Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #nouveau parti anticapitaliste tag

Législatives : notre campagne, nos résultats

14 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Législatives : notre campagne, nos résultats.


alain laffont.jpg

 

Nos résultats ne sont pas bons. Nous ne dépassons 1 % que dans une vingtaine de circonscriptions. Encore plus que lors de la présidentielle, la logique du mode de scrutin majoritaire antidémocratique et du vote utile a capté l’électorat autour des enjeux des partis institutionnels : donner une majorité à Hollande, arbitrer les rivalités entre la droite et l’extrême droite. Ces enjeux, bien loin des préoccupations du monde du travail, expliquent une abstention record en particulier dans les quartiers et dans la jeunesse. Dans ce contexte, voter pour les candidats anticapitalistes ne pouvait avoir d’autre utilité que d’exprimer une opinion, cela ne permet pas de peser dans le jeu institutionnel. Le Front de Gauche est lui aussi victime, plus qu’à la présidentielle, de cette logique du vote utile

Mais si la crédibilité des idées que portent les anticapitalistes est bien faible sur le terrain institutionnel, le courant politique bien réel et vivant bien que très minoritaire, la force que nous représentons peuvent, demain, jouer un rôle déterminant, comme en atteste la sympathie que nous avons rencontrée durant ces semaines de campagne.

Tous les mauvais coups, « suspendus » par l’élection présidentielle, surgissent de plus belle. Le chômage continue de progresser alors que la crise s’aggrave. Une période difficile commence. La pression de la crise et les illusions dans le PS vont renforcer, dans un premier temps du moins, l’attentisme. Mais la nécessité d’une autre politique est inscrite dans cette situation. Il est urgent de ne pas laisser l’opposition au gouvernement Hollande-Ayrault à la droite et l’extrême droite et de construire une opposition de gauche au futur gouvernement. Tout en nous concentrant sur les tâches de construction et en étant présents dans les mobilisations, nous proposons cette démarche à tous les partis et organisations du mouvement social qui partagent cet objectif : refusons de payer la crise des capitalistes !

Dans la Gironde rose...

En Gironde, sur les douze candidatEs NPA, seul Philippe Poutou émerge de la moyenne avec 2, 12 % (1 274 voix) dans la circonscription du Médoc, marquée par le luxe des grands châteaux mais surtout par la galère quotidienne des ouvriers viticoles et la lutte des « Ford » à Blanquefort. Une circonscription où le PS arrive largement en tête avec plus de 45 %, comme dans presque tout le département avec deux réélections au 1er tour, celles de Rousset, président de région PS, et Mamère (EÉLV), devant l’UMP (22, 73 %) et le FN (15, 4 %). Les autres candidats arrivent loin derrière avec 4, 4 % pour le FdG, 2, 7 % pour EÉLV et 0, 22 % pour LO, avec une abstention de 41 %.
Cette campagne, bien que courte et dans un contexte peu porteur, a été l’occasion pour les douze équipes qui se sont mobilisées, de porter avec fierté la voix des anticapitalistes, affirmant la nécessité que « ceux d’en bas » fassent de la politique. Une campagne de terrain qui a permis, après celle de la présidentielle, d’intervenir plus largement que d’habitude, sur les marchés, devant les entreprises, d’associer des sympathisants, de nouvelles connaissances ou simplement de regrouper pour débattre, comme à Pessac où les candidatEs de la circonscription ont organisé un apéro-débat dans un bar tenu par un sympathisant avec une quarantaine d’amis, de collègues de travail, mais aussi des têtes nouvelles venues pour « parler politique ». Nos candidats, et plus souvent candidates (huit femmes) ont porté dans cette élection le combat qu’elles et ils mènent quotidiennement sur leur lieu de travail, dans leur quartier, les associations et syndicats… et parfois dans les conseils municipaux puisque quatre de nos candidatEs sont par ailleurs éluEs dans leur commune (Cenon, Lormont, Le Haillan et Pessac). La campagne finie, le combat anticapitaliste, féministe, écologiste continue !

Savoie : des résultats sans rapport avec le dynamisme de la campagne

Les candidatEs du NPA en Savoie obtiennent 0, 64 % dans la 2e circonscription (Oriane Champanhet), 1, 05 % dans la 1re circonscription (Myriam Combet) et 1, 09 % dans la 4e circonscription (Laurent Ripart). Notre camarade Régis Moulard, des Alternatifs, avec qui nous avions présenté des candidatures communes, obtient 0, 63 % dans la 3e circonscription. Ces résultats très médiocres sont en décalage avec la campagne assez dynamique que nous avons menée et pour laquelle nous avons bénéficié de la participation plus ou moins active de nombreux sympathisantEs.
Ce décalage entre nos résultats et la sympathie que nous avions pu percevoir dans la campagne vient de notre échec à convaincre l’électorat populaire de l’utilité du vote anticapitaliste. Le cas de Chambéry est emblématique, où nous obtenons 1, 4 % des voix, une moyenne qui cache des résultats très contrastés. Pour la première fois de notre histoire, nous obtenons nos plus mauvais scores dans les quartiers populaires, où nous n’atteignons que rarement le seuil de 1 %, y perdant environ 80 % des voix qui s’étaient réunies sur nos candidatures lors des régionales de 2010. En revanche, nous dépassons le seuil de 2 % dans les bureaux du centre de Chambéry, où nous avons conservé le soutien d’un électorat fortement politisé qui apprécie le travail que nous menons localement.
Ces élections ferment ainsi une période, durant laquelle notre échec à battre dans la rue le gouvernement Sarkozy aura amené les classes populaires à utiliser le bulletin de vote socialiste pour dégager la droite. Une nouvelle période s’ouvre, durant laquelle l’enjeu sera de prendre de vitesse le Front national qui réalise une réelle et très inquiétante percée dans les quartiers, se positionnant ainsi pour recueillir le fruit des désillusions des classes populaires.

Seine-Maritime : une campagne de terrain

Nous étions présents dans neuf circonscriptions. Nous avons fait notre maximum pour être sur le terrain : collage de tous les panneaux officiels et nombreux autres collages « sauvages » avec la rude concurrence du Front de Gauche, diffusions de tracts sur les marchés du département (Fécamp, Dieppe, Eu, le Tréport, le Havre, Barentin, Pavilly, Elbeuf, Sotteville, Rouen...) et devant de nombreuses entreprises, là où nous intervenons régulièrement depuis longtemps (Renault-Cléon et Sandouville, SNCF, hôpitaux, Cité administrative de Rouen) mais aussi d'autres plus occasionnellement (Renault Alpine à Dieppe, Sanofi-Aventis et Bemis au Trait par exemple). Plusieurs réunions publiques ont été organisées à Rouen, Elbeuf, Canteleu, le Houlme, Le Havre, Dieppe. Quelques contacts ont été réalisés à ces occasions, ce qui nous permettra de nous renforcer dans certaines villes du département. Une courte campagne dans la bonne humeur, inscrite dans la continuité de la présidentielle.
Bien sûr, dimanche soir, il y avait une certaine déception... Nous franchissons « la barre de 1% » dans deux circonscriptions seulement. Christine Poupin, porte-parole nationale du NPA, obtient 1, 18 % dans la 3e circonscription du département et c'est à Sotteville-lès-Rouen, ville où elle avait été élue conseillère municipale en 2008 qu'elle a réalisé ses meilleurs scores, avec certains bureaux à plus de 3 %. Dans la 4e circonscription, celle du ministre Fabius, réélu d'ailleurs dès le premier tour, Régis Louail, ouvrier à Renault-Cléon et militant syndicaliste reconnu, obtient 1, 08 %. Ailleurs, nos scores sont à l'image de nos scores nationaux. Lundi matin, en entendant nos collègues de travail nous réconforter ou nous encourager à recommencer, on se dit que ce combat n'est pas seulement le nôtre et qu'il attend une occasion plus favorable que celle des urnes pour s'exprimer.

Puy-de-Dôme : 100 % à gauche

Le pari était loin d’être gagné avec une circonscription charcutée, la démagogie sécuritaire de la députée sortante PS et une attitude fort peu unitaire (euphémisme...) de l’équipe 100 % PCF qui avait imposé son candidat au Front de Gauche, sans vouloir en discuter avec qui que ce soit. Les résultats n’en sont que plus parlants et le succès réjouissant pour la gauche 100 % à gauche rassemblée en soutien à la candidature d’Alain Laffont.
Avec 5, 5 % des voix dans la circonscription (record national des candidatures GA et NPA en dehors de l’exception limousine qu’il convient de saluer), mais surtout 7, 5 % à Clermont-Ferrand et la quatrième place devant le candidat du PCF (et bien plus encore dans les quartiers populaires dont la « pôle position » avec 32 % dans le bureau de vote du quartier des Vergnes), les objectifs sont remplis. C’est mieux que la fois précédente où Alain avait manqué de peu les 5 %. La leçon est claire : il n’y a aucune fatalité à ce que la gauche radicale soit marginalisée pour peu qu’elle soit fidèle à ces principes : 100 % unitaire, 100 % anticapitaliste, 100 % écologiste.
Chacun saura s’inspirer de l’exemple. Menée avec enthousiasme et détermination, la campagne fut belle, dynamique, utile, crédible et reconnue comme telle par notre camp social, pleine de rencontres et de promesses pour le présent et l’avenir des luttes, des rassemblements citoyens comme des échéances électorales. La commune de Clermont pour 2014 n’est pas un objectif hors de portée pour peu que la gauche de gauche cesse d’osciller entre isolement et repli sectaire d’une part, et accords opportunistes avec le PS d’autre part. Sur cette autre voie, il faut s’engager à fond... et faire qu’elle rime avec Laffont.

Lire la suite

Après le 1er tour des législatives...Communiqué du NPA

11 Juin 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Communiqué de presse du NPA

Après le 1er tour des législatives...

16670.jpg

Le premier constat est celui d'une abstention plus forte qu'en 2007, elle approche 43%. Elle est bien plus forte dans les quartiers populaires. La gauche obtient un net avantage et tout semble annoncer la défaite del'UMP. Les premiers résultats du Front National sont inquiétants. Ils sont le fruit de 30 ans de politiques anti-sociales de droite comme de gauche et de la démagogiexénophobe et raciste développée par Sarkozy durant la présidentielle.

Les conditions sont donc réunies pour que, dimanche prochain, nous tournions la page de la droite sans oublier de battre l'extrême droite à plate couture. Mais, après le 17 juin, rien ne sera pour autant réglé. Car, si François Hollande ne veut pas de cohabitation avec la droite au parlement, il ne craint pas celle qu’il nous annonce avec les marchés financiers et avec l’austérité.

Nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux qui ont voté pour les candidats du NPA. C'est un geste qui va compter dans la périodeà venir. Car il ne suffira pas de battre la droite électoralement. Sous Hollande, rien ne nous sera donné, et tout ce que nous aurons, c’est ce que nous saurons lui arracher.

C’est donc maintenant qu’il faut préparer les indispensables mobilisations pour imposer des mesures d’urgence. C’est en construisant ces mobilisations, en coordonnant tous ceux qui défendent cette perspective qu'une opposition de gauche au gouvernement verra le jour. Nous proposons cette démarche à tous les partis et organisations du mouvement social qui partagent cet objectif : refusons de payer la crise des capitalistes !

Montreuil, le 10 juin 2012

Lire la suite

Besancenot inquiet d'une future cohabitation entre Hollande... et la finance

30 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Besancenot inquiet d'une future cohabitation entre Hollande... et la finance

mardi 29 mai 2012 PARIS, 29 mai 2012 (AFP) -

L'ancien candidat à la présidentielle Olivier Besancenot s'est dit mardi sur France 2 bien plus inquiet au sujet d'une future cohabitation entre François Hollande et les marchés financiers que olivier-besancenotd'une cohabitation du nouveau président avec la droite après les législatives.
"Les législatives, c'est une espèce de queue de comète de l'après-présidentielle, et visiblement le seul sujet c'est de savoir s'il y aura une cohabitation entre François Hollande et une majorité de droite", a déploré le postier du Nouveau parti anticapitaliste.
Or "la seule question qui m'intéresse, c'est : +Est-ce qu'il y aura une cohabitation entre François Hollande et les marchés financiers ?+", est-ce que la France subira "le règne de la finance comme la gauche a su nous le montrer dans le passé malheureusement en France et d'autres gouvernements de gauche enGrèce ou en Espagne?", s'est-il interrogé.
D'après lui, les consultations engagées ce mardi par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et plusieurs membres de son gouvernement avec les organisations syndicales et patronales seront "un sommet social pas trop difficile à grimper pour le Medef".
"Je pense qu'ils n'auront pas besoin de grappin, ils n'auront pas besoin d'être en cordée sur les salaires, les retraites ou les licenciements", a-t-il ironisé.
M. Besancenot, candidat en 2002 et 2007 à la présidentielle, a rappelé le programme du NPA: "37, 5 annuités pour tous avec une retraite à 60 ans ; augmentation de tous les salaires de 300 euros nets ; Smic à 1700 euros nets ; interdiction des licenciements notamment dans les entreprises qui font des bénéfices".
Pour constituer l'"opposition de gauche" à François Hollande que le NPA souhaite, M. Besancenot a annoncé que le parti venait "d'écrire à l'ensemble des organisations de la gauche radicale", dont le Front de Gauche.
Objectif? "Voir comment ensemble on peut créer un bloc contre l'austérité, un front social et politique pour résister à tous les mauvais coups, pour travailler aux revendications que défendent les uns et les autres, pour voir aussi comment on fait pour sortir de l'Europe libérale", alors qu'il y a sept ans ce mardi que la France a rejeté le Traité établissant une constitution pour l'Europe, en 2005, a rappelé M. Besancenot

Lire la suite

Tract NPA-27 -24 mai 2012 : Contre la droite et l'extrême-droite, pas d'austérité de gauche! VOTONS ANTICAPITALISTE !

25 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Tract NPA-27 - 24 mai 2012- distribué sur plusieurs villes du département.

Pour lire le tract au format PDF, cliquer ICI .

 Au sommaire :
Page 1 : Contre la droite et l'extrême droite, pas d'austérité à gauche !
Page 2 : Législatives : les candidat-e-s du NPA 27

 

 

NPA-27-24-05-2012-a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NPA-27-24-05-2012-b.jpg

Lire la suite

Les candidats du NPA dans la 5ème circonscription de l'Eure

23 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Article publié dans Paris Normandie du mardi 22 avril 2012

Le NPA présente dans la 5 ème circonscription, Viviane HORVAIS, 49 ans, esecrétaire dans l'industriue spatiale à Vernon et comme suppléant Patrick DUPIN, 57 ans, auxiliaire de vie scolairec dans l'Andelle.

 

Vernon---22--05-2012.jpg

Lire la suite

Le NPA présente 364 candidatures pour les législatives dont 25 "unitaires"

21 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Le NPA présente 364 candidatures pour les législatives dont 25 "unitaires"

lundi 21 mai 2012

 

PARIS, 21 mai 2012 (AFP) - Le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) présente pour les élections législatives en juin des candidatures dans 364 circonscriptions dont 25 "unitaires" avec d'autres partis de gauche dont le Front de Gauche, a-t-on appris lundi lors d'une conférence de presse à Paris.
Sur les 339 circonscriptions où le NPA part seul, 168 candidats sont des hommes, 171 des femmes.
"Au NPA on ne se bouscule pas pour être candidat sur le devant de la scène", a dit Christine Poupin, porte-parole du parti, pour expliquer l'absence de candidat NPA dans chacune des 577 circonscriptions.
L'ex-candidat à la présidentielle Philippe Poutou (1, 15%) a déploré en outre que le nombre de 25 candidatures unitaires soit "trop peu". "Ca aurait été mieux" s'il y avait eu des candidatures unitaires dans toutes les circonscriptions, a dit M. Poutou, lui-même candidat dans la 5e circonscription de Gironde.
"Le Front de Gauche et le NPA n'ont pas le même projet, pas les mêmes perspectives politiques. Et dans les régions, les élus Front de gauche soutiennent la politique du PS, une politique libérale", a-t-il expliqué.
D'ailleurs, si le Limousin (5) et la Bretagne (3) ont pu fournir une bonne part des candidatures unitaires avec des "militants Front de Gauche", c'est parce que ceux-ci sont localement "en rupture avec le PS".
Les autres régions pourvoyeuses de candidatures unitaires sont la France-Comté (2), l'Île-de-France (1), Midi-Pyrénées (3), Provence-Alpes-Côte-d'Azur (3), Poitou-Charentes (1) et Rhône-Alpes (7). Le NPA s'y est généralement associé avec le MOC (Mouvement des objecteurs de croissance) et/ou les Alternatifs, a indiqué M. Poutou.
Il n'y a en revanche aucune candidature commune avec Lutte ouvrière, M. Poutou qui a mis en cause implicitement l'attitude du parti de Nathalie Arthaud.

Toutefois, «on peut avoir sur des sujets ponctuels des meetings communs, des batailles unitaires, y compris avec le PS, même si ça va être plus dur parce qu'ils sont au gouvernement», a-t-il dit, citant l'exemple des luttes des salariés de Fralib (Bouches-du-Rhône) ou d'Arcelor (Moselle).

«Il n'y a rien à attendre de ce gouvernement»

 

L'objectif pour le NPA reste, comme l'affirme Christine Poupin, d'être «une opposition à la gauche de ce gouvernement». «Il n'y a rien à attendre de ce gouvernement», appuie Philippe Poutou. Le NPA a affirmé défendre un programme constant: l'affrontement avec le Capital qui passe notamment par l'annulation de la dette. Olivier Besancenot, candidat à la présidentielle de l'ancêtre du NPA, la Ligue communiste révolutionnaire, en 2002 et 2007, ne sera lui pas candidat pour ces législatives. «C'était prévu qu'il ne le soit pas», a simplement expliqué Philippe Poutou.

Alors que le parti a connu des tensions pendant la présidentielle, une partie de la direction appartenant au courant Gauche anticapitaliste (GA) appelant à s'allier au Front de Gauche, Philippe Poutou a déclaré que la majorité du NPA essayait de «faire les choses le plus ensemble possible» avec la minorité GA.

Lire la suite

Tract NPA-27 - 13 mai 2012 : Dégager Sarkozy, c'est fait ; changer de politique, A FAIRE !

14 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Tract NPA-27 - 13 mai 2012- distribué sur plusieurs villes du département.

Pour lire le tract au format PDF, cliquer ICI .

 

Au sommaire

Page 1 : Dégager Sarkozy : fait ; changer de politique : à faire !

Page 2 : Les candidats du NPA aux législatives dans l'Eure

                Oui, il faut interdire les licenciements !

 

NPA-27-13-05-12-a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NPA-27-13-05-12-b.jpg

Lire la suite

Grèce : course de vitesse entre extrême droite et gauche radicale

8 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Communiqué du NPA

Course de vitesse en Grèce.

 

Grèce-pas de detteLes élections grecques ont vu le désaveu massif des partis unis dans la coalition gouvernementale qui a mis en œuvre les plans d’austérité d’une rare violence contre le niveau de vie, les droits sociaux, l’emploi de l’ensemble de la population grecque : le PASOK, parti socialiste grec, la Nouvelle Démocratie (ND) parti de droite et le LAOS parti d’extrême droite. Les électeurs se sont reportés pour partie sur le parti ultranationaliste et nazi XA qui recueille prés de 7% et sur les partis de gauche qui ont refusé les plans et recueillent 30% des voix dont 17% pour la seule coalition de la gauche radicale SYRIZA.

La course est engagée entre l’extrême droite et la gauche radicale pour la représentation de la colère sociale et du refus des plans imposés par le FMI. Cette situation est à rapprocher des résultats des élections françaises comme dans l’ensemble de l’Europe. La gauche radicale européenne doit se regrouper pour organiser la riposte à l’austérité capitaliste, constituer des oppositions de gauche aux gouvernements, qu’ils soient socialistes ou de droite, qui la mettent en œuvre contre les peuples, et faire ainsi obstacle aux tentations nationalistes, racistes d’extrême droite.

Le 8 mai 2012.

Lire la suite

Journée internationale des travailleurs à Evreux

1 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

2012-1erMai-Evreux-PNL'intersyndicale départementale avait prévu un rassemblement, le millier de personnes qui s' est déplacé en a décidé autrement: On attendait les boîtes confrontées à des licenciements, il n'y  eut que les Cinram de Louviers (FO-CGT)  touchés par une menace de fermeture du site à l'été avec suppression de plus de 120 emplois à la clé! .

Une manifestation où le NPA avec son cortège animé par une quarantaine de personnes a mis l'accent, hormis sur le mot d'ordre d' interdiction des licenciements,  sur le sens du 1er Mai, commémorant notamment la grève des ouvriers américains de 1886 pour la journée de travail de 8 heures et qui fut à Chicago réprimée dans le sang,  et pour bien rappeler qu'il n'est pas question de laisser ni Sarko, ni Le Pen s'accaparer ce symbole de la lutte internationale des travailleurs pour leurs droits! "C'est pas les immigrés qui sont de trop, c'est Le Pen, et Sarko!"

La prise de parole des organisations syndicales à l'issue de la manifestation allait aussi dans ce sens, rappelant que chaque année, quelque part sur la planète, des camarades risquent sanction, licenciement et quelquefois la mort en manifestant, que le premier mai est tout autre chose que la fête du muguet, de Jeanne d'Arc ou du "vrai travail". La solidarité avec les immigrés s'impose donc: "Français-immigrés même patron même combat !".

Enfin à la veille du second tour, c'est l'occasion d'affirmer que nous ferons tout pour virer Sarkozy, que le 6 mai, aucune voix ne doit manquer pour cela, mais que nous ferons aussi tout pour réaliser l'unité contre toutes mesures anti-sociales qui ne manqueront pas de surgir, quelque soit l'issue du scrutin.

Nous sommes décidés à ne pas en rester là: partout où cela est possible, préparons ensemble et dès aujourd'hui le 3eme tour social!

 

Photo parue sur http://www.paris-normandie.fr

Pour accéder à l'article, cliquer ici




Lire la suite

Tract NPA-27 - mai 2012 : 1er mai --> Anti-Sarkozy, Anti-Le Pen, Anti-austérité

28 Avril 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Tract NPA-27 - mai 2012- distribué sur plusieursv villes du département.

Pour lire le tract au format PDF, ciquer ICI .

Au sommaire:

page 1 : 1er mai : Anti-Sarkozy, Anti-Le Pen, Anti-austérité

 rassemblement à 10h30 pré du Bel-Ebat à Evreux 

page 2 :  FRONT NATIONAL : UNE POLITIQUE  CONTRE TOU-TE-S LES SALARIÉ-E-S !

                SOLIDARITÉ  AVEC LE PEUPLE  SYRIEN !

Tract-NPA-27-mai-2012-a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tract-NPA-27-mai-2012-b.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>