Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

politique

MACRON RÉÉLU, LE COMBAT CONTINUE!

24 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Présidentielles2022, #Politique

Lire la suite

CINQ ANS DE PLUS, CINQ ANS DE TROP : LA RISPOTE DOIT S'ORGANISER, UN PROJET ÉCO-SOCIALISTE DOIT ÉMERGER, MAINTENANT.

24 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Présidentielles2022, #Politique

CINQ ANS DE PLUS, CINQ ANS DE TROP : LA RISPOTE DOIT S'ORGANISER, UN PROJET ÉCO-SOCIALISTE DOIT ÉMERGER, MAINTENANT.

Ce sera donc un second mandat pour Macron. C'est bien sûr une très mauvaise nouvelle pour notre camp, celui de celles et ceux qui prennent déjà de plein fouet la politique antisociale et brutale de Macron ou qui se soucient des urgences environnementales. Bien sûr, la macronie ne finit déjà plus de s'auto-congratuler, en prenant bien soin d'omettre d'évoquer la faible participation qui traduit le rejet de la politique menée depuis cinq ans et le rejet de la personne même du président réélu.Les électeurs dont le vote ne s'était pas porté sur Macron dès le premier tour l'ont fait sans grand enthousiasme et pour certains les dents serrées, pour que le pays ne bascule pas dans un régime néo-fasciste à la Orban ou à la Bolsonaro.

Ce résultat est tout sauf un plébiscite. Maintenant que Le Pen a été battue dans les urnes, il va nous falloir oeuvrer à la construction d'un front de résistance, dans les urnes à l'occasion les législatives, mais aussi dès que possible sur nos lieux de travail et dans la rue, pour empêcher Macron de poursuivre son entreprise de destruction des services publics, de la protection sociale et d'inaction climatique. Au sortir du premier tour, le faible écart entre Le Pen et Macron a fait apparaître une incertitude chez ce dernier, l'obligeant à formuler le souhait de confier au ou à la premier ministre la responsabilité de la planification écologique. Sur les retraites, des discussions s' avèrent soudainement possibles. Si nous savons que sa parole ne vaut rien, sauf quand il s'agit de mener une politique en faveur des riches, soyons forts de notre nombre et de notre détermination à faire vaciller la présidence.

La tâche sera ardue, la perspective de gagner incertaine, mais c'est bien la seule opportunité de faire naître un autre projet de société, avec un vrai système démocratique, une répartition des richesses équitable, une société débarrassée des discriminations et du racisme, qui respecte le vivant au sens large et fait de la sauvegarde du climat et de l'environnement une priorité absolu.

Le NPA27 appelle en ce sens à une assemblée de gauche, démocrate, sociale et écologique.

Lire la suite

LÉGISLATIVES: BILAN D'ÉTAPE POUR UN ACCORD NATIONAL AVEC L'UNION POPULAIRE

24 Avril 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique

Lire la suite

ESQUIVER LE DÉBAT, LA STRATÉGIE LREM À LOUVIERS COMME SUR LES PLATEAUX!

26 Mars 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique, #Présidentielles2022, #Environnement

ESQUIVER LE DÉBAT, LA STRATÉGIE LREM À LOUVIERS COMME SUR LES PLATEAUX!

La REM tenait meeting à Louviers ce samedi matin en soutien à Macron et c'est tout naturellement qu'une quarantaine de personnes, dont des adhérents de NON à l'Autoroute et élus mobilisés contre l'A133, des militants du NPA Seine-Eure et même des gilets jaunes venus de Evreux ou de Rouen, a mis un point d'honneur à être présents pour interpeller les têtes d'affiches et ministres d'Etat Bruno Lemaire, Sébastien Lecornu et Julien Denormandie à quinze jours du scrutin, tellement leur politique anti-sociale, économique et environnementale n'ont pas répondu aux attentes et vont même à l'encontre des besoins de l'immense partie de la population et de la nature.

Courageux pour faire les gros yeux sur les plateaux télé, prenant un ton de circonstance pour stigmatiser les chômeurs ou les bénéficiaires de prestations sociales, mais pas téméraire pour assumer les millions jetés par les fenêtres du cabinet de conseil McKinsey, chargé d'organiser la casse de la protection sociale et des services publics pour mieux les livrer au marché, Bruno Lemaire se sera dérobé... Denormandie, lui, n'aura pas voulu entendre la dénonciation des projets de méthaniseurs industriels qui poussent dans l'Eure comme des champignons (l'un d'eux doit sortir de terre à moins d'un kilomètre de là...) et qui favorisent l'élevage industriel de type concentrationnaire comme à Houlbec-Cocherel où les bêtes sont reléguées au statut d'unités de production d' énergie à travers leurs déjections. Lecornu devait lui avoir gardé un mauvais souvenir de son passage en Guadeloupe...

Toujours est-il que ces messieurs ont préféré emprunté la porte de service plutôt  que de venir se confronter aux manifestants aussi déterminés que pacifiques, de la même manière que Macron refuse toute confrontation avec Philippe Poutou, ayant conscience des plumes qu'y avaient laissées Le Pen et Fillon  en 2017.

C'est leur manière de faire de la politique: feindre de concerter et finalement imposer arbitrairement, s'assurer la loyauté des courtisans et établir une barrière hermétique avec quiconque s'oppose à leur vision productiviste, scientiste et inopérante pour relever le défi de l'urgence climatique. À ce jeu là,  les Leroy et autre Loncle se posent là: Loncle a-t-il oublié que JL Destans, alors président du conseil général PS de l'Eure, a en 2005 promis la mise à l'essai de la gratuité à la sortie 19 de l'A13 à Incarville pendant trois mois? Une vieille revendication de l'association pour la préservation du cadre de vie reprise aujourd'hui par le mouvement contre l'A133-A134. Désormais, cette clique défend l'autoroute payante, que la population payera en réalité 3 fois: à la construction, à l'utilisation et au prix de leur santé, une nouvelle autoroute apportant mécaniquement une dégradation de la qualité de l'air, responsable, rappelons-le, de 48 000 décès prématurés /an . Pourtant, avec ce milliard (mal) investi, on pourrait en faire, des choses: développer le fret ferroviaire et fluvial tout en organisant la réduction des flux de marchandises manufacturées, on pourrait investir dans les transports collectifs de qualité au moment où le prix du litre de carburant atteint des sommets!

Aujourd'hui, ils peuvent emprunter une porte dérobée, mais demain, ils devront bien rendre des comptes sur l'inaction climatique, la liquidation des communs et la répression du mouvement social..., si celui est en mesure de retrouver un souffle et à même d'être suffisamment puissant pour que leur suffisance s'estompe. On le sait, il n'y a rien de bon à attendre du résultat de cette élection. Projetons-nous d'ores et déjà au delà pour organiser la riposte et empêcher le rouleau compresseur macronien d'avancer; que ce soit ici sur la forêt de Bord ou au niveau national sur les services publics et la protection sociale, prochaines cibles déjà clairement identifiées par le président-candidat!

Lire la suite

PHILIPPE POUTOU À LA RENCONTRE DES MANIFESTANTS ET DES SYNDICATS CORSES

26 Mars 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique, #Economie, #Poutou2022

Lire la suite

FACE À MACRON, BLANQUER et Cie, FAIRE ENTENDRE ET REGROUPER NOS COLÈRES

11 Janvier 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Education, #Politique, #Luttes

Lire la suite

EN 2022, CONTRE MACRON ET LES RÉACTIONNAIRES, ANTICAPITALISTES DANS LA RUE ET DANS LES URNES!

5 Janvier 2022 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique, #Poutou2022

Lire la suite

LUDIVINE BANTIGNY ET UGO PALHETA JUGENT QUE "MACRON S'INSTALLE SUR LE TERRAIN DE LA FASCISATION" (ATTAC)

23 Décembre 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique, #Antiracisme

Lire la suite

FRANCOIS LONCLE, LA MÉDAILLE DE L'EXPLOITATION DU SENS DU VENT

12 Décembre 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Politique

 FRANCOIS LONCLE, LA MÉDAILLE DE L'EXPLOITATION DU SENS DU VENT

Et cela méritait bien une Légion d’honneur !. Cette breloque vient justement honorer un modèle d’homme politique capable de s’adapter à l’air du temps pour durer.

 

LES DEBUTS AU PRG
 

Jeune journaliste à l’ORTF, il fait partie de la fournée de journalistes virés par le pouvoir gaulliste à la suite de la grande grève de 68. Il entre ensuite au service de presse de la CFDT, puis pousse la porte du Parti radical de gauche. Au début des années 70, Le PRG n’est qu’un groupuscule de notables, mais il se trouve que le PCF et le PS ont besoin de gonfler la grenouille pour lui donner l’apparence d’un bœuf et de faire « respectable » alors qu’ils vont signer un Programme commun de gouvernement. Et voilà François Loncle propulsé « négociateur » du PRG, aux côtés de Mitterrand et Marchais. C’est la chance de sa vie.

 

À LOUVIERS , LE DÉPUTÉ PS
 

Il est devenu une personnalité, il faut lui faire une place : il veut Louviers, là où Mendès «était député », il y « est parachuté. Coup de force anti-démocratique ? La révolte de la section PS sera vite matée. Avant les élections de 1978, il séduit la majorité du Comité d’Action de gauche sur laquelle il s’appuie. une minorité choisit, avec le PSU et la LCR, de faire campagne pour « le socialisme et l’autogestion». F.Loncle est battu, il lui faudra attendre la vague rose de 1981 pour s’installer dans les ors du palais Bourbon. C’est alors seulement qu’il passe au PS.
François Loncle a épousé chaque revirement et renoncement de Mitterrand: soutien fervent de Mauroy, il appuie aussi la revente des piles Wonder à l'escroc Tapie soutenu par le Crédit Lyonnais et le gouvernement, puis sa fuite avec la caisse après une belle opération en Bourse, puis son accession au gouvernement comme "secrétaire d'Etat à la ville" (où F.Loncle a même joué les utilités en le remplaçant quelques mois, pas très glorieux…). A chaque lutte locale contre une fermeture d’entreprises, à chaque grève, la même scène du soutien résolu, trois petits tours dans la rue, et on passe à autre chose. Avec cependant une notable exception : En 1991, pendant la grande grève pour les salaires à Renault Cléon il affirme un franc soutien au gouvernement Cresson et à son collègue Fabius en appelant à l’intervention des CRS pour faire évacuer l'usine.


 

FASCINATION POUR LES PUISSANTS
 

Membre de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, dont il est un temps le président. Il voyage donc beaucoup, se flatte de l’amitié de nombreux autocrates en Afrique, a entretenu des liens privilégiés avec la clique de Gbagbo en Côte d'Ivoire, a eu ses entrées chez les Assad en Syrie… En octobre 1990, il s’illustre par son soutien à la (première) guerre du Golfe, posant fièrement en première page de la presse locale devant des avions de chasse. Il va jusqu’à traiter de « collabos » le très actif et représentatif « Comité contre la guerre du Golfe »… pour s’en excuser plus tard, mais beaucoup plus discrètement. Localement il a tout fait : adjoint de Franck Martin, rupture violente, réconciliation gluante imposée à la section PS, on est loin de la dignité qui a guidé les pas de celui qu’il a toujours voulu présenter comme son mentor, Mendès France.. Il restera surtout pour avoir été à l’avant-garde de la droite du PS, soutien à Valls, flinguant Hamon, le candidat PS désigné démocratiquement, appuyant ensuite Macron, adoubant Questel son ancien suppléant. La fin de son long parcours l’a ramené à son point de départ. Décidément, la Légion d’honneur lui va bien. D’autres, aussi divers que Jacques Tardi, Thomas Piketty, Brassens, Sartre ou Pierre et Marie Curie ont jugé nécessaire de la refuser.

Lire la suite