Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #communiques tag

Les agents de sécurité en grève dans les aéroports ont raison !

21 Décembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Les agents de sécurité en grève dans les aéroports ont raison!

greve-aeroport-syndicats.jpgLe mouvement de grève des agents de sécurité des aéroport est symbolique par tous ses aspects.
Il s'agit avant tout d'un secteur qui a été "externalisé" par les pouvoirs publics au profit de sociétés privées qui bénéficient ainsi d'une rente de situation.
Or, le patronat de ce secteur maintient les travailleurs à des salaires se situant seulement entre 1100 et 1400 euros en moyenne et, surtout, impose des horaires de travail infernaux ne permettant pas l'existence d'un minimum de vie sociale.
Face à cette exploitation, la lutte des agents de sécurité des aéroports est parfaitement légitime. De ce point de vu, l'annonce par le gouvernement de la mobilisation de 400 policiers et gendarmes pour briser cette grève est dans la continuité des réquisitions dans la pétrochimie lors du mouvement contre la réforme des retraites. Sous prétexte de "prise d'otages" des voyageurs, il s'agit d'un nouvel épisode de la guerre sociale larvée que mène le gouvernement français contre les travailleurs de ce pays, d'une nouvelle atteinte aux droits des salariés.
Les vrais "preneurs d'otage" sont les patrons de ce secteur qui, aidés par le gouvernement, contraignent les agents de sécurité à être enchaînés à leur lieu de travail pour des salaires de misère.
Le NPA soutient sans réserve la grève des agents de sécurité des aéroports et apelle à une solidarité générale en leur faveur."


Le 21 décembre 2011.

Lire la suite

Hommage à Vaclav Havel.

21 Décembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Hommage à Vaclav Havel.

Vaclav-Havel.jpgAncien président de la Tchécoslovaquie puis de la République tchèque, Vaclav Havel vient de mourir des suites d'une longue maladie.

Né en 1936, homme de lettres et de théâtre, il s'opposa à l'intervention et à l'occupation soviétiques qui mirent fin au « Printemps de Prague » en 1968.

Par la suite, refusant l'exil, il s'engagea pleinement en faveur de la défense des libertés démocratiques et de la construction d'une société débarrassée de la dictature d'un parti qui n'avait de communiste que le nom.

A ce titre, il fut un des cofondateurs de la Charte 77 qui regroupait nombre d'intellectuels, de personnalités et de militants, tous dissidents qui entendaient poursuivre, en Tchécoslaovaquie même, la lutte pour le triomphe des idéaux du Printemps de Prague.

Il paya cher le prix de son engagement politique : ses oeuvres furent interdites et il passa de longues années en prison, ce qui contribua à dégrader sa santé.

Avec Vaclav Havel, disparaît un intellectuel, militant politique, qui milita pour les droits et les libertés démocratique malgré la chape de plomb stalinienne.

Il n'hésita pas, ces dernières années, à mettre en garde les gouvernements européens contre les dangers de « l'intolérance racial, de la xénophobie, de l'égoïsme national ».

A l'heure où la crise économique du capitalisme engendre des tentatives de replis nationalistes, la prolifération de la xénophobie, cette mise en garde est d'une brûlante actualité.

Le 19 décembre 2011.

Lire la suite

Prostitution : contre l'hypocrisie de la pénalisation des clients.

18 Décembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Prostitution : contre l'hypocrisie de la pénalisation des clients.

 

logo-NPALe NPA lutte pour une société débarrassée de toute oppression dont l'oppression patriarcale à laquelle participe le système prostitutionnel.

La proposition de loi des députés D.Bousquet et G.Geoffroy prétend protéger «les victimes de la traite des êtres humains et du proxénétisme» en pénalisant les clients. Soi-disant menée au nom des droits des femmes, cette proposition s'inscrit au contraire dans la droite ligne de la LSI de 2003 introduisant le délit de racolage passif, qui conduit à criminaliser les prostitué-e-s et à aggraver leur vulnérabilité.

En effet, la pénalisation du client ne fait pas disparaître la prostitution, mais rend simplement plus difficile les conditions dans lesquelles elle s'exerce. Contraint-e-s d'exercer dans des lieux cachés des forces de police, les prostitué-e-s auront, si cette mesure est adoptée, encore moins accès aux services de santé et de dépistage et seront davantage exposé-e-s aux agressions tout en vivant dans la hantise d'un contrôle policier. Cette proposition de loi s'inscrit donc dans une logique de criminalisation de la pauvreté et de stigmatisation des personnes prostituées.

Pour le NPA, une vraie politique pour les prostitué-e-s doit avant tout s'attaquer à la misère et aux violences générées par les politiques libérale, sécuritaire et de fermeture des frontières dont se nourrit le système prostitutionnel. Elle doit supprimer toute répression directe (délit de racolage) ou indirecte (pénalisation des clients) des prostitué-e-s et leur permettre de bénéficier des lois contre les violences. Elle doit favoriser leur accès aux droits: à la protection sociale, au logement, au titre de séjour, à la justice, au droit d'association, à la formation et une aide réelle pour ceux/celles qui veulent sortir de la prostitution.

C'est pourquoi le NPA s'engage contre cette pénalisation du client et s'associe aux mobilisations qui s'y opposent, notamment celles du 17 décembre contre les violences faites aux prostitué-e-s, dans le cadre de la manifestation parisienne à 14h, au départ de la place Pigalle.

Le 15 décembre 2011.

Lire la suite

Liberté pour Josu Esparza !

14 Décembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Liberté pour Josu Esparza !

logo-NPALa manifestation de Bayonne, samedi dernier, à l’appel d’un collectif de quatorze organisations ( LDH, Etxerat, Cimade, CDDHPB, Askatasuna, Anai Artea, Herriarekin, LAB, SOlidaires, CFDT santé-sociaux PB, Segi, Batasuna, NPA, Abertzaleen Batasuna) a réuni 4000 personnes en faveur d’une résolution démocratique du conflit au Pays Basque.

Des éluEs de tous bords (des partis abertzale mais aussi des Verts, du PS, du Modem) et de nombreux syndicalistes (de la CGT, de la CFDT, de Solidaires…) étaient présents. Aurore Martin (militante de Batasuna de nationalité française) et Josu Esparza (militant d’Askatasuna de nationalité espagnole), tous deux sous le coup d’un MAE (mandat d’arrêt européen) étaient là.

Les manifestantEs ont exigé l’arrêt immédiat de toutes les formes de répression dont les mandats d’arrêt européens, le rapprochement des prisonniers au Pays Basque, la libération des prisonniers malades et conditionnables, la légalisation des organisations interdites, ont appelé à la réconciliation et la reconnaissance de toutes les victimes. Ce sont là les points nécessaires pour avancer vers une résolution démocratique et politique du conflit.

La réponse de l’état français a été rapide et brutale. Dans l'après midi du 12 décembre, il a envoyé sa police interpeller Josu Esparza. Son transfert à Madrid est imminent, sans doute déjà en cours.

Josu est sous le coup de deux mandats d’arrêt européens.

Répression, encore et toujours la répression : telle est la première réponse des états français à la nouvelle donne au Pays Basque, à la volonté de dialogue et de processus démocratique qui s’exprime aujourd’hui de plus en plus massivement. Mais ce mouvement est profond, ne cèdera pas devant la provocation des états.

Mardi 13 décembre à 18h30, un rassemblement a eu lieu devant la sous-préfecture de Bayonne. Pour la libération de Josu ! Pour l’arrêt des poursuites envers Josu, Aurore et tous-tes les autres ! La mobilisation va s’intensifier et le NPA y prend toute sa place. « Pays basque : une solution démocratique maintenant » !

Le 14 décembre 2011.

Lire la suite

Solidarité avec les manifestants arrêtés en Russie.

9 Décembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Solidarité avec les manifestants arrêtés en Russie.

contre-poutine.JPGDepuis le scrutin du 4 décembre, plusieurs manifestations ont lieu dans les principales villes de Russie.

Les manifestants entendaient dénoncer les fraudes, constatées par des observateurs russes indépendants ou l'OSCE, et défendre les libertés démocratiques.

Toutes ces manifestations ont été durement réprimées et 1600 manifestrants à Moscou, à Saint-Pétersbourg, entre autres, arrêtés.

Le NPA exige la libération des manifestants arrêtés, l'arrêt des violences policières, l'annulation des condamnations prononcées, le respect de l'ensemble des droits démocratiques.

Le 8 décembre 2011.

Lire la suite

Le plan d'austérité pour les étudiants a commencé.

26 Novembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Le plan d'austérité pour les étudiants a commencé.

Le NPA soutient les assemblées générales étudiantes et les rassemblements qui auront lieu devant les CROUS en fin de semaine pour réclamer le paiement immédiat et intégral des bourses du mois de novembre.

Au scandale des universités mises sous tutelle car leurs budgets sont en déficit, s'ajoute celui des bourses non versées.

Vendredi, lors du vote du Conseil national des œuvres universitaires et sociales (CNOUS), les dotations financières de vingt-et-un Centres régionaux (CROUS) sur vingt-huit devraient baisser pour l'année 2012.

À l'heure actuelle, des dizaines de milliers d'étudiants boursiers n'ont toujours pas perçu leurs bourses du mois de novembre. Il est même probable, selon les syndicats étudiants, que la situation soit pire au mois de décembre. Les 560000 boursiers pourraient ne rien toucher du tout! C'est déjà le cas dans certaines académies, comme Aix-Marseille ou Reims.

En cause, la mise en place d'un dixième mois de bourse. Annoncée en grande pompe cet été, cette mesure, pourtant promise dès 2007, n'aurait donc pas été anticipée, causant une «désorganisation» dans les services administratifs.

La réalité, c'est que les caisses sont vides. Les CROUS sont de moins en moins financés. L'État, une fois de plus, fait le choix de la pénurie budgétaire pour les jeunes et les plus pauvres.

Le montant des bourses versées chaque année s'élève à 800 millions d'euros, une goutte d'eau comparé aux milliards versés pour le remboursement de la dette, par exemple.

Pour le NPA, il faut un investissement massif dans les services publics, notamment d'Éducation et un plan d'embauches d'enseignants avec le statut de fonctionnaire. Pour que les jeunes puissent se former et vivre leur vie sans dépendre de leurs familles ou d'un emploi précaire, il faut une allocation d'autonomie pour tous les 16-25 ans, à hauteur du SMIC, financée par des cotisations sociales.

Le 24 novembre 2011.

Lire la suite

Hommage à Danielle Mitterrand.

22 Novembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Hommage à Danielle Mitterrand.

daniel-M.jpgDans la nuit de lundi à mardi, Danielle Mitterrand est décédée. Le NPA tient à rendre hommage à la militante qu'elle fut toute sa vie, y compris lorsqu'elle était selon la terminologie officielle « la première dame de France ».

Résistante pendant la seconde guerre mondiale, toute sa vie elle s'impliqua, avec sa fondation, France Libertés, dans la défense des droits de l'homme, des droits des peuples et n'hésita pas à s'engager en faveur des minorités opprimées, à nouer des contacts avec le sous-commandant Marcos, par exemple, figure emblématique de la révolte des zapatistes, à soutenir le mouvement altermondialiste.

Sa lutte inlassable pour que chacun-e ait accès à l'eau potable publique illustre bien son souci de défendre au quotidien les droits fondamentaux de l'être humain.

Le 22 novembre 2011.

Lire la suite

Solidarité avec les cheminots en grève !

17 Novembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Solidarité avec les cheminots en grève !

 

logo-NPAA compter du mercredi 16 novembre, les conducteurs du RER C sont en grève pour s'opposer à la mise en place de la nouvelle organisation du travail que veut imposer la direction pour le service de l'année 2012.
A l'image de ce que la direction tente ou projette de faire dans la plupart des régions, ces nouvelles organisations se traduisent par une augmentation de la charge de travail, pour un nombre de cheminots toujours moindres. Les accords locaux (qui mettent certaines limites à la façon dont ils sont exploités) sont bien souvent mis en cause par la direction, dans le but de faire toujours plus de profits sur le dos des cheminots.
Le mécontentement est bien présent dans le chemin de fer, et les motifs de colère sont nombreux et légitimes. Sur la ligne B du RER en région parisienne, les conducteurs se battent avec détermination contre la direction de la SNCF et de la RATP depuis la détection de traces d'amiantes mettant en danger leur santé. Dans la région de Lyon, un véritable bras de fer est engagé entre la direction et les conducteurs. La SNCF cherche à supprimer les agents d'accompagnements des trains de l'Ouest Lyonnais, au détriment non seulement de la qualité de service, mais aussi des conditions de travail. Une bonne partie des tâches qui incombent à ces agents seraient transférées aux seuls conducteurs. A Saint- Etienne, les cheminots s'opposent à une restructuration de leurs établissements. Les exemples sont nombreux et vont sans doute se multiplier dans les semaines à venir. Sur le fond, ces exemples ne sont pas différents de ce qu'on voit dans le privé.
Le NPA et Philippe Poutou souhaitent exprimer leur totale solidarité avec les cheminots en grève qui se battent pour des embauches et la défense des conditions de travail. Leur réaction est la bonne face aux patrons avides de toujours plus de profit.

Le 16 novembre 2011.

Lire la suite

PSA licencie et le gouvernement est complice!

16 Novembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

PSA licencie, le gouvernement complice.

Pitoyable la prestation d'Eric Besson, ministre de l'industrie, hier à l'assemblée nationale. Se réfugiant derrière l'affirmation selon laquelle il n'y aurait pas de fermeture de sites, c'était une façon d'esquiver le drame humain que représentent les 6800 suppressions d'emplois à PSA dont 5000 en France.

Tous les secteurs sont touchés, la production (1900) mais aussi la branche recherche et développement (3100), ainsi que les services généraux.

Iinterdiction licenciementsl n'y a aucune raison de faire confiance en la parole du PDG de PSA sur l'absence de licenciements secs, de plan de départ volontaires et de non-fermeture de sites.

PSA va virer d'ici la fin de l'ann ée 800 intérimaires dont la précarité d'emploi est la première des variables d'ajustement en terme d'emploi.

La non reconduction des contrats avec les 2500 prestataires extérieurs à PSA mais travaillant dans les bureaux de PSA c'est aussi une forme de licenciement.

Le NPA condamne la disparition programmée des 6800 emplois et assure les salariés de PSA de sa totale solidarité face à un patron de choc.

Le succès du rassemblement le 15 novembre, à Paris, à l'occasion de la réunion du comité central d'entreprise, est une première étape dans une riposte nécessaire.

Il a permis de braquer les feux sur une dire ction d'entreprise qui a reçu du gouvernement 3 milliards d'euros, il y a peu, en échange de la promesse de ne pas supprimer d'emplois.

Ce sont les salariés, une fois de plus, qui doivent payer la crise alors que les actionnaires ont reçu 200 millions de dividendes en 2010 et que Philippe Varin, PDG, perçoit un salaire à hauteur de 9000 euros chaque jour.

Il n'y a pas d'autre solution que d'engager la résistance pour faire annuler ce plan de licenciement.

Le 16 novembre 2011.

Lire la suite

Les arrêts maladie sanctionnés : nous sommes tous des fraudeurs et des menteurs !

16 Novembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Communiqué du NPA

Les arrêts maladie sanctionnés : nous sommes tous des fraudeurs et des menteurs !

logo-NPALes statistiques du gouvernement sont fantaisistes. Elles n'ont pour objet que de culpabiliser les malades et les salariés. Les grecs étaient coupables du déficit du pays . Au tour des salariés en France d'être désignés comme responsables de la crise ! Vieille rengaine certes, mais à l'approche des élections Sarkozy en rajoute une couche pour essayer de gagner une fraction de l'électorat .

Nous sommes tous potentiellement des fainéants, des voleurs, des fraudeurs car nous sommes tous et toutes susceptibles de devoir nous arrêter en raison des conditions de vie et de travail dégradées !

Les salariés ne sont pas responsables du « trou » de la Sécu...Ils en sont les victimes : les employeurs bénéficient de 30 milliards d'exonération de cotisations, 30 milliards de salaire indirect (ou socialisé) est extorqué de la poche des travailleurs .

X Bertrand avait échoué à l'assemblée nationale dans son projet de diminution du montant des indemnités journalières de 30 à 40 euros par mois pour salarié au SMIC. Mais il faut absolument faire payer les malades, en instituant une carence de 1 jour dans la fonction publique, et le porter à quatre jours dans le privé !

C'est la politique du gouvernement qui créé « le déficit » de la sécu et « le déficit » de l'Etat. Le NPA appelle à l'unité la plus large pour faire échec à cette politique de destruction de la protection sociale.

Le 15 novembre 2011.

Lire la suite