Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #environnement- ecologie tag

PRENDRE LA CRISE ECOLOGIQUE AU SERIEUX (Tribune du NPA parue le 19.10.16 dans La Dépêche)

20 Octobre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

PRENDRE LA CRISE ECOLOGIQUE AU SERIEUX (Tribune du NPA parue le 19.10.16 dans La Dépêche)

13 août : la limite de ce que la planète  produit comme ressources renouvelables pour l’année a été atteinte. Pire que l’an dernier. Voilà un puissant aiguillon pour qui cherche à dégager l’humanité de l’étau de la course au profit. Voilà pourquoi nous luttons contre la pollution due au transport routier, contre de nouveaux équipements autoroutiers, pour le maintien de l’emploi et des sites de façon à produire utile et proche, pour la priorité au ferroviaire et au fluvial… Par contre, les notables pro-Valls ou pro-Le Maire, qui hochent gravement la tête dès qu’on leur parle de COP21veulent tous « leur » nouvelle route, qui bien sûr amènera des emplois… combien d'ailleurs? En tout cas payés au lance-pierre, et qui ne remplaceront pas ceux qu’ils ont laissé détruire. La palme au maire déchu Martin et à ses amis, pourfendeurs de «l’écologie punitive» mais jamais vus sur ce terrain, promoteurs d’une pitoyable pétition pour l’éclairage. Quel jeu subtil avec les peurs irrationnelles, M.Vassard peut admirer. Seule leur critique de l’absence de concertation est juste. L’hôpital se moque donc de la charité, car le mépris et l’arrogance du sieur Martin sont encore insurpassés. La municipalité Priollaud veut une liaison Louviers-Val de Reuil à un coût pharaonique pour gagner 10mn en bus, mais comme Martin elle refuse la gratuité des bus (qui pourtant serait bonne pour le climat). Elle a bâclé des voies cyclables inutilisables, elle tarde à engager l’isolation de tous bâtiments publics, dont l’équipe Martin n'avait que faire… loin de l'écologie sociale, on peine à trouver des différences.
Pierre Vandevoorde pour le NPA Seine-Eure 

Lire la suite

A13, sortie 20: rassemblement à criquebeuf le vendredi 14 octobre dès 16h30

3 Octobre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #RESISTANCE

Brève figurant sur le tract du comité NPA Seine-Eure distribué ce week-end à l'occasion de la foire St Michel de Louviers

Brève figurant sur le tract du comité NPA Seine-Eure distribué ce week-end à l'occasion de la foire St Michel de Louviers

Lire la suite

Retour sur le rassemblement de Flamanville (Réseau sortir du nucléaire)

3 Octobre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

source: http://www.sortirdunucleaire.org/Retour-sur-le-grand-rassemblement-a-Flamanville

source: http://www.sortirdunucleaire.org/Retour-sur-le-grand-rassemblement-a-Flamanville

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies ce week-end du 1er au 2 octobre pour manifester contre l’EPR et la politique nucléaire française. Des militants de toute la France s’étaient donnés rendez-vous bravant le vent et la grêle pour crier haut et fort leur rejet de ce mode de production d’énergie dangereux, couteux et dépassé.

 

Une demi-douzaine de militant-e-s du NPA 27 y étaient. Ils racontent:


Environ 5 000 personnes ont manifesté contre l'EPR de Flamanville Samedi. Même si ça n'a rien à voir avec la manif de Cherbourg en 200 avec ses 30 000 personnes, on peut dresser un bilan positif: malgré la météo difficile (averses, même de grêle!, et grand vent) le parcours par des petites routes, de la plage de Siouville jusqu'à la centrale de Flamanville, donnait une impression de long défilé.
Le choix avait été fait de ne pas avoir de de carré de tête avec les "têtes d'affiche", la manif s'ouvrait avec les groupes locaux suivie des groupes venus d'ailleurs. Les prétendants eelv (Duflot, Rivasi, Jadot) étaient renvoyés derrière, même si on n'a vu qu'eux sur BFM tv!.

Notre cortège NPA était dynamique : 200 personnes, banderole de tête,drapeaux, tracts et un 4 pages qui résume notre scénario d'arrêt du nucléaire qui a été très bien accueilli. Ce fut même très surprenant. On a souvent entendu "le npa ? oui, je prends", "ah, oui, je veux lire ça".
Des gens qui défilent et se déplacent pour demander le 4 pages.

Aucune présence syndicale, bien sûr... Même si nous sommes convaincus qu'on ne gagnera la bataille qu'avec les salariés des centrales et les syndicats de l'énergie. Le jour où ils se battront à nos côtés, ça changera la donne. Pour cela, faut porter les discussions dans les syndicats. Hier seul le NPA tenait ce discours.







 

 

 

 

 

Retour sur le rassemblement de Flamanville (Réseau sortir du nucléaire)
Lire la suite

Le NPA à la foire St Michel de Louviers: bilan

1 Octobre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Le NPA a tenu comme chaque année son stand en haut de la rue Pierre Mendes France. Beaucoup de discussions lors de ce rendez-vous traditionnel, une trentaine de personnes sont venues échanger au pot traditionnel du samedi soir. Nos camarades de la cellule du PCF, installés juste à côté de nous, étaient bien sûr présents.

A noter que nous avons trouvé pour la première fois à une vingtaine de mètres un stand du FN. Heureusement pour le conseiller municipal, il a eu le renfort du renfort venu d'ailleurs... Nous avons donc eu l'occasion de faire un travail d'opposition et de résistance aux idées nauséabondes au cri de "Nous, on est pas de ceux qui tapent sur les immigrés et qui se l'écrasent devant les patrons!" ou "C'est pas les immigrés qui ruinent la société, c'est les capitalistes".

Le NPA à la foire St Michel de Louviers: bilan
Tract distribué à l'occasion de la foire St Michel: Racisme ambiant, loi travail, contournement Est de Rouen, Nucléaire y sont au menu!

Tract distribué à l'occasion de la foire St Michel: Racisme ambiant, loi travail, contournement Est de Rouen, Nucléaire y sont au menu!

Lire la suite

Oui aux trains de nuit! (Attac France)

30 Septembre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #PETITIONS, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Lire la suite

Aux Etats-Unis, l'accident nucléaire qui ne devait jamais arriver coûtera deux milliards de dollars!

30 Septembre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

Aux Etats-Unis, l'accident nucléaire qui ne devait jamais arriver coûtera deux milliards de dollars!

Deux milliards de dollars et sept ans de travaux, c'est le coût de l'éclatement d'un fût de déchets nucléaires dans un centre de stockage souterrain aux États-Unis.

Dans son numéro du dimanche 25 septembre le Los Angeles Times fait le point sur les coûts as sociés à un accident dans le centre de stockage géologique de déchets nucléaires de Carlsbad dans l'état du Nouveau-Mexique aux Etats-Unis. En 2014 un fût de déchets éclate, un seul. La remise en état coûtera plus de 2 milliards de dollars et les opérations ne pourront pas reprendre avant 2021.

Le Waste Isolation Pilot Plant, ou WIPP, est un centre destiné à l'enfouissement définitif de déchets nucléaires à vie longue issus du programme d'armement nucléaire américain. Plusieurs centaines de milliers de fûts peuvent y être stockés dans des cavernes de sel à 640 mètres de profondeur. C'est le seul centre de stockage de ce type au Etats-Unis après que la construction d'un autre centre, celui de Yucca Mountain, au Nevada, fut stoppée par l'administration Obama en 2011.

Le WIPP, présenté jusqu'en 2014 comme une réussite exemplaire par le ministère états-uniens de l'énergie avait été prévu pour recevoir des déchets nucléaires pendant 35 ans et préserver l'environnement de toute fuite pendant des dizaines de milliers d'années. Son coût : 19 milliards de dollars.

En février 2014, une réaction chimique à l'intérieur d'un fût provoque la rupture de celui-ci et la libération des éléments radioactifs qu'il contient, dont du plutonium et de l'américium qui parviendront à contaminer l'extérieur du site via le système de ventilation. Selon un expert interviewé par le Los Angeles T imes, la mesure de l'accident a été largement minimisée par les autorités concernées.

Dans une analyse de l'accident, la revue Nuclear Monitor avait rapporté en 2014 (numéro 787) que "tout ce qui n'aurait jamais dû se produire se produisit, et tout ce qui aurait dû fonctionner ne fonctionna pas". Lors de la conception du centre de stockage, les ingénieurs avaient estimé qu'un tel accident ne pourrait se produire qu'une fois tous les 200 000 ans.

Le Los Angeles Times précise que le coût final de l'accident du WIPP, sera plus élevé que c elui des 12 années de décontamination du réacteur de la centrale nucléaire de Three Miles Island dont le coeur avait fondu en 1979. Le journal précise que la décontamination des sites nucléaires militaires états-uniens (dont le site de Hanford où fut produit le plutonium de la première bombe atomique) coûtera des dizaines de milliards de dollars. Au-delà des coûts, toujours faramineux quand il s'agit de nucléaire, l'accident du WIPP montre aussi la fausseté du mot "décontamination", puisqu'il s'agit en réalité de contaminer ailleurs dans un endroit considéré de moindre risque.

Pour en savoir plus on pourra se reporter à l'article "Nuclear accident in New Mexico ranks among the costliest in U.S. history" du Los Angeles Times. Le Nuclear Monitor publie également un article sur le sujet dans son numéro 830 du 20 septembre 2016.

Lire la suite

CONTRE l' EPR et CONTRE LE RAFISTOLAGE des centrales nucléaires ARRÊT DU NUCLÉAIRE, ÉNERGIE DE DESTRUCTION MASSIVE ! et bien sur POUR LES-ÉNERGIES RENOUVELABLES samedi 1 octobre 2016, près de FLAMANVILLE (Manche)

26 Septembre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Environnement; Résistance, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

1/ TRAJET en CAR depuis ROUEN pour SIOUVILLE la HAGUE

Le collectif STOP EPR NI A PENLY NI AILLEURS affrète pour cette manifestation du samedi un car aux tarifs de :

_ Normal aller-retour : 25 €

_ Réduit aller-retour : 15 € ( pour personne en difficulté financière )

Voir le programme de la journée SENPNA et le bulletin de réservation dans le PDF en pièce-jointe.

DÉPART de SOTTEVILLE lés ROUEN, banlieue de ROUEN, rendez-vous à partir de 8 h 30

de 14h à 18h participation à la marche Siouville Flamanville

RETOUR à SOTTEVILLE lés ROUEN vers 22 h 30.

Parking gratuit et transport en communs sur place !

_ _ Vous pouvez venir au RdV de Sotteville lés Rouen sans réservation mais préparé votre monnaie !

2/ COVOITURAGES pour FLAMANVILLE / SIOUVILLE

_ 27 _ LOUVIER : Rendez-Vous samedi 1 octobre, à 8h45 pour un départ à 9 h précises, au parking Intermarché, carrefour du Becquet.

_ 27 _ BERNAY : Contacter le 02 32 40 12 07

_ 27 _ EVREUX : Contacter le 02 32 40 12 07

_ 76 _ LE HAVRE : Contacter le 06 66 52 76 88

3/ COVOITURAGE pour Sotteville lès Rouen ( car Rouen/Flamanville)

_ 76 _ DIEPPE : Contacter le 02 35 40 32 70

Lire la suite

A PROPOS DU BRAS DER FER ENTRE LES ELEVEURS ET LACTALIS

30 Août 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #AGRICULTURE, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

source image: la nouvelle république

source image: la nouvelle république

Le bras de fer est engagé entre la multinationale « Lactalis », leader mondial de la transformation laitière, et les producteurs de lait mobilisés à l’appel de la FNSEA.

D’un côté, la famille Besnier qui se gave sur un chiffre d’affaire annuel de 17 milliards d’euros, de l’autre les agriculteurs qui s’enfoncent chaque jour un peu plus dans le marasme. Le lait leur est payé aujourd’hui 257 euros/1000l, soit le prix d’il y a 30 ans, quand il faudrait qu’il soit porté à 350 euros/1000l pour couvrir les charges et dégager un salaire correct et mérité.

Depuis plusieurs années, les pertes financières enregistrées par les exploitations sur la vente du lait étaient compensées pour les producteurs investis en polyculture-élevage par les ventes des céréales. Hors cette année a vu une récolte misérable en grain, avec des prix de vente en très fort retrait. Il reste les prêts court-terme qui grève un peu plus les trésoreries tendues à l’extrême. Des dizaines de milliers de fermes (+ 30 000) sont menacées de faillite à très brève échéance si aucune remontée des prix n’est arrachée. Pour parachever cette situation terrible, les agriculteurs qui cessent dès aujourd’hui l’activité laitière vendent leurs bêtes en boucherie. Ces vaches qu’on retrouve en bœuf à l’étal des commerçants aggrave la situation des éleveurs spécialisés et très fragilisés. En effet, cette abondance de carcasses pèse très défavorablement sur les marchés, tirant les prix à la baisse.

Les premières négociations après le blocage du siège de Lactalis n’ont débouché que sur une augmentation de 15 euros/1000l, soit 1 ct/l. On mesure la brutalité du mauvais payeur !

Devant les astreintes journalières imposées par la justice pour blocage de site et l’acharnement des Besnier, le siège a été levé. La FNSEA changeant de stratégie pour s’attaquer aux réseaux de distribution et grandes surfaces.

Mais pourquoi donc la FNSEA ne s’attaque t-elle qu’à Lactalis quand presque toutes les industries de transformation, voire les coopératives, paient aussi peu cher le lait à la production ?

La réponse est dans la crainte que le syndicat majoritaire ne soit dépassé sur la défense des producteurs par l’APLI (association des producteurs de lait indépendants), une organisation qui se développe fortement dans l’ouest de la France et qui a mené par le passé des opérations très spectaculaires. La FNSEA, qui a conscience du malaise dans les campagnes a pris cette initiative symbolique pour continuer d’exister aux yeux de la profession, pour tailler des croupières aux autres formations concurrentes. Mais elle est mal à l’aise, le cul entre deux chaises. D’une part, son acceptation du système des marchés, du capitalisme, de l’autre la prétendue défense des victimes… Le discours de Xavier Beulin, secrétaire national, est révélateur. Eloge de l’agro-industrie, notamment en Europe du nord, de la capacité de modernisation de l’agriculture française, comme s’il suffisait de restructurer une nouvelle fois le secteur pour éteindre l’incendie, la course en avant…

La coordination rurale et la confédération paysanne étonnamment silencieuses sur ce thème auraient pourtant quelque chose à dire et à faire…

Une partie de la profession qui avait hurlé contre la mise en place des quotas laitiers en 1984 semble aujourd’hui les regretter. Et pourtant, ceux-ci avaient figé durablement les très grandes disparités de ce secteur. Ce sentiment abonde dans le sens d’une nouvelle régulation de ce système, en surproduction européenne, pour une juste répartition des volumes et des garanties de prix rémunérateurs. L’issue à cette crise ne pourra se faire sans une harmonisation des règles et des prix au niveau européen.

Une longue lutte s’impose contre les industries de transformation du lait qui prélèvent l’essentiel de la plus-value en spoliant les producteurs de matière première. Il faut envisager pour rétablir l’ordre de les nationaliser en les faisant passer sous le contrôle des producteurs et des consommateurs.

Lire la suite

A peine l'Etat d'urgence une nième fois prolongé, la repression fait rage aux Bois des Mandes

17 Juillet 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE, #REPRESSION

La manifestation de réoccupation du Bois des Mandres le 16 Juillet a été réprimée

La manifestation de réoccupation du Bois des Mandres le 16 Juillet a été réprimée

Les Bois des Mandres, concerné par le projet CIGEO d'enfouissement de déchets nucléaires qui doit voir le jour, constitue depuis plusieurs semaines un point d'achoppement entre les militants et la population opposés au projet et l'Andra (l'agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) épaulée par les forces de repression. Déjà le 10 Juillet, ces derniers avaient délogé les occupants du bois. Ils avaient promis de revenir et de réoccuper, ce fut chose faite par environ 350 militant-es   le 16, avec cette fois un nouveau degré de violence franchi du côté de la répression.

Cependant, la détermination des opposants à la gigantesque poubelle nucléaire est intacte, même après les échauffourés qui ont engendré un blessé sérieux dans les rangs des manifestatnts et cinq arrestations.

Après Sivens, NDDL, à Bure, la violence d'Etat montre la volonté d'un passage en force pour éviter l'enlisement. Nul doute que sur place, les occupant-es ne vont pas lui faire le plaisir de céder.

Lire la suite

EXPULSION A BURE LE 7 JUILLET : les délires de l'Etat oppresseur !

11 Juillet 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE, #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

crédits photo: https://reporterre.net

crédits photo: https://reporterre.net

Envoyé par un camarade de la Meuse investi dans la lutte contre le site d'enfouissement de déchets nucléaires et présent lors de l'expulsion du bois de Mandres.

 

Depuis 15 jours, nous avons investi la forêt où avant même d'avoir obtenu la moindre autorisation, l'ANDRA a commencé à défricher. Ils veulent forer pour préparer des puits d'échappement radioactifs si l'enfouissement des pires déchets jamais produits par l'homme a lieu un jour à cet endroit.
Un paysan qui fait ses foins nous réveille à 5h30 du matin : "attention les gars ça y est c'est pour vous ! Des dizaines et des dizaines de véhicules, garde mobiles CRS, un porte char de l'armée équipé comme un bulldozer, des tracteurs de la gendarmerie. Jamais vu pareille armée ! Préparez vous !" Mais c'est peine perdue : à 300 casqués contre 50 résistants, l'affaire est vite pliée La charge est ultra rapide, les sommations inexistantes, et les occupant-e-s reculent progressivement derrière les barricades enflammées. Les lacrymos pleuvent et le flashball fait rage. D’autres occupants, dont des enfants, ont heureusement pu se replier dès le début de la charge.
Et pourtant, c'est bel et bien l’ANDRA , agence d'Etat, qui occupe illégalement les lieux, après un échange extrêmement litigieux avec la commune et de nombreuses magouilles. Des plaintes sont en cours mais l'Etat voyou n'en a cure et déploie son arsenal répressif.
Le bilan est moins grave que ce qu'on aurait pu craindre compte tenu des moyens délirants mis en oeuvre : un blessé léger par brûlure dans nos rangs , tout notre matériel saisi et nos installations détruites. Et surtout, un camarade est en garde à vue car il aurait "mordu un flic au bras". Une manif de soutien devant le commissariat est immédiatement organisée malgré le traumatisme de l'expulsion. Notre pote tient bon et refuse la comparution immédiate ainsi que le prélèvement ADN et empreintes. Il passera en jugement le 8 août.

Nous n'en avons pas fini avec eux : nous reprendrons la forêt dès le week end prochain pour empêcher le pire des pires de tous les grands projets capitalistes de se réaliser : Infos ici :http://vmc.camp/
Toutes les forces militantes, anticapitalistes et écologistes radicales peuvent et doivent désormais s'emparer de ce problème crucial et le NPA est évidemment aux côtés des résistants de la Meuse.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>