Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Vernon : défendre l'hôpital menacé

31 Décembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA de VERNON

Avec la chirurgie fermée, c'est la maternité qui est menacée et à terme l'hôpital de Vernon. Le NPA s'oppose à toute fermeture. Il y a actuellement 3000 interventions par an au service chirurgie. Il faut exiger tous ensemble le maintien des activités et leur développement à l'hôpital de Vernon. Il faut exiger le maintien des hôpitaux de proximité.

 

Vernon : La chirurgie amputée ?

Publié dans Paris Normandie  le mercredi 21 décembre 2011

SANTE. Fermer purement et simplement le bloc opératoire de Vernon. C'est ce que préconisent des inspecteurs de l'Igas (affaires sociales). Colère des praticiens et des élus.

L'heure est grave pour l'hôpital de Vernon. Le conseiller municipal Emmanuel Colletis, également radiologue, a récemment annoncé aux élus que des menaces très sérieuses planent sur le service de chirurgie de l'hôpital. En effet, un audit est mené en ce moment par des agents de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales). La situation financière des deux sites hospitaliers d'Evreux et Vernon explique sans doute leur intérêt : le déficit s'établit autour de 13 M€ !

Le service de maternité est aussi dans l'œil du cyclone


Pour le résorber, l'Igas envisage clairement la fermeture du bloc opératoire à Vernon le jour avec « de simples consultations avancées servant au recrutement de patients à opérer à Evreux », indique le radiologue. Ce que confirme le chirurgien urologue, le Dr Hany Mankarios. « Leur proposition, c'est de fermer toute la chirurgie sur Vernon. Ils nous ont montré une courbe qui indique que l'activité chirurgicale à Evreux se maintient alors qu'elle est en chute libre à Vernon. Nous, nous avons des chiffres qui disent tout à fait autre chose. S'il y a bien une chute en 2010 suite au départ d'un praticien, elle n'est pas aussi dramatique et l'activité est en train de se redresser. Nous sommes en phase de recrutement mais ils ne veulent même pas en tenir compte », relate le chirurgien. Actuellement, le service comprend sept praticiens (quatre en viscérale et urologie, trois en orthopédie) et pratique environ 3 000 interventions par an. Ce qui n'est pas rien.
Or, l'Igas « veut fermer la chirurgie tout en gardant le bloc opératoire pour la maternité avec un délai de trois ans pour redresser les chiffres et arriver à 1 200 naissances », s'insurge le praticien. Avec la chirurgie et la maternité dans l'œil du cyclone, l'hôpital est en bien mauvaise posture et leur disparition mettrait en péril l'offre de soins et « le droit à la santé des Vernonnaises et des Vernonnais », s'inquiète le radiologue. Et aboutirait à « un désert chirurgical entre Evreux et Gisors », complète le Dr Mankarios. En tout cas, les conclusions de l'inspection doivent être connues le 9 janvier. Emmanuel Colletis a demandé la tenue d'une audition publique des membres de la mission d'appui mais aussi de la direction de l'hôpital. Une demande restée pour l'instant sans réponse. Mais pour le maire de Vernon, Philippe Nguyen Thanh, « il est hors de question de toucher au personnel médical et paramédical. Le bloc de chirurgie est indispensable. Je ferai tout pour défendre l'hôpital et le personnel ». Hier, la direction de l'hôpital n'a pu être jointe.

V. F.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article