Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles avec #communiques tag

SARKOZY EN CAMPAGNE SECURITAIRE

12 Janvier 2006 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

L’aspirant président en représentation


Communiqué de la LCR

 C’est dans une salle de spectacle que le toujours ministre de l’intérieur s’est produit pour les traditionnelles séances de vœux. Après la démagogie chiraquienne et l’annonce d’une austérité renforcée par Villepin, Sarkozy a tenté de prendre de la hauteur pour se mouler dans le costume d’un présidentiable. Mais, on ne se refait pas. Son credo reste le théme de l’insécurité même si ses provocations à l’égard des jeunes des banlieues lui sont revenues comme un boomerang. La justice des mineurs et l’ordonnance de 1945 sont dans le collimateur. Il veut sans doute revenir aux anciennes maisons de correction. De plus, il sera bientôt le papa d’un nouveau texte de loi anti-immigré destiné à supprimer la carte de 10 ans, l’acquisition de la nationalité pour les conjoints de français, à rendre quasi impossible le regroupement familial, à augmenter le nombre des expulsés. Bref, l’objectif est la destruction de tous les maigres acquis de la lutte des sans-papiers. Son thème de l’immigration choisie c’est en fait le choix de piller les cerveaux et la main d’œuvre qualifiée des pays en voie de développement, aggravant ainsi leur situation de dépendance. Pour la LCR, il faut réussir à mobiliser l’ensemble des partis de gauche, des syndicats, des associations contre ce projet de loi discriminatoire qui ne peut que développer la xénophobie. LCR rappelle son exigence de l’abrogation de toutes les lois sur l’immigration. Favorable à la libre circulation, la LCR milite pour que les résidents étrangers bénéficient de tous les droits démocratiques, à commencer par celui de voter et d’être élu à toutes les élections.

Le 12 janvier 2006.

Lire la suite

communiqué du 3-01-06

3 Janvier 2006 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué de la Ligue communiste révolutionnaire
L’urgence sociale toujours d’actualité

A compter du 4 janvier, l’état d’urgence décrété par le gouvernement Villepin en vertu d’une loi datant de l’époque coloniale aura vécu.
Il n’aura servi à régler aucun des problèmes posés par la révolte des quartiers et banlieues populaires. Par contre, une justice expéditive a envoyé en prison plusieurs centaines de jeunes. Et il aura relancé les délires sécuritaires et anti-immigrés des Sarkozy, de Villiers, Le Pen et de leurs émules au sein de la droite.
Aujourd’hui, l’urgence sociale reste d’une brûlante actualité : chômage massif de jeunes sans avenir et marginalisés, privatisation de services publics, éducation nationale au régime sec panne de construction de logements sociaux, racisme et discriminations…
La LCR, et son porte-parole Olivier Besancenot, qui se sont élevés dès le début contre les atteintes au droit et à la liberté que permettait l’état d’urgence, exige l’amnistie des jeunes condamnés à des peines de prison.
La nécessité d’une mobilisation sociale interprofessionnelle pour mettre en échec les politiques libérales qui détruisent le code du travail, les conquêtes sociales, reste totalement d’actualité.

Le 3 janvier 2006.



Lire la suite

communiqué du 19-12-2005

19 Décembre 2005 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué de la LCR

Bolivie : "Evo presidente !"

La LCR salue l’élection d’Evo Morales, dirigeant du MAS (Mouvement vers le socialisme), à la présidence de la Bolivie avec plus de la moitié des suffrages exprimés. Il s’agit d’une victoire de la gauche indigène bolivienne, d’un rejet de vingt années de politiques néolibérales et de cinq siècles de colonialisme.

Le succès électoral d’Evo Morales est le fruit de mobilisations populaires boliviennes pour la nationalisation des hydrocarbures et des ressources naturelles, pour la défense et l’industrialisation de la production des feuilles de coca, pour une politique économique souveraine envers les impérialismes états-unien et européen, pour une société démocratique fondée par une nouvelle Assemblée Constituante.

La victoire d’Evo Morales peut constituer un vrai changement pour la Bolivie et pour l’Amérique latine, si le nouveau gouvernement s’avère capable de commencer à réaliser les revendications populaire et s’il choisit de s’appuyer sur l’auto-organisation populaire. Les prochaines semaines et les prochains mois le diront. Le mouvement ouvrier international doit soutenir tout pas concret dans cette direction et rester mobilisé contre les tentatives de l’impérialisme visant à empêcher la réalisation des revendications populaires boliviennes.

Le 19 décembre 2005

Lire la suite

déclaration

8 Décembre 2005 , Rédigé par Olivier BESANCENOT Publié dans #COMMUNIQUES

 

Déclaration d’Olivier Besancenot

EDF supprime des emplois pour séduire la Bourse

Alors que l’entrée en Bourse d’EDF a été un quasi fiasco pour les porteurs d’actions, la direction du groupe fonce encore plus vite dans la gestion ultra-libérale. 6000 à 6500 emplois seraient supprimés d’ici 2007. Pas de licenciements, prétend la direction. Mais il s’agit bien de suppressions de postes, par non-remplacement des départs en retraite, ce qui fait le même résultat. Les libéraux sont des menteurs et des dissimulateurs. Ils disent que la privatisation profite au public : mensonge ! Gaz de France hausse ses prix de 12%. Ils disent que les salariés gardent leur statut : mensonge ! La direction veut prouver aux actionnaires qu’elle gère EDF comme une entreprise privée par le dégraissage brutal. Ils disent que l’actionnariat populaire est bénéfique : mensonge ! L’action EDF stagne en dessous de son niveau de mise sur le marché. Il n’y a pas une minute à perdre pour rassembler, avec les syndicats, toutes les forces politiques qui veulent empêcher la casse des services publics et celle de l’emploi.

Le 8 décembre 2005. 

Lire la suite

Avec José Bové

15 Novembre 2005 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

L’état d’urgence contre José Bové

La condamnation de Jose Bové à quatre mois de prison ferme est une provocation intolérable. Elle intervient le jour même où le Parlement prolonge l’Etat d’urgence et quelques jours après qu’un tribunal ait jugé illégale la grève des traminots de Marseille. De plus en plus isolé, le gouvernement s’efforce désormais de criminaliser et de réprimer tous mouvements de résistance sociale. Un pas supplémentaire est franchi dans les atteintes aux libertés fondamentales, la matraque devient un moyen de gouvernement. La LCR prendra toutes les initiatives pour que s’organise dans les plus brefs délais un front unitaire de résistance pour la levée de l’état d’urgence et la liberté pour José Bové. Elle appelle dès à présent à se rendre massivement à la manifestation unitaire mercredi 16 novembre à 18h30 Place Saint Michel à Paris.

Communiqué LCR le 15 novembre 2005.

Lire la suite

Sarkozy pyromane

2 Novembre 2005 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Il faut arrêter le pompier-pyromane !

   Pour la troisième nuit consécutive, des affrontements viennent d’opposer des jeunes de Clichy-sous-Bois aux forces de police dépêchées en grand nombre dans cette ville à la suite de la mort de deux adolescents fuyant un contrôle de police, le 27 octobre. Ces tragiques décès et la colère qu’ils ont provoqués montrent où conduit la politique de Villepin et Sarkozy.

   Le chômage massif, la précarité, les discriminations, le démantèlement de l’école publique et des services publics, le racisme et les violences policières au quotidien engendrent partout des situations explosives. En parfait pompier-pyromane, Sarkozy annonce le déploiement des CRS et des brigades anticriminalité dans les quartiers dits difficiles. Comme si cela pouvait résoudre quoi que ce soit.

    En campagne pré-électorale pour gagner l’électorat de Le Pen, le ministre de l’Intérieur envisage de se rendre dans diverses banlieues pour y déclarer la guerre à ceux qu’il désigne honteusement comme de la «  racaille  » ou une «  gangrène  ». Ces provocations à répétition ne feront qu’encourager l’arbitraire policier et aggraver l’exclusion sociale dans les zones concernées. La politique de ce gouvernement sème la misère et le désespoir. Rien n’est plus urgent que de la mettre en échec.

Le 31 octobre 2005.

Lire la suite

SNCM

17 Octobre 2005 , Rédigé par LCR Evreux Publié dans #COMMUNIQUES

Solidarité avec les marins de la SNCM

                         Communiqué de la LCR     

     Par vote à bulletins secrets, les marins ont voté la reprise du travail, après 24 jours de grève et après avoir résisté aux agressions, à l’intimidation du GIGN et des forces de police. A l’évidence, le gouvernement avait choisi, sans état d’âme, l’épreuve de force, le chantage au dépôt de bilan avec comme conséquence le licenciement de 2400 salariés.

      Il voulait faire un exemple après la victoire du non le 29 mai. Refusant la sanction électorale du référendum, le gouvernement Villepin-Sarkozy affirme clairement sa volonté de revanche et son orientation vers la privatisation de tous les services publics. Villepin-Sarkozy c’est un gouvernement de bradeurs dévoué au MEDEF et aux spéculateurs, un gouvernement de guerre de classe. Dans une telle situation, les marins de la SNCM, comme d’autres avant eux, se sont retrouvés trop seuls, malgré leurs demandes.

      La preuve est faite que face à un tel gouvernement acharné à défendre les lois du marché et les intérêts de ses copains, c’est un mouvement d’ensemble qu’il faut construire dès à présent. La lutte continue.

                                                                                                                                                     Le 13 octobre 2005.

Lire la suite

communiqué de la LCR

13 Octobre 2005 Publié dans #COMMUNIQUES

La privatisation d’EDF ne doit pas passer.

    Trente-six responsables syndicaux, politiques et associatifs expriment, dans l’Humanité du 13 octobre, leur refus de l’ouverture du capital d’EDF et les raisons qui fondent leur opposition à ce projet gouvernemental. Nous mettons en ligne celle d’Olivier Besancenot.

   « Indispensable à la vie quotidienne, l’accès à l’électricité doit devenir un droit social qui justifie un service public 100 % public. La privatisation d’EDF serait un recul considérable. Dans le monde, la déréglementation se solde par une véritable catastrophe. Les prix libéralisés s’envolent et les pannes géantes, les coupures pour cause de spéculation ou de pauvreté sont la règle.

    Les grands groupes européens, dont EDF, ont commencé à coups d’OPA et de milliards d’euros à se partager le marché avec des dizaines de milliers d’emplois sacrifiés. Il est temps de faire obstacle à cette folie. Les hésitations du gouvernement ne doivent tromper personne et le moment est venu de lui opposer un "Tous ensemble" : la privatisation ne doit pas passer. »

Lire la suite

Droit au logement

30 Janvier 2005 , Rédigé par DAL-ROUEN Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du DAL-Rouen


Depuis le début de l'hiver, Mme D., locataire de Rouen Habitat avait rendu son appartement, cédant ainsi aux pressions de son bailleur, qui la menacait d'une expulsion locative.
Depuis cette date, Mme D. vivait en compagnie de ses deux chiens dans une caravane sans eau ni chauffage ni électricité, au pied de son appartement, alors qu'il était toujours chauffé et inoccupé.
Après un contact infructeux avec le bailleur, DAL Rouen a décidé de transporter la caravane devant la mairie de Rouen le mardi 28 décembre, afin d'obtenir un appartement dans l'urgence : l'alerte orange est en effet donnée sur notre département et une personne est encore morte de froid aujourd'hui.
Le chef de cabinet du maire de Rouen ne nous a proposé en tout et pour tout que quelques éventuelles nuitées d'hôtel et ce,  sans animaux domestiques.
Devant cette situation et vu l'urgence, DAL a réintégré Mme D. dans son ancien appartement au 25 rue Alphonse Daudet à Rouen (rive gauche, quartier Grammont).
Nous remercions tous ceux qui nous ont aidé lors de cette journée, militants et sympathisants de : AL, CNT, Collectif 76, DAL, FA, LCR, LDH, Les Alternatifs, Motivé(e)s, PC, les Verts...
Nous vous demandons de passer nous soutenir à cette adresse.


Contact 06 87 33 12 99

Lire la suite

Communiqué du 23-sept 2004

23 Septembre 2004 , Rédigé par LCR Evreux Publié dans #COMMUNIQUES

 
LCR
Section d’Evreux
Communiqué de presse
 
161 licenciements à KLAXON-Evreux
un méfait de la mondialisation capitaliste
 
 
       La direction du groupe équipementier automobile FIAMM a décidé de liquider les usines Klaxon en France (183 emplois supprimés sur 258 – dont 161 sur Evreux) dans le but de produire à bien meilleur prix les antennes en République tchèque et les avertisseurs en Inde.
        La concurrence de la mondialisation capitaliste et la mauvaise gestion patronale en sont les responsables. Mais ce sont les travailleurs qui trinquent : après 30 ans de boîte c’est le chômage assuré, au mieux les petits boulots et que vont devenir les enfants ? Le 13 décembre le plan de liquidation industrielle sera effectif.
 
          La liste des fermetures d’usines s’allonge sur  Evreux après ASPOCOMP, les Usines de Navarre et bien d’autres, mais pourtant il n’y a pas de fatalité. La résistance est possible. Ainsi en juin 2004, suite à une rencontre nationale de travailleurs d’entreprises menacées de fermetures ou de licenciements, un collectif national « Résistance 2004 » a été créé avec le soutien de leurs syndicats.
      Pour aider les travailleurs à se défendre face aux « délocalisations », nous demandons :
-          la modification de la législation sociale pour garantir le pouvoir décisionnel des salariés dans leur entreprise,
-          interdire aux entreprises ou groupes la pratique des licenciements de profitabilité,
-          garantir le droit au travail et un salaire comme un droit imprescriptible,
-          avec un financement à la seule charge du patronat grâce à un fond patronal obligatoire.
-           
Nous apportons notre solidarité la plus totale aux travailleurs menacés et demandons qu’elle soit la plus unitaire possible.
 
          Alors que les 35 heures sont remises en cause ainsi que le droit de grève par l’instauration d’un service minimum d’abord dans les transports, il est urgent de réagir et de se défendre face aux agressions du patronat et du gouvernement.
 
INTERDICTION DES LICENCIEMENTS !
 
 23 septembre 2004
Lire la suite