Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #communiques tag

Tous en grève et dans la rue le 18 octobre. Communiqué de la LCR du 17-10-2007

17 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Tous en grève et dans la rue le 18 octobre!

Communiqué de la LCR.

A n’en pas douter, la grève du 18 octobre sera le coup d’envoi des mobilisations sociales visant à s’opposer aux contre-réformes libérales du couple gouvernemental Sarkozy-Fillon. S’agissant des retraites, il est clair que l’objectif premier est d’allonger à 41 annuités dans un premier logo-lcr1-2.jpgtemps, et au-delà ensuite, la durée de cotisations exigée pour tous les salariés, du public comme du privé. C’est pour cette raison que le gouvernement veut casser les régimes spéciaux. Ce qui se prépare pour tous les salariés c’est, de fait, une retraite à 65 ans, avec des pensions misérables alors que dans le même temps les scandales financiers s’accumulent : 15 milliards de cadeaux fiscaux votés en juillet, enrichissement frauduleux de l’état-major d’EADS avant la baisse du cours de leurs actions, 160 millions d’euros dans la caisse « noire » de l’UIMM notamment. Le chantage à l’équité » par le bas, auquel se livre X.Bertrand le ministre du Travail, est indécent alors que tant de richesses sont accaparées et confisquées par les couches privilégiées de la société. La LCR est pour l’harmonisation par le haut du système de retraite, c’est-à-dire, 37,5 annuités pour tous, la retraite à 60 ans , à taux plein, ce qui représente une ponction supplémentaire sur le PIB de 0,38% chaque année. C’est pourquoi, la LCR soutient à fond la grève du 18 octobre qui doit donner naissance à une mobilisation sociale prolongée pour contraindre le gouvernement à renoncer à ses projets politiques. La LCR sera présente sur le parcours de la manifestation, République-Nation par le boulevard Voltaire, et tiendra un point fixe au métro Saint-Ambroise, à 14h.

Le 17 octobre 2007.
Lire la suite

"De l’argent, il y en a dans les caisses du patronat". Communiqué de la LCR du 16-10-2007

16 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

"De l’argent, il y en a dans les caisses du patronat"


Communiqué de la LCR

logo-lcr1-2.jpg Les manifestants qui scandaient ce slogan ne croyaient pas si bien dire ! Chaque jour apporte son lot de révélations sur le trésor de guerre sociale détenu par l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM). Les retraits effectués par Denis Gautier-Sauvagnac n’étaient que la partie émergée de l’iceberg. 160 millions c’est, aujourd’hui, le montant estimé de la caisse « noire » de l’UIMM, prélevé sur les richesses produites par les salariés. De l’argent volé aux salariés en quelque sorte ! Que cette pratique soit aussi vieille que le capitalisme ne change rien à l’affaire. A l’évidence, de l’argent, il y en a pour augmenter de 300 euros net tous les revenus : salaires, minimas sociaux, pensions. Le trésor de guerre de l’UIMM, destiné à casser les luttes sociales, les plues-values réalisées par le groupe dirigeant d’EADS, les groupes Lagardère et Daimler-Benz lors de la vente de leurs actions, doivent être restituer aux salariés. Plus que jamais, seul le droit d’ingérence des salariés et de leurs organisations dans la comptabilité des entreprises et leur droit de contrôle permettront de mettre fin aux pratiques spéculatives et au détournement de capitaux par les patrons.

Le 16 octobre 2007
Lire la suite

Non aux franchises médicales. Communiqué de la LCR du 12-10-2007

12 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Non aux franchises médicales.

Communiqué de la LCR.

logo-lcr1.jpg Après le succès de la journée du 29 septembre contre les franchises médicales, le Collectif contre les franchises, qui regroupe une soixantaine d’organisations, appelle à rejoindre la manifestation initiée par l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante (Andeva) et la Fédération des accidentés de la vie (Fnath). A Paris, elle aura lieu à 14h, Place Dautry, métro Montparnasse. Cette manifestation unitaire pour la réparation des accidents du travail et pour la reconnaissance des travaux pénibles sera une étape supplémentaire de la mobilisation contre l’instauration des franchises médicales. Alors que les exonérations de cotisations sociales sont évaluées à 37 milliards d’euros depuis 2005 par la Cour des Comptes, le gouvernement prétend taxer les malades à hauteur de 50 euros par an et par assuré. De forfait hospitalier en franchises médicales, une mécanique sournoise est mise en place, qui consiste à remplacer le principe de solidarité par l’imposition de ceux qui sont déjà pénalisés par la maladie. Contre les franchises, pour la défense d’une protection sociable accessible à tous, la LCR sera présente samedi 13 octobre avec Alain Krivine, porte-parole, et tiendra un point fixe Place Trefouel (carrefour rue de Vaugirard et boulevard Pasteur).

Le 12 octobre 2007.
Lire la suite

Solidarité avec les militants basques - Communiqué de la LCR du 9-10-2007

10 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Solidarité avec les militants basques

Communiqué de la LCR

logo-lcr1.jpgL’arrestation des 22 membres de la direction nationale de Batasuna constitue un saut qualitatif dans la politique répressive du gouvernement Zapatero et du pouvoir judiciaire espagnol contre la gauche abertzale. L’option répressive ne peut que bloquer toute issue politique au conflit. Par ailleurs, comme le demande nos camarades d’Espacio Alternativo, ETA doit revenir à ses propres positions pour un cessez-le-feu indéterminé. Mais la responsabilité majeure reste, aujourd’hui, dans les mains du gouvernement espagnol. Dans ces conditions, il est indispensable de rejeter les mesures actuelles d’exception et de répression du gouvernement espagnol et de manifester notre solidarité aux militants basques.

Le 9 octobre 2007.
Lire la suite

Manœuvres contre l’hébergement - Communiqué de la LCR du 190-10-2007

10 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Manœuvres contre l’hébergement

Communiqué LCR

logo-lcr1.jpgManœuvres contre l’hébergement 8 mois après sa mise en redressement judiciaire et malgré une mobilisation importante de ses adhérents et soutiens, l’association OSER qui est, depuis plus de 30 ans, gestionnaire, de 116 places d’hébergement dans diverses structures, est de nouveau devant le tribunal de grande instance de Bourg-en-Bresse jeudi 11 octobre pour une probable liquidation.

Soutenue par « les enfants de Don Quichotte », une installation dans la rue des usagers des divers lieux d’accueil d’OSER est prévue parce que l’étranglement financier a été organisé par l’Etat qui a réduit sa subvention de 50% pour le centre d’hébergement (le FAR) et que des procédés dont le caractère illégal a été reconnu par tous ont été employés par les pouvoirs publics pour l’organisation d’une telle faillite.

La LCR condamne ces manœuvres qui vont à l’encontre de la reconnaissance du droit au logement et affirme sa solidarité avec l’association OSER et les diverses mobilisations en cours pour sa survie.

Montreuil, le 10 Octobre 2007

Lire la suite

Soutenons les sans-papiers de Massy - Communiqué de la LCR du 6-10-2007

8 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Soutenons les sans-papiers de Massy

Communiqué de la LCR

logo-lcr1-2.jpgSur plainte de l’évêque d’Evry (Essonne), le tribunal d’instance de cette même ville a exigé, vendredi 5 octobre, l’expulsion des sans-papiers qui occupaient l’église Saint-Paul à Massy depuis le mois d’avril 2007. Quelques heures après, la police a utilisé les grands moyens : flash-balls, grenades lacrymogènes, etc., pour « nettoyer » le parvis de l’église avec sa brutalité coutumière, expulsant ainsi les soutiens qui protégeaient les sans-papiers réfugiés à l’intérieur de l’église.

La LCR apporte tout son soutien aux Sans-papiers en lutte à Massy, dénonce encore une fois la politique répressive et raciste du gouvernement Sarkozy contre les immigrés et les sans-papiers.

44.jpg La lutte exemplaire de ces femmes et de ces hommes, souvent des familles avec enfants, pour leur dignité et leur régularisation doit être soutenue résolument par tous ceux et celles épris de justice et d’égalité dans ce pays. Leur combat est notre combat, celui de tous les travailleurs, car tolérer aujourd’hui les attaques dirigées contre les sans-papiers, c’est permettre demain des attaques contre les droits les plus élémentaires de toute la population.

La LCR fera tout son possible pour renforcer le rapport de forces unitaire, afin de faire échec à la politique de ce gouvernement rétrograde et répressif. Pour bon nombre de citoyens de notre pays, pour la LCR, il n’y a qu’une solution : abrogation des lois répressives contre les travailleurs immigrés et leurs familles ; régularisation de tous les sans-papiers.

 
Lire la suite

Solidarité avec les sans-logis - communiqué de la LCR du 5-10-2007 et dépêche d'AFP

5 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Solidarité avec les sans-logis.

Communiqué de la LCR.

logo-lcr1-2.jpgLa LCR condamne l’évacuation par la police, aujourd’hui à l’aube, des 170 personnes sans-logis qui avaient installé leurs tentes, rue de la Banque. Une fois de plus, face au dénuement et à la pauvreté, le gouvernement Sarkozy-Fillon manie la violence et la répression. Après le show médiatique à Lyon de Mmes Christine Boutin et Fadela Amara, les problèmes demeurent et notamment la pénurie de logements sociaux. Le droit au logement opposable n’est rien si aucun logement n’est proposé aux personnes, aux familles sans-logis ou habitant des immeubles insalubres. Saint-Denis, Aubervilliers, Asnières, Paris, autant de campements qui témoignent de la carence gouvernementale en matière de logement. La LCR exige l’application de loi de réquisition des logements vides, la construction de logements sociaux de qualité en nombre suffisant et l’application de la loi SRU sur les 20% de logements sociaux dans les localités. Pour condamner la répression contre les sans-logis et exiger des mesures d’urgence, la LCR s’associe à l’appel au rassemblement lancé par le DAL, ce soir, à 18h, rue de la Banque.

Le 5 octobre 2007.


Voici le l'adresse du blog animé par des militants associatifs: pl
usieurs militants associatifs (du Dal, de Macaq et de Jeudi noir) et des habitants du squat se relaient pour raconter, au quotidien, la vie du ministère de la Crise du logement.

http://ministeredelacrise.blogs.liberation.fr/logement
/


1564042551-les-mal-loges-de-paris-evacues-par-les-forces-de.jpgLa police a évacué tôt ce matin les familles qui campaient dans des tentes rue de la Banque, installées hier par des militants du DAL (Droit au logement).

Par AFP
Des policiers et gendarmes mobiles sont intervenus vendredi avant 05H00 pour faire évacuer des mal-logés qui campaient dans une centaine de tentes rue de la Banque à Paris (IIe) au pied du «ministère de la crise du logement», ont constaté les journalistes de l’AFP.
 
«L’intervention s’est déroulée sans incident», a indiqué la préfecture de police de Paris (PP), qui a souligné qu’aucune personne n’avait été interpellée. De son côté, le porte-parole du DAL (Droit au logement), Jean-Baptiste Eyraud, a dénoncé «le choix opéré par le gouvernement d’employer la force, la violence, la brutalité, plutôt que de choisir une autre solution concrète de relogement». L’intervention a débuté avant 05H00 et s’est achevée vers 06H00 dans le calme.

Au total, 170 personnes étaient dans ce campement qui comprenaient entre 90 et 100 tentes, selon la Préfecture de police. Elle a précisé que 32 personnes avaient été conduites jusqu’à un centre d’accueil, boulevard Ney (XVIIIe). D’autres mal-logés se sont réfugiés dans le «ministère de la crise du logement», bâtiment où sont installés depuis plusieurs mois les locaux du DAL et plusieurs familles africaines. Redoutant sans doute d’être interpellée, une jeune mère de famille originaire de Gambie, Bintou, a lancé: «Je ne veux pas aller au commissariat !» Une partie des mal-logés a préféré quitter les lieux à pied, emmenant tout ou partie de leurs affaires.
 
Des militants du DAL ont lancé des appels à la «solidarité» dans ce quartier de bureaux, désert à cette heure matinale. Postés sur les balcons du «ministère de la Crise du logement», ils scandaient: «Un toit, c’est la loi» ou «Solidarité avec les mal-logés». Les premières tentes avaient été montées sur la chaussée rue de la Banque mercredi après-midi, après une intervention policière ayant fait tourner court plus tôt dans la matinée une opération à l’initiative du DAL.
 
Interrogés après l’évacuation vendredi, des délégués de familles mal-logées ont fait état de «violences» commises, certains étant «amenés par la force» jusque dans des cars pour être conduits dans un centre d’accueil. «Les policiers étaient beaucoup plus nombreux que nous», a expliqué Ousmane Fofana, l’un des délégués. «Beaucoup d’enfants pleuraient, c’était la panique. Les enfants sont traumatisés», a-t-il insisté.
 
Le porte-parole du DAL, Jean-Baptiste Eyraud, s’est étonné de l’heure de l’intervention: «4H45, à l’heure où jamais la police n’est intervenue auparavant ! Le mouvement va continuer», a-t-il ajouté, évoquant dans la matinée «une assemblée générale» au «ministère de la Crise du logement». Ce bâtiment d’environ 1.600 m2, a été racheté en mai par la Ville de Paris et l’OPAC, pour y réaliser 21 logements sociaux.
 

Lire la suite

Halte à la répression en Birmanie. Communiqué de la LCR du 4-10-2007

5 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Halte à la répression en Birmanie.

Communiqué de la LCR.

logo-lcr1.jpgEn Birmanie, après la répression brutale des manifestations, les arrestations et les disparitions continuent à frapper mouvement populaire et démocratique. Mais, pour les grandes puissances, le business continue ! La LCR s’associe à la manifestation de protestation organisée samedi 6 octobre (à 15h devant l’Ambassade de Chine) par le collectif Info Birmanie, ainsi que d’autres associations. La Chine est en effet l’un des principaux soutiens internationaux de la dictature birmane, ainsi qu’un investisseur majeur et un fournisseur d’armes de la junte. Mais cela ne doit pas faire oublier le rôle hypocrite de la France et celui, criminel, de la multinationale française Total qui participe également au pillage des ressources naturelles du pays, en parfaite complicité avec les militaires birmans.

Le 4 octobre 2007.

Lire la suite

Faire converger les mobilisations. Communiqué de la LCR du 2-10-2007

3 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Faire converger les mobilisations

Communiqué de la LCR

logo-lcr1.jpgQuels que soient les délais de ce que N. Sarkozy appelle frauduleusement « la concertation », les déclarations de X. Bertrand, ministre du travail et des relations sociales, au Sénat sont claires. D’ici à la fin de l’année, un simple décret mettra fin aux « régimes spéciaux », à l’exception de celui des députés et des sénateurs. Comme quoi, la recherche de l’équité a ses limites et ses tabous ! L’enjeu dépasse largement le sort des salariés qui sont encore aux 37,5 annuités. Pour N.Sarkozy, il faut faire sauter ce verrou pour aligner tout le monde à 41 voire 42 annuités en 2008. Bref, des pensions en chute libre, en perspective, pour ce qui est du régime de répartition et un appel d’air supplémentaire pour les assurances privées. Et pourtant, il n’en coûterait que 0,3% du PIB pour ramener tous les salariés à 37,5 annuités. Protection sociale, Fonction publique, CDI et droit de grève : les attaques tapent sur toutes les conquêtes des salariés. La régression sociale menace tous les secteurs, c’est tous ensemble qu’il faut riposter. L’exigence d’efficacité milite en faveur d’une convergence des mobilisations. La grève du 18 octobre, première riposte sociale à la politique anti-sociale du pouvoir, doit permettre de construire un premier rapport de force et de déboucher sur d’autres mobilisations avec un objectif : que le gouvernement soit contraint de renoncer à ses projets. La mobilisation de plusieurs millions de jeunes et de salariés, pendant plusieurs semaines, pour le retrait du CPE, nous montrent le chemin à suivre.

Le 2 octobre 2007.

Lire la suite

Délit massif d'initiés chez EADS: Patrons voyous et amis de Sarkozy - communiqué de la LCR du 3-10-2007

3 Octobre 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #COMMUNIQUES

Délit massif d'initiés chez EADS:
Patrons voyous et amis de Sarkozy


Communiqué de la LCR

logo-lcr1-2.jpgLe rapport de l’Autorité des marchés financiers (AMF) transmis au parquet est une véritable bombe qui éclate au visage des patrons et hommes politiques. Côté face, ils spéculent et font du fric en se débarrassant des actions de leur entreprise avant la chute du cours de l’action à la Bourse ; côté pile, ils licencient et concoctent le plan Power 8 pour virer 10 000 salariés d’Airbus, sans compter les milliers de salariés travaillant pour la sous-traitance et privés d’emploi. Ce rapport officialise ce que beaucoup soupçonnait au moment des faits en 2006. Tout l’état-major international du groupe EADS-Airbus est mouillé jusqu’au cou : ceux qui sont partis comme Noël Forgeard, ceux qui sont restés comme Thomas Enders. Parmi tous ces voyous, Arnaud Lagardère, ami très proche de N.Sarkozy, qui s’est délesté de 7,5% du capital d’EADS avec une spéculation éhontée à la clef liée à un système de vente à terme. Ce scandale éclabousse à la fois l’ancien gouvernement de M. de Villepin, qui a laissé faire ou couvert cette spéculation à la baisse et l’actuel gouvernement dont les relations avec les grands patrons et le monde du business ne sont plus à démontrer. L’instruction, déjà ouverte, doit suivre son cours et tous les protagonistes poursuivis et sanctionnés. La LCR exige que les patrons et actionnaires du groupe restituent les plus-values ainsi perçues afin d’annuler le plan Power 8. La LCR exige l’ouverture des livres de compte de l’entreprise, sa renationalisation sous le contrôle des salariés, disposant d’un droit de veto quant au pouvoir de décision et de gestion de la direction.

Le 3 octobre 2007.


REACTIONS:

-le Parti socialiste exige "que toute la lumière soit faite dans les plus brefs délais sur cette affaire, y compris sur les responsabilités politiques du gouvernement de l'époque" et dénonce "avec la plus grande fermeté les petits arrangements, les manipulations et la recherche du profit à tout prix qui ont prévalu jusqu'au plus haut sommet de l'Etat".

- le député communiste Alain Bocquet dénonce une "voyoucratie financière devenue insupportable" et annonce avoir "déposé, au nom des députés communistes et républicains, une demande de création d'une commission d'enquête en urgence, chargée d'aller au bout des investigations nécessaires et sans attendre, de convoquer tout ce 'joli' monde". M. Bocquet juge qu'"il ne suffit pas de déclarer la main sur le coeur, qu'il faut moraliser les sphères opaques de la finance, comme le fait Nicolas Sarkozy, il faudrait commencer par balayer devant la porte!".

- La Caisse des dépôts et consignations fait savoir pourrait s'associer à une action en justice contre Lagardère si un délit d'initiés chez EADS était prouvé.

- L'association "SOS petits porteurs" demande que le scandale d'EADS soit "un test de la volonté de l'Etat de protéger l'épargne française". Qualifiant l'affaire EADS de "symbole des spoliations a répétition des 'épargnants non-initiés'", "SOS petits porteurs" demande à Nicolas Sarkozy "de convoquer sans tarder un 'Grenelle de l'épargne' dont le but premier sera de définir les modalités d'indemnisation de tous ceux qui ont été spoliés". Certains "ont perdu jusqu'à 30 ou même 60% des économies de leur vie de travail par la faute des établissements financiers et des entreprises cotées en Bourse qui les ont trompés". AP
Lire la suite