’elle est rom. Une décision abjecte qui rajoute l’humiliation à la douleur de parents qui viennent de perdre leur enfant.

M. Leclerc s’était déjà distingué par des campagnes de calomnies répétées contre les familles roms qu’il laisse sans eau ni électricité ni ramassage des ordures dans leur campement, des conditions minimum que devrait leur assurer la municipalité.

Un éluE qui commet de tels actes devrait être démissionné immédiatement. Mais l’exemple du racisme contre les Roms vient des sommets de l’Etat. Le Premier ministre Valls s’était engagé personnellement dans une campagne contre les Roms lorsqu’il était ministre de l’Intérieur en fournissant des justifications aux expulsions de leurs campements. Un racisme dirigé contre les plus pauvres des pauvres, que certains voudraient transformer en boucs-émissaires.

Le NPA apporte sa solidarité à la famille de la petite Maria Francesca qui sera inhumée à Wissous. Il dénonce le racisme abject dont sont victimes les Roms et appelle à leur manifester soutien et solidarité.

Montreuil, le 4 janvier 2015

Lire la suite

Voeux de Hollande: 9 minutes pour rien!

4 Janvier 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Encore une fois Hollande assemble les mots pour ne rien dire. Une constante « La France » répété en boucle, le patriotisme comme étendard, les interventions militaires comme bilan... Un élément de langage « la confiance » pour faire oublier les politiques d'austérité, le chômage...

Mais il n'oublie pas de saluer et de confirmer pour 2015 sa politique économique en faveur du patronat, le pacte de responsabilité et ses cadeaux fiscaux, la loi Macron et sa destruction des protections des salariéEs au nom de la « simplification »

Quant au sommet climat, il ne sert que comme faire valoir pour faire oublier sa politique pro-nucléaire.

Rien de neuf en provenance de ce gouvernement qui continuera et accentuera sa politique antisociale.

De notre côté, plus que jamais, nous souhaitons infliger en 2015 des défaites à ce gouvernement. Un bon début serait une mobilisation massive, unitaire pour imposer l'abandon du projet de loi Macron. Une bonne suite serait la construction d'une mobilisation monstre pour changer le système pas le climat. Alors oui, ce serait une bonne année 2015 !

Montreuil, le 31 décembre 2014

Lire la suite

Normes énergétiques : et une reculade de plus !

29 Décembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Ecologie

Normes énergétiques : et une reculade de plus !

 

Manuel Valls vient de donner satisfaction à la fédération française du bâtiment (regroupement des patrons du bâtiment), en repoussant de 3 ans, à janvier 2018, la mise en application de la norme RT 2012, pour les logements collectifs.

Selon la RT 2012, mesure phare du Grenelle de l’environnement qui vise à diviser par trois la consommation d’énergie des logements neufs, tous les bâtiments neufs à usage d’habitation devaient avoir une consommation maximale d’énergie de 50 kilowattheures par mètre carré et par an à compter du 1er janvier 2013.
Les logements collectifs bénéficiaient d’une dérogation permettant une consommation maximale de 57,5 kWh/m2/an jusqu’au 1er janvier 2015. C’est cette échéance dont Manuel Valls vient d’annoncer le report au 1er janvier 2018.

L’environnement ou les profits, il faut choisir !

Valls a fait sien le discours libéral actuel selon lequel il y a beaucoup trop de normes et qu’il est nécessaire de simplifier… Un cadeau de plus aux patrons, dont le but est de construire moins cher. Non pas pour en faire bénéficier les acquéreurs de logements ou les locataires des logements sociaux, ni pour lutter contre le réchauffement climatique, mais pour accroître leurs profits. Les prix de vente étant fixes pour ce qui concerne le logement social, et limités par un marché stagnant ou en baisse dans le libre, les patrons du bâtiment n’ont rien à faire de normes énergétiques qui leur coûtent. Ils préfèrent préserver leurs marges plutôt que l’environnement.
À quoi servent les « Grenelle de l’environnement » et autres « conférences environnementales », puisque les gouvernements eux-mêmes ne respectent pas le peu d’engagements pris ? On n’obtiendra que ce qu’on imposera, par nos mobilisations !

Lire la suite

La gauche contre les ouvriers: la face obscure du socialisme (Marianne, 12.2014)

28 Décembre 2014 , Rédigé par NPA 27

Une enquête de la journaliste Dominique Simonnot, "Plus noir dans la nuit", revient sur l'histoire méconnue des grandes grèves de mineurs de l'année 1948. On ne s'interdira pas d'y lire un terrible réquisitoire contre le rapport de la gauche aux ouvriers. Entretien.

 

Marianne : Tout le début de votre livre donne l'impression d'être dans un roman. On s'y passionne pour les vies d'ouvriers, de mineurs, depuis la Libération jusqu'à nos jours. On a l'impression d'entendre nos parents parler, voire nos grands-parents. Sauf que c'est une histoire vraie, et qu'elle est une charge épouvantable contre les élites socialistes...
 

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici!

Lire la suite