Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles récents

Libérez les militants antifascistes arrêtés.

9 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27

Communiqué du NPA

Libérez les militants antifascistes arrêtés.

action-antifasciste.jpgOnze militantEs antifascistes dont trois membres du NPA ont été interpelléEs et assignéEs en garde-à-vue, dans la soirée du jeudi 8 mars, pour dégradation de bien public, lors d’un collage condamnant la tenue des « Assises Nationales de la Nationalité, de la Citoyenneté et de l’Identité », intitulées « La France en danger », le samedi 10 mars 2012, à l’initiative de groupes d’extrême- droite dont certains proches de Marine Le Pen.

Cette affaire est proprement scandaleuse car c’est la tenue de telles réunions attisant la haine sur la place publique qu’il faut condamner et, non pas, celles et ceux qui luttent contre la banalisation des idées racistes et xénophobes.

Le NPA apporte tout son soutien aux militantEs antifascistes et exige la libération immédiate de nos camarades d’Alternative Libertaire, de l’Action antifasciste, de la Fédération anarchiste et du NPA, qu’aucune poursuite ne soit engagée contre les militantEs arrêtéEs, et, appelle à rejoindre le rassemblement contre la tenue des Asssises Nationales de l'extrême-droite samedi 10 mars 2012, à partir de 11h00, dans le 12 ème Arrondissement, Place des Fonds-Verts (angle rue Taine et rue de Charenton- Me Dugommier ou Daumesnil).

Le 9 mars 2012.

Lire la suite

Communiqué du NPA. Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles.

9 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Pour le maintien de pratiques humanistes et diverses auprès des enfants autistes et de toute personne en souffrance.

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de rendre son verdict. Dans une recommandation, elle préconise , dans la prise en charge des enfants et adolescents qu’on nomme « autistes » le recours exclusif à l’action éducative et aux thérapies comportementales et rejette les « interventions fondées sur les approches psychanalytiques et la psychothérapie institutionnelle".

Le NPA dénonce cette décision d’une extrême gravité, qui instaure un véritable interdit professionnel pour des équipes soignantes et éducatives, qui , demain, s’étendra à tous les soins psychiques et à l’enseignement universitaire.

Derrière ce que l’on veut présenter comme un débat d’écoles, c’est un nouveau pas dans la volonté de standardiser les soins psychiques, en réduisant ceux-ci à une normalisation des comportements de la personne souffrante. Cette recommandation s’inscrit dans les choix politiques imposés par le pouvoir à la santé mentale, entre politique gestionnaire , définissant un coût standard pour tout soin et politique sécuritaire cherchant à maitriser ou enfermer toute forme de déviance.

Le NPA est au coté des professionnels qui s’opposent à cette atteinte à toute forme de créativité soignante, exige le maintien de principes humanistes et la diversité des approches, en lien avec la famille et l’entourage, loin de prétendues « bonnes pratiques » avant tout dictées par des motifs peu avouables de réduction des coûts et de normalisation sociale.

Lire la suite

Communiqué du NPA. Un 8 mars pour l'égalité, la dignité et les droits des femmes.

8 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

egalLe NPA et son candidat à l'élection présidentielle, P. Poutou, seront présents à la manifestation pour les droits des femmes, à partir de 18h30, Place de la Nation.

Chômage, temps partiel, sous-emploi, précarité, les femmes en sont les premières victimes avec la crise du système capitaliste qui s'est amplifiée ces dernières annés.

80% des temps partiels sont occupés par des femmes. Force est de constater qu'elles sont majoritaires dans la catégorie des travailleurs pauvres.

Les écarts de salaires, de pensions pour les retraitées subsistent, ainsi que les discriminations au travail.
Tous les 3 jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint ou d'un ex-compagnon.
Quant au droit à l'IVG, il se restreint à mesure que sont fermés les centres d'IVG dans les hôpitaux, conséquences dramatiques de la politique hospitalière du gouvernement Sarkozy et Marine Le Pen envisage froidement de ne plus rembourser l'IVG.

Le refus de la crise et des politiques d'austérité ont poussé les femmes dans la rue, les luttes et les mobilisations en Grèce et dans beaucoup de pays européens. Elles ont été particulièrement actives dans les révolutions arabes et subissent le brutalité de la répression comme en Syrie, en Egypte.

Les manifestations du 8 mars seront l'occasion d'affirmer l'exigence de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la dignité, de s'opposer aux politiques d'austérité, de réaffirmer la solidarité internationale avec la lutte des femmes dans le monde entier.

Au-delà de cette journée, il est plus que temps que la lutte continue contre les discriminations, les inégalités professionnelles et les stéréotypes sexistes véhiculés dans la société, pour une véritable loi-cadre contre les violences faites aux femmes, pour la régularisation sans condition des femmes sans papier, la gratuité de la contraception et de l'IVG pour toutes, une politique de lutte contre le système prostitutionnel qui utilise le corps des femmes comme une marchandise.

Lire la suite

Europe : pas sans nous !

7 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27

Sent

Pour signer la pétition, aller sur le site : www.referendum-europe.org

Appel des 200 pour un référendum sur le nouveau Traité européen
Plusieurs traités européens ont déjà dépossédé les citoyens de la possibilité de choisir les orientations de l’Union européenne.

Aujourd’hui, la Grèce mais aussi le Portugal, l'Irlande et l'Italie se voient imposer des décisions majeures dans des domaines qui ne sont de la compétence, ni de la commission, ni du conseil européens. Les dirigeants et les technocrates de l'Europe, au service de la finance, enfoncent les populations dans la récession, la régression sociale et la misère, renforçant ainsi les inégalités, les discriminations et la xénophobie.


Le sommet européen a adopté le 9 décembre, le projet du TSCG (Traité sur la stabilité, la coordination, et la gouvernance dans l’Union), dit traité Merkozy. Il cherche à donner une base légale à la répression, la régression sociale et aux dénis de démocratie, durcissant les règles qui figuraient déjà dans le Traité de Maastricht puis dans celui de Lisbonne, imposant de lourdes sanctions «immédiates» et «automatiques» aux pays contrevenants. Cet accord a vocation à engager l’ensemble des pays de l’Union et l'ensemble des décisions politiques.
Les gouvernants qui entendent limiter aux parlements la ratification du traité manifestent leur mépris des exigences démocratiques.

Ils se font les complices de la remise en cause du principe démocratique fondamental: la souveraineté du peuple.

Nous refusons de renoncer à nos droits !!


Quelle que soit l’issue des échéances électorales d’avril, mai et juin , que le texte reste en l'état ou qu'il soit modifié lors d'une éventuelle renégociation, nous exigeons la tenue d’un référendum pour que le peuple décide si la France doit approuver ou refuser le nouveau Traité.

Nous invitons toutes et tous les citoyen(ne)s à se mobiliser dans leurs quartiers, leurs villes ou leurs villages, leurs lieux de travail, au sein de leurs partis, leurs syndicats ou de leurs associations. Organisons ensemble réunions publiques, manifestations, pétitions, occupations, et autres actions pour un vrai débat et bâtir ensemble l’Europe que nous voulons !

LISTE DES PREMIERS SIGNATAIRES...


Adam Etienne (Fase, Basse Normandie), Adda Rachid (Secrétaire fédéral du MRC, conseiller municipal de Sarcelles), Ainardi Sylviane (Ex députée européenne, militante associative), Alcorta Martine (Elue EELV au conseil régional d’Aquitaine), Alfonsi Gilles (Communiste unitaire, Fase), Alsemo (Artiste plasticien), Ariès Paul (Directeur du “Sarkophage” et rédacteur en chef de la revue internationale “Les Zindigné(e)s”), Arneguy Janie (Les Alternatifs, Gard), Asensi François (Député communiste, Seine-Saint-Denis, Fase), Autain Clémentine (Fase), Ayats Guy (Syndicaliste, Aude, Fase), Bagayoko Bally (Vice président du Conseil général de Seine-Saint-Denis), Baudet Fred (Aka daïtoha, rappeur, slameur, Bordeaux), Banal Jean (Retraité, 05), Bardy Dominique(Parti de Gauche 91, candidate Front de Gauche aux législatives dans la 4ième circonscription de l’Essonne), Ben Hiba Tarek (Ancien conseiller régional, militant de l’immigration), Bennaï Farid(Militant associatif pour l’égalité des droits, Fase 91), Bessière Bruno (Communiste unitaire, Fase, Front de Gauche), Beynel Eric (Union syndicale Solidaires), Bidet Jacques (Philosophe), Bidet-Mordrel Annie (Militante féministe, philosophe), Bigot Jean (Convergences et Alternatives, Cinéaste), Boislaroussie Jean-Jacques (Porte-parole des Alternatifs), Bonnet, Olivier (Journaliste blogueur indépendant), Borra Jean-Claude (Retraité, 05), Borrits Benoît (Les Alternatifs), Bouhoun Claude (Urbaniste, militant écologiste pyrénéen), Bourgoin Jacques (Maire de Genevilliers, Pcf), Boumediene Alima (Fase), Boussard Claire (Ingénieur en informatique), Bozane Odile (Enseignante laïque, Toulon), Brafman Jean (Ancien conseiller régional, Fase), Braouezec, Patrick (Député de Seine-Saint-Denis, Fase), Briot Roger (Isère, Communiste unitaire, Fase), Brody Patrick (Syndicaliste), Bruet Dany (Responsable associatif, 13), Brunel, Daniel (Maire-adjoint de Torcy (77) ), Bustamante Didier (Elu Cgt), Calabuig, Bernard (Communiste unitaire, Fase), Carlat, Léa (Coordinatrice du magazine Souffle, Tours), Castex, Jean-Pierre ( Retraité), Castex, Roger (Retraité, Hautes Alpes), Caussarieu Pantxoa (Fase, Gauche Alter 64, Solidaires), Charitat, Jean-Claude ( Retraité, Veynes), Charlut, Rosine (Fase, Aude), Chemla, Patrick (Psychiatre chef de service et psychanalyste, membre du groupe des 39), Ciaravola, Florence (Les Alternatifs 06), Coadou, François (Philosophe), Cochin, Yann (Syndicaliste, Convergences et Alternatives), Colloghan, Mathieu (Artiste peintre), Cognéras, Cyril (Conseiller municipal à Limoges - Les Alternatifs), Combes, Francis (Poète et éditeur), Compagnie Jolie Môme, Coupé, Annick (Union syndicale Solidaires), Cours-Salies, Pierre (Fase), Daae, Veronika (Les Alternatifs, ACU), Defaix, Bernard (Militant du Service Public), Della Sudda, Bruno(Les Alternatifs 06), Demarcq, Sandra (Npa), Derudder, Philippe (Président de l’Association Internationale pour le Soutien Aux Economies Sociétales (AISES)), Dioudonnat, Julien (Fase),Drevon, Jean-Michel (Militant du Service Public), Dubarry, Véronique (Adjointe au maire de Paris, EELV, en charge des personnes en situation de handicap), Dubsky, Richard (Maire adjoint à la démocratie participative et aux comités de quartiers, Mantes-la-ville), Duez, Alain (concepteur de “L’âge de faire” et du “Plan ESSE”), Dumazeau Cécile (Militante féministe, Toulouse), Dupuy Jean-Pierre (Artiste dramatique, Caen), Durand, Robert (Retraité), Duviol, Valérie (Reporter citoyen(ne) pour netoyens.info), Epsztajn, Didier (Animateur de blog “Entre les lignes et les mots”), Etiévant Guillaume (Membre du bureau de la Fondation Copernic), Eyraud, Jean-Claude (Fase, Gap, Elu local), Eyraud-Chaume, Laurent (Comédien, responsable de lieu culturel),Fauche, Jean-Luc (Militant associatif et écologite, Avignon), Fiévet, Yann (Professeur de Sciences Economiques et Sociales), Floris, Guillaume (Gauche anticapitaliste), Fontaine, Daniel (Maire d’Aubagne, 13), Fontaine, Jacques (Les Alternatifs, 25), Fontes Claudie (Militante associative et syndicale,Toulouse), Fouquer, Jean-Marie (Fase, Syndicaliste, Seine-Maritime), François, Fanny (Emergence 92), Fraysse, Jacqueline (Députée des Hauts de Seine, Fase), Gadrey Jean (Economiste, Attac), Gallais Véronique (Socioéconomiste, militante altermondialiste), Gallepe, Jean-Pierre (Cinéaste, Fase), Galmiche, Jean-Louis (Union syndicale Solidaires), Garo, Isabelle (Enseignante, philosophe), Gatounes, Franck (Cheminot, Candidat suppléant Front de Gauche aux législatives, Hautes Alpes), Geneste, Daniel (Ancien responsable de la Fédération Cgt des transports), Genevée Frédéric, (Historien, Pcf), George, Susan (Ecrivain et présidente d'honneur d'Attac), Girault, Sylvain (EELV), Gispert, Roselyne (Cadre de santé en retraite, Fase), Giry Thomas (Ecologiste, Front de Gauche), Gondard-Lalanne Cécile (Union syndicale Solidaires),Gonneau, Jean-Luc (Gauche Cactus), Grador, Dominique (Conseil national du Pcf, Conseillère générale de Corrèze), Greuter, Henri (Membre d’Attac et de la Confédération paysanne),Griveau, Jean-Louis ( Bretagne, Les Alternatifs), Jacquet, Daniel (Artiste peintre), Guypierre (Sculpteur), Harribey Jean-Marie (Economiste atterré), Havet, Serge (Membre d’AC!), Hayes Ingrid (Gauche anticapitaliste), Hérin, Huguette (Ancienne conseillère régionale Pcf, militante associative), Herboux, Marie-Claude (Féministe, syndicaliste, Fase), Husson, Michel (Economiste),Jarry, Patrick (Maire de Nanterre, 92), Jean, Rémy (Fase, Aix), Jennar, Raoul Marc (Essayiste, 66), Journard, Robert (Chercheur), Jousse, Eric (Co-fondateur du site Netoyens.info), Khalfa Pierre (Coprésident de la Fondation Copernic), Kiintz Michèle (Communiste unitaire, Fase), Klopp, Serge, (Chargé de la psychiatrie au Pcf, Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire), Kowal Claude (Syndicaliste retraité), Kowal, Françoise (Syncaliste retraitée), Labroille François (Conseiller régional, Alternative citoyenne, Fase), Lafontaine, Jean-François (Directeur de cabinet du Président du Conseil Régional de Martinique), Lagache, Richard (Editeur), Langlois Bernard (Journaliste), Laporte, Pierre (Vice président du Conseil Général de Seine-St-Denis, Fase), Latour, Patricia (Journaliste, Conseillère municipale d’Aubervilliers), Lavignotte, Stéphane (Pasteur, Mouvement du christianisme social), Larue, Sylvie (Communiste unitaire, Fase), Lebrun Catherine(Union syndicale Solidaires), Leclerc, Patrice (Conseiller général des Hauts de Seine), Leclerc, Phillipe (Tête de liste ”Front de Gauche en Lorraine”, Gauche Alternative 54, Fase), Le Hyaric, Patrick (Député européen, Pcf), Lepage Alain.G (Militant altermondialiste et des Services Publics), Leroux, Jean-Paul (Retraité), Lescant, Thierry (Union syndicale Solidaires), Lescure, Thi-Trinh (Union syndicale Solidaires), Letard, Valérie (Conseillère communale déléguée à l’économie, l’emploi et la lutte contre l’exclusion, Ramonville St Agne 31), Letchimy, Serge (Député de Martinique), Levan, Anne-Rose (Fase, Conseillère municipale, Montpellier), Lévy, Laurent (Essayiste), Lhomme, Xavier (Militant écologiste, Gironde), Liot, Dominique (Militant syndical et associatif, Toulouse), Loizemant, Franck (Convergences et Alternatives), Lordon Frédéric, Magnat, Benoist (Poète et plasticien, Les Verts indignés, Carpentras), Mahieux Christian (Union syndicale Solidaires), Mangenot, Marc (Economiste et militant associatif), Marchand, Xavier (Enseignant, syndiqué Cgt, Hérault ), Martelli, Roger (Historien), Martin, Jean-Pierre (Psychiatre, militant syndical et associatif), Martin, Myriam ( Porte-parole du Npa), Martinot, Yves (Ac !, Montpellier), Marty Christiane (Membre du bureau de la Fondation Copernic), Meaufront, Marcel(Fase, AlterEkolo), Mécary Caroline (Coprésidente de la Fondation Copernic), Mérieux, Roland (Les Alternatifs), Mermé, Henri (Les Alternatifs, 75), Meyer, Jean-Pierre (Syndicaliste),Meyroune, François (Maire de Migennes, Pcf), Migneau, Monique (Gauche anticapitaliste), Minnaert, Pierre (Conseil Fédéral EELV), Mjati, Zine-Eddine (Responsable du Maghreb à EELV),Monsillon, Gilles (Alter Ekolo, Fase), Morder, Robi (Juriste du travail, syndicaliste enseignement supérieur), Mordillat, Gérard (Romancier et cinéaste), Muzeau, Roland (Député des Hauts-de-Seine, Pcf), Nay, Françoise (Militante de défense de l’hôpital public), Neuville, Richard (Les Alternatifs 07), Noguères, Dominique, Onfray, Michel (philosophe), Ortiz, Jean (Syndicaliste universitaire, maître de conférence. Université de Pau), Pacco, André (Journaliste, Fase 89), Paillard, Didier (Maire Pcf, de St Denis), Pailler, Aline (ex députée européenne, journaliste),Palluault, Katie (Informaticienne et militante), Paris, Jean-Jacques ( Conseiller général de Bègles, Pcf, Front de Gauche), Pelletier, Willy (Coordinateur de la Fondation Copernic), Perret, Patrice (Union syndicale Solidaires), Perreau Bezouille, Gérard ( Elu et militant associatif, Nanterre 92), Poisson, Eric (Collectif du 29 mai, Front de Gauche), Pons-Jacquet, Andrée(Animatrice atelier d’écriture), Poupin, Christine (Porte-parole nationale du Npa), Poutou, Philippe (Npa), Prebois, Christian (Syndicaliste, Caen), Proult, David (Adjoint au maire de St Denis, 93), Rabie, Joe (Urbaniste, Fase), Rabie, Sylvie (Réalisatrice multimédia, Fase), Ramade, Roland (Artiste: auteur compositeur interprète, 34130 Mauguio), Rainaud, Martine (Militante Fase 33310 Lormont), Rémy, Mylène (Membre d’EELV), Rideau, Florian (Les Alternatifs 75), Robert, Guy (Syndicaliste, Caen), Roger, Nicole (Retraitée éducation nationale, militante Attac),Rouffiac, Dorothée (Npa), Rouillon, Jacqueline ( Maire de St Ouen (93), Conseillère générale de St Ouen, Fase), Rousseau, Michel (Militant associatif), Roux, Jean-Marie (Fédération des finances Cgt), Ruiz, Jean-Michel (Secrétaire départemental du PCF du Val d’Oise), Sieffert, Denis (Journaliste), Silberstein, Patrick (Médecin et éditeur), Siné, Bob (Dessinateur), Sire-Marin, Evelyne (Militante associative), Snaoui, Boualem (Fase, Syndicaliste et militant associatif), Stambouli, Mylène (Militante écolo, Front de Gauche), Stierlin, Philippe (Communistes unitaires, Fase), Stock, Alain (Sociologue), Supiot, Frédéric (Conseil Fédéral EELV , Neurologue), Thackwell, Helen (Femmes Solidaires, Fontenay-sous-bois), Testart, Jacques (Biologiste et écrivain),Tovar, José (Ancien syndicaliste enseignant), Tricot, Catherine (Architecte), Turbet-Delof, Denis (Union syndicale Solidaires), Vieille Blanchard, Elodie (Les Alternatifs 75), Viguié, Francis(Npa34, conseiller municipal, Montpellier), Warszawski, Jean-Marc (Musicologue, 93), Youlountas Yannis (Ecrivain Franco-Grec), Zaharia Raymond (Ingénieur en retraite, Militant associatif),Zarka Pierre (Communiste unitaire, Fase), Zediri Malika (Militante), Zerkaoui Myriam (Isère, Fase et Militante antifasciste)

Lire la suite

Communiqué du NPA. "Des paroles et des actes" : Sarkozy l'imposteur !

7 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

 

Interrogé sur sa politique fiscale à l'égard des classes privilégiées durant son quinquennat, Sarkozy, fidèle à lui-même, a tenté de donner le change en agressant pour inverser les rôles en parlant d'imposture et de mensonges. L'imposteur, le menteur, c'est bien lui. En 5 ans il a distribué des milliards d'euros aux riches et aux patrons. Il a bien été le président des riches et, aujourd'hui, il tente de jouer les prestidigitateurs pour poser au candidat du peuple! Il se fiche du monde. Toutes ses propositions sont dans la continuité de sa politique passée qui n'a fait qu'aggraver le crise en la faisant payer au seuls qui n'en sont pas responsables, les travailleurs et les plus démunis. Et le même s'offusque que François Hollande ose la bien timide mesure de taxer à 75% au dessus d'un million d'euros les revenus des plus fortunés!

Après un pitoyable étalage d’autosatisfaction, avec agressivité, il a développé les attaques qu'il mettrait en œuvre, s'il était réélu, contre le monde du travail et la population pour augmenter la compétitivité en diminuant le coût du travail dont la TVA antisociale. Attaques contre les services publics et les fonctionnaires en particulier contre les enseignants. Au nom de l'hypocrite lutte contre l'assistanat, il a repris sa proposition d'imposer à celles et ceux qui sont condamnés à survivre avec le RSA 7 h de travail d'intérêt collectif, ses projets de référendum contre les chômeurs ou pour faciliter les conditions d'expulsion des étrangers faisant, dans le même temps, des appels du pieds aux électeurs du Front national et justifiant les propos xénophobes et racistes de Guéant et Fillon.

Morgue et suffisance, agressivité contre les plus démunis, les travailleurs et toute la population, Sarkozy, ça suffit, dégage!

Le 7 mars 2012.

Lire la suite

Communiqué du NPA. Le flash-ball en procès.

6 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Flashball - French Police 014 ans après les faits, aujourd'hui, s'ouvre, à Nantes, le procès d'un policier accusé de « violences volontaires avec arme par dépositaire de l'autorité publique » et ayant entrainé une ITT supérieure à 8 jours.

La victime était, en 2007, un jeune lycéen qui, à la suite du tir d'un cousin du flash-ball, le LBD 40, a perdu un oeil.

Ce procès qui est le résultat d'une mobilisation incessante en défense du lycéen blessé est important. Depuis cette manifestation à Nantes, d'autres jeunes ont été eux aussi gravement blessés, à Toulouse en 2008, à Montreuil en 2009 et à Mayotte plus récemment. Ces jeunes eux aussi ont droit à ce qu'un procès ait lieu.

Le NPA s'est prononcé pour l'interdiction du flash-ball, des armes létales comme le Taser.

La tenue de ce procès à Nantes doit être l'occasion de populariser cette exigence.

Le 6 mars 2012.

Lire la suite

Manifestations contre le Logement cher dans toute la France : " UN TOIT, C’EST UN DROIT !", samedi 10 MARS 2012

6 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27

                                arton531-db8c6 STOP aux EXPULSIONS ! UN TOIT, C’EST UN DROIT !

                                 MANIFESTATIONS SAMEDI 10 MARS

A Amiens, Angers, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Forcalquier, La Rochelle, Lille, Lorient, Marseille, Mulhouse, Nancy, Nantes, Notre Dame des Landes, Paris, Poitiers, Rennes, Toulon, Tours ...


Le 15 mars sonne le retour des expulsions, l’angoisse pour des dizaines de milliers de familles d’être jetées à la rue, avant de sombrer dans l’exclusion... Depuis 10 ans, le nombre d’expulsions a doublé, comme le nombre de sans-abri, à mesure que les loyers et l’immobilier flambent, que la précarité, la pauvreté salariale et le chômage s’étendent, que les charges, l’énergie, les transports, les soins, et les produits alimentaires de base augmentent.

Les fins de mois sont dures …

C’est une politique délibérée des gouvernements qui, depuis 10 ans, encouragent le logement cher, et soutiennent les milieux de l’immobilier, (bailleurs privés, spéculateurs, BTP, banques), qui s’enrichissent sur le dos des locataires et des accédants. Le logement cher, c’est le racket des couches populaires : jeunes, salarié-e-s, précaires, mères isolées, migrants, retraités, handicapés... De surcroît, les statuts locatifs sont attaqués et précarisés, même en HLM.

Ce n’est pas une fatalité, il faut se réveiller ! Le logement s’installe dans la campagne électorale, poussé par le mouvement social et revendicatif. Tous ensemble, on peut gagner : le projet de loi interdisant de vivre dans un camping plus de trois mois a été abandonné, un projet de loi pour encadrer les loyers a été adopté au Sénat…

M. Sarkozy nous annonce des mesures qui précarisent les locataires, fragilisent les HLM, soutiennent les spéculateurs et les grands bailleurs et patrons du BTP. STOP !!
À quelques semaines des élections, la crise du logement s’aggrave. Beaucoup ont peur de se retrouver un jour à la rue. Le logement doit être un droit, comme l’éducation ou la santé ...

EXIGEONS TOUS ENSEMBLE :



ARRÊT DES EXPULSIONS ! Application et amélioration de la loi DALO, de la loi de réquisition, de l’obligation d’accueil inconditionnel des sans-logis, jusqu’au relogement.

BAISSE DES LOYERS ET DE L’ÉNERGIE ! Encadrement et baisse de 10 à 20% des loyers privés, des charges, hausse des allocations logement, taxation de la spéculation, suppression des cadeaux fiscaux aux plus riches.

RÉALISATION MASSIVE DE HLM ! 150 à 200 000 par an (PLUS, PLAI) aux normes environnementales, renforcement du Livret A et du 1% logement, gel des loyers HLM et des charges, abrogation des mesures de marchandisation des HLM (CUS, ventes, démolition, privatisation...), un service public du logement.

UN LOGEMENT C’EST UN DROIT ! Abrogation des Lois qui précarisent les locataires (loi Boutin, congé-vente … ), relogement des habitants de taudis, logements toxiques (saturnisme), bidonvilles ; des droits pour les habitants de camping, de foyers, d’habitats hors norme et/ou choisis ; soutien à l’habitat coopératif…

Plate-forme Logement des Mouvements sociaux (au plan national) : AC !, ACDL, AFVS, AITEC, CAL, CAHL 94, CNL, CGL 75 et national, CSF, CGT, CNAFAL, COPAF, DAL, Advocacy, Bagagérue, Fondation Copernic, FSU, HALEM, Jeudi Noir, MRAP, RESF, Sud Santé Sociaux, USP, Union Syndicale Solidaires, Syndicat de la Magistrature, Syndicat des Avocats de France ... Avec le soutien de : ANECR, EELV, NPA, Front de Gauche, Parti de Gauche Et la participation de : LDH ...

Lire la suite

Le bilan de l'équipe Sarkozy par la fondation COPERNIC

6 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27

LE BILAN !


Image Bilan Sarkozy-4b2e5La campagne pour les élections présidentielles est engagée, il est plus que temps de parler du fond, et de dresser le bilan de la politique menée ces 5 dernières années - des cadeaux fiscaux à l’aggravation de la dette, de la RGPP à la réduction des dépenses publiques avec, pour chacun-e, des conséquences très concrètes : baisse de la protection sociale, compression des salaires et de l’indemnisation du chômage, suppression des aides aux associations, continuelles réductions des effectifs… Certaines réformes sont connues : le bouclier fiscal, le recul de l’âge de la retraite, le démantèlement de la fonction publique, la privatisation de la poste, la compression des moyens de la justice et des hôpitaux publics, de l’école et de la police, la fermeture de maternités et de centres IVG ... Il faut rappeler ce que ces réformes libérales ont concrètement détruit, ce qu’elles coûtent et à qui, en conditions de travail comme aux usagers. D’autres réformes, dissimulées ou peu visibles, constituent aussi le bilan de la présidence Sarkozy : désorganisation du service public de l’emploi, remise en question de l’accueil en école maternelle, démembrement de la médecine du travail, taxation des indemnités des accidentés du travail... Il faut les donner à voir.

Sous la forme d’un abécédaire, la Fondation Copernic a récapitulé tout ce qui été défait ces dernières années. Pour chacune des mesures, elle avance également des contre-propositions.

Pas un gouvernement, depuis 1945, n’a autant détruit, méticuleusement détricoté, l’un après l’autre, les droits sociaux conquis de haute lutte par les générations qui nous ont précédés. Aujourd’hui, 10% de la population détiennent 48% du patrimoine national, quand 50% n’en possèdent pas 7%. Ces quinze dernières années, les premières fortunes professionnelles françaises ont progressé six fois plus vite que la richesse nationale. Mieux, de 2010 à 2011, selon le baromètre Forbes, le nombre des milliardaires français en dollars a augmenté de 16,7% - quand la France compte 8 millions de pauvres. Il faut en finir avec ces inégalités, avec la précarité qui progresse et encourage les replis sur soi, la peur du plus proche, les rivalités dans et pour l’emploi, la concurrence à tous les niveaux, la fin des solidarités.

Par un singulier tour de passe-passe, l’équipe Sarkozy prétend être évaluée sur ses promesses, son projet, les solutions qu’elle dit vouloir apporter à la crise. Nous l’avons prise au mot : la Fondation Copernic, réunissant 64 auteurs, a dressé le bilan de ce quinquennat en traitant 130 items, et autant de contre-réformes. Ce travail collectif est accessible pour armer les débats et les argumentaires dans la campagne en cours : sous la forme d’un hors-série de L’Humanité, L’Abécédaire des maux du Sarkozysme est distribué en kiosque au prix de 6 € ; plus traditionnellement, il est disponible dans la collection « Notes et Documents de la Fondation Copernic », chez Syllepse (7 €), sous le titre Sarkozy : Bilan de la casse, dans toutes les bonnes librairies, et même sur le Wiki de la Fondation Copernic.

Les résistances sont toujours là . Nous étions, courant 2010, des millions à manifester contre la fin de la retraite à 60 ans. Aujourd’hui, dans le privé, souvent silencieuses, mais nombreuses, les luttes se multiplient pour la préservation de l’emploi, les salaires et les conditions de travail. Il faut, au plus vite, non seulement reconstruire ce que l’équipe Sarkozy a détruit, mais opérer une transformation sociale qui permette à toutes et tous de vivre dignement. Ce bilan est un outil pour y aider.

La Fondation Copernic

Lire la suite

RENAULT : SALAIRES de COLERE !

29 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Cleon-28-fevrierDepuis l’obligation de Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires, la question des salaires n’est le plus souvent posée qu’une fois par an, notamment dans les grosses entreprises. Un rituel qui généralement ne mobilise pas les salariés mais permet aux patronat de justifier le blocage des salaires pour le reste de l’année.Et puis, parfois, la colère accumulée explose à ce moment-là

C’est ainsi que dans le groupe Renault, jeudi dernier, veille des négos, le traditionnel appel à débrayage de différents syndicats suivant les sites a eu un écho significatif. D’après les informations CGT, ce sont 130 salriéEs à VSF(78), près de 500 à Cléon, 250 à Sandouville, plus de 700 à Douai, 150 à Lardy, 50 à Rueil, 550 au Mans, 400 à Guyancourt, 250 à Flins et quelques dizaines sur les autres sites (Choisy, grand Couronne, Siège), qui ont débrayé plus ou moins longtemps suivant les sites et les équipes.


Il faut dire qu’avec des propositions à 2,3% pour le plus grand nombre de travailleurs/euses, avec 1,3% en mars et le reste seulement en octobre, il y a de quoi être de mauvaise humeur. Et l’annonce quasiment en direct de la salle des négos via les SMS d’une baisse de près de moitié de l’intéressement à carrément fâché les salariéEs de Cléon et Flins.

Et, malgré la pause du week-end, c’est reparti ce mardi à Cléon : 150 grévistes en nuit, gros débrayage dès le matin avec une manif de 700 travailleurs/euses dans les ateliers, 500 grévistes dans l’équipe du soir. Au total, plus de 1400 grévistes sur la journée. Et appel à remettre ça dès le demain. Elargir encore la mobilisation sur Cléon, relancer les liens avec les autres sites...pour gagner 300 euros nets de plus, pour toutes et tous.

 

tiré du bulletin Autocritique à l'initiative du secteur automobile du NPA

Lire la suite

Déclaration de Philippe Poutou à l'occasion du salon de l'agriculture

29 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

Déclaration de Philippe Poutou à l'occasion du salon de l'agriculture

J'ai fait le choix, à la différence de bien d'autres candidatEs, de ne pas me rendre au salon de l'agriculture. Depuis des lustres, c'est une habitude médiatique chez beaucoup de politiciens. Mais à quoi cela les engage-t-ils ?
Les agriculteurs traversent une crise terrible. Pas tous sans doute, mais beaucoup de petites et moyennes exploitations sont terriblement endettées, voire au bord de la faillite à cause d'un prix de revient insuffisant. L'agriculture est prisonnière d'un modèle productiviste qui abîme la nature comme les hommes, met en danger leur santé et celles des consommateurs. La course aux hectares et aux rendements provoque un endettement insupportable au profit des banques et des marchands de matériel.
Philippe Poutou-aCombien d'agriculteurs gagnent moins d'un smic ? Combien de femmes travaillent aux côtés de leurs maris sans pouvoir se verser même un salaire ? Combien de retraités vivent avec moins de 600 ou 700 euros ? Tout cela parce que ce monde agricole est pris à la gorge par les groupes semenciers, les fournisseurs d'intrants et d'aliments pour bétail, les banquiers. et plus en aval par les industries de l'agro-alimentaire et la grande distribution qui leur imposent des prix iniques.
De tout cela, les partis qui se sont succédés au pouvoir ont tous une responsabilité.

La PAC, la politique agricole commune, est un échec dramatique. Le modèle qui consiste à produire toujours plus pour inonder les marchés à l'exportation, ce modèle qui a surtout favorisé quelques gros céréaliers en particulier, est responsable de la disparition en France de près de la moitié des exploitations ces trente dernières années. Ce modèle tourné vers l'exportation n'et absolument pas conçu pour « nourrir le monde » comme on l'entend parfois. Au contraire, il détruit l'agriculture vivrière dans les pays du Sud à coup de subventions aux exportations afin de vendre sur place à bas prix. Il faudrait au contraire relocaliser les productions afin que tous les peuples accèdent à la souveraineté alimentaire.
La PAC libérale, même avec un peu de verni vert, est un modèle intenable sur le plan économique, social, écologique !

Le NPA propose pour cette raison une réorientation radicale de la politique agricole. Pour redonner vie à une agriculture paysanne, permettre à des jeunes de s'installer, il faut réformer le foncier, prendre le contrôle des banques, encadrer et contrôler les prix par un coefficient multiplicateur pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail, augmenter les retraites agricoles.
Il faut encourager la coopération pour rendre le travail plus collectif et moins pénible, viser systématiquement la qualité. Le bio, dégagé de ces tentations industrielles, doit être l'objectif vers lequel tendre. Ces objectifs passeront aussi par le développement d'un grand service public apportant un appui technique et économique aux agriculteurs.
Ce sont toutes ces mesures qui redonneront aux agriculteurs une vraie liberté dans leur travail.
L'agriculture doit sortir des discussions de l'OMC (l'organisation mondiale du commerce), car les denrées agricoles, tout comme l'eau, ne sont pas des marchandises. Il faut mettre en échec les trusts qui veulent breveter le vivant, imposer les OGM, empêcher les paysans d'utiliser leurs semences comme ils l'ont toujours fait. Nous soutenons évidemment les actions qui pourront être entreprises dans le cadre de ce salon pour alerter le public sur toutes ces questions.

Dans l'agriculture comme partout, ceux qui vivent de leur travail sont les premières victimes de la logique capitaliste. Nous pouvons changer tout cela en nous y mettant tous ensemble.

Philippe Poutou, le 24février 2012

Lire la suite