Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles récents

EVREUX : Conférence et débat "Nous ne paierons pas leur dette", jeudi 23 février à 20H, salle Jules Janin

11 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

"Nous ne paierons pas leur dette !"

 

Le Collectif départemental "Pour un Audit de la Dette" a été créé récemment.

Il organise une  

Conférence-débat

le jeudi 23 février à 20h

Salle Jules Janin à Evreux

avec Jacques Bournay, économiste à l'INSEE et membre de l'Observatoire International de la Dette.

 La conférence sera suivie d'un débat avec la salle.

Le Collectif de l'Eure "Pour un Audit de la Dette" regroupe des associations, des syndicats et des partis. Tous les syndicats  associations et partis de gauche ont été invités à se rassembler dans ce collectif unitaire.

Premieres organisations ayant répondu à l'appel : LDH-Evreux, CCFD-Terre Solidaire, ATTAC-Risle-Charentonne, UD- CGT-27, FSU-27, Solidaires-27, SUD-Education, GU, NPA-27.

Ce Collectif a déjà réalisé un tract départemental, des affiches, des flyers

    Pour lire le tract au format PDF imprimable, cliquer ICI

 

Conf-dette-Evreux-a

Conf-dette-Evreux-b.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Déclaration de Philippe Poutou : Sarkozy à droite toute !

10 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU

Déclaration de Philippe Poutou

Sarkozy à droite toute !

Sarkozy va toujours un peu plus loin sur le terrain réactionnaire. Il s’en prend à nouveau aux cibles privilégiées de la droite et de l’extrême droite : les chômeurs et les étrangers. Une nouvelle étape est franchie dans son interview au Figaro magazine.

philippe-poutouPour les premiers, c’est désormais le travail obligatoire, via la formation obligatoire puis l’obligation d’accepter le premier emploi proposé. Alors que sa politique n’a abouti qu’à augmenter le chômage, il brandit à nouveau l’arme de la division, entre les chômeurs et celles et ceux qui ont un emploi.

Concernant le droit au séjour des étrangers, il veut rendre les expulsions encore plus expéditives et automatiques, en privant ces hommes et ces femmes de toute justice et de toute possibilité de recours en desaisissant le juge des libertés au profit d'une juridiction administrative.

C'est donc à droite toute, avec en prime la réaffirmation des racines chrétiennes et judéo-chrétiennes, le refus du mariage homosexuel, de l'homoparentalité… Sarkozy défend à plein les valeurs de la droite extrême et il est prêt à tout pour braconner sur les terres du Front national.

Pour couronner le tout il nous fait le coup du référendum !

Il prétend en appeler « au peuple » pour « dépasser les blocages de la société ».

C’est pourtant bien lui qui a imposé le Traité Constitutionnel Européen et s’est assis sur la volonté de la majorité des électeurs l’avait repoussé !

Ce qu’il appelle les blocages, ce sont les résistances, les mobilisations, la solidarité, la défense des acquis sociaux : oui nous sommes totalement du côté des « blocages » et pour dégager Sarkozy !

Le 10 février 2012.

Lire la suite

La population en Grèce toujours mobilisée contre l'austérité.

10 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Communiqué du NPA

La population en Grèce toujours mobilisée contre l'austérité.

 

Vendredi 10 et samedi 11 février une nouvelle grève générale est appelée par les syndicats du public et du privé contre les cures d'austérité à répétition et toujours plus dévastatrices pour le niveau de vie de la population en Grèce.

Grece-greve-generale.jpgLe chantage politique qui conditionne le versement de 130 milliards d'euros au titre du plan d'aide est particulièrement ignoble.

L'Union européenne exige 15000 nouvelles suppressions de postes dans la fonction publique, une baisse de 22% pour le Smic qui passerait à moins de 500 euros mensuel, de 15% pour les retraites qui abaisserait à 392 euros la retraite minimum.

Ces nouvelles coupes sombres dans les rémunérations, retraites et allocations font, bien sûr, suite à des amputations antérieures sur les revenus.

Le nouveau gouvernement tripartite, Parti socialiste, Nouvelle Démocratie et Laos (extrême-droite) accepte bien évidemment cette énième plan de rigueur.

Malgré le matraquage politique et économique, les salariés et la population manifestent toujours une véritable volonté de résistance.

La Grèce est un laboratoire pour le politiques d'austérité et la solidarité internationale avec le combat des populations doit s'exprimer en permanence.

Le NPA réaffirme sa solidarité à leur combat et appelle tous ceux qui entendent lutter contre des politiques d'austérité (syndicats, associations, partis de gauche...) à se mobiliser et à soutenir la grève générale de ces deux jours à venir.

Le 9 février 2012.

Lire la suite

Transport aérien : le gouvernement doit retirer son projet.

9 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Transport aérien : le gouvernement doit retirer son projet.

logo-NPAAu 3e jour de la grève dans le transport aérien, le mouvement reste massif parmi les différentes catégories de personnel qui, toutes, rejettent une loi votée par les députés et visant à transposer le service minimum déjà en vigueur à la SNCF et à la RATP.

Ce dispositif a pour but de restreindre le droit de grève. L'obligation pour chacun des pilotes de ligne, stewards, hôtesses, personnel commercial à se déclarer gréviste individuellement 48h avant est une pression inacceptable et une entrave au libre choix qui doit pouvoir s'exercer jusqu'au dernier moment.

Les répercussions sur le trafic aérien est important et ont obligé Air France à annuler un grand nombre de moyens et longs courriers.

Fac au gouvernement Fillon et à l'UMP qui n'entend pas revenir sur le texte de loi, les grévistes ont besoin de notre soutien.

Le NPA qui a participé au rassemblement à Roissy lundi 6 février, renouvelle sa solidarité aux grévistes et exige le retrait du projet de loi restreignant le droit de grève dans le transport aérien.

Le 8 février 2012.

Lire la suite

Grèce : grève et manif à Athènes le 7 février - « Ça suffit, on ne peut plus ! »

9 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Grève générale en Grèce : « Ça suffit, on ne peut plus ! » [vidéo]

Social - mardi 7 février 2012 - publié sur ouest-france.fr

Plus de 20 000 personnes ont manifesté à Athènes et Salonique sous la pluie, ce mardi, jour de grève générale de 24 heures en Grèce, pour protester contre un nouveau train de mesures d’austérité imposé par les créanciers du pays.

 

20 000 manifestants à Athènes et Salonique

Sous le mot d’ordre « Ça suffit, on ne peut plus », les sympathisants de la centrale du privé (GSEE, 700 000 adhérents) et celle du public (Adedy, 350 000) ont manifesté à Syntagma, la place centrale d’Athènes, théâtre de manifestations massives depuis le début de la crise, il y a deux ans.

Le plus grand cortège était celui des sympathisants du syndicat pro-communiste, Front de lutte des travailleurs (Pame).

Au total, la police a recensé 20 000 personnes dans les rues des deux principales villes du pays, Athènes et Salonique au nord.

Non à la rigueur

Derrière les bannières « non aux licenciements dans la fonction publique », « non à la baisse du salaire minimum » et « non aux réductions des retraites complémentaires », les manifestants ont résumé leurs objections aux nouvelles réformes demandées par les créanciers du pays, zone euro, BCE et FMI. En échange d’un engagement de la Grèce en faveur de ces mesures, ceux-ci s’apprêtent à accorder un deuxième prêt d’au moins 130 milliards d’euros, qui ferait suite aux 110 milliards accordés en mai 2010.

La Grèce en a besoin pour régler une obligation de 14,5 milliards d’euros, qui arrive à échéance le 20 mars. Pour sécuriser l’aide européenne qui doit permettre d’éviter un défaut de paiement au pays dès le mois de mars, le gouvernement vise des économies budgétaires supplémentaires de l’ordre de 1,5 % du PIB, soit environ 3,3 milliards d’euros.

Mais la pilule ne passe plus auprès de la population grecque, qui a déjà accepté une première cure d’austérité depuis le printemps 2010.

Grève générale

Mardi, écoles, ministères, hôpitaux, médias publics et banques étaient touchés par la grève, tandis que des arrêts de travail ont été observés dans les transports urbains, le métro et les bus. Les bateaux sont restés à quai, tandis que les trains ne fonctionnaient pas. En revanche, aucune annulation n’était annoncée dans le transport aérien.

Les manifestants s’opposent notamment à la demande de baisse des salaires et de réduction du salaire minimum formulée par les créanciers. Elle est jugée inacceptable dans un pays plongé dans la récession depuis quatre ans, et où les prix à la consommation et les taxes continuent de s’envoler.

Ils s’opposent aussi au projet de coupes dans les retraites complémentaires et de suppression de 15 000 emplois dans le secteur public. « On est là parce qu’on sera dans les premiers de la prochaine fournée de 15 000 à être licenciés » explique Vassilis Bakalis, 34 ans, conservateur au musée Byzantin d’Athènes.

Malgré l’agitation sociale et la nervosité des marchés, la Grèce a réussi mardi à lever 812,5 millions d’euros en bons du Trésor à six mois, à un taux d’intérêt en très légère baisse (4,86 %) par rapport à la dernière émission du même type.

Lucas Papademos tente de renégocier les mesures de rigueur

Tard dans la nuit de lundi à mardi, le Premier ministre Lucas Papademos, avait tenu une nouvelle rencontre marathon avec la délégation de la troïka (BCE, UE, FMI) pour essayer de renégocier les mesures de rigueur, qui provoquent des réactions jusqu’au sein des trois partis de la coalition gouvernementale (socialistes, droite, extrême droite).

Les bailleurs de fonds veulent l’accord explicite des principaux leaders politiques grecs sur la nouvelle cure d’austérité avant de verser au pays une aide financière. La validation du nouveau programme d’ajustement est en outre la condition préalable pour avaliser un accord avec les créanciers privés du pays sur la restructuration de la colossale dette grecque.

Après une première réunion dimanche, M. Papademos devrait de nouveau rencontrer mardi soir les trois leaders, Georges Papandréou (socialiste), Antonis Samaras (droite) et Georges Karatzaféris (extrême droite) pour les convaincre de donner leur feu vert aux mesures.

L’Union européenne ne lâche pas la pression

L’Union européenne de son côté ne relâche pas la pression sur Athènes. La commissaire européenne chargée des Nouvelles Technologies, la Néerlandaise Neelie Kroes, a estimé mardi qu’une sortie d’un pays de la zone euro ne serait pas « mort d’homme ».

La veille, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont préconisé la création d’un compte bloqué pour garantir l’affectation des fonds européens accordés à la Grèce au service de la dette, une proposition soutenue par le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker.


Lire la suite

Zone franche d'Evreux : un refuge pour les patrons-voyous et escrocs?

8 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA d'EVREUX

Dans la zone franche du Long-Buisson de l’agglo d’Evreux, les patrons-voyous ont trouvé un refuge…

Après l’affaire GSK (fermeture du centre de distribution du Long Buisson) et l’affaire Svelia Patrons-voyous.jpg(licenciement de 10 employés), entreprises ayant profité des avantages de la zone franche, voici une autre affaire celle de DGNA, Energysol et Seedex…Dirigées toutes les trois par la même équipe et toutes trois en dépôt de bilan ou en redressement judicaire. Les patrons-voyous sont partis en Belgique !

--> Lire l’article publié dans Paris Normandie du 3-02-2012
Excellente enquête de Guillaume Lejeune

--> En dessous notre article sur le scandale de la zone franche - Lire également l'article précédent sur DGNA publié le 5 février 2012.



" Plusieurs sociétés

DGNA n’est pas seule société d’Isabelle Cheret, laquelle s’est attachée la collaboration de Philipe Sannier-Caffier.
Dans certaines de ses sociétés, apparaît aussi une dénommée Isabelle Fiquet. C’est en fait le nom de mariage d’Isabelle Cheret, partie en Belgique, nous a confié un ancien collaborateur.

Energysol

Cette société de plomberie chauffage et commerce-de-gros, installée aussi au
Long-Buisson, est immatriculée au 425, rue Clément-Ader , mais aussi au 180, rue Clément-Ader. Elle était gérée par Isabelle Cheret et Isabelle Fiquet – la même personne donc. Energysol a déposé le bilan le 30 juin 2011. On trouve aujourd’hui à cette adresse la société Atex-Bat dirigée par Isabelle Cheret et Isabelle Fiquet.

Seedex

La société Seedex, sise 180, rue Clément-Ader, au Long-Buisson, connue sous le nom commercial de Bio Bar Energy, est en redressement judicaire depuis le 26 janvier. Seedex, société spécialisée dans le développement du photovoltaïque, a été gérée par Philippe Sanier-Caffier, également parti en Belgique. "

Zone franche : 26 millions de dépenses publiques de l’agglo
Que pense faire la municipalité pour arrêter ce scandale ?

Un comité de suivi et d’évaluation de la Zone franche avait  été mis en place en 2009 pour que cesse la spéculation immobilière et l’implantation  des professions libérales (déjà installées massivement).  Mais à quoi sert-il ? Depuis quand s’est-il réuni ?


Lors de notre rencontre avec le maire le 28 mai 2010, la délégation du NPA  avait demandé à la municipalité et à l’agglo de stopper toute implantation nouvelle d’entreprise dans la zone franche. Mr Champredon nous avait répondu qu’ils ont décidé de conserver la Zone franche en poursuivant l’implantation d’entreprises pour valoriser les terrains de l’agglo qui ont augmenté de prix (38 € le m2)…
Il s’agit vraiment d’une politique d’aveuglement qui laisse les mains libres aux patrons-voyous et aux escrocs. Aujourd’hui, après les affaires GSK et Svélia, on en voit les résultats …

 

Les aides publiques pour les entreprises de la zone franche du Long Buisson : un SCANDALE !
5 exonérations fiscales et sociales  


-exonérations sociales patronales de sécurité sociale
-exonération de cotisations sociales personnelles maladie et maternité
-exonération fiscale de taxe professionnelle
-exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties
-exonération d’impôt sur les bénéfices avec un plafond de 61000€ par période de 12 mois

Exonérations payées par financement public (sécu, état, collectivités)
L'infrastructure de la zone franche a déjà coûté plus de 26 millions d'euros aux contribuables du Grand-Evreux-Agglomération ! Pour 300 emplois créés...

 

Lire la suite

Solidarité avec les personnels des aéroports en lutte pour défendre le droit de grève.

8 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Luttes Ouvrières

Troisième jour de grève pour les personnels des aéroports contre le projet du gouvernement de limitation du droit de grève. Le droit de grève est déjà encadré dans les aéroports. Le NPA apporte sa solidarité aux personnels en grève à l'appel de tous les syndicats contre la remise en cause du droit de grève par le gouvernement Sarkozy.  Ci-dessous photos de la manifestation des personnels et un article à partir d'une dépêche de l'AFP.

Troisième jour de grève dans l'aérien: Air France particulièrement touchée


Aeroport-Droit-de-greve.jpgDans les aéroports parisiens ce mercredi est marqué par le troisième jour de grève contre le projet gouvernemental d'encadrement du droit de grève dans l'aérien, voté en première lecture le 24 janvier dernier. Des centaines de vols ont été annulés "à chaud", notamment au Terminal 2F de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle et à l'aéroport d'Orly.

Le point de vue de la direction d'Air France

Mercredi, Air France prévoit d’assurer "60% de ses vols long courrier et 70% des vols court et moyen courrier" en incluant l’activité de ses filiales.
Dans ce contexte de grève, Air France a assuré mardi avoir réalisé plus de 70% de son programme long-courrier, au-delà de ses prévisions, et 70% des vols court et moyen-courrier. manif_aeroport.jpgLes vols vers les aéroports régionaux et l'Europe représentent 95% des quelques 1.500 vols assurés chaque jour par la compagnie. D'où des annulations préventives par centaines et une centaine d'annulations "à chaud" mardi. La compagnie tente d'informer au mieux ses passagers notamment par l'envoi de courriels et de SMS (120.000 envois depuis lundi).

Le point de vue des syndicats

Tous les syndicats de l’aérien ont d'ores et déjà déposé un préavis de grève (du 6 au 9 février) pour s'opposer à ce texte qui vise l'instauration d'un préavis individuel de 48 heures avant le début d'un conflit. Cette proposition de loi prévoit que le gréviste avise de sa volonté de reprendre le travail 24 heures à l'avance ce qui permettra alors aux compagnies de communiquer des prévisions de trafic 24 heures en amont.

Selon le SNPL, principal syndicat de pilotes, le taux de grévistes s’est élevé mardi chez les pilotes d’Air France à plus de 60% contrairement à ce qu'affirme Air France qui fait état de "30% de grévistes chez les pilotes et de 15% chez les hôtesses et stewards".

Cité par l'AFP, Yves Deshayes, Président du SNPL national a affirmé que: "Le taux de grévistes est proche de celui de lundi (50%) mais il y a de plus en plus d’annulations car le réservoir de non grévistes diminue".

Lire la suite

Maroc : halte à la répression !

7 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Communiqué du NPA

Maroc : halte à la répression !

Taza_haut-la-ville.jpgPour la deuxième fois en un mois, Taza (Nord-est du pays à 409 km de Casa) subit une répression inouïe de la part de l’appareil répressif de l’Etat. Face aux revendications économiques, sociales et politiques des habitants de cette ville, située au nord-est du Maroc, et de ses divers mouvements sociaux luttant contre le chômage et la hausse des factures d’eau et d’électricité , le régime despotique n’a pas lésiné sur les moyens. Plusieurs sources évoquent des centaines de blessés parmi les manifestant-e-s. Le seul hôpital de la ville est débordé. Les forces répressives encerclent les quartiers populaires semant la terreur, violent, dégradent et pillent sans scrupule les logements et les habitations des citoyens à la recherche des présumés meneurs des protestations. Les arrestations se multiplient et augmentent en nombre. La ville de TAZA est quasiment militarisée par des renforts policiers et militaires importés des villes et des régions avoisinantes.

Au même moment, les Etudiants basistes de l’UNEM ( Union Nationale des étudiants marocains ) incarcérés à Taza et à Fez sont en grève de la faim. Ezzedine EROUSSI, depuis le 19 décembre 2011. Très affaibli, sa vie est en danger . Du cœur de la prison de TAZA, il lutte pour améliorer ses conditions de vie dans la prison, sa liberté et celle de tous les prisonniers politiques du Maroc. Quatre étudiants de l’université de Fez, détenus à la prison d’Aïn Kadouss sont en grève de la faim depuis le 23 janvier pour obtenir une amélioration de leurs conditions de vie dans la prison, avoir accès aux journaux, aux livres, et aux programmes scolaires, contre le harcèlement des gardiens et pour le droit de visite sans conditions, etc. Comme Ezzedine, ils réclament le statut de prisonnier politique et tous ont été condamnés sur la base d’aveux extorqués sous la torture. Ils se rajoutent aux militants du mouvement social de Safi qui ont osé bloquer les trains de phosphate pour réclamer leur droit au travail et à une répartition équitable des richesses et condamnés à plusieurs années de prison.

Le pouvoir lutte ouvertement contre les classes populaires par la répression systématique de leurs mobilisations, car sur les questions sociales, il n’a aucune marge de manœuvre. Et ils emprisonnent les militants qui sont solidaires du peuple et sans compromis avec le régime. Il attise par la même les conditions d’une radicalisation sociale et politique.

Il est temps de manifester notre entière solidarité jusqu’à ce que le dictateur dégage. Le NPA apporte tout son soutien aux luttes populaires et exige la libération inconditionnelle et immédiate de tous les prisonniers politiques et du mouvement social.

Le 7 février 2012.

Lire la suite

Solidarité avec Xavier Mathieu !

7 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #REPRESSION

Communiqué du NPA

Solidarité avec Xavier Mathieu !

 

 Xavier-Mathieu-a.jpgLa cour d'appel d'Amiens a condamné en appel Xavier mathieu à 1200 euros d'amende pour avoir refusé le prélèvement de son ADN.
Rappelons qu'en première instance, X. Mathieu avait été relaxé par le tribunal correctionnel de Compiègne.
Le fichage ADN, qui a été largement étendu depuis sa mise en service en 1998, est un des moyens utilisés pour traiter les syndicalistes comme des délinquants et pour imposer leur fichage.
Ce harcèlement judiciaire démontre très clairement une volonté de casser un syndicaliste qui a résisté, avec l'ensemble des salariés, à la fermeture de Continental Clairoix.
Comme le dit X. Mathieu, dans cette affaire, ce ne sont pas les patrons qui détruisent des emplois qui sont poursuivis mais tous ceux qui entendent défendre leur droit à l'emploi et à la dignité.
Le NPA réaffirme toute on soutien militant à X. Mathieu.


Le 3 février 2012

Lire la suite

Solidarité avec les postiers de Nanterre, assez de répression !

6 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #REPRESSION

Communiqué du NPA

Solidarité avec les postiers de Nanterre, assez de répression !

 

répression-copie-1Depuis le 16 janvier, les facteurs de Nanterre sont en grève majoritaire contre la suppression de 4 tournées et de 6 postes de travail.
La direction de La Poste refuse jusqu'à ce jour d'ouvrir de véritables négociations malgré malgré de multiples tentatives de dialogue de la part des agents et des organisations syndicales.
Après 18 jours de grève et devant l'intransigeance de la direction de La Poste qui aura dépensé plus d'énergie et d'argent en huissiers et vigiles qu'à écouter les revendications des salarié(e)s, les grévistes occupent les locaux de la direction de La Poste à Nanterre.
Alors que La Poste s'échinait à empêcher d'entrer une journaliste du Parisien ainsi que la députée J.Fraysse, la solidarité et le soutien s'organisaient entre postiers de Nanterre et ceux/celles d'autres centres. Un comité de soutien s'est d'ores et déjà mis en place sur la ville.
Ainsi, face au risque de jonction entre postiers et d'extension de la mobilisation, la direction de La Poste a notifié aux grévistes, aujourd'hui, un avis d'expulsion.

Hier soir, un dispositif impressionnant et totalement disproportionné de forces de police s'est déployé autour de la DOTC. Les grévistes ont finalement quitté le centre vers 21h30, ils reconduisent la grève et appellent à un rassemblement de soutien lundi à 18h devant la DOTC à Nanterre

Nous condamnons le dialogue social façon direction de La Poste qui consiste, depuis plusieurs années maintenant sur le 92 à répondre aux grévistes par l'intimidation, les vigiles, les huissiers, la police, les procès!

Nous apportons tout notre soutien aux revendications des postiers de Nanterre!

Le 4 février 2012

Lire la suite