Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

AFP : Joey Starr et Olivier Besancenot soutiennent des sans-logis à Poissy

1 Juin 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

AFP : Joey Starr et Olivier Besancenot soutiennent des sans-logis à Poissy

 

VERSAILLES, 31 mai 2007 (AFP) -
 
Le chanteur Joey Starr et Olivier Besancenot (LCR) sont venus apporter leur soutien à seize familles de sans-logis qui campent depuis lundi sur une aire de jeux dans le quartier populaire de la Coudraie à Poissy (Yvelines), pour réclamer la réquisition de logements inoccupés. "La Coudraie est un cas d’école de ce que peuvent faire les pouvoirs publics pour mettre à mal un projet social", a expliqué à l’AFP, le porte-parole de la LCR en visite dans ce quartier pour la quatrième fois. Selon le DAL (Droit au logement), la Coudraie est un quartier "menacé de démolition par le maire" UMP, Jacques Masdeu-Arus. "Depuis six ans, le maire a tout fait pour asphyxier le quartier : il n’y a plus d’éclairage public, plus de ramassage des ordures et à la fin de l’année scolaire, l’école ferme", a affirmé Olivier Besancenot. Seize familles sont installées depuis dimanche sur une aire de jeux qui appartient à la société France Habitation pour réclamer la réquisition de 500 logements vides. "Le maire ne veut pas de ces logements", a ajouté M. Besancenot, l’accusant de vouloir "faire une opération immobilière et faire disparaître les couches populaires de ce quartier". Le maire de Poissy était injoignable mercredi soir. Joey Starr a estimé que cette visite faisait "partie de son rôle de citoyen". "Quand on ne se préoccupe pas des autres, ça finit toujours par nous retomber dessus", a-t-il expliqué à l’AFP, ajoutant : "Je suis là pour apporter mon soutien à des gens que l’on traite comme des délinquants". Mercredi, une centaine de personnes ont manifesté autour de la mairie de Poissy pour demander que les enfants des sans-logis soient scolarisés à l’école du quartier. Selon le DAL, des formulaires d’inscription ont été distribués aux familles par la mairie qui a délivré un rapport de principe.

Partager cet article

Commenter cet article