Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Voeux du maire de Louviers : le point de vue de Philippe Thouement, conseiller municipal du NPA

28 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

LE NPA ET SON CONSEILLER MUNICIPAL PHILIPPE THOUEMENT S’ADRESSENT A VOUS

 

logo-NPACombien coûte la soirée des vœux du maire ? Celle de 2008, juste avant les élections municipales, a coûté la bagatelle de 21 617 euros ! Rien n’est trop beau pour un maire qui aime se mettre en scène et faire son numéro.

Quand il faut serrer les budgets à cause de l’austérité imposée par le gouvernement Sarkozy, que tout augmente sauf les salaires, que les boîtes ferment portant le chômage à un taux record, il est grand temps que le maire de Louviers accepte de diminuer les dépenses liées à sa représentation.

Hélas, ça ne sera pas encore le cas cette année puisque le budget municipal qui vient d’être voté affiche une augmentation de 18,74% du budget « fêtes et cérémonies ». Alors que manger, se loger, travailler, se soigner deviennent de plus en plus difficile, le  budget devrait anticiper les besoins de la population et se demander comment rendre les services municipaux aptes à protéger les plus fragiles. D’autant plus que le gouvernement Sarkozy poursuit sa politique de casse : budgets sociaux et dotations aux collectivités en baisse, dégradation de l’école et de l’hôpital, chômage croissant, augmentations des loyers, du gaz, de la TVA....N’oublions pas qu’en 2012, il y a encoreà Louviers des logements mal isolés, sans chauffage collectif, sans eau chaude, où l’électricité, la plomberie, les sanitaires sont à refaire. Les PSR réservés aux plus pauvres sont la honte de notre ville. La municipalité aux affaires depuis plus de 16 ans ne peut pas se contenter de souligner les points positifs de son action pour le logement social, elle  a aussi des comptes à rendre sur la persistance de cette misère.

 Si nous étions en charge de la commune, nos choix seraient :

 Philippe Thouement-copie-1- mettre en place une tarification des cantines, des garderies, des services, peu chère voire gratuite pour certains foyers.

- étudier sérieusement le retour en régie publique de tous les services délégués, comme l’eau et les transports. Cela aboutit, partout en France, à une baisse des factures. Normal puisque les bénéfices dégagés ne vont plus dans la poche des actionnaires privés. 

- stopper les projets grandioses, favoriser l’utilité plutôt que le tape à l’œil : la maison de l’emploi et ses annexes, le centre aquatique, beau projet mais disproportionné pour les finances de la ville (20 millions d’euros prévus), 

- arrêter l’installation de la vidéosurveillance aussi inefficace que ruineuse.

- renoncer au Centre d’art contemporain. L’alternance d’expositions modernes et traditionnelles au musée est satisfaisante et correspond à la taille de la ville. Réorienter le budget vers des actions de promotions du patrimoine lovérien, vers une pédagogie de diffusion de l’art auprès de tous les publics.

- réduire le budget « fêtes et cérémonies » qui doit bien cacher des dépenses honteuses puisque nous avons dû saisir la Cada (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) pour connaître le coût de la somptueuse fête du 29 mai 2006 ?

La majorité municipale fait d’autres choix : 2% du budget équipement pour la vidéosurveillance contre 4% pour l’école J. Ferry qui attendra encore. Entre éducation et répression, la municipalité a fait son choix. Un recours à l’emprunt de 400 000€ serait nécessaire pour équilibrer le budget. Inquiétant vu le taux d’endettement de la ville.  De plus, la municipalité veut se donner  « une marge de précaution » pour faire face aux « incertitudes ».  Alors, augmentation des impôts ou pas ? M Martin et son équipe sont rattrapés par des choix budgétaires éloignés des préoccupations des habitants, par une politique d’équipement surdimensionnée. Encore un mauvais budget ! Pas étonnant que Louviers ait encore perdu des habitants : 187 depuis un an d’après l’INSEE.

 

Distribué sous forme de tract aux voeux du Maire, à la manif  contre les fermetures de classes et sur le marché de Louviers.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article