Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles avec #communiques tag

Solidarité avec le peuple irakien

12 Août 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

graph_pinatel_11.06.2014.jpgEn Irak, l’armée de l’État islamique (EI) se livre depuis plusieurs semaines à des massacres contre les Chiites arabes, les Chiites turkmènes, les Assyro-chaldéens, les Yazidis, les Shabaks et les Sunnites refusant de leur faire allégeance. Dans tous les cas les femmes sont les premières victimes des persécutions, viols collectifs, mutilations...

 

Les habitantEs subissent depuis des décennies les guerres commencées à la moitié des années 70, l’embargo, les sept mois de bombardements sur la province d'Al Anbar et dernièrement la terreur de l’EI mais aussi des milices gouvernementales à Diyala et Bagdad. Les grandes puissances USA et européennes qui ont mis l'Irak à feu et à sang portent une lourde responsabilité.

 

Face à la situation catastrophique, le NPA déclare sa solidarité avec le peuple irakien et tout particulièrement ses minorités pacifiques exposées à la violence extrême et l’extermination.

Le NPA exprime sa solidarité avec toutes les forces démocratiques qui résistent à cette terreur. Il exige la fourniture d'armes à toutes les forces qui combattent le confessionnalisme, arme des forces d'occupation et des forces réactionnaires. Enfin l'Union Européenne et la France doivent secourir les deux millions de populations déplacées et ouvrir leur frontière à celles et ceux qui fuient les massacres et cherchent asile et protection.

 

 

 

Montreuil, le mardi 12 août 2014

Lire la suite

Censure du Conseil constitutionnel : un trompe l'œil s'effondre.

8 Août 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

unnamed

Le Conseil Constitutionnel vient de censurer la baisse des cotisations dites "salariales" du "pacte de responsabilité". Au delà des arguties juridiques et des arrières pensées politiques, c'est l'effondrement d'une mesure en trompe l'œil destinée à faire avaler aux salariés le vrai cadeau de 30 milliards annuels aux patrons ...qui lui n'est bien sûr pas "censuré".

Les cotisations sociales (qu'elles soient "salariales" ou "patronales") sont une partie du salaire, elles vont aux salariéEs actifs ou retraités pour payer leurs retraites, leurs soins, l'éducation de leurs enfants, ou leurs allocations chômages quand ils (elles) sont privés d'emploi.

Baisser les cotisations c'est tout simplement baisser les salaires. Faire croire aux salariés qu'on leur redonne du "pouvoir d'achat" en transformant en salaire direct la partie de leur salaire qui sert à financer la Sécurité sociale est une duperie dont ils s'aperçoivent très vite : moins de cotisations sociales, c'est moins de médicaments et de soins remboursés, l'augmentation des mutuelles, moins d'allocations pour élever leurs enfants, moins de retraites, ou la baisse de l'indemnisation du chômage. Ce qui est "gagné" d'un coté, est perdu de l'autre.

Par contre, pour les employeurs, 30 milliards de cotisations sociales "patronales" en moins, c'est 30 milliards de moins dans la masse salariale, c'est à dire 30 milliards de profits en plus : bénéfice net!

Le NPA ne pleurera donc pas le passage à la trappe de cette fausse mesure sociale, il exige l'augmentation immédiate des salaires de 300€ pour tous (et des cotisations sociales qui l'accompagnent) pour l'ensemble des salariés, la fin de toutes les exonérations de cotisations qui sont la véritable cause du prétendu déficit de la Sécurité sociale, le financement exclusif de la protection sociale par des cotisations, ce qui commence par l'abrogation de l'ensemble du "pacte de responsabilité".

 

Montreuil, le jeudi 7 août 2014

Lire la suite

Samedi 26 juillet à Evreux : non au massacre du peuple palestinien !

25 Juillet 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

antik252_la_une.jpg

 

Samedi 26 juillet à Evreux : non au massacre du peuple palestinien !

Pour une paix juste et durable entre israéliens et palestiniens.

Manifestation unitaire (PCF, NPA...), 11h30, Parvis de la cathédrale

 

Lire la suite

Gaza: après les manifestations de samedi

21 Juillet 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Gaza: après les manifestations de samedi


carte

Le pouvoir perdant, la solidarité avec la lutte du peuple palestinien a gagné !

En interdisant dans plusieurs villes et notamment à Paris, les manifestations de solidarité avec la Palestine, Hollande et le gouvernement Valls ont enclenché une épreuve de force qu’ils ont finalement perdue. Dans toute la France, ce sont ce samedi des milliers de manifestant-e-s qui sont descendus dans la rue pour exiger l’arrêt de l’intervention militaire de l’État d’Israël dans la bande de Gaza, pour crier leur révolte face au plus de 300 morts palestiniens depuis le début de cette intervention.

En particulier à Paris, plusieurs milliers de manifestants, malgré l’impressionnant quadrillage policier, ont défié l’interdiction du gouvernement. C’est un succès au vu des multiples menaces de la préfecture et du gouvernement. En fin de manifestation, des échauffourées ont eu lieu entre des manifestants et les forces de l’ordre. Comment aurait-il pu en être autrement au vu du dispositif policier et de la volonté du gouvernement de museler toute opposition à son soutien à la guerre menée par l’Etat d’Israël.

Le NPA condamne les violences policières qui se sont déroulées ce soir à Barbès et affirme que le succès de cette journée ne restera pas sans lendemain. Dès mercredi, une nouvelle manifestation aura lieu à l’appel du collectif national pour une paix juste et durable. La lutte pour les droits du peuple palestinien continue.

Le NPA appelle l’ensemble des forces de gauche et démocratiques, syndicales, associatives et politiques, à exprimer leur refus de la répression et leur solidarité active avec la lutte du peuple palestinien.


NPA, Montreuil, le 19 juillet 2014

Lire la suite

[Communiqué]:Pour le patronat c’est toujours plus!

2 Juillet 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/styles/large/public/400patron.gif?itok=nSMARs28Décidément le gouvernement n’hésite plus à afficher le choix de son camp : ferme avec les cheminotEs et les intermitentEs, et toujours prêt à lâcher devant le patronat, la droite voire l’extrême droite. Dernier exemple de reculade : l’abandon des ABC de l’égalité.

Dans ces conditions, rien d’étonnant à ce que le patronat, à quelques jours de la version 3 de la conférence sociale présente ses exigences, pose ses conditions et même exerce un chantage sur sa participation. Si les considérants sont classiques, baisse du coût du travail et des impôts, simplification des normes, réduction des dépenses publiques, les objectifs sont précis : le compte pénibilité, les stages en entreprises, l’inspection du travail, la « loi Florange », les temps partiels de 24 heures.

Les organisations syndicales seraient bien inspirées, pour une fois, de prendre leçon sur le patronat : pas de pause dans la lutte de classes. Mais pour nous pas question de lobbying, pas question de dialogue social : c’est par la construction du rapport des forces, la mobilisation, comme l’ont commencé les cheminotEs et les intermittentEs, que nous pourrons faire reculer le patronat et ce gouvernement à ses ordres.

Montreuil, le 30 juin 2014

Lire la suite

Le FN en tête, PS et UMP désavoués, une alternative reste à construire.

26 Mai 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://www.npa2009.org/sites/default/files/styles/large/public/22105_image_3.jpg?itok=Gy-U0XWqCes élections européennes auront été marquées par une nouvelle victoire électorale du Front national. Celle-ci traduit la désespérance sociale d’une grande partie du monde  du travail et la crise politique générée par les mêmes recettes mises en œuvre par les gouvernements successifs. Non seulement le FN ne peut pas représenter une solution mais au contraire son poids politique aggravera encore la crise.

Après les élections municipales, elles confirment la raclée du parti socialiste en France payant ainsi la politique favorable au patronat menée depuis plus de deux ans. Par l’abstention massive ou par le vote pour la droite et l’extrême droite arrivée en tête, les électeurs et électrices ont condamné cette politique. Une sanction similaire touche dans la plupart des pays d’Europe, les gouvernements qui ont mis en œuvre les diktats de la Commission Européenne, de la BCE et du FMI contre les travailleurs et les peuples. Elle sanctionne aussi une Europe capitaliste antidémocratique et éloignée des préoccupations de la majorité des populations.

Face à cette situation, où la gauche est au plus bas, il est urgent que les salariéEs, les organisations de la gauche sociale et politique reprennent le chemin des mobilisations pour combattre les politiques pro-patronales et la montée des droites extrêmes qui en est la conséquence et pour offrir une alternative globale à cette société.

 

Montreuil le 25/05/2014.

Lire la suite

[Communiqué]: Non au SMIC au rabais, pas de salaire en dessous de 1700 euros

16 Avril 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/styles/large/public/13193.jpg?itok=3QKrDeZVCa ressemble à une offensive en règle contre un des fondements du droit du travail : le SMIC. Le même jour, Pierre Gattaz, président des patrons du MEDEF, déclare dans Les Echos qu’il est pour la création d’un « SMIC intermédiaire ». 3 économistes qui avaient travaillé avec Hollande pendant sa campagne, déjeunent avec lui pour discuter de leur livre « Changer de modèle » dans lequel ils démontent le SMIC. Enfin autre proche du PS, Pascal Lamy (ex Organisation Mondiale du Commerce) se déclare pour la « création de petits boulots » payés en dessous du SMIC.

En fait de « nouveau modèle », tous ces « novateurs » se sont arrêtés sur le modèle des mini-jobs imposés aux privéEs d’emploi allemands qu’ils essaient de nous vendre. Avec des arguments qui ne sont pas prêts de nous convaincre : « il n’est pas question de faire un SMIC jeunes » prévient Gattaz histoire de ne pas réactiver les fantômes du CPE. Pourtant il y en a la couleur, le goût et l’odeur quand il propose pour les jeunes de « rentrer dans une entreprise avec un salaire adapté de façon transitoire, pas forcément au niveau du SMIC ». Ajoutant sans rire « Quelqu’un qui a le pied dans l’entreprise est à moitié sauvé ». Il n’est sûrement pas au courant des chiffres publiés par l’INSEE la semaine dernière qui annoncent qu’une personne sans domicile fixe sur 4 est salariée, avec 60 % de ces personnes, essentiellement des femmes, touchant moins de 900 euros par mois. C’est précisément le SMIC intermédiaire proposé comme solution.

Les exigences du MEDEF n'ont pas de limites. Après tous les cadeaux faits par Ayrault et Valls, ils auraient tort de ne pas tenter. Seule la mobilisation du monde du travail, des jeunes, des retraitéEs, pour donner une suite au 12 avril, pourra y mettre un stop.

Montreuil, le 15 avril 2014

Lire la suite

Faisons vallser le gouvernement PS-Medef

9 Avril 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

23081_0.jpg

 

Sans surprise, la confiance que Valls a demandée à l’Assemblée nationale est fondée sur la poursuite d’une politique faites de cadeaux au patronat, de destruction de la protection sociale, de coupes claires dans les dépenses publiques c’est à dire dans les budgets sociaux. Il prétend avoir entendu les silences des Français, mais a surtout entendu les exigences patronales.

La baisse des cotisations sociales avec notamment la suppression complète des cotisations patronales pour un salarié payé au SMIC, la baisse des impôts sur les sociétés, viendront s’ajouter aux 20 milliards de cadeaux déjà accordés avec le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi. Et toujours pas la moindre contrepartie exigée. Pour compenser la baisse des cotisations sociales et des impôts c’est toujours la même recette : économiser sur les dépenses de l’Etat en matière de protection sociale, réduire les capacités des collectivités locales.

Le premier ministre prétend augmenter de 500 euros par an les salariés payés au Smic sans que cela coûte un centime au patronat. Ce manque à gagner dans les caisses de sécurité sociale devra être compensé. Mais qui va combler le trou ?

Après plusieurs promesses sans contenu envers les écologistes, les syndicats d’enseignants, sur le logement, et l’annonce de nouveaux reniements sur la réforme pénale, la famille, l’immigration, le droit d’asile et la fin de vie, Valls a assumé la politique coloniale au Mali, en Centrafrique et dénié toute implication de la France dans le génocide au Rwanda avec une morgue insultante pour la population rwandaise. Pour conclure, l’ex-ministre de la répression des immigrés et des Roms n’a laissé planer aucune ambiguïté sur la poursuite de sa politique répressive.

Rien donc pour répondre aux aspirations sociales de la majorité de la population exprimées lors des municipales. Rien pour combattre la droite et la montée de l’extrême droite.

Beaucoup de raisons donc de combattre ce gouvernement, de construire une opposition de gauche et de manifester samedi 12 avril pour dire « maintenant, ça suffit ! ».

 Montreuil, le 8 avril 2014

Lire la suite

Communiqué du NPA. La Valse des ministres ou un tour de piste pour rien...

2 Avril 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/styles/largeur_content_hauteur_complet/public/antik236_la_une.jpg?itok=0vfBc41EComme on pouvait s'y attendre, ce nouveau gouvernement n'apporte pas de grande nouveauté. La montagne a accouché d'une souris. Le gouvernement mis en place par l’ex-premier flic de France se présente comme un gouvernement de combat anti-social. Malgré la valse des Ministres, le come-back de Ségolène Royal, ou la promotion de Hamon comme représentant d’une gauche du PS qui assume complètement cette politique, ce gouvernement  va « garder le cap », poursuivre la politique d'austérité, les attaques contre les salariés et la population en particulier avec le pacte de responsabilité. La rupture d'EELV  est une rupture sans l'être puisqu'ils quittent le gouvernement sans même assumer d'être dans l'opposition.

Pour les travailleurs, les classes populaires, il n'y a que des mauvais coups à attendre de ce gouvernement de combat, un nouveau gouvernement PS-Medef qu'il faudra combattre par les mobilisations et les luttes. C'est ce que nous ferons tous ensemble le 12 avril dans la rue pour dire « ca suffit ! ». 

                                                         
Montreuil, le 2 avril 2014
Lire la suite

Communiqué du NPA. Raclée confirmée pour le gouvernement ! Tous dans la rue le 12 avril !

31 Mars 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

 

Le second tour des élections municipales confirme la défaite du Parti socialiste avec plusieurs villes importantes basculant à droite. Derrière cette défaite, c'est bien la politique en faveur du patronat et des plus riches menée par le gouvernement depuis deux ans qui vent d'être sanctionnée dans les urnes et par une abstention une nouvelle fois historique. Ces élections marquent également une poussée inquiétante du FN qui gagne une dizaine de villes dont Béziers et Fréjus.

Le changement de personnel gouvernemental, annoncé pour demain, ne servira en rien car c'est bien de politique qu'il faudrait changer, ce que Hollande et le PS n'envisage évidemment pas. Au lieu des multiples cadeaux en faveur du Medef, tels le Pacte de responsabilité, il faudrait des mesures d'urgence en faveur du plus grand nombre, des classes populaires, contre l'austérité et le chômage, pour répartir les richesses, interdire les licenciements, ou la réduction du temps de travail. 

Face à cette situation, le NPA appelle à construire une alternative d’ampleur aux politiques de reculs sociaux et démocratiques que mène aujourd’hui le gouvernement et qui font le lit du FN. Ce combat ne sera gagné que par nos mobilisations. Pour cela, l'opposition de gauche au gouvernement PS-Medef doit avancer, et la gauche sociale et politique doit reprendre la rue. C'est cela que nous porterons, avec d'autres, dans la manifestation unitaire du 12 avril, "Maintenant ça suffit".

 

Montreuil, le 30 mars 2014

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>