Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

covid

CONTRE L'AUTORITARISME, POUR UNE VRAIE POLITIQUE SANITAIRE, PAS DE TRÊVE ESTIVALE!

29 Juillet 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Covid

Lire la suite

POUR LA VACCINATION, CONTRE LE PASS SANITAIRE!

23 Juillet 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Covid

Lire la suite

FAUT-IL INVESTIR LA MOBILISATION CONTRE LE PASS SANITAIRE ?

23 Juillet 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Covid

Source img: paris-normandie

Source img: paris-normandie

Les manifestations contre la loi sur le pass sanitaire suscite une double interrogation : pouvons-nous soutenir une opposition à la contrainte vaccinale, habilement présentée par Macron et sans nuance aucune comme l'expression d'un nouvel obscurantisme? faut-il participer à des mobilisations où interviennent les pires ennemis du mouvement ouvrier ? Et bien, oui : d’une part, parce que la loi sur le pass sanitaire constitue d’abord et avant tout une attaque majeure contre les travailleuses et les travailleurs. D’autre part, parce que la présence de l’extrême-droite, comme hier lors du mouvement des gilets jaunes, ne doit pas nous amener à lui laisser le champ libre.

 

La loi d’extension du pass sanitaire : avant tout une attaque d’ampleur contre les salarié.e.s!

On aurait tort de négliger l'importance de cette loi en considérant que les réformes des retraites et de l'assurance-chômage sont à combattre en priorité. Cette loi est d'abord et avant tout une attaque d'ampleur contre le monde du travail, visant à faire payer aux salarié.e.s le prix de la défiance vaccinale qu'a suscité la gestion catastrophique de la crise sanitaire et les mensonges du gouvernement.

Elle attaque frontalement le statut de la fonction publique en créant de nouvelles autorisations de licenciement dans la fonction publique hospitalière et s'attaque aux salarié.e.s de nombreux secteurs du privé (commerce, hôtellerie, restauration, parcs d'attractions etc.), en y créant une obligation vaccinale qui ne porte pas son nom sous peine de licenciement.

Il est indispensable que dans tous les secteurs concerné.e.s se créent une solidarité entre vacciné.e.s et non-vacciné.e.s pour refuser les sanctions professionnelles. Celle-ci ne pourra pourra se réaliser qu'à travers la mobilisation en cours contre le pass sanitaire. Il est à noter que la quasi-totalité des fédérations syndicales de personnels soignant.e.s et des secteurs concernés se sont prononcés contre l'obligation vaccinale et toutes sanctions contre les salarié.e.s.

Mais cette loi s'inscrit également dans la lignée des mesures liberticides et autoritaires portés par le gouvernement. Le pass sanitaire généralise les contrôles d'identités rendant le quotidien invivable pour l'ensemble des minorités, éthniques ou de genre.

 

Une mesure liberticide de plus

C'est ce qui se joue dans la mobilisation naissante contre le pass sanitaire. Une mobilisation qui nous pose évidemment de nombreux problèmes. A commencer par la forte influence des théories "anti-vax" qui la traverse. Mais il faut bien comprendre qu'il n'y a pas que l'extrême-droite complotiste qui rejette les vaccins. Pour une majorité des manifestant.e.s, rejeter le vaccin, c'est, sans parler de Raoult, contester plus largement que la piste de recherche de traitements, alternative à la vaccination, soit à ce point négligée. C' est rejeter le discours pro-vaccination provenant d'un gouvernement autoritaire et l'opacité de l'industrie pharmaceutique qui défend toujours ses profits avant nos vies. C'est également rejeter l'exclusif curatif visant simplement à faire « repartir la machine » et l'aveuglement quant aux causes de l'émergence de nouveaux virus, à savoir les bouleversements écologiques en cours.

 

Lier la lutte pour la "liberté" à celle pour l'égalité sociale et démocratique

C'est bien pour cela que la seule manière de défendre la nécessité d'une couverture vaccinale maximale pour notre classe est d'y intervenir. Amener la compréhension que cette loi se situe dans une série d'attaques globales contre nos droits sociaux est bien le meilleur moyen pour engager la lutte contre la réforme des retraites et de l'assurance-chômage. Enfin, pour défendre nos libertés, c'est bien de solidarité dont nous avons besoin, et au delà, il y a là l'opportunité de construire un mouvement d'ensemble pour dégager Macron et son gouvernement, sans attendre 2022.

Lire la suite

MACRON DÉTERMINÉ A NOUS FAIRE PAYER LA CRISE? SOYONS-LE TOUT AUTANT!

16 Juillet 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Covid

MACRON DÉTERMINÉ A NOUS FAIRE PAYER LA CRISE? SOYONS-LE TOUT AUTANT!

Avec ses annonces, Macron a passé un cran de crémaillère de plus vers l' autoritarisme : on l'a bien compris, la vaccination ( moyen par ailleurs le plus efficace en l'état pour lutter contre l'épidémie) qu'il entend de fait rendre obligatoire est la clé pour un redémarrage de l'activité économique et d'un retour à la sacro-sainte croissance.

Pompier pyromane

Tentant de dresser de manière tout à fait binaire les uns (celles et ceux qui veulent « retrouver une vie normale », fréquenter des lieux de vie ou de culture...) contre les autres (forcément des inconséquents qui refuseraient la vaccination pour des raisons obscures, opposés aux « lumières »), il reste finalement fidèle au dogme Thatcherien du « Il n'y a pas d' alternative » et joue à un jeu dangereux dans une société déjà à cran.

Les sanctions financières, la possibilité de mises à pied, voire de procédures de licenciement de personnels hospitaliers récalcitrants atteignent l' indécence crasse. Après l'accueil glacial à l'hôpital de Poissy lors duquel Macron avait « infiniment remercié » des agents qui lui avaient littéralement tourné le dos, lui n'a rien trouvé de mieux que la rétorsion? Lui et Véran se sont-ils un instant posé la question des raisons qui engendrent cette réticence à la vaccination chez les professionnels du soin ? Rappelons-nous des conditions dans lesquelles les aide-soignant.e.s, infirmier.e.s, médecin ont été « envoyés au front »! La brosse à reluire, c'est bien. Du matériel et des embauches, ce serait mieux !

La guerre sociale totale est déclarée !

Toujours prêt à apparaître en chef d'état major, Macron a en réalité annoncé davantage que l'instauration d'un pass sanitaire. Porté au pouvoir grâce au soutien actif des intérêts capitalistes pour liquider ce que la France avait conservé de services publics et de niveau de protection sociale, véritable anomalie à l' ère du capitalisme mondialisé, son mandat est de ce point de vue un échec au moins partiel et la décision à manifestement été prise d'user des dix derniers mois de mandat pour aller le plus loin possible en terme de régressions sociales, quitte à renoncer à une réélection. La réforme des retraites redevient emblématique du possible basculement de la société française vers autre chose. La mobilisation et les circonstances avait empêché l'an dernier l'instauration du régime de retraite par point. Il entend remettre le couvert, sa volonté étant de nous voir bosser plus et plus longtemps, quoi qu'il en coûte. Le Maire ne dit pas autre en martelant que la dette devra être remboursée par la croissance, donc par le travail.

Construire une riposte à la hauteur des attaques :

Les manifestations du 14 Juillet ont le mérite d'avoir existé et démontrent qu'il reste une capacité de résistance dans ce pays. A nous de nous rassembler et de construire un front social le plus large possible, sur un principe simple : la détermination à défendre les acquis sociaux arrachés par nos aîné.e.s et à dessiner les contours d'un projet de société émancipateur et respectueux de l'environnement, préoccupation d' ailleurs complètement absente des considérations macroniennes et qui devrait être pourtant centrale, notamment pour éviter l'apparition de nouvelles maladies.

 

 

Lire la suite

ALLOCUTION DE MACRON: PASSAGE EN FORCE ET RECULS SOCIAUX ANNONCÉS

13 Juillet 2021 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Covid

Lire la suite
<< < 1 2