Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles avec #des chiffres tag

HOLLANDE EN FIN DE CONTRAT À CLÉON… ET LE PRIX DU MÉPRIS POUR LES INTÉRIMAIRES

8 Mars 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

Dans quelques jours, la direction versera la prime d’intéressement aux résultats financiers de l’entreprise: au minimum, plus de 3 000 €. Mais pas à tous les travailleurs. Considérés comme des salariés de seconde zone, les intérimaires et les prestataires ne toucheront pas un kopek.

Alors que chez Renault, ils représentent aujourd’hui plus de 60% des agents de production et plus d’un salarié sur trois à Cléon, les intérimaires condamnés à la précarité contribuent pourtant de plus en plus à la valeur créée, et donc au profit.

Mais cette intolérable politique de division ne choque pas le moins du monde les syndicats signataires de l’accord d’intéressement qui continuent à se vanter de leur signature, comme si intérimaires et prestataires étaient invisibles.

De quoi se révolter en cessant le travail pour prouver à Renault et à ses complices que sans les intérimaires, il n’y a plus de moteurs, ni de boîtes.

Mais à la différence des centaines d’intérimaires que l’usine jette comme des kleenex à la fin de leur contrat, il n’ira pas pointer au chômage au lendemain de l’élection présidentielle. Pas étonnant qu’à l’occasion de sa visite à Cléon, il n’ait pas eu un mot pour dénoncer comme intolérable le recours abusif à la précarité chez Renault. Il n’y a vraiment que lui pour croire que Renault a créé des emplois, alors qu’à Cléon, il en a détruit 440 de 2013 à 2016.

Tout au long de son discours – devant un auditoire que la direction avait gentiment sélectionné pour lui – il a honteusement brossé la direction dans le sens du poil, se gargarisant du fait que les accords signés par des syndicats complices de sa politique aient permis, grâce à l’augmentation de la flexibilité, d’augmenter la productivité et les profits. Pour ce Président à la botte du patronat et de la finance, tant pis si les travailleurs ont payé ce résultat par la destruction de 7 000 emplois en 3 ans, une explosion sans précédent de la précarité, des conditions de travail de plus en plus insupportables et le blocage des salaires.

HOLLANDE EN FIN DE CONTRAT À CLÉON… ET LE PRIX DU MÉPRIS POUR LES INTÉRIMAIRES
Lire la suite

HALTE A LA FRAUDE FISCALE, RELAXE DES FAUCHEURS DE CHAISES!

7 Janvier 2017 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure, #RESISTANCE, #DES CHIFFRES

Une action visuelle dans la "rue des banques" ce samedi  de marché, et qui n'est effectivement pas passée inaperçue. Ci-après, le tract distribué par le NPA

Une action visuelle dans la "rue des banques" ce samedi de marché, et qui n'est effectivement pas passée inaperçue. Ci-après, le tract distribué par le NPA

HALTE A LA FRAUDE FISCALE, RELAXE DES FAUCHEURS DE CHAISES!
Lire la suite

IL SERA A LOUVIERS LE SAMEDI 21 JANVIER

16 Décembre 2016 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES, #Déclarations de Philippe POUTOU

 IL SERA A LOUVIERS LE SAMEDI 21 JANVIER

La fraude et l’évasion fiscale coûtent chaque année entre 60 et 80 milliards d’euros en France, et 1 000 milliards d’euros au niveau européen. Au niveau mondial, on estime que plus de 20 000 milliards de dollars sont abrités dans les paradis fiscaux.

Ces sommes astronomiques manquent aux finances publiques, et nous privent de moyens pour financer nos écoles, des crèches, des transports publics, des logements, des centres d’accueil, des hôpitaux, la justice, etc. à l’heure même où le chômage, la pauvreté et les inégalités augmentent.

Ces sommes manquent d’autant plus cruellement que la crise écologique s’aggrave, et que des millions de personnes dans le monde sont contraintes de migrer à cause des guerres et des premiers impacts du dérèglement climatique. Nous devons de toute urgence nous engager dans une transition vers une société qui soit à la fois socialement plus juste, créatrice d’emplois, et écologiquement soutenable. Pour relever ce défi, nous avons besoin de moyens financiers, de services publics renforcés, et de nous rassembler autour de valeurs de partage et de solidarité.

Au lieu de cela, des banques organisent une véritable industrie de l’évasion fiscale, qui pille les finances publiques pour que les plus grandes fortunes et les plus puissantes multinationales soient toujours plus riches (scandales Cahuzac, HSBC, « LuxLeaks », « Panama Papers »…)

Et alors que les délinquants fiscaux bénéficient d’une impunité quasi totale, ce sont des lanceurs d’alerte comme Antoine Deltour, Raphaël Halet et Edouard Perrin qui sont aujourd’hui poursuivis en justice. Le 9 janvier 2017 à Dax, ce sera Jon Palais, premier « faucheur de chaises » à être poursuivi en justice, qui comparaîtra devant le tribunal pour avoir dénoncé le rôle de la BNP dans le système de l’évasion fiscale.

C’est pourquoi nous appelons à organiser le 9 janvier 2017 à Dax le vrai procès dont nous avons besoin : celui de l’évasion fiscale ! Nous y revendiquerons le renfort de chacun des maillons de la lutte contre l’évasion fiscale :

  • Le renfort des effectifs et des moyens des administrations impliquées dans la traque des délinquants financiers : la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), les douanes, et Tracfin, l’organisme du ministère de l’Économie et des Finances, chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent, par la création de 10 000 emplois de contrôle sur 2 ans.
  • La suppression du verrou de Bercy, en mettant fin au monopole de Bercy en matière d’ouverture de poursuites pénales.
  • Le renfort des effectifs et des moyens d’investigation de la police fiscale, la BNRDF (Brigade nationale de répression de la délinquance fiscale) et ceux des magistrats du Parquet national financier.
  • L’ouverture de l’éventail des peines pour les fraudeurs fiscaux et ceux qui les aident (comptables, avocats, banquiers, commissaires aux comptes...) : responsabilité personnelle, peines de prison, interdiction de gérer ou d’exercer une profession, privation de droits civiques, peines d’inéligibilité…
  • L’interdiction du « pantouflage », via l’interdiction pour les hauts-fonctionnaires d’aller travailler dans les banques, et vice-versa.

Nous appelons à une mobilisation citoyenne large ce 9 janvier 2017 à Dax pour organiser un événement fort et inspirant, à la fois festif et revendicatif, contre l’évasion fiscale et l’impunité fiscale, et pour le financement de la transition sociale et écologique !

Premiers signataires :

  • Amis de la Terre
  • ANV-COP 21
  • Attac
  • Bizi
  • Solidaires Finances Publiques
  • 350.org
  • Agir ensemble contre le Chômage !
  • Alternatiba
  • Artisans du Monde
  • Confédération Paysanne
  • CGT Finances
  • Droit Au Logement
  • Emmaüs Lescar Pau
  • Greenpeace France
  • Solidaires
  • Mouvement SOL
  • Plate-forme Paradis Fiscaux
  • FSU
  • Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN)
  • CCFD-Terre Solidaire
  • Oxfam
  • Emmaüs France
  • Alofa Tuvalu
  • RAC
Lire la suite

[Video] Grèce : pourquoi la capitulation ? Une autre voie est possible (cadtm.org)

27 Août 2015 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Europe, #Austerité, #DES CHIFFRES, #International

Éric Toussaint analyse de manière critique l’attitude de Syriza en ce qui concerne la dette depuis 2010, pour expliquer comment le gouvernement grec en est venu à signer l’accord funeste du 13 juillet 2015. Une des explications fondamentales est la non prise en compte de l’audit de la dette qui aurait pourtant permis, en suspendant son paiement, de ne pas se soumettre aux diktats des créanciers. Éric Toussaint présente un plan B portant sur la dette, les banques, l’austérité, la monnaie et la fiscalité.

Une explication très facile à suivre, par le coordonnateur de la commission internationale pour la vérité sur la dette publique de la Grèce . A écouter si vous disposez d’une demi-heure.

Eric Toussaint est maître de conférence à l’université de Liège et, entre autres, membre du Conseil scientifique d’ATTAC France. Il est aussi un dirigeant de notre organisation soeur en Belgique, la LCR-SAP, et de la IVème Internationale Cette intervention a été faite à l'université d'été d'Attac.

 

Lire la suite

Hausse des carburants : le blocage des prix, c'est pour quand ?

9 Août 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

 La hausse des prix des carburants devait être bloquée en juillet-août. Le gouvernementr l'avait promis. Et pourtant la hausse se poursuit comme chacun a pu le constater, après une accalamie en juin et début juillet.

Alors le blocage des prix c'est maintenant ou à la St Glinglin ?

 

Extrait de MSN actualités


HAUSSEUne mission de transparence des prix
Devant la hausse des prix de l'essence qui atteint ses records de mai, le gouvernement est rappelé à l'une de ses promesses de campagne : à savoir le blocage des prix à la pompe... Dans une interview à Nice Matin, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances a annoncé, jeudi 9 août, la mise en place d'une mission d'inspections sur la transparence des prix du carburant. «Les Français peuvent avoir confiance, nous agirons dans leur intérêt avec comme préoccupation leur pouvoir d'achat', a-t-il indiqué, sans beaucoup plus de précisions.
Fin juillet, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait déclaré que l'engagement de blocage des prix en cas de forte hausse était 'toujours d'actualité' et que le gouvernement n'excluait 'en rien, en fonction de l'évolution de la situation, de l'appliquer'.

Paroles de vacanciers
En attendant, les vacanciers croisés dans les stations-service tentent de s'adapter. Un Nantais, qui se rend à Barcelone, dit ne pas oser faire le compte de ce qu'il va dépenser en carburant sur son trajet, 'pour ne pas être effrayé'. 'Une fois sur place, on ne bougera plus...'. Idem pour ce couple parti de Bretagne en camping-car, direction l'Ariège : 'quand on arrivera, on posera le camping-car, et on le reprendra simplement pour revenir. Rien que pour le trajet aller-retour, on devrait mettre environ 200 euros...'

Une hausse de 1 à 2 centimes
Depuis la semaine dernière, le litre de carburant a augmenté de un à deux centimes. Cette hausse fait suite à une accalmie observée fin juillet, mais les prix à la pompe sont aujourd'hui les même qu'observés fin mai.
Principal responsable : la hausse des cours du pétrole brut en juillet. Avec un baril qui a pris près de 20 dollars en un mois à 110 dollars. Le gazole, qui représente plus de 80% de la consommation des carburants en France, a grimpé d'environ 1 centime à 1,4060 euro le litre en moyenne, selon les chiffres hebdomadaires de la Direction générale de l'énergie et du climat. Il revient à son plus haut niveau depuis la première semaine de mai (1,4252) et très proche de sa moyenne du premier semestre (1,4067), mais encore 5 centimes sous son niveau record de la mi-mars (1,4584).


Concernant l'essence, le sans plomb 95 a augmenté de près de deux centimes le litre, à 1,5740 euro. La hausse a été un peu plus limitée pour le sans plomb 98 (+1,2 centime) à 1,6292 euro. L'essence se situe à ses plus hauts niveaux depuis la deuxième semaine de mai mais reste 9 centimes sous ses records de début avril (1,6664 pour le SP95). Le niveau atteint le 3 août est aussi inférieur à la moyenne des six premiers mois pour le SP95 (1,5880)

Lire la suite

GlaxoSmithKline condamné aux USA pour fraude et corruption : peine de 3 milliards de dollars

7 Juillet 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

GSK condamné à payer 3 milliards de dollars  pour fraude et corruption : ça se passe aux USA. On aimerait la même sévérité en Europe, mais on en est loin et pourtant la pratique de la multinationale du médicament y est identique.
Le communiqué de GSK en réponse à la condamnation est destiné surtout à rassurer les actionnaires et parle de "pratique d'antan..."
Du côté de la justice américaine, l'argument le plus dissuasif, qui aurait été de tenir la direction responsable de ces pratiques, n'a pas été utilisé par les autorités. . Ainsi aucun employé de la direction n'a été reconnu coupable de quoi que ce soit...
Le communiqué de Associated Press déclare "c'est la plus grande indemnisation pour fraude sanitaire de toute l'histoire américaine pour des violations pénales et civiles impliquant 10 médicaments consommés par des millions de citoyens".

GlaxoSmithKline reconnait la fraude sur la rosiglitazone

Auteur : Vincent Bargoin - 4 juillet 2012

Washington, Etats-Unis - Trois milliards de dollars : c'est le montant record de la pénalité qui vient d'être infligée à GlaxoSmithKline (GSK) par un procureur fédéral américain pour fraude. Celle-ci porte notamment sur la non communication à la FDA de données de sécurité cardiovasculaires concernant la rosiglitazone entre 2001 et 2007, et la promotion, hors AMM, à la fin des années 1990 et au début des années 2000, de la paroxétine et du bupropion, deux molécules indiquées en psychiatrie.

Le document du Département de la Justice américain fait par ailleurs état de différentes actions du laboratoire en direction des médecins, depuis le paiement de commissions aux prescripteurs, jusqu'à la prise en charge de thalassothérapies. Un certain nombre d'autres médicaments du laboratoire aurait d'ailleurs aussi fait l'objet de telles pratiques.

GSK a plaidé coupable, et s'est engagé dans un programme de « corporate integrity agrement » de cinq ans avec le Département de la Santé américain.

« A tous les niveaux, nous sommes déterminés à faire cesser les pratiques qui compromettent la santé des patients, alourdissent les charges, et violent la confiance publique. Et cette action historique est un avertissement clair adressé à toute société qui choisirait de violer la loi », a déclaré James M. Cole, représentant du ministère public.

Du côté de GSK, le communiqué cherche d'abord à rassurer sur le plan financier, puisqu'il précise en introduction que « l'arrangement final est le résultat de négociations, dont le principe a abouti en novembre 2001 », et que la pénalité de 3 milliards de dollars est couverte « par des provisions, et sera financé par des ressources en liquidités qui existent. »

Lire la suite

Haute-Normandie : nouvelle hausse du chômage avec 894 chômeurs de plus en mars

5 Mai 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

Haute-Normandie : nouvelle hausse du chômage

Publié dans Parios Normandie le jeudi 03 mai 2012 

 

Une augmentation de 0,6 %, c'est 894 Haut-Normands de plus sur le marché du travail. Ce sont les derniers chiffres livrés par Pôle emploi pour mars.

HAUSSEEn Haute-Normandie, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C (*) s'établit à 140 881 fin mars. Il augmente de 0,6 % par rapport à la fin février (soit +894 demandeurs). Sur un an, il croît de 7,2 %. Dans le même temps, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs grimpe de 0,7 % par rapport à la fin février (+6,4 % sur un an). Par département, l'augmentation s'élève à 0,6 % dans l'Eure et à 0,7 % en Seine-Maritime.
Le nombre d'hommes augmente de 0,4 % en mars (+6,1 % sur un an) et le nombre de femmes de 0,8 % (+8,3 % sur un an). Les moins de 25 ans, 25 à 49 ans, 50 ans et plus augmentent respectivement de 0,2 %, 0,7 % et 0,7 % (+4,5 %, +6,0 % et +14,1 % sur un an). Selon l'ancienneté d'inscription, les demandeurs inscrits depuis plus d'un an augmentent de 7,9 % sur un an. Le nombre d'inscrits depuis moins d'un an augmente de 6,7 % sur un an.

Les entrées et sorties
Les entrées à Pôle emploi diminuent de 0,8 % au cours des trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents. Alors que les entrées pour fin de contrat à durée déterminée (-6,4%), fin de mission d'intérim (-4,9%) et démission (-10,0%) diminuent, celles pour licenciement économique (+7,4 %), autre licenciement (+3,8 %), première entrée (+7,3 %), reprise d'activité (+5,6 %) et autres motifs (+0,1 %) augmentent.
Parallèlement, les sorties augmentent au cours des trois derniers mois, de 4,5 % par rapport aux trois mois précédents. Les sorties pour reprise d'emploi déclarée (-2,1%) diminuent, tandis que celles pour arrêt de recherche (+10,8 %), cessation d'inscription pour défaut d'actualisation (+3,4 %), radiation administrative (+0,5 %) et autres motifs (+1,5 %) augmentent.
Les offres d'emploi collectées par Pôle emploi diminuent en Haute-Normandie au cours des trois derniers mois, de 3,4 % par rapport aux trois mois précédents. Cette baisse concerne les offres d'emplois durables (6 mois ou plus, - 7,7 %), les offres d'emplois non durables (moins de 6 mois) restant stables.

(*) B et C : demandeurs ayant travaillé plus ou moins 78 heures dans le mois.

M. B.

Lire la suite

Mélenchon à Marseille: 120 000 personnes (AFP)

16 Avril 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

Mélenchon à Marseille: 120 000 personnes


"Se trouver à une grande manif, ça fait du bien, ça donne de l'espoir, et on en a besoin", confie samedi à l'AFP Anne-Marie, venue d'Ardèche pour assister au meeting de Jean-Luc Mélenchon sur les plages du Prado, parées pour l'occasion du rouge révolutionnaire.

Parmi les dizaines de milliers de personnes (120.000, selon les organisateurs) rassemblées en cet après-midi baigné par le soleil, cette ergothérapeute de 48 ans est accompagnée de son compagnon Peter, un Allemand consultant pour l'énergie solaire de 58 ans, et de leur fils Victor, "dont ce n'est pas la première manif".

FdG-Marseille.jpgEn vacances sur la presqu'île de Giens, ils se sont arrêtés sur le chemin du retour pour écouter le leader du Front de Gauche, "dont le programme tient vraiment la route", estime Peter.

"On est venu parce que le monde peut être un paradis mais il est devenu un cauchemar, il faut que ça s'arrête", explique le jeune papa, citant parmi les mesures-phares de Mélenchon "la possibilité de réquisitionner les entreprises qui licencient" et le "référendum sur l'énergie nucléaire".

Le long de l'avenue du Prado, des dizaines de cars, immatriculés dans la Drôme, le Gard, le Vaucluse ou l'Hérault, sont garés, tandis que des banderoles rouges et des drapeaux estampillés Front de Gauche entourent les jambes de la statue du David, qui marque l'entrée des plages.

Mêlés aux joggeurs, visages amusés ou indifférents, deux militants, distribuant des ballons rouges, s'abordent: "On s'était vu à Toulouse, non? Moi, je suis là depuis 4h du mat'". D'autres pique-niquent ou font la sieste en attendant les discours.

Dans la foule, au-dessus de laquelle claquent les drapeaux rouges du Front de Gauche et du PCF, certains arborent qui un tee-shirt "qu'ils partagent ou qu'ils dégagent", qui un panneau "100% des gagnants voteront Mélenchon".

Echarpes rouges autour du cou, Alison et Aymeric, deux étudiants de 22 et 21 ans, partis en bus de Mâcon avec une soixantaine de sympathisants, assurent à l'AFP qu'ils "ne sont pas des fans (de Mélenchon, NDLR) mais des idées, d'un programme".

"On était à la Bastille, on y a senti un mouvement populaire, l'espoir dans le peuple", raconte Aymeric, chapeau noir sur la tête. "Un tel rassemblement, ça va permettre de montrer qu'on n'est pas qu'un groupe d'utopistes", renchérit Alison.

Une chorale de militants se chauffe la voix, sur l'air de "Bella Ciao": "Le 22 avril, sois pas fébrile, votez utile, c'est d'abord voter Mélenchon, si tu hésites entre Hollande et Mélenchon, écoute ton coeur et ta raison, va voter Mélenchon".

Annie, une Marseillaise de 73 ans qui "veut vivre sa retraite" comme elle l'affirme sur son étole rouge, confie qu'elle "espère qu'un tel rassemblement aura du poids auprès de Hollande car je ne pense pas que Mélenchon ira au second tour".

"Ce que je retiens, c'est surtout l'idée d'un salaire minimum à 1.700 euros, pour lequel je me bats depuis des années", affirme cette sympathisante aux yeux bleus pétillants, citant également "l'ouverture aux autres pays et l'antiracisme".

A ses côtés, un groupe de trois jeunes déguisés en révolutionnaire, en curé et en noble de 1789, arborant perruque, sans-culotte et soutane, écoutent le groupe Label Rouge, chargé de chauffer l'ambiance: "Etes-vous prêts pour la révolution citoyenne? Levez le poing bien haut!".

( AFP )

Lire la suite

Présidentielle: pouvoir d'achat et chômage pèseront plus qu'insécurité

27 Mars 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

Présidentielle: pouvoir d'achat et chômage pèseront plus qu'insécurité, selon un sondage BVA

 

Le pouvoir d'achat (42%) et le chômage (30%) sont les thèmes qui pèseront le plus dans le vote des Français à la présidentielle, loin devant l'insécurité (8%), selon une enquête BVA parue mardi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Les questions économiques et sociales sont plébiscitées par les personnes interrogées avec dans l'ordre : le pouvoir d'achat (42%), le chômage (30%), la croissance (23%), la dette publique (20%), la pauvreté et la précarité (18%), l'école (17%), les impôts (14%).

Une semaine après les tueries de Toulouse et Montauban, le thème de l'insécurité pèsera dans le vote de seulement 8% des sondés, à égalité avec l'immigration, devant les retraites (7%), la santé (5%), l'Europe (4%) et enfin l'environnement (3%).

Pour 51% des personnes interrogées, l'affaire du tueur de Toulouse aura certes "un impact sur le vote des Français" contre 47% qui pensent le contraire. En revanche, 81% affirment qu'elle n'influencera pas leur propre vote (contre 17%).

Sur tous les thèmes, le candidat PS François Hollande est jugé le plus crédible, mis à part sur l'Europe où il est devancé par le président et candidat UMP Nicolas Sarkozy et sur l'insécurité où les deux hommes font jeu égal.

Sondage réalisé le 26 mars par téléphone et internet, auprès d'un échantillon représentatif de 890 personnes de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

AFP, mardi 27 mars 2012


Lire la suite

Hausse de 34% des salaires des PDG du CAC-40 !

14 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

34% de hausse pour le salaire des grands patrons en 2010

 

Agence Reuters, le 14-02-2012

C'est l'augmentation de salaire de toute une vie. La rémunération moyenne globale des patrons du CAC 40 a augmenté de 34% en 2010, à 4,11 millions d'euros annuels. Ces chiffres sont issus de l'étude annuelle de la société de conseil aux investisseurs Proxinvest, publiée mardi 14 février.

« Après trois années de baisse », dit l'étude, les grands dirigeants se sont bien rattrapés. Dix grands patrons français ont touché une rémunération représentant plus de 240 , soit 4,6 millions d'euros, en 2010. Allez, pour le plaisir :

  • Jean-Paul Agon de L'Oréal  : 10,7 millions d'euros ;
  • Bernard Arnault de LVMH  : 9,7 millions ;
  • Carlos Ghosn de Renault  : 9,7 millions ;
  • Bernard Charlès de Dassault systèmes : 9,5 millions ;
  • Franck Riboud de Danone  : 7,7 millions ;
  • Maurice Levy de Publicis  : 6,2 millions ;
  • Christopher Viehbacher de Sanofi-Aventis : 6,1 millions ;
  • Arnaud Lagardère de Lagardère SCA : 4,9 millions ;
  • Henri de Castries de AXA  : 4,9 millions ;
  • Lars Olofsson de Carrefour  : 4,8 millions.

 

Top-Salaires-CAC-40-2010.jpgEn ces temps de crise, le salaire des grands patrons se porte bie n !

Le cabinet de conseil Proxinvest a dévoilé lundi son 13ème rapport sur la rémunération des grands leaders d'entreprises, se basant sur les comptes (publics) des sociétés.

Résultat : la rémunération totale (fixe + variable + actions...) des présidents du CAC 40 a augmenté de 34% en 2011 (basée sur l'exercice 2010), à 4,1 millions d'euros en moyenne.

Elle avait baissé de 14% en 2010, 25% en 2009 et 17% en 2008.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>