Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #communiques tag

ALCATEL: Fusion meurtrière

14 Février 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

ALCATEL: Fusion meurtrière

Communiqué de la LCR

A peine fusionnés, Alcatel et Lucent viennent d’annoncer un plan de 12 500 licenciements, dont 1500 à 2000 en France. Le nouveau numéro 2 des équipements de réseau pour Internet pour les mobiles ne fait pas dans la dentelle. Les PDG respectifs d’Alcatel et de Lucent ont déjà quelques dizaines de milliers de suppressions d’emplois à leur actif. Pour réduire les coûts de production, dégager des marges bénéficiaires pour les actionnaires, les salariés trinquent à nouveau, malgré le bénéfice net de 522 millions d’euros, enregistré en 2005. La LCR soutient l’action entreprise par les organisations syndicales qui appellent à la grève le 15 février contre les licenciements annoncés. La fusion meurtrière pour les salariés d’Alcatel et de Lucent souligne l’urgence d’une loi d’interdiction des licenciements mais aussi la nécessité de la transparence des comptes de l’entreprise, du contrôle des salariés sur la circulation des capitaux.

Le 13 février 2007.

Lire la suite

« La Social-libéralitude » Communiqué de la LCR du 11-02-2007

12 Février 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

« La Social-libéralitude »

Ségolène Royal essaie de relancer sa campagne avec de petites notes de gauche, mais dans une musique qui reste celle de l’accompagnement social du libéralisme. Au-delà de quelques mesures sur le logement, une allocation pour les jeunes ou l’indemnisation des demandeurs d’emploi, elle reprend l’essentiel du programme du PS. Sur le problème majeur du pouvoir d’achat, elle confirme sa proposition d’augmentation du Smic à 1500 euros, mais brut - et pas net - ,et sans aucun calendrier. Sur les problèmes de l’emploi, tout serait réglé par une conférence entre les partenaires sociaux... mais le patronat pourra continuer à empocher les aides publiques -désormais soumises à condition !!- et à licencier .Pas un mot contre les privatisations et les remise en cause des services publics. Alors que Mme Royal envisage un deuxième adulte dans certaines classes d’école, pas un mot sur la nécessité de recruter des enseignants, des infirmières, des éducateurs et de créer des centaines de milliers de nouveaux emplois publics utiles. Pour les banlieues, les seules mesures concrètes sont la confirmation des options sécuritaires. Encore une fois, nous avons affaire à un saupoudrage de mesures sans définir une politique qui fasse payer le patronat pour une nouvelle répartition des richesses. Pour cela, il faudrait s’attaquer aux profits et favoriser les besoins sociaux et les conditions de vie du plus grand nombre. Enfermée dans sa bulle, la Ségosphère, elle a du mal à ressentir ce qu’est réellement la misère sociale. Avec cette orientation, Ségolène Royal et le PS sont repartis pour un tour vers la gauche plurielle n°2, pas vers la transformation sociale. Décidément ce n’est pas avec cette gauche-là que l’on peut combattre efficacement la droite de Sarkozy.

Le 11 février 2007

Lire la suite

SOLIDARITE AVEC ROLLAND VEUILLET: le ministère doit céder! -

6 Février 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

Le ministère de l’Education Nationale doit céder


Communiqué de la LCR

 Conseiller d’éducation, R.Veuillet, muté arbitrairement de Nîmes à Lyon en 2003, en est à son 45e jour de grève de la faim. Il veut que la sanction qui le frappe soit annulée et qu’il puisse retrouver une affectation à Nîmes. Depuis 4 ans, marathons et grève de la faim se sont succédés pour dénoncer l’arbitraire d’une sanction administrative prise à l’encontre d’un militant syndical qui a refusé de casser la grève des surveillants et maîtres d’externat du lycée Dhuoda de Nîmes contre la destruction de leur statut, la contre-réforme des retraites. En le sanctionnant, le ministère de l’éducation nationale voulait faire un exemple, faire taire toute contestation. En 2004, au bout de 39 jours de grève de la faim, promesse lui avait été faite par le ministère que son dossier serait réexaminé. Mais, actuellement, le ministère de l’éducation nationale refuse d’avaliser la décision du Conseil supérieur de la Fonction Publique qui, en 2005, s’était prononcé contre toute sanction à l’égard de R.Veuillet. La LCR renouvelle le soutien absolu qu’elle apporte à l’action de R.Veuillet. Elle exige de M.de Robien, l’annulation de la sanction à l’égard de R.Veuillet et de la mutation géographique obligatoire qui lui a été imposée.

Le 5 février 2007.

Lire la suite

6 heures contre les licenciements - Communiqué LCR du 1-02-2007

2 Février 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

6 heures contre les licenciements


Communiqué de la LCR

La LCR organise, samedi 3 février, 27 rue Taine dans le 12e arrondissement de Paris, une rencontre avec des salariés d’entreprises en lutte contre les licenciements comme Nestlé, Quebecor, JDC Torcy, Reynolds, Virgin, Renault, Ford notamment. Ce sera l’occasion de débattre des délocalisations, des licenciements individuels, de la précarité, de la situation des salariés travaillant dans la sous-traitance au moment où des milliers de salariés sont victimes de licenciements boursiers, de délocalisation. Cette rencontre se tiendra avec la participation d’Olivier Besancenot, porte-parole de la LCR et candidat à l’élection présidentielle, qui s’exprimera à partir de 18 heures. Cette réunion sera ouverte à la presse de 18h à 20h.

Le 1er février 2007.

Lire la suite

Le défilé de l’hypocrisie: Communiqué du 31-01-2007

1 Février 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le défilé de l’hypocrisie


Communiqué de la LCR

Ils étaient dix, les candidats à se presser devant N.Hulot pour le défilé de l’hypocrisie, aujourd’hui 31 janvier, afin d’avaliser leur signature d’un pacte écologique aux considérants suffisamment flous pour être signable par ceux et celles qui ne parlent d’écologie qu’à l’occasion des élections. N.Sarkozy écolo ? Si c’était vrai, ça se saurait ! O.Besancenot n’a pas signé le pacte écologique, mais il s’est engagé, avec la LCR, dans les mobilisations contre l’EPR, pour la sortie du nucléaire, contre l’enfouissement des déchets nucléaires, pour un service public ferroviaire au niveau européen et le ferroutage, contre les OGM, notamment. Ainsi, O.Besancenot et la LCR participeront aux manifestations prévues le 17 mars prochain contre l’EPR. Nous verrons si les signataires du pacte écologique seront présentes dans la rue ce jour-là.

 Le 31 janvier 2007.

Lire la suite

Chômage: UN INDICE TRES POLITIQUE - communiqué de la LCR du 31-01-2007

31 Janvier 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

Un indice très politique


N’en déplaise à D.Villepin et N.Sarkozy, il n’y a pas 2,1 millions demandeurs d’emploi. Le collectif « Autres chiffres du chômage » vient de démonter cette manipulation statistique destinée, à la veille des élections présidentielle et législative, à donner du crédit à la politique gouvernementale.
Les demandeurs d’emploi ne se résument pas à la catégorie 1. Il faut comptabiliser également les salariés rangés dans les 7 autres catégories qui eux aussi sont demandeurs d’emploi, les allocataires du RMI qui ne sont pas comptabilisés dans les statistiques du chômage, les temps partiels contraints, les dispensés de recherche d’emploi…
La manipulation des chiffres porte également sur « les sorties de liste » largement alimentées par les radiations, les chômeurs déboutés ou découragés par des conditions d’ouverture de droits de plus en plus durs, les emplois aidés, les CDD faute de mieux.
Le vrai chiffre du chômage tourne autour de 4,5 millions.
La LCR dénonce cette négation du droit au travail pour tous. Main dans la main, L.Parisot et N.Sarkozy, en vantant la « séparabilité à l’amiable », la flexibilité, la primauté du contrat individuel sur les garanties collectives veulent précariser encore plus les salariés.
L’interdiction des licenciements, la réduction du temps de travail à 32h sans flexibilité, ni intensification du travail, ni annualisation, pour créer des emplois c’est ce que défendront O.Besancenot, la LCR dans la campagne présidentielle.


Le 31 janvier 2007.

Lire la suite

Un bon début de campagne Communiqué de la LCR du 29-01-2007

29 Janvier 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

Un bon début de campagne


Communiqué de la LCR

La Direction Nationale de la LCR s’est réunie les 27 et 28 janvier 2007. Elle a fait le point sur la situation politique et l’état de la campagne présidentielle qui a bien démarré : de nombreux meetings réussis en terme de participation et de débats politiques que ce soit à Gérardmer le samedi 27 janvier (450 personnes) ou plus récemment à Louviers (3O0), à Alençon (350), visites d’entreprises en lutte, rencontre avec des salariés. A la majorité, la direction nationale a acté le fait que la LCR ne soutient pas la candidature de José Bové qui n’est pas une candidature unitaire mais une candidature supplémentaire. A ce jour, les militants de la LCR ont collectés plus de 400 parrainages. Au-delà des considérants et des débats, à la quasi-unanimité, (55 pour, 2 contre, 7 NPPV) la Direction Nationale s’est prononcée pour que l’ensemble des militants accentue, tous, les efforts faits pour rassembler les 500 parrainages nécessaires à la présentation d’Olivier Besancenot comme candidat de la LCR.

Le 29 janvier 2007.

Lire la suite

Non aux licenciements, partage des richesses. Communiqué de la LCR du 25-01-2007

29 Janvier 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

Non aux licenciements, partage des richesses.

Communiqué de la LCR

 Olivier Besancenot, porte-parole de la LCR et candidat à l’élection présidentielle, a mené une action à Bercy, avec une trentaine de militants, à l’occasion de la réunion du MEDEF.

Symboliquement, des pneus portant le nom des entreprises qui licencient dans l’automobile, dans le textile, notamment, ont été déposé devant l’entrée du Palais de Bercy.

Les militants présents ont scandé des slogans sur les salaires « 300 euros tout de suite », pour le partage du temps de travail de travail et des richesses, contre les licenciements et rappelé que « nos vies valent plus que leurs profits ».

Par cette action, la LCR voulait dénoncer les 64 milliards d’euros d’aides reçues en 2005 par le patronat et l’absence des questions sociales dans la campagne électorale.

En effet, un récent sondage du CSA indiquait qu’une très grande majorité de citoyens trouvaient que les préoccupations sociales telles que le chômage, les services publics, les délocalisations, le pouvoir d’achat sont cruellement absentes de la campagne aujourd’hui.

Le 25 janvier 2007

Lire la suite

Pas de fric sur le dos des malades ! Communiqué de la LCRdu 23-01-2007

23 Janvier 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

Pas de fric sur le dos des malades !


54 salariés des personnels de l’entretien et de l’hôtellerie-restauration mènent actuellement un combat exemplaire pour leur réintégration à l’Institut Gustave Roussy (IGR) de Villejuif. En septembre 2005,le directeur a décidé de transférer ces personnels à deux sociétés privées (ISS,multinationale suédoise et Médirest). Ces 54 salariés, avec la CGT, ont porté plainte et demandé leur réintégration. Le 21 décembre dernier, la Cour d’appel de Paris leur a donné raison. La direction les réintégre mais les menace immédiatement de licenciement économique. Les conséquences de cette politique d’externalisation ne se sont pas faites attendre : non respect des règles d’hygiène (les plateaux repas reviennent de la cuisine sans avoir été touchés par les patients, alors que tous les médecins sont d’ accord pour dire que l’alimentation des patients en général et des cancéreux en particulier est quelque chose d’essentiel) et personnel non formé. La LCR soutient les salariés de Gustave Roussy et exige leur réintégration immédiate.

Le 23 janvier 2007.

Lire la suite

L’association "Oser" campe devant la Préfecture de l’Ain.

15 Janvier 2007 , Rédigé par LCR Publié dans #COMMUNIQUES

L’association "Oser" campe devant la Préfecture de l’Ain

Communiqué de la LCR

L’annonce par le gouvernement, suite au mouvement des « Enfants de don Quichotte », de 27 000 places d’hébergement pour les SDF et du dépôt d’un projet de loi sur le droit au logement opposable, ne doit pas faire oublier une autre réalité. A Bourg-en-Bresse, la Préfecture et la DDASS font tout pour étrangler financièrement l’association « Oser ». Depuis 2 ans, cette association a vu sa dotation réduite de 30%, ce qui n’empêche le directeur de la DDASS d’accuser Oser d’être « un mauvais gestionnaire ». Maintenant que le 115 leur a été retiré, c’est la labellisation en Maison-relais qui est bloquée et le Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) qui offre une soixantaine de places qui doit fermer, faute de financement. L’intérêt et les besoins des SDF sont totalement niés dans cet acharnement politique qui veut la mort d’une association militante. C’est pourquoi, 250 personnes ont manifesté le 5 janvier pour soutenir l’association, c’est pourquoi les salariés en grève et les soutiens campent devant la Préfecture depuis aujourd’hui. Assez du double langage gouvernemental ! La Préfecture et la DDASS doivent cesser le chantage aux subventions et redonner les moyens financiers à « Oser » pour que cette association puisse continuer son activité d’hébergement et de réinsertion des sans-abri.

Le 12 janvier 2007
Lire la suite