Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #environnement- ecologie tag

Quand les multinationales détruisent la planète (Dossier)

25 Janvier 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Lire la suite

Renault : Pris la main dans le pot… d’échappement !

20 Janvier 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Renault : Pris la main dans le pot… d’échappement !

Il y a trente ans le nuage radioactif de Tchernobyl devait s’arrêter aux frontières de la France. Il y a trois mois, le scandale Volkswagen ne devait concerner que cette firme automobile allemande. Les mensonges finissent toujours par éclater... Renault, aujourd’hui rattrapé par le scandale, montre que c’est bien toute l’industrie automobile mondialisée qui est frappée.

Il a suffi d’un tract de la CGT-Renault pour que les bourses s’affolent et que l’action Renault perde jeudi dernier 10 % en une seule séance. Dans ce tract dénonçant le manque de moyens et réclamant des embauches, la simple mention de perquisitions faites par la direction générale de la répression des fraudes a provoqué une véritable panique boursière. Cette descente faisait visiblement suite à des tests menés dans le cadre d’une commission technique indépendante, tests qui montraient que des véhicules Renault émettaient trop de polluants.

Le secret de polichinelle

Derrière ces gros titres, il n’y a là qu’un secret de polichinelle connu de tous les salariéEs de l’automobile. Les conditions des tests pollution des moteurs n’ont rien à voir avec les conditions de conduite « normales ». Les conditions « test » sont fabriquées sur mesure pour les constructeurs automobiles. Elles permettent à ces derniers de régler les systèmes de dépollution des moteurs dans des conditions favorables, c’est-à-dire peu coûteuses. Qu’importe que ces systèmes ne fonctionnent pas correctement en conditions réelles, une fois les tests passés, les profits sont encaissés... Une énième illustration de la logique du capitalisme : produire en fonction des profits, quelles que soient les conséquences, notamment pour la santé publique.

Pourtant, il existe aujourd’hui des moyens et des connaissances technologiques pour réduire les émissions de polluants sur les moteurs automobiles. Mais la mise en place de ces procédés impliquerait des moyens – et donc des coûts – que les constructeurs automobiles rechignent à mettre en place. Bien au contraire, Renault a supprimé 7 500 postes depuis 3 ans, dont 2 000 dans son ingénierie. Pour réduire ses coûts d’ingénierie, Volkswagen avait cru trouver la parade en installant un logiciel capable de n’actionner les systèmes de dépollution qu’en conditions de test. Les autres constructeurs font peu ou prou la même chose en optimisant les systèmes de dépollution pour les tests. La nuance est fine…

Le gouvernement au secours de la direction

Face à ces pratiques, le gouvernement s’est empressé de voler au secours de la direction de Renault. Ségolène Royal jurait la main sur le cœur que Renault n’avait pas fraudé, tandis que le député PS de Paris, Christophe Caresche, accusait la CGT-Renault d’avoir fauté en mettant en cause l’entreprise. De son côté, le secrétaire de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, ose condamner la communication du syndicat CGT, la qualifiant de « prématurée », alors que l’événement était déjà discuté sur place par des centaines de salariéEs. A contrario, le secrétaire de la CGT, Philippe Martinez, ancien salarié de l’ingénierie Renault, a rappelé que « dans l’entreprise, il y a eu de l’émotion de voir des policiers arriver ».

Depuis des années, Renault le savait et a les moyens d’y remédier. C’est ce qu’expliquent les syndicats CGT et SUD des établissements de Lardy et de Guyancourt, là où se conçoivent les nouveaux équipements. Cela aurait voulu dire ou des voitures plus chères ou des profits révisés à la baisse. Mais Renault a choisi l’automne dernier de retourner dans le spectacle du gaspillage et du fric, les courses automobiles de Formule 1 (une dépense d’au moins 500 millions d’euros !), de maintenir les 15 millions de salaire de Ghosn, et d’augmenter sans discontinuer depuis 2010 les dividendes des actionnaires.

Pour les salariéEs, il est temps de passer aux actes !

La direction de Renault a reçu le soutien de Macron qui n’a même pas attendu pour cela le résultat des enquêtes de ses propres services du ministère de l’Économie ! Couvrant des émissions polluantes bien trop élevées en conditions réelles, Macron et Ghosn doivent rendre des comptes aux salariéEs de l’automobile, ainsi qu’à toute la population. Santé et environnement contre profits, ils ont choisi. Le cirque médiatique que le gouvernement orchestrait autour de la COP21, dont Renault était un des sponsors (sic), n’aura donc pas tenu bien longtemps.

Face à cette complicité coupable, il faut saisir l’occasion pour revendiquer des embauches, en particulier dans les secteurs de la dépollution. Après la COP21 et le plan d’urgence pour l’emploi, il est temps de passer aux actes. Mais ces actes, ce n’est pas le gouvernement qui est capable de les réaliser, c’est aux salariéEs de se saisir de ces questions et de les régler eux-mêmes.

Lire la suite

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : c'est toujours NON

9 Janvier 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : c'est toujours NON

Le gouvernement menace d’entamer effectivement l’expulsion des occupants de la Zad, agriculteurs/trices historiques de Notre-Dame-des-Landes. Depuis l'automne, il a lancé des appels d’offre pour des travaux sur la Zad. Les agriculteurs/trices sont assignés en « référé expulsion » pour le 13 janvier. Vinci demande l'expulsion immédiate des habitantEs, avec une astreinte financière de 200 à 1000 € par jour et mise sous séquestre des biens et cheptels. C'est par la pression financière sur ses occupantEs historiques que le gouvernement tente de commencer à vider la Zad. Un avis d'expulsion politique.

Avec l'état d'urgence, Valls le va-t-en-guerre, l'incendiaire, comptait étouffer toute contestation. Peine perdue s'agissant des opposants à l'aéroport qui ont manifesté en convoi de tracteurs et vélo jusqu’à Paris malgré les menaces policières, défilé à Nantes lors de la COP 21 malgré les interdictions, manifesté contre l'état d'urgence lui-même.

Le 9 janvier, les opposants bloqueront le périphérique de Nantes, pour contraindre le gouvernement à renoncer aux expulsions et plus largement à ce projet inutile, dévoreur de fonds publics et climaticide.

Le NPA appelle, avec la Coordination des opposants et d’autres composantes de la lutte, à une mobilisation le 9 janvier sur le périphérique de Nantes, et dans les autres villes le 9 ou le 16 janvier.

Lire la suite

Catastrophes écologiques, capital et… corruption

8 Janvier 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Le mois d’août dernier a été marqué par les explosions survenues dans le port chinois de Tianjin. La société Ruhai Logistics, dont les entrepôts ont explosé, n’avait reçu l’autorisation de manipuler des matériaux dangereux que le 23 juin 2015... alors qu’elle fonctionnait depuis 2012. L’entreprise avait aussi été dispensée par les autorités portuaires de tout contrôle de l’organisme normalement compétent. La bienveillance des autorités ne tenaient pas simplement au poids économique de la société mais au fait que Li Liang, son principal actionnaire, est le neveu d’un ancien membre du bureau politique du PC chinois...

Un réseau analogue de complaisances et de corruption se retrouve dans le « tsunami de boue », déclenché au Brésil par la rupture le 5 novembre dernier de deux barrages servant à retenir les déchets d’exploitation de la mine de fer Germano, exploitée par l’entreprise Samarco, filiale de deux géants miniers : la société anglo-australienne BHP Billiton et la brésilienne Vale. Depuis des années, des mouvements sociaux soulignaient les dangers de ce type de barrages et les lacunes des mécanismes de contrôle.

Ivan Valente, député brésilien du PSOL (gauche radicale) a écrit que, dès que furent diffusées les premières images de la catastrophe, une propagande massive pour en rejeter la responsabilité sur des facteurs naturels a été déclenché. Pour sa part, le gouvernement fédéral brésilien a mis trois semaines à réagir et à annoncer une plainte en justice. Vale est en effet une composante importante de l’oligarchie économique brésilienne. Lors de la dernière élection présidentielle en 2014, la multinationale a fait une donation d’environ 17 millions d’euros aux principaux partis politiques. La coalition au pouvoir, formée par le Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB, centre droit) et le Parti des travailleurs de la présidente Dilma Rousseff, en a perçu les deux tiers. La majorité des députés membres de la commission qui étudie la réforme du code minier brésilien ont profité des largesses du secteur minier lors de leurs campagnes électorales.

Au-delà de ces deux cas, ce sont bien les liaisons incestueuses entre le grand capital privé et les administrations qui devraient les contrôler ainsi que les dirigeants politiques, qui provoquent ou aggravent les catastrophes dites environnementales.

Lire la suite

POUR SAUVER LE CLIMAT, SORTIR DU TOUT BAGNOLE !

13 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

POUR SAUVER LE CLIMAT, SORTIR DU TOUT  BAGNOLE !

Personne ne peut plus cacher que la COP21 sera une mascarade. Les grands groupes industriels et bancaires qui parrainent « l’évènement » vont continuer à rouler à tombeau ouvert en direction du gouffre. L’industrie automobile mène le convoi : Volkswagen a été pris en flag, mais on sait maintenant que les autres groupes trichent sur les tests depuis déjà longtemps. Or les transports (aérien et maritime compris) émettent 28% des gaz à effet de serre… Il serait plus que temps de sortir du tout-route-tout-bagnole » !
Laissons ici de côté la question essentielle du transport des marchandises, qui se fait  aux dépens du fleuve et du rail, en faisant de plus en plus appel à des travailleurs sous-payés de l’est de l’Europe. La voiture individuelle a servi à tirer l’expansion du système capitaliste après la guerre mondiale, mais elle est maintenant à la peine, avec un processus mondial de restructurations et de concentrations. Dans les pays dits développés, le marché est saturé. Pour autant, pas question de sortir du cadre: on en rajoute dans les primes à l’achat de « voitures propres », dans la promotion de  la voiture électrique (donc nucléaire)  ou à l’hydrogène. Comme si l’épuisement des ressources terrestres n’était pas à l’horizon. Leur perspective à eux reste celle du profit immédiat, voire à moyen terme. Et tant pis pour les dommages collatéraux depuis les particules fines lâchées dans l’atmosphère, jusqu’aux vies dévastées par les licenciements dans les grands groupes et plus encore chez leurs sous-traitants pressurés…
Alors, abordons de front la question de l’indispensable sortie de la société de la bagnole individuelle. Difficile pour celles et ceux qui travaillent dans cette branche, bien sût. Mais personne n’est né pour faire des voitures: des cars, des wagons, des locos, ils sauraient aussi ! Alors, oui à moins de béton et d’asphalte, plus de transports collectifs, moins chers (voire gratuits), plus fréquents, de qualité. Oui à des habitations agréables et financièrement accessibles dans les villes, pour ne pas couvrir les campagnes  de pavillons loin de tout… C’est   un ensemble : il faut changer le système, pas le climat !

Lire la suite

A (re)voir: El bóton de nácar (Le bouton de nacre)

12 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Santé, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #CULTURE

L'eau est le fil conducteur de ce film : des peuples indigènes décimés en Patagonie aux disparus de la dictature de Pinochet. Peuples autochtones de l'eau d'hier, corps torturés des prisonniers politiques perdus dans l'Océan Pacifique, un même destin tragique que l'eau unit. Voici un documentaire bouleversant et poétique aussi qui nous fait voyager dans le Cosmos, dans les mots des vingt derniers descendants directs des peuples patagons, dans les témoignages des survivants des geôles de Pinochet, et dans les espaces immenses de la Patagonie. Certains disent que l'eau a une mémoire. Ce film montre qu'elle a une voix aussi.

 

à l’Omnia de Rouen samedi 14 à 15h40 et lundi 16 à 15h40 et au Colbert à Mont Saint Aignan toute la semaine (VOST)
Lire la suite

APPEL POUR UNE ACTION UNITAIRE SUR LE CLIMAT A LOUVIERS LE SAMEDI 28 NOVEMBRE

9 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

APPEL POUR UNE ACTION UNITAIRE SUR LE CLIMAT A LOUVIERS LE SAMEDI 28 NOVEMBRE

A toutes les organisations, associations, individus intéressés:
Rassemblement au parvis à 11h, banderole commune « changer le système pas le climat ». Chaque organisation, chaque association ou simple participant est libre d’apporter des panneaux avec ses revendications. Tout le monde est invité à se joindre à nous. Puis déambulation pour se diriger vers le "rendez-vous bus" où une prise de parole sera faite pour défendre la gratuité des transports en commun (exigence qui n’est pas forcément partagée par mais qui ne constitue pas un frein à l’action commune) On repartira vers le rond-point Jean Jaurès, puis on redescendra la rue Foch direction le parvis.
Nous comptons sur vous pour le samedi 28 novembre : l’urgence de la situation climatique et l’impasse dans laquelle s’engage la COP 21 demande une large participation de toutes et tous.
Nous essaierons d’organiser un départ collectif pour la manifestation nationale du 12 décembre à Paris.
Claude Duflo et Claudine Duteuil (PCF de Louviers)
Alexis Fraisse (EELV et "la petite cyclote")
Pierre Vandevoorde et Sophie Ozanne (NPA Seine Eure)

Lire la suite

A LOUVIERS, CONTRE LEURS GUERRES, POUR LE CLIMAT

7 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure, #NPA 27, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

A LOUVIERS, CONTRE LEURS GUERRES, POUR LE CLIMAT

Aujourd'hui Samedi, c’était l’animation des grands jours en face de l’église : drapeaux du NPA, du PCF et de la Libre Pensée  pour le « contre-11 novembre». Nous fûmes une cinquantaine à entonner "Craonne", "la Butte rouge", "le Déserteur". Des chants entrecoupés d’explications sur les « fusillés pour l'exemple » (toujours pas réhabilités) ou sur le centenaire de la conférence socialiste internationale clandestine pour la paix, tenue à Zimmerwald en Suisse. Le NPA, avec son tract « ni Daesh, ni Assad, arrêt des bombardements !», a rencontré de l’approbation, mais aussi plus de refus et de discussions que d’habitude : peut-on accepter tous les migrants ?; il faut bien combattre Daesh…

Puis pot offert par le NPA, et repas-partage. Pour une vingtaine de mordu-e-s, les réjouissances ont continué : «remue-méninges» sur la crise climatique. Notre intervenante a développé en particulier  les causes de l’accélération du réchauffement et  nos réponses écosocialistes…  La discussion a porté entre autres sur le lien entre reconversion nécessaire et défense de  l’emploi  à partir de situations auxquelles nous sommes confrontés localement : industries polluantes, lutte contre le péage d’Incarville, mobilisation contre une plate-forme de compostage qui devrait accueillir avant épandage dans les champs des boues pour partie issues de la station d’épuration d’Achères, riches en métaux lourds …  De quoi se préparer aux mobilisations à venir.

Lire la suite

TOUS ENSEMBLE CONTRE LA SAPN !

6 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #RESISTANCE, #COMMUNIQUES, #Maintenant ça suffit

 TOUS ENSEMBLE CONTRE LA SAPN !

Ci-dessus l'excellent dessin posté sur Facebook par Richard Jacquet, maire de Pont de l'Arche. Après notre dépôt de plainte ensemble, citoyen-ne-s mobilisé-e-s, de toutes opinions, avec des élu-e-s et représentant-e-s d'EELV, du NPA, du PCF, du PS. Après bien des actions sur le terrain, nous allons constituer une association indépendante pour porter notre action contre la la sapn qui "met en danger de la vie d'autrui" sur l'A13 à la sortie 20. Cette semaine, la municipalité de Val de Reuil a engagé un recours juridique "pour la gratuité du péage d'Incarville". Alors qu'elle fait à juste titre de ce péage la cause des bouchons dangereux à Criquebeuf, elle a choisi d'agir seule. Ce serait d'après elle "plus efficace et de nature à inquiéter davantage la SAPN" (citation de "La Dépêche"). Pourquoi cette mise en concurrence, alors que nous avons intérêt à pousser tous dans le même sens ? Et à nous faire entendre, encore plus nombreux forcément maintenant, n'en doutons pas, au péage même !
Pour le NPA, l'objectif, c'est la suppression du péage, sans indemnité ni rachat. L’A13 deviendrait une rocade urbaine d’Incarville à Bourg Achard, ce qui rendrait le contournement-est inutile. Moins de béton et d’asphalte, moins de pollution de l'air, voilà qui serait une contribution réelle à la lutte contre le changement climatique !

Lire la suite

"Insecticide mon amour" , projection-Débat à Saint André de l'Eure

6 Novembre 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #Comité NPA d'EVREUX

Une enquête de plus de 2 ans autour du problème des traitements obligatoires aux insecticides contre la flavescence dorée dans le vignoble bourguignon.

Dans le cadre du Mois du film documentaire dans l'Eure et du 6ème Festival Génération Durable.

 

 Projection Samedi 7 Novembre 2015

à la Mairie de Saint-André-de-l'Eure à 20h

Entrée gratuite 

 

Film de Guillaume Bodin. France. 2015. (52’)

projection suivie d'un échange avec Guillaume BODIN Réalisateur

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>