Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles avec #droits des femmes tag

Lire la suite

8 mars, grève pour l'égalité à 15h40

3 Mars 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

Lire la suite

Pour l'égalité totale homme-femme.

27 Février 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

Lire la suite

Agression sur C8 : le reflet d'une société sexiste ?

29 Novembre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

Lire la suite

AU DELA DU 25 NOVEMBRE, LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES, C'EST TOUS LES JOURS!

24 Novembre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

 
Et pour commencer une pensée pour Jacqueline Sauvage, victime maintenant de l'hypocrisie et de la lâcheté...
Plus largement, contrairement à ce que certaines forces politiques réactionnaires laissent entendre, aucun pays ni aucune couche de la société n’échappe à ces violences. Il s’agit de meurtres, de mutilations, de viols, de coups, de harcèlement, d’insultes, de dévalorisation Et des corps, de troubles mentaux spécifiques, de la loi du silence meurtrière...
Au travail, 80 % des femmes subissent des comportements sexistes, 25 % des agressions sexuelles et 10 viols par jour s’y déroulent. Les mains « baladeuses », les commentaires sur le physique, les «blagues» graveleuses… entretiennent un climat sexiste dans lequel la division entre hommes et femmes prend le pas sur la division entre travailleurs/euses et patrons. Ces comportements sont amplifiés par le fait qu’elles occupent des métiers plus précaires, dans des secteurs sous pression, que leurs supérieurs sont généralement des hommes…
La loi n’évolue que très lentement, les procédures en justice sont difficiles et dans leur très grande majorité, les femmes victimes de violences perdent leur emplois soit par licenciement soit par démission de fait forcée (les "ruptures conventionnelles" sont bien souvent fort peu volontaires).Lutter contre les violences, c'est une affaire de tous les lieux et de tous les instants, contre un des aspects répugnants de ce monde: la domination patriarcale.
AU DELA DU 25 NOVEMBRE, LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES, C'EST TOUS LES JOURS!
Lire la suite

« ABCD de l’égalité » : à plat ventre devant les réacs !

5 Juillet 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

http://fdgloiretouraine.kazeo.com/sites/fr/photos/484/benoit-hamon-abandonne-les-abcd-de-l-egalite_4846076-M.jpgLe dispositif « ABCD de l’égalité » avait été mis en place l’an dernier, avec l’accord conjoint du ministère de l’Éducation et de celui des Droits des femmes. On peut donc s’en douter : rien de bien révolutionnaire derrière tout ça... Et pourtant ce gouvernement recule encore !

À partir du constat que « les inégalités de traitement, de réussite scolaire, d’orientation et de carrière professionnelle demeurent bien réelles entre filles et garçons », il s’agissait « d’agir dès l’école primaire pour lutter contre la formation de ces inégalités dès le plus jeune âge, en agissant sur les représentations des élèves et les pratiques des acteurs de l’éducation. » Il offrait « aux enseignants des outils et des ressources pour aider à la prise de conscience des préjugés, dans et hors la classe, et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes » (d’après le site du du Centre national de documentation pédagogique).
Le dispositif a été mis en œuvre cette année à titre expérimental dans 275 écoles (sur 48 000), et a été évalué par l’inspection générale. Le rapport devrait être rendu public prochainement, mais Benoît Hamon l’a déjà annoncé : « la conclusion du rapport de l’inspection générale, c’est que le bilan des ABCD est positif ». Enfin une bonne nouvelle ! Et donc ? Le même Benoît Hamon a annoncé que ce dispositif au « bilan positif » non seulement ne sera pas généralisé, mais qu’il passait tout simplement aux oubliettes !

« Apaiser » la réaction ?
En effet, le ministre « veut apaiser ».  Apaiser qui ? les excités de la « Manif pour tous » et autres réactionnaires (notamment autour de Farida Belghoul) qui veulent voir les petites filles en robe rose et les petits garçons en pantalon bleu. Au-delà de ces clichés vestimentaires, c’est tout un projet réactionnaire et inégalitaire qui se développe : ils ne supportent pas l’idée d’une société où chacun et chacune, quelle que soit son sexe, son genre et son orientation sexuelle puisse être traité à égalité. Pour eux, quelle hérésie que de vouloir faire réfléchir les enseignants et les enfants à la place qu’ils et elles occupent dans la cour de récréation, à leurs jeux et activités, à leurs qualités et défauts présumés ! Pourquoi ouvrir le champ des possibles pour les avenirs professionnels de chacunE ? Ouvrir l’imaginaire des petites filles vers des secteurs professionnels traditionnellement masculins ?
Pour tenter de se gagner l’opinion, ces réactionnaires de tout poil ont propagé l’idée d’une « théorie du genre » qui amènerait les enseignants à pervertir les enfants (on obligerait les petits garçons à porter des robes et les petites filles à se masturber !). La réalité, c’est que ces réacs ne veulent tout simplement pas de l’égalité des droits et des choix pour les écolierEs.
Et c’est pour « apaiser » ces gens-là, ces excités réactionnaires et fascistes, que le gouvernement a une fois de plus reculé. En lot de consolation, un « plan d’actions pour l’égalité filles-garçons à l’école » qui ne trompe personne. Le ministre prétend que la formation sera généralisée à tous les enseignants, alors qu’en réalité elle ne concernera que les enseignants nouvellement nommés. Pour tous les autres, une énième « mallette pédagogique », que les enseignants auront le choix de consulter, ou pas, puisque le ministre rappelle leur « liberté pédagogique » : l’éducation à l’égalité, ce sera donc une option à moduler selon le point de vue de chacun.
Une riposte doit s’organiser ! Un collectif, rassemblant des associations féministes, des syndicats et des associations de parents d’élèves a lancé une pétition et a appelé à un premier rassemblement ce mercredi 2 juillet. Le NPA s’associe bien sûr à toutes ces initiatives.

Catherine Stotzky

Lire la suite

NON AU CORPS OBJET ELECTORAL !

7 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

2014BimboaMartinQue F. Martin, maire de Louviers, ne voit aucun problème à exhiber sur  son blog de campagne une photo de  femme en

mini bikini, corps mince, seins siliconés, reins cambrés, a de quoi inquiéter. Que certains de ses colistiers veuillent n’y voir qu’une blague potache prouve que le combat féministe est toujours
à mener. Et ce n'est pas la tentative d'équilibrage avec une image d'homme en bermuda (qui bien sûr n'est pas moulant) qui rattrapera la bourde !

 
Ignorent-ils donc que  leurs ministres V.Peillon et N. Vallaud Belcacem défendent le plan ABCD à l'école qui justement incite à faire réfléchir sur les
discriminations fille-garçon ? Ignorent-ils que chaque année des jeunes filles martyrisent leur corps, voire se suicident car celui-ci ne correspond pas à l'image sexy stéréotypée sans cesse
exposée dans les médias, la publicité ?

Dire cela rangerait le NPA,  selon les groupies du maire, du côté des talibans et autres gardiens de l'ordre moral. Affligeant.

Nous sommes engagé-e-s  pour  l'égalité des droits, la fin des discriminations, l'arrêt de l'exploitation  des corps à des fins commerciales ou
racoleuses, la défense du droit à l'IVG et au libre choix de son orientation sexuelle . A l'heure des manifs à répétition des réactionnaires de tout poil, cela ne se limite pas à de grandes
déclarations ou à l'organisation d'une marche contre les violences faites aux femmes, comme en novembre dernier à Louviers. Voter une délibération en faveur de la parité et de l'égalité c'est
bien, encore faut-il commencer par se sortir des clichés sexistes.

Lire la suite

Najat Vallaud-Belkacem et Ayrault ont beau dire... Austérité : les femmes en première ligne

23 Mai 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

Najat Vallaud-Belkacem et Ayrault ont beau dire... Austérité : les femmes en première ligne

 

 


 
Lire la suite

8 MARS, JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME... IL Y A ENCORE DE QUOI FAIRE!

10 Mars 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

 Non ce n'est pas gagné quand on lit dans La Dépêche: " la très jolie Najat Vallaud-Belkacem
(...) vient d'écrire à toutes les Rolivaloises (...)" pour expliquer son absence au départ d'une
course réservée aux femmes dimanche. Et de terminer par: "on aurait préféré voir la ministre
en short !". Un exemple parmi tant d'autres:
fait on donc allusion au physique d'un ministre
homme aussi systématiquement?
Depuis 1977 l'ONU invite tous les états de la planète à célébrer La Journée Internationale De
La Femme...Ce jour là on leur offre des fleurs...Nous préférons appeler à Une Journée
Internationale de lutte Des Femmes comme le font depuis le début du XX° siècle des femmes
et des partis et syndicats de gauche.Il s'agit de rappeler et de célébrer des luttes de femmes
dans de nombreuses usines d'Europe et des USA qui se mettaient en grève, manifestaient
pour réclamer de meilleures conditions de travail et de salaire,le droit de vote,et l'égalité entre
hommes et femmes.
I Aujourd'hui en France ce combat reste d'actualité - Les femmes sont toujours sous-représentées aux intances supérieures du pouvoir, malgré
la loi sur la parité : 25% de femmes au parlement
seulement. - Les femmes sont au contraire majoritaires dans les emplois précaires et la pauvreté : 82% ont des emplois à temps partiels non choisis et mal payés(nettoyage, services à la
personne,caissières, OS)
78% des femmes au RSA sont des femmes seules 30% des femmes élevant seules leurs enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté. - A travail et diplôme égal une femme touche en moyenne 22% de moins. - Et que dire de ce chiffre; 1 femme meurt en France tous les 3 jours sous les coups de
son "compagnon" bourreau !
II Faire reculer le sexisme, une forme de racisme contre les femmes. Le sexisme c'est le fait de considérer les femmes comme inférieures, secondes, quelles que
soient leurs réussites scolaires(leurs résultats sont meilleurs) ou leurs aptitudes physiques et
ou intellectuelles; on a des footballeuses et des chirurgiennes, mais elles doivent "rester à leur
place" et quand elles rentrent à la maison être séduisantes, épouse et mères où est leur" vraie
vie".
Interrogeons nous sur l' éducation: les filles et les garçons ont bien évidemment un sexe différent mais pas un cerveau différent, ce que l'on sait aujourd'hui grâce à l'IRM (image par résonnance magnétique). C'est nous les parents, l'école, la société toute entière qui leur attribuons dés la naissance et depuis des millénaires des qualités spécifiques et même des couleurs:aux filles la douceur;la patience,la séduction; l'attention aux autres,l'intérêt pour l' apparence et le soin de la maison et des enfants.regardez les albums et
magazines pour filles: album de "princesses" de maquillage, jouets comme maman; fer à
repasser; poussette, berceau, poupées...et la couleur rose!
Aux garçons la force,la fierté, le mouvement. On leur propose des livres de métiers et d'aventures passionnants et des jouets de construction,des accessoires de sports...et la couleur bleue! On enferme aussi bien les filles que les garçons dans des rôles qui aboutissent à une
représentation différente de sa place dans la société, dans le couple, dans la vie!
C'est pourquoi on trouve tant de femmes dans les métiers peu payés, précaires et pas une
seule dans l'astrophysique!
C'est pourquoi tant d'homme refoulent leur tendresse, leurs émotions et passent à coté du
plaisir des soins à leurs enfants bébés et des liens qui s'y créent.
Les homme ont beaucoup à gagner en soutenant les femmes dans leurs revendications
d'égalité. Être féministe c'est la même chose qu'être contre le racisme:qui oserait affirmer
aujourd'hui la supériorité des blancs sur les autres couleurs de peau, et des aryens sur tous les
blancs! (Sauf l'extrême droite et le FN). Toujours grâce à l'IRM on sait que quelle que soit leur
couleur,hommes et femmes ont le même cerveau!
Ce combat féministe de tous passe par l'égalité des salaires, par une vraie répartition des
taches ménagères et de l'éducation des enfants que les femmes qui travaillent assurent encore à 80%. Ce combat passe par exiger d'avantage de crèches, de centres d'IVG aussi.Exigeons une éducation indifférenciée dès la pus petite enfance comme on le fait déjà en Suède et en Finlande reconnues pour la qualité de leur système scolaire et l'avancée de l'égalité femmes homme chez eux.
Ne nous laissons plus imposer une image restrictive pour les unes comme pour les autres, pour
que chacune et chacun devienne ce qu'il ou elle est et non pas ce que des millénaires
d'éducation et de conditionnement y compris religieux ont fait de nous.

Différents mais égaux, le 8 mars est et restera pour nous un jour de lutte.
Pour l'égalité femmes - hommes partout!

 

Salaires H-F Urtikan

Lire la suite

Bulletin du collectif droit des femmes à l'occasion du 25 Novembre

14 Novembre 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DROITS DES FEMMES

2012-11-BulletinFemmes.JPGPour lire le bulletin, cliquez ici

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>