Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles avec #communiques tag

Solidarité avec les cheminots en grève - Communiqué du NPA

8 Avril 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Solidaire des cheminots en grève.


revolution_logo.pngA l'initiative de deux syndicats de cheminots, la CGT et Sud-Rail, une grève touche le service ferroviaire.

Par ce mouvement, les cheminots grévistes veulent s'opposer au plan Destination 2012 qui a pour objectif de supprimer des milliers de postes, à liquider le service fret au bénéfice du transport routier, en contradiction complète avec les préconisations du Grenelle de l'environnement.

La direction de la SNCF, en accord avec la politique du gouvernement Sarkozy, par plans successifs, travaille à la privatisation et au démantèlement du service public ferroviaire.

Le NPA est solidaire de la lutte des cheminots et de leurs revendications, contre les suppressions d'emplois, le démantèlement et la privatisation de la SNCF, la destruction du service fret et de ses infrastructures.

Contre la politique de libéralisation en France et en Europe, le NPA défend le maintien du service public ferroviaire, voyageurs et marchandises, ce qui suppose un rejet de la filialisation, de la concurrence, des embauches de cheminots et l'amélioration des conditions de travail.

Le 7 avril 2010.

Lire la suite

Régulariser tous les sans-papiers, pas les expulser ! NPA

1 Avril 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA.

Il faut régulariser les sans-papiers, pas les expulser!

revolution_logo.pngLers forces de police viennnent d'expulser les 250 sans-papiers qui occupaient le bâtiment du Fonds d'assurance secteur du bâtiment des salariés de l'artisanat du BTP (FAF-SAB), rue du Regard.

Ce n'est pas la première fois que les sans-papiers en grève depuis le 12 octobre sont expulsés des lieux qu'ils occupent pour revendiquer une circulaire de régularisation globale des travailleurs sans-papiers. La même chose était arrivé, il y a quelques semaines, à ceux qui occupaient un chantier Bouygues.

Ujn vaste mouvement de solidarité s'est construit depuis le début de la grève autour des sans-papiers, et notamment autour de ceux de la rue du Regard.

Le NPA condamne cette intervention policière, témoignage d'un durcissement supplémentaire du pouvoir à l'égard des sans-papiers.

Au lieu de régulariser les travailleurs sans-papiers qui contribuent à produire des richesses que les patrons s'accaparent, le ministère n'a de cesse de traquer et d'expulser les sans-papiers.

Les onze organisations qui soutiennent ce mouvement revendiquent une nouvelle circulaire permettant une régularisation globale des travailleurs sans-papiers.

Le NPA soutient totalement cette exigence.

Lire la suite

Manifestations Ni pauvre, ni soumis, dans toute la France le 27 mars

24 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Manifestations Ni pauvre ni soumis dans toute la France le 27 mars 2010


Manifestations Ni pauvre ni soumis dans toute la France

band_120x120  le 27 mars 2010

Samedi 27 mars
  Manifestation
Ni  pauvres, ni soumis

à Evreux

de 11h00 à 16h30

Accueil sur le Pré du Bel Ebat à partir de 11h

Pique-nique géant de 12h à 14h

Départ à 14h30 du Pré du Bel Ebat

pour un défilé de 2,5km en centre ville jusqu'à l'hôtel de ville

et retour au Pré du Bel Ebat

 

Comment survivre avec l'Allocation Adulte Handicapé ?

Parce qu'il est inacceptable de laisser durablement sous le seuil de pauvreté des personnes en raison de leur handicap ou de leur état de santé, le collectif NPNS lance un appel à tous les citoyens touchés ou révoltés par cette situation d'injustice sociale à manifester partout en France le 27 mars 2010.

Afin de vous permettre de mobiliser largement autour de vous avant et pendant les manifestations du 27 mars, 2 modèles de tracts sont à votre disposition :

fl_E8che_20droiteUn tract d'appel à manifestation à télécharger ici

fl_E8che_20droiteUn tract d'information à distribuer le jour de la manifestation pour expliquer les revendications du collectif Ni Pauvre Ni Soumis, à télécharger ici

Ensemble, soyons plus forts !

Stop à la précarité !

Oui à la solidarité et à un revenu d'existence !

fl_E8che_20droiteCLIQUEZ POUR ECOUTER LE MP 3

Comme de rejoindre la manifestation la plus proche de chez vous

  1. Bourgogne/Champagne-Ardennes  Dijon
  2. Loire Atlantique  Nantes et Angers

  3. Languedoc-Rousillon  Perpignan

  4. Rhônes-Alpes  Lyon et Grenoble

  5. Alsace-Lorraine  Strasbourg

  6. Le Nord  Lille

  7. Le Centre  Orléans

  8. L'Île-de-France  Paris

  9. Midi-Pyrénées  Toulouse

  10. Bretagne  Rennes

  11. Lorraine  Metz

  12. Basse-Normandie  Caen

  13. Aquitaine  Bordeaux

  14. PACA  Marseille et Orcières-Merlette

  15. Haute-Normandie  Evreux

Samedi 27 mars

rejoignez les manifestations

Ni pauvre ni soumis dans toute la France !

fl_E8che_20droiteCLIQUEZ DEUXIEME LIEN MP 3

3dbf3dd3b06daf1341550f830decd78d

Lire la suite

CGT-Philips-EGP-Dreux : Continuons la lutte !

22 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

CGT-Philips-Dreux : Continuons la lutte!
logo-CGT-PHILIPS.jpg

Si nous n’étions pas revenus devant le site lundi 15 février malgré les lettres recommandées reçues pendant le week-end, si nous n’avions pas fait annuler le lockout au tribunal des référés de Chartres le 19 février, nous serions déjà dehors. C’est la preuve que la lutte paye et que notre stratégie donne des résultats !

La CGT ne s’oppose pas à ceux qui veulent partir

Mais ceux qui veulent partir ne doivent pas empêcher

la lutte de ceux qui veulent conserver leur emploi

 

Jusqu’à présent, les syndicats CGT Philips EGP Dreux et l’Union Locale FO, ont agi de concert pour l’intérêt des travailleurs. Cette unité a permis une victoire historique face à l’attitude scandaleuse du groupe Philips quand celui-ci a imposé son lock-out.

La semaine dernière, la section FO syndicale du site a rompu l’unité en provocant un vote  des salariés dans la précipitation et à l’insu des délégués CGT Philips.

Les deux questions soumises au vote opposaient la question fondamentale du retrait du PSE à l’obtention d’indemnités financières.

La CGT ne saurait choisir entre ces deux questions car elle estime que ces deux principes ne sont pas opposables.

En laissant les salariés  se prononcer en faveur de l’obtention d’indemnités financières sans agir sur le fondement juridique du PSE, la section syndicale FO a pris le risque d’affaiblir la position de salariés pour faire respecter leurs droits devant la justice.

La CGT n’accompagne pas les licenciements et condamne ces agissements qui ne font que nuire à la lutte des travailleurs.

Une direction revancharde

La direction a fait appel de la décision du référé de Chartres du 19 février qui l’empêche de fermer le site. C’est un coup de bluff car elle ne dispose pas d’éléments nouveaux susceptibles de modifier la décision du tribunal.

La CGT demande au contraire le maintien et l’application de cette décision qui protège les intérêts des travailleurs.

Nous ne devons pas hésiter non plus à mener d’autres actions en justice pour nous faire entendre.

Les chiffres du chômage ne cessent d’augmenter. La prime de licenciement ne peut remplacer à long terme un vrai travail, c'est-à-dire un travail qui ne soit ni précaire ni sous-payé.

En fait, beaucoup de salariés se résignent au licenciement faute d’une autre perspective.

C’est pourquoi il faut maintenir une activité industrielle à Dreux pour tous les salariés qui le souhaitent, et dans l’intérêt général (emplois induits, sous-traitants, commerce…).

 

La CGT propose aux salariés, aux autres syndicats et à tous les militants syndicaux qui le souhaitent de continuer le combat pour la défense de nos emplois et pour faire annuler la décision de fermeture du site de Dreux.
Lire la suite

Sanction confirmée pour Sarkozy et l'UMP - Communiqué du NPA

21 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA.

Sanction confirmée pour Sarkozy et l'UMP.

7137_image.jpg

Le second tour confirme le premier tour. L'abstention, bien qu'en léger recul, reste à un niveau record. L'UMP et Nicolas Sarkozy sont de nouveau sanctionnés ce soir. Cette sanction sans appel s'exprime par un vote sur les listes de gauche.Ce résultat n'est évidemment pas un chèque en blanc donné aux futures majorité de gauche, pas plus qu'il ne constitue une approbation à la politique menée par le Parti Socialiste et ses alliés.

Dans la région Limousin, où une liste NPA/Front de gauche s'est maintenue au second tour face au refus du PS de la Haute-Vienne d'accepter des élus NPA indépendants, la liste selon les premières indications ferait un score très au delà des 13 % du premier tour et près de 20%.

Le FN en réalisant 17% de moyenne dans les douze régions où il se maintenait réalise un score extrêmement inquiétant. Ce résultat s'explique par le débat nauséabond sur l'identité nationale impulsée par l'Elysée et les différentes affaires qui ont émaillé la campagne.

La défaite de la droite est une bonne nouvelle pour celles et ceux qui souffrent de l'entreprise de démolition sociale menée par Sarkozy depuis près de trois ans. C'est surtout un encouragement à un troisième tour social, à des mobilisations fortes, déterminées et unitaires pour faire reculer le pouvoir, lui infliger une défaite sociale en particulier, sur le terrain des retraites, de l'emploi et du pouvoir d'achat. C'est en ce sens qu'agira le NPA dans les prochaines semaines.

Lire la suite

Communiqué du syndicat CGT PHILIPS-EGP DREUX

19 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SYNDICAT CGT PHILIPS-EGP-DREUX
Dreux le 19 mars 2010

 
Jusqu’à présent, les syndicats CGT Philips EGP Dreux et l’Union Locale FO, ont agi de concert pour l’intérêt des travailleurs. Cette unité a permis une victoire historique face à l’attitude scandaleuse du groupe Philips quand celui-ci a imposé son lock-out.
Cette semaine, la section FO syndicale du site a rompu l’unité en provocant un vote  des salariés dans la précipitation et à l’insu des délégués CGT Philips.
Les deux questions soumises au vote opposaient la question fondamentale du retrait du PSE à l’obtention d’indemnités financières.
La CGT ne saurait choisir entre ces deux questions car elle estime que ces deux principes ne sont pas opposables.
En laissant les salariés  se prononcer en faveur de l’obtention d’indemnités financières sans agir sur le fondement juridique du PSE, la section syndicale FO a pris le risque d’affaiblir la position des salariés pour faire respecter leurs droits devant la justice.
La CGT n’accompagne pas les licenciements et condamne ces agissements qui ne font que nuire à la lutte des travailleurs.
 
Le Syndicat CGT PHILIPS EGP DREUX
Lire la suite

Limousin : la liste unitaire PCF-NPA-PG se maintient (Vidéo)

19 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Limousin : la liste d'alliance « Limousin terre de gauche » se maintient...

lim.jpg


La liste d'alliance « Limousin terre de gauche » PCF-PG-NPA conduite par Christian Audouin (PCF) a obtenu 13, 13 % des voix au premier tour des régionales. C'est le fruit d'un travail commun à la fois sur le programme mais également sur le respect de la diversité des composantes politiques de la liste. Une fois l'accord conclu entre les différentes formations, et ce avec des rebondissements et quelques réunions tardives, c'est une véritable campagne commune qui s'est déroulée, de manière assez traditionnelle avec de très nombreuses réunions dans l'ensemble des communes des départements de Creuse, Corrèze et Haute-Vienne, trois meetings régionaux (Tulle, Guéret, Limoges) et de multiples distributions de tracts sur les marchés et les lieux de travail. Pendant cette campagne, la liste a également accompagné les nombreuses luttes, en particulier dans l'Éducation nationale et pour la défense de l'hôpital public.
Le PS fait, comme au niveau national, un score élevé (38, 06 %), mais Europe Écologie ne franchit pas la barre des 10 % (9, 73), et LO accomplit un timide 1, 57 % sur une campagne purement nationale se désintéressant totalement des dossiers locaux. Du côté de la droite, l'UMP plafonne à 24, 16 % et le Modem s'écroule à 3, 56 %. Avec un score nettement en dessous de la moyenne nationale (7, 76 %), le FN reste malheureusement important alors que son implantation et ses militants sont quasi inexistants.

Exclusive et volonté hégémonique du PS

Pour rappel, en 2004, le PS, alors allié au PCF, faisait au second tour des régionales le meilleur score de France. Aujourd'hui les choses risquent d'être différentes. En effet, la liste unitaire prévoyait la possibilité d'une fusion démocratique avec le PS, mais ce dernier, après plusieurs heures d'une négociation arrogante, a voulu nous obliger à tout prix à un accord de gestion et refusé l'application de la proportionnelle pour le partage des postes éligibles, prétextant que la prime des 25 % d'élus lui revenait. De plus, le PS a refusé la présence du NPA sur la liste de Haute-Vienne. Malgré les interventions répétées par téléphone de François Hollande (élu en Corrèze), cherchant certainement à asseoir son positionnement de présidentiable pour 2012, les choses en sont restées là. L'ensemble de la liste unitaire a marqué son opposition pleine et entière à toute tentative d'exclusion du NPA par le PS, et refusé cette hégémonie intolérante et le non-respect du vote important des électeurs au premier tour pour la liste « Limousin terre de gauche ». Nous sommes restés soudés et solidaires et nous nous maintiendrons donc lors d'une triangulaire le 21 mars prochain.


ELECTIONS REGIONALES

Limousin : Krivine, Mélenchon et Bessac en renfort

M.-L. W. | 18.03.2010, 21h53 | Mise à jour : 23h23

Une affiche peu ordinaire dans ces régionales, ce jeudi soir à Limoges (Haute-Vienne) : Alain Krivine, un des fondateurs de la LCR et désormais membre du NPA, est venu soutenir le communiste Christian Audouin et «Limousin, terre de gauche», unique liste du Front de gauche encore en lice au second tour. A ses côtés, Jean-Luc Mélenchon, président du Bureau national du Parti de gauche, et Patrice Bessac, porte-parole du Parti communiste français et conseiller régional en Ile-de-France.

Devant plus de 1 800 personnes réunies au Parc des expositions, Christian Audouin s'est félicité d'une «aventure politique chargée de symboles et de responsabilité» qui a une «résonance nationale». Le Limousin est en effet la seule région où le NPA est présent au second tour et où le Front de gauche ne s'est pas allié au PS. Des socialistes de Haute-Vienne qui ont refusé d'intégrer sur une liste de fusion les «camarades du NPA», explique-t-il.

Interrogé sur ce point sur Radio Classique, le député PS parisien Jean-Christophe Cambadélis avait déclaré : «C'est le problème du NPA. On ne ne peut pas à la fois attaquer le Parti socialiste au niveau national et en même temps vouloir être sur une liste avec le Parti socialiste».

«Expérimenter la constitution d'une force nouvelle»

Réplique de Christian Audouin : «Nous avons décidé d'expérimenter, sur cette terre limousine, le rassemblement unitaire des partis politiques antilibéraux», «nous avons décidé d'expérimenter la constitution d'une force nouvelle». Patrice Bessac, au nom de la direction du PCF, a appelé à voter pour une liste «qui a choisi le chemin de l'honneur» pour «corriger la mauvaise soupe électorale qu'on fait quelques barons» socialistes.

«Les gens confondent fusion de listes et capitulation sans conditions», a renchéri l'ex-PS Mélenchon, pour qui «ce deuxième tour prend une signification nationale». «Je suis plus à l'aise aujourd'hui à soutenir les miens, que de prendre un café avec le parti qui les ostracise», avait confié l'ex-sénateur PS dans le train le menant à Limoges, faisant allusion à Martine Aubry (PS), Cécile Duflot (Verts) et Marie-George Buffet (PCF), qui se félicitaient jeudi matin dans un bar parisien branché.

Krivine «remercie Sarkozy et sa politique de guerre civile»

Alain Krivine s'est dit «très content d'être là», se présentant comme le «facteur» d'Olivier Besancenot «qui a pris quelques jours de congés» après la campagne. Le leader trotskiste a tenu à «remercier Nicolas Sarkozy» et «sa politique de guerre civile» ainsi que «les dirigeants du PS qui préfèrent le MoDem au NPA», qui ont permis de «rassembler la véritable gauche» en Limousin. Tout en reconnaissant que le NPA seul «a foiré au niveau national» (2,5%), il a estimé que «la meilleure formule pour l'unité, c'est de se mettre d'accord sur les luttes», avant de s'allier aux élections.

L'alliance  de gauche a obtenu 13,13% des voix au premier tour, derrière la liste PS, emmenée par le président sortant de la région, Jean-Paul Denanot (38,05%) et la liste UMP, conduite par Raymond Archer (24,16%).

Leparisien.fr et AFP

Vidéo du meeting unitaire NPA-PCF-PG à Limoges


Meeting de Limoges du 18 Mars 2010




Lire la suite

Régionales : Déclaration du NPA Haute-Normandie

17 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

  Déclaration du NPA Haute-Normandie

Suite à L'Assemblée générale régionale du 15 mars

revolution_logo.pngNous remercions les électrices et les électeurs qui se sont exprimés en faveur de notre liste présentée par le NPA.

Pour dimanche prochain, nous disons : « Pas une voix pour la droite et l’extrême droite », mais nous ne donnerons pas de consigne de vote pour le Parti Socialiste car nous n’avons pas confiance. Au Parti socialiste et à ses alliés de convaincre les électeurs.

Il ne suffira pas de battre la droite électoralement pour bloquer sa politique, une future majorité de gauche ne sera pas plus un rempart contre la politique de Sarkozy qu’elle ne l’était ces dernières années.

A l’image de ce qui se passe en Grèce, sous un gouvernement socialiste, cela risque fort d’empirer dans les semaines qui viennent. Pas question de payer leur crise ! Comme le font les jeunes, les travailleurs, les chômeurs et les retraités grecs, il faut préparer un troisième tour social ! Le 23 mars doit constituer une première étape de la convergence des luttes pour les retraites, les salaires, l'interdiction des licenciements. Et c'est bien autour de ces exigences que nous voulons construire l'unité la plus large contre la droite, l’extrême droite, les patrons et les banquiers.

Lire la suite

Jean FERRAT : C'est un joli nom, camarade...

14 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Né le 26 décembre 1930 à Vaucresson dans les Hauts-de-Seine, Jean Ferrat, né Jean Tenenbaum, a 11 ans lorsque son père, juif émigré de Russie, est déporté. L'enfant est sauvé grâce à des militants communistes, ce qu'il n'oubliera jamais.  A la Libération, il quitte le lycée pour aider sa famille, et devient aide-chimiste jusqu'en 1954, date à laquelle il passe ses premières auditions dans des cabarets parisiens.

Après avoir écrit la musique des Yeux d'Elsa (1956) pour André Claveau, il chante régulièrement à La Colombe, puis fait sa première grande scène à l'Alhambra en 1961 où il triomphe avec Ma môme, et Deux enfants au soleil. Rapidement, Jean Ferrat choisit d'interpréter des textes plus engagés, comme Nuit et Brouillard (1963), non diffusée par les radios, puis Potemkine (1965), interdite d'antenne.

  Communiqué du NPA
C’est un joli nom, camarade…
normal_ferrat.jpg

C’est avec une grande tristesse que le NPA et Olivier Besancenot ont appris la mort de Jean Ferrat.

Rarement un artiste aura autant été synonyme d’une culture à la fois de grande qualité, populaire et militante. Il a contribué à faire partager le goût de la poésie à grande échelle.

Parmi bien d’autres œuvres, «Le sabre et le goupillon», «Nuit et brouillard», «La Montagne», «Je ne chante pas pour passer le temps», «Heureux celui qui meurt d'aimer», «La femme est l’avenir de l’homme» et, bien sûr, «Ma France», ont rythmé, de manifestations en fêtes populaires, les activités de générations entières de militants. Et d’enfants de militants!

Des années soixante à cette première décennie du XXI° siècle, Jean Ferrat aura chanté toutes les luttes du mouvement ouvrier et progressiste, de la lutte contre le nazisme et les guerres coloniales à la solidarité avec le peuple chilien victime de Pinochet, des marins du Potemkine aux combats féministes, des grèves ouvrières à la critique du stalinisme.

Avec une grande émotion, nous nous rendons hommage à celui qui a su si bien incarner la fraternité militante du peuple de gauche et, au-delà des affiliations ou des sympathies particulières, l’espérance communiste.

Montreuil, le 13 mars 2010

Jean Ferrat est mort
  AFP | 13.03.10

Le chanteur Jean Ferrat est mort samedi 13 mars à l'âge de 79 ans à l'hôpital d'Aubenas, à une quinzaine de kilomètres de son village d'Antraigues-sur-Volane, en Ardèche. Artiste engagé, au service de tous les combats pour la fraternité, la révolte et l'idéal communiste, il était l'auteur, l'interprète et le compositeur de plus de deux-cents chansons.

Lire la suite

Droit au Logement : Tous dans la rue pour ne pas y vivre !

10 Mars 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

 

  TOUS DANS LA RUE POUR NE PAS Y VIVRE !


revolution_logo.pngLa trêve hivernale s’arrête le 15 mars et, comme chaque année, c’est la saison des expulsions qui commence. Pour exiger l’arrêt immédiat des expulsions, la construction massive de logements sociaux, pour dénoncer la hausse des loyers et l’application de la loi de réquisition, manifestons ensemble samedi 13 mars.

Plus de 10 millions de mal-logés en France

Le mal-logement concerne près d’un habitant sur six. Il prend des formes diverses: insalubrité, surpeuplement, loyers exorbitants, hébergements d’urgence… Avec la crise économique et la montée du chômage, c’est la grande majorité de la population qui se retrouve en difficulté pour accéder à un logement décent ou pour payer un loyer continuellement en hausse. Les pouvoirs publics restent pourtant passifs devant cette situation qui touche bien évidemment les plus précaires, mais qui rapporte aussi énormément aux spéculateurs de l’immobilier!

Le désengagement de l'État

En 2006, Sarkozy souhaitait « rendre possible l’accès à la propriété pour tous », notamment en développant le crédit hypothécaire, ces mêmes crédits qui ont plongé des millions d’américains dans le surendettement puis à la rue, et qui est une des raisons principales de la crise économique mondiale que nous vivons actuellement. C’est dire la clairvoyance de la droite française ! Mais ce sont aussi les politiques conduites par les gouvernements de droite, comme ceux dits de gauche, qui depuis plus de quarante ans, n'ont pas construit à la hauteur des besoins de la population, et en même temps, défendent l'idée que l'investissement privé peut résoudre la "crise" du logement. Ce sont leurs politiques qui aboutissent à la destruction du logement social et à son introduction dans l'économie de marché!

En Ile-de-France, il manque au bas mot 1 million de logements, et il en sort de terre chaque année seulement 40 000 ! Les démolitions dans le cadre des projets ANRU, censées « réaménager », « réhabiliter », aggravent la situation, puisque ce sont souvent des immeubles en bon état qui sont détruits et que les immeubles qui sont construits en remplacement sont en général plus chers, plus petits (les F5 et + disparaissent), pas toujours sociaux et couvrent à peine 20 % des démolitions. En 2009, les pouvoirs publics ont laissé la société ICADE vendre 32 000 logements sociaux, qu'elle gérait grâce à des fonds publics et qui lui ont permis de faire des bénéfices conséquents. Cette année, le budget du ministère du logement est encore en baisse, alors qu’en 2009, l'État a su trouver des centaines de milliards d’euros pour sauver les banques.

 

Imposons le droit au logement !

Le NPA considère que le logement est un droit pour toutes et tous, et il revendique un service public du logement. Des mesures d'urgences sociales comme l'interdiction des expulsions et l'application de la loi de réquisition des logements, des locaux vides, sont nécessaires et possibles. Le NPA refuse que certains maires - Neuilly (92), Le Raincy (93), etc. - ne respectent pas la loi SRU qui oblige à construire 20% de logements sociaux et exige leur inéligibilité. Le NPA exige la construction massive de logements vraiment sociaux (PLAI/PLUS), et le plafonnement des loyers à 20% maximum des revenus de chacun. C'est pour ces raisons que le NPA appelle manifester samedi 13 mars.

MANIFESTATION UNITAIRE DU RESEL (RESEAU STOP AUX EXPULSIONS DE LOGEMENT)

SAMEDI 13 MARS A 15H

PLACE DE LA REPUBLIQUE- PARIS


 

Lire la suite