Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #repression tag

« LOI TRAVAIL AU HAVRE : UNE ARRETE EN TRAVERS DE LA GORGE, LE PATRONAT DU PORT ET LE GOUVERNEMENT PROVOQUENT LA CGT : LES DOCKERS RIPOSTENT ! »

1 Septembre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #REPRESSION

« LOI TRAVAIL AU HAVRE : UNE ARRETE EN TRAVERS DE LA GORGE, LE PATRONAT DU PORT ET LE GOUVERNEMENT PROVOQUENT LA CGT : LES DOCKERS RIPOSTENT ! »

Alors que devait se tenir au Havre le 31 Août l'AG de rentrée des militants CGT de l'UD76 pour préparer la mobilisation autour de la loi travail, le patronat local a tenu à s'exprimer préalablement dans la presse local sur la présence de Philippe Martinez à cette occasion.

 

Par la voix du président de l’UMEP (Union Maritime Et Portuaire), il déclare que « s’il vient pour activer de nouveaux mouvements comme ces derniers mois, c’est non ! Nous ne voulons plus revivre les blocages routiers, les entraves à la liberté du travail(…) La reprise des actions serait catastrophique pour Le Havre. »

Comme par hasard, au petit matin précédent l'AG, la police débarque en force au domicile de deux dockers CGT pour les placer en garde à vue au motif de "violence en réunion"dans le cadre de la manifestation nationale... du 14 Juib dernier à Paris! A noter que l'un des deux syndicalistes avait déjà été jugé et relaxé à Paris le 27 Juillet dernier pour les mêmes motifs.

 

De ce fait, les dockers et travailleurs portuaires ont riposté à la hauteur de cette grossière provocation : dès les arrestations connues, le port a été paralysé par une grève totale : fermeture des écluses, interruption de la navigation plaisance, du trafic transmanche et des porte-conteneurs.

C'est avec cette situation en toile de fond que les centaines de militants réunis en AGont débattu de la stratégie menée avant et pendant les vacances contre la loi El Kohmri, de ses forces et limites, de façon à préparer la mobilisation du 15 Septembre, et au-delà construire le rapport de force pour imposer l'abrogation de la loi travail.

 

Comité NPA du Havre

 

Alors que devait se tenir au Havre le 31 Août l'AG de rentrée des militants CGT de l'UD76 pour préparer la mobilisation autour de la loi travail, le patronat local a tenu à s'exprimer préalablement dans la presse local sur la présence de Philippe Martinez à cette occasion.

Par la voix du président de l’UMEP (Union Maritime Et Portuaire), il déclare que « s’il vient pour activer de nouveaux mouvements comme ces derniers mois, c’est non ! Nous ne voulons plus revivre les blocages routiers, les entraves à la liberté du travail(…) La reprise des actions serait catastrophique pour Le Havre. »

Comme par hasard, au petit matin précédent l'AG, la police débarque en force au domicile de deux dockers CGT pour les placer en garde à vue au motif de "violence en réunion"dans le cadre de la manifestation nationale... du 14 Juib dernier à Paris! A noter que l'un des deux syndicalistes avait déjà été jugé et relaxé à Paris le 27 Juillet dernier pour les mêmes motifs.

De ce fait, les dockers et travailleurs portuaires ont riposté à la hauteur de cette grossière provocation : dès les arrestations connues, le port a été paralysé par une grève totale : fermeture des écluses, interruption de la navigation plaisance, du trafic transmanche et des porte-conteneurs.

C'est avec cette situation en toile de fond que les centaines de militants réunis en AGont débattu de la stratégie menée avant et pendant les vacances contre la loi El Kohmri, de ses forces et limites, de façon à préparer la mobilisation du 15 Septembre, et au-delà construire le rapport de force pour imposer l'abrogation de la loi travail.

Comité NPA du Havre

Lire la suite

Affaire de la "chemise" du DRH d'Air France: elle est où, la violence?

11 Août 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS, #REPRESSION

Si le gouvernement mène une guerre, c'est contre les salarié-es et leurs représentant-e-s! Après le passage en force sur la loi El Kohmri dont les premiers effets ne vont pas tarder à se faire sentir, la répression syndicale est grandissante. En Septembre, il y a toutes les raisons de ne rien lâcher!

Si le gouvernement mène une guerre, c'est contre les salarié-es et leurs représentant-e-s! Après le passage en force sur la loi El Kohmri dont les premiers effets ne vont pas tarder à se faire sentir, la répression syndicale est grandissante. En Septembre, il y a toutes les raisons de ne rien lâcher!

Lire la suite

A peine l'Etat d'urgence une nième fois prolongé, la repression fait rage aux Bois des Mandes

17 Juillet 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #REPRESSION

La manifestation de réoccupation du Bois des Mandres le 16 Juillet a été réprimée

La manifestation de réoccupation du Bois des Mandres le 16 Juillet a été réprimée

Les Bois des Mandres, concerné par le projet CIGEO d'enfouissement de déchets nucléaires qui doit voir le jour, constitue depuis plusieurs semaines un point d'achoppement entre les militants et la population opposés au projet et l'Andra (l'agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) épaulée par les forces de repression. Déjà le 10 Juillet, ces derniers avaient délogé les occupants du bois. Ils avaient promis de revenir et de réoccuper, ce fut chose faite par environ 350 militant-es   le 16, avec cette fois un nouveau degré de violence franchi du côté de la répression.

Cependant, la détermination des opposants à la gigantesque poubelle nucléaire est intacte, même après les échauffourés qui ont engendré un blessé sérieux dans les rangs des manifestatnts et cinq arrestations.

Après Sivens, NDDL, à Bure, la violence d'Etat montre la volonté d'un passage en force pour éviter l'enlisement. Nul doute que sur place, les occupant-es ne vont pas lui faire le plaisir de céder.

Lire la suite

49.3: ce gouvernement n'est pas légitime!

7 Juillet 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #REPRESSION

Crédits photo: www.lemonde.fr/ artiste: Goin

Crédits photo: www.lemonde.fr/ artiste: Goin

Lire la suite

Toujours debout et en lutte contre la loi travail! (L'Anticapitaliste n° 343)

4 Juillet 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS, #RESISTANCE, #REPRESSION

Lire la suite

Interpellation de militants syndicaux à Dieppe: la repression est partout! (Communiqué UL Solidaires de Dieppe)

4 Juillet 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #REPRESSION, #Antiracisme

Interpellation de militants syndicaux à Dieppe: la repression est partout! (Communiqué UL Solidaires de Dieppe)

Ce jour (03 Juillet), suite au rassemblement pacifiste anti-raciste organisé à Dieppe à l'initiative de l'UL Solidaires, auquel se sont jointes plusieurs organisations, six camarades ont été interpellés et maintenus 3 heures dans les locaux de la police.
La présence policière était massive et alors que les camarades rejoignaient leurs voitures après la dispersion du rassemblement, les CRS les ont encerclés et ont procédé à des contrôles d'identité (environ 50 camarades). Six camarades ont alors été embarqués par la police sans motif.

Nous condamnons fermement ces agissements policiers qui s'inscrivent dans la répression actuelle. Que dire d'un état répressif censé être de gauche qui musèle la liberté d'expression et procède à des arrestations arbitraires.
La police préfère s'en prendre aux militants anti-fascistes plutôt que d'empêcher l'extrême droite xénophobe de se déplacer librement dans les rues de Dieppe.

L'union locale Solidaires.

Lire la suite

Nouvelle mesure de guerre sociale!

22 Juin 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #REPRESSION, #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Lire la suite
Lire la suite

Philipe Poutou, le gouvernement, la violence... (www.facebook.com)

20 Juin 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Déclarations de Philippe POUTOU, #REPRESSION, #EMPLOIS - LICENCIEMENTS, #RESISTANCE

Philipe Poutou, le gouvernement, la violence... (www.facebook.com)

Salut à toutes et tous
Le gouvernement, très bien relayés médiatiquement (mécanique bien huilée), est une nouvelle fois à l'offensive contre le mouvement social. On assiste à une véritable opération de détournement. Plutôt que de parler de l'importance de la contestation dans la rue, du ras le bol contre les reculs sociaux, le gouvernement veut sauver la face, alors il cible les violences des "casseurs". Pas celles des hooligans-supporters de football alcoolisés qui se battent sauvagement avant ou après les matchs (une belle image de la soi-disant fête du foot par ailleurs). Pas celles bien sûr des forces de l'ordre qui ont provoqué pour l'essentiel les affrontements en tête de manif.
Le problème pour le pouvoir c'est de s'en prendre aux manifestants et aux syndicats, c'est de "casser" une mobilisation qui dure depuis trop longtemps à leurs yeux.
Et il s'agit d'une véritable guerre de classe alliant la répression brutale et la propagande à longueur de déclarations, à longueur d'antennes.
Toute la journée on nous a parlé des vitres de cet hôpital des enfants. Un spectacle attristant pas terrible c'est vrai. Mais quelle indécence, quelle hypocrisie de la part des Valls et Cie, des politiciens de droite et d'extrême droite, de la part aussi des médias. Tous ces gens dénoncent la "casse" sans se demander comment cela a pu se passer, sans souligner la tactique manipulatrice des policiers qui ont visiblement fait en sorte que ça pète devant l'hôpital.
Mais quelle malhonnêteté ! Car à quel moment, a t'on entendu ces même gens si préoccupés des dégradations de Necker, se révolter contre les fermetures de maternités ou de services hospitaliers, contre la dégradation du service public de santé, contre le fait que des millions de gens n'arrivent plus à se soigner correctement.
Les réactions de Valls en tête sont scandaleuses. Ils se servent du moindre prétexte pour justifier l'interdiction des manifestations. Ils n'ont pas honte, non c'est la haine de classe qui parle.
Il y en a marre de leur arrogance, de leurs abus de pouvoir, de leur volonté de nous écraser. Il y a un vrai danger pour nous.
Heureusement nous n'avons pas dit notre dernier mot. D'autres actions et d'autres manifestations se préparent, continuons. Seule notre force collective peut les faire reculer.
Philippe

Lire la suite

Contre la loi travail et son gouvernement, continuons le combat !

15 Juin 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #EMPLOIS - LICENCIEMENTS, #REPRESSION

source image: liberation.fr

source image: liberation.fr

80 000 selon la police! Les tripatouillages et manipulations médiatiques, l’utilisation de la casse et des casseurs pour dénigrer le mouvement et menacer d’interdire les manifestations, tout cela est la preuve d’un pouvoir fragile, qui gère les affaires des possédants à coup d’état d’urgence et de 49-3. Cela ne change rien au fait que mardi, dans tout le pays, la puissance, le nombre et la détermination étaient au rendez-vous pour le retrait de la loi (anti)travail.

Après avoir imposé les lois Macron et Rebsamen, les accords de compétitivité et le CICE, le gouvernement et le patronat pensaient pouvoir asséner un coup fatal au Code du travail. C’est raté !

Depuis bientôt 4 mois, cette mobilisation s’oppose au gouvernement, résiste à la désinformation, aux provocations et violences policières. Elle déjoue les tentatives de division, de muselage en raison des crimes des fascistes de Daech, et le chantage à l’Euro de foot.

Les minoritaires sont le gouvernement et le patronat.

Eux, ils défendent les intérêts d’une minorité d’exploiteurs qui prétend dicter ses volontés à l’immense majorité. Ils n’arrivent plus à faire croire ni que ça va mieux, ni que ça ira mieux demain, ni qu’ils vont faire reculer le chômage et encore moins qu’ils agissent pour le bien commun. Il faut qu’ils retirent leur loi et qu’ils dégagent !

Généraliser la grève pour gagner

Nous sommes celles et ceux qui font fonctionner la société. Quand celles et ceux qui font rouler les trains, ramassent et trient les ordures, produisent l’essence et l’électricité… sont en grève, rien ne marche. Ce sont les travailleurs qui font fonctionner le monde, pas ceux qui nous dirigent.

Les secteurs en grève se battent pour la majorité de la population, c’est pour cela que le mouvement est populaire. Mais ils ne peuvent pas gagner seulEs. Il faut être encore plus nombreux/ses, plus mobiliséEs, plus déterminéEs, pour nous mettre en grève, bloquer, occuper, manifester... jusqu’au retrait. Les nouvelles journées d’action le jeudi 23 et le mardi 28 sont indispensables, mais il faut plus et mieux.

C’est à la rue de gouverner

ManifestantEs, grévistes, bloqueurs/euses, Nuit Debout, nous nous défendons contre le système qui nous exploite, opprime, brise et détruit. Nous représentons les intérêts du plus grand nombre. Ceux qui gouvernent ne nous représentent pas.

Nous n’avons pas d’autre choix que de nous représenter nous-mêmes pour décider de nos propres vies. Pour cela il faudra rompre avec les institutions qui permettent à un gouvernement minoritaire d’imposer une politique massivement rejetée, rompre aussi avec les institutions et les traités de l’Union Européenne qui interdisent toute politique en rupture avec l’austérité.

Ce qu’il faudrait, c’est un gouvernement des travailleurs, un gouvernement de rupture anticapitaliste. Il faudrait exproprier les banques et les grands groupes capitalistes qui nous imposent leur productivisme destructeur. Car on peut décider, produire, contrôler, organiser en commun tout ce qui est essentiel : de l’énergie à l’éducation et au logement, de la santé à l’eau, des transports à la nourriture…

Alors, pas d’autre choix que de continuer à lutter, à s’organiser, pour construire, une représentation politique du monde du travail, qui défende ses intérêts jusqu'au bout. Le NPA se conçoit comme un instrument dans ce sens.

Un dispositif de répression indédit pour la manifestation du 14 Juin 2016 (source: https://pfrunner.files.wordpress.com)

Un dispositif de répression indédit pour la manifestation du 14 Juin 2016 (source: https://pfrunner.files.wordpress.com)

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>