Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Articles avec #communiques tag

Quand l'appareil court-circuite: les militants PCF de Louviers ne cautionnent pas

27 Mars 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Ce jeudi 27 Mars, Frank Martin, en position fort délicate pour sa réélection, tiendra une réunion publique d'entre deux tours. Quand on est acculé, on sort l'artillerie lourde. Seront donc présents: Jean Louis Destans, président du Conseil général de l’Eure, François Loncle, député de l’Eure, Marc-Antoine Jamet, secrétaire fédéral du parti socialiste, et de nombreux élus de la communauté d’agglomération Seine-Eure.
Les militants PCF investis dans la campagne unitaire "la gauche qui lutte, l'écologie qui se bat, le citoyen qui décide" ont eux aussi été sollicités en début de semaine par Martin lui-même qui décidément ose tout... Fin de non recevoir de nos camarades, fort logiquement puisque cette liste d'opposition de gauche avait unanimement décidé dès le début de la campagne que nous serions indépendants du ps, représentants de ce gouvernement de l'austérité, de Martin et qu'on n'appellerait pas à voter pour leur liste si on faisait moins de 10%.
Que neni! Quand on veut l'étiquette pour prétendre au "rassemblement de la gauche" (quelle gauche?), on l'a! Et c'est Jean-Luc Lecomte, secrétaire départemental du PCF qui, en dépit des positions on ne peut plus claires de ses "camarades" de Louviers, apportera sa pierre à cet édifice branlant. Attitude méprisable de Lecomte qui avait donné sa signature pour notre comité de soutien, et qui s'assoit là sur la décision de ses "camarades" de Louviers. Quel déni de démocratie! C'est vraiment prendre les électeurs pour des imbéciles.
Voilà ou mène cette obstination à vouloir être dans les exécutifs: aux pires compromissions. Pour créer une opposition de gauche à ce gouvernement des riches, il faudra bien autre chose, et la dynamique  de la campagne de notre liste unitaire a montré une voie...

Lire la suite

LA VRAIE SANCTION CONTRE CE GOUVERNEMENT PS-MEDEF CE SERA DANS LA RUE ET PAR LA GRÈVE !

25 Mars 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

img 4738 m

Le fait marquant de ces municipales, c’est une abstention à 38,5 %, un record. Elle touche principalement l'électorat traditionnel du PS qui ne s'est pas déplacé pour voter. Elle reflète l’écœurement à l’encontre de la politique clairement pro-patronale et anti-ouvrière de ce gouvernement PS-MEDEF. 

Le FN en tire profit. Se targuant d’incarner le rejet du système, il surfe sur la déception face au gouvernement et récupère des voix de droite, dégoûtées par les scandales à l'UMP. Mais ce n'est pas de ce parti pro-patronal, raciste et xénophobe que donnera une solution aux problèmes du monde du travail, bien au contraire !

Les listes faisant entendre une critique de gauche du PS (Front de gauche, LO, quelquefois EELV), obtiennent des scores non négligeables.  Dans plusieurs villes, des listes présentées ou soutenues par le NPA réussissent des scores à deux chiffres : près de nous Canteleu, Sotteville, Saint Etienne du Rouvray. A Louviers, avec 8,07%, nous perdons notre élu du fait d’une loi électorale anti-démocratique qui fixe un seuil de 10%, mais la campagne a été aussi dynamique que radicale (pas d'appel à voter pour les partisans de Hollande), et les liens entre le NPA et le PCF en sortent renforcés. Plus largement, une minorité d'électeurs s’est donc  retrouvée dans nos idées, convaincus que nous ne pouvons compter que sur nos propres luttes. Car heureusement, ce n'est pas dans les élections que se joue notre avenir.

 

Des attaques contre les salariés

On le voit avec la nouvelle Convention de l’assurance chômage. Malgré la montée record du chômage organisée par les grandes entreprises qui licencient massivement, les patrons avaient annoncé leur refus de toute augmentation des cotisations patronales. Mais avec l’accord, ils viennent, en plus, d’économiser 800 millions d’€ sur le dos des chômeurs. Ce qui n’a pas empêché la CFDT, FO et la CFTC de signer ce nouveau recul qui met à contribution les seniors, les cadres et les intérimaires, mais aucunement le patronat !

 

Ne pas se résigner

On ne peut pas accepter les attaques répétées. Les salariés de la Redoute ne se résignent pas : victimes comme tant d'autres de la rapacité des patrons, 1 178 salariés sur 3 437 vont être licenciés. Ils réclament des indemnités de départ de 40 000 euros: 1% de l'augmentation en un an de la fortune du milliardaire licencieur Pinault ! Les salariés de la Redoute ont mille fois raison de continuer à se battre, refusant d'écouter les dirigeants syndicaux qui leur conseillent la politique du moindre mal.

 

En Espagne, pas de résignation contre l’austérité

A Madrid, samedi 22 mars, des centaines de milliers de manifestants venus de tout le pays ont crié leur ras- le-bol des mesures d'austérité qui les frappent. Parce que la situation économique de l’Espagne préfigure ce que nous préparent ici gouvernement et patronat, la réaction des travailleurs espagnols nous montre la voie à suivre.

 

Le 12 avril à Paris !

En France aussi, il faut construire, un front de refus de gauche de toute la politique gouvernementale. Samedi 12 avril, des entreprises en lutte, de nombreux partis politiques de gauche, des associations et des organisations syndicales appellent à une manifestation nationale à Paris. Pour réclamer l'interdiction des licenciements, l'augmentation des salaires, et l'embauche des précaires, pour dire non au “pacte de responsabilité” et ses 30 milliards d'euros de cadeaux aux patrons, nous devons tout faire pour en assurer la réussite. C'est la seule façon de retrouver le moral et ainsi faire reculer les idées de repli sur soi, de haine et de peur de l'autre, mises en avant par le FN. Et de poser la première pierre vers la contre-offensive nécessaire de notre camp social.

 

Les comités du NPA27

Lire la suite

La droite réactionnaire et homophobe a fait plier le gouvernement!

5 Février 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/styles/annonce-texte-250x400/public/21158.jpg?itok=hOBuUErLOn savait déjà que c'était le Medef qui faisait la loi sur le terrain social, on voit maintenant que ce sont les réacs homophobes qui dictent ou plutôt effacent toute avancée des droits en matière de politique familiale. Mais eux savent au moins occuper la rue....

La loi « famille » était déjà fort limitée puisque la revendication de l'accès à la PMA pour toutes les femmes, renvoyée lors du débat sur le mariage pour toutes et tous, n'y figurait même pas. Pourtant le gouvernement vient une nouvelle fois de céder sans combat aux plus rétrogrades en repoussant purement et simplement la loi, en renonçant aux quelques mesures progressistes qu'elle comportait : pré-majorité à 16 ans, reconnaissance d'un statut pour les beaux parents...

Chacune des reculades de ce gouvernement de plus en plus complaisant avec la droite et l'extrême droite encourage un peu plus leur offensive. Ce n'est jamais en cédant du terrain à la réaction qu'on peut la faire reculer. Voilà une raison de plus de reprendre la rue, en ne cédant rien sur l'égalité des droits, le droit de choisir sa vie, sa sexualité, d'avoir on non des enfants... comme des milliers de manifestantEs l'ont fait samedi dernier en défense du droit à l'avortement et en solidarité avec le combat des femmes espagnoles contre la loi de Rajoy pénalisant à nouveau l'IVG.

Lire la suite

Le Tweet de Parisot... ou Hollande, président des patrons

15 Janvier 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

tweetparisot.JPG

Lire la suite

Hollande: A DROITE, TOUTE!

15 Janvier 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/styles/large/public/23081_image.jpg?itok=5siuvlXvCette conférence de presse était attendue, en particulier par le patronat et les plus riches qu’aucun gouvernement n’avait tant choyés.  Et aujourd’hui encore ils n’ont pas été déçus !

Hollande a donc détaillé le « pacte de responsabilité » qu’il avait proposé lors de ses vœux le 31 décembre dernier.

 Sous prétexte de défendre l’emploi, ce fameux pacte consiste donc à « la poursuite de l’allégement du coût du travail » et de la « suppression des cotisations familiales pour les entreprises d’ici 2017 ». Soit un petit cadeau pour le patronat de 30 milliards d’euros par an et surtout une attaque majeure contre la protection sociale que le gouvernement, répondant aux souhaits du MEDEF, s’apprête à transférer sur les salariés. Mais ce n’est pas tout ! Alors que la dernière loi de finances avait déjà abaissé le taux de l’impôt sur les sociétés, Hollande promet pour 2015 « la modernisation de l’impôt sur les sociétés et la suppression de nombreuses taxes pour les entreprises » …bref encore des cadeaux fiscaux. Mais soyons rassurés, il y aura soit-disant des « contreparties du patronat »  en particulier sur l’emploi.

 Au nom de la réduction des déficits, il annonce également « des réformes structurelles » qui redéfiniront les « missions de l’Etat »  et de nouvelles réductions des dépenses publiques. La santé et les collectivités territoriales sont dans la ligne de mire du gouvernement. Et cela se fera évidemment sur le dos des salariés et de la majorité de la population avec encore moins de services publics et de fonctionnaires.

 Hollande vient donc de déclarer la guerre à la majorité de la population, aux 5,5 millions de chômeurs, aux 10 millions de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté et à toutes celles et tous ceux qui depuis plus de deux ans ont vu leur pouvoir d’achat dégringolé. Il confirme donc que son quinquennat n’est adressé qu’aux seules entreprises et au patronat.

 Pour ne pas laisser la place à la droite et à l’extrême droite, nous avons  plus que jamais besoin d’une opposition à la gauche de ce gouvernement, pour préparer les mobilisations seules capables de mettre en échec cette nouvelle offensive contre le monde du travail.

 Montreuil le 14 janvier 2013.

Lire la suite

Hollande : des « vœux de combat » oui, mais contre la population !

2 Janvier 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/images/23563_image.preview.jpgPour la deuxième année consécutive, Hollande s’est plié aux traditionnels vœux présidentiels. Cette année, son discours creux a montré que le président vivait dans un autre monde… L'année 2013 a été l'année de la crise, de l'explosion du chômage, de la précarité, des licenciements, alors que la bourse, elle, a bien augmenté… Mais Hollande a le culot d'expliquer que « les résultats sont longs à apparaître mais sont là », alors qu'à cause de sa politique et de celle de son gouvernement, la situation des travailleurs et des classes populaires a empiré.

Aveugle et sourd, il continue à prôner pour 2014 une politique d’austérité et de baisse du coût du travail, proposant « un pacte de responsabilités aux entreprises », et prônant l’union nationale pour le « destin économique de la France ». Bref circulez y a rien à voir… sauf si vous êtes riche ou patron !

Pour le NPA, 2014 doit être l'année des mobilisations unitaires pour s’opposer frontalement à ce gouvernement. L’année des mobilisations pour l'emploi et l'interdiction des licenciements, pour réquisitionner les entreprises qui mettent les salariéEs à la rue et les logements vides laissés à la spéculation, contre les politiques sécuritaires et racistes ou encore contre les interventions impérialistes de la France, en particulier en Afrique.

Pour ne pas laisser la place à la droite et à l’extrême droite, nous avons plus que jamais besoin d’une opposition sociale et politique à la gauche de ce gouvernement, dans les urnes comme dans la rue. A plat ventre devant les riches et les patrons, Hollande est bien incapable d’inverser la courbe du chômage.

En 2014, faisons tout notre possible pour inverser la courbe des résistances, la courbe de l’espoir.

Montreuil, le 31 décembre 2013.

Lire la suite

ENSEMBLE A PARIS DIMANCHE PROCHAIN !

27 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le NPA appelle à pahttp://npa2009.org/sites/default/files/images/22105_image_0.preview.jpgrticiper nombreux et nombreuses à la manifestation du 1er décembre contre l'injustice sociale et fiscale, contre la hausse de la TVA et pour la taxation du capital dans la continuité de sa participation aux mobilisations de Quimper et d'ailleurs contre les licenciements, dans les lycées contre les expulsions de Khatchik et Leonarda.

Il est grand temps que convergent les luttes contre l'austérité, pour une fiscalité anticapitaliste contre l'écotaxe et la hausse de la TVA, pour l'interdiction des licenciements et l'arrêt des expulsions des sans-papiers.

Il est grand temps de construire une mobilisation globale du mouvement ouvrier, du mouvement social et de la gauche non gouvernementale contre la politique du gouvernement.

Pour le NPA cette manifestation doit contribuer à l'indispensable construction d'une opposition à la gauche de ce gouvernement.

 

Montreuil, le 26 novembre 2013

Lire la suite

PLUS QUE JAMAIS, TROUPES FRANÇAISES HORS DU MALI !

7 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

PLUS QUE JAMAIS, TROUPES FRANÇAISES HORS DU MALI !
mali-brochure.preview.JPG
Le double assassinat des deux journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon qui effectuaient leur mission d’information dans la région de Kidal au Mali suscite, à juste titre, une très grande émotion que nous partageons.
Ce double assassinat nous révolte. Il nous révolte d’abord parce qu’aucun professionnel ne devrait mourir dans l’exercice de son métier et que personne ne peut porter atteinte au droit à l’information. Nous tenons à affirmer notre solidarité avec les journalistes dont le travail permet de faire vivre la liberté de la presse.
Mais il nous révolte aussi parce que ces derniers morts s’ajoutent à la liste déjà longue des victimes tombées depuis le début de l’intervention militaire de la France. Justifiée par le Président de la République soi-disant pour protéger Bamako de l’invasion de groupes djihadistes venus du Nord, et annoncée, comme toutes les guerres néo-coloniales, comme une guerre éclair, cette intervention tourne au désastre. Les attentats et les attaques se multiplient au Nord-Mali, et la situation empire.
Aujourd’hui encore, la présence militaire française, de soldats et de techniciens du renseignement, n’empêche en rien la réorganisation des réseaux armés islamiques et ne protège pas les populations otages des différents conflits armés.
Au contraire, le harcèlement de soldats dans les camps où se trouvent majoritairement des femmes et des enfants ajoute la peur et l’humiliation à un quotidien déjà très précaire.
Dans cette situation, François Hollande craint avant tout l’enlisement et multiplie les messages contradictoires : un jour, il décide l’envoi supplémentaire de troupes et le report du retrait partiel de l’armée, et le lendemain, il fait machine arrière… Sa seule préoccupation semble être de maintenir une sorte de protectorat français sur le Mali sans en payer le coût politique. Pourtant la guerre s’annonce longue !
La seule bonne décision politique est le retrait total et immédiat de l’armée française du territoire malien.
Lire la suite

Quand le PCF ne voit pas de différence entre Hollande et Sarkozy, mais n'en tire pas les conséquences

5 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Quand le PCF ne voit pas de différence entre Hollande et Sarkozy, mais n'en tire pas les conséquences 


« Bruno Le Maire devrait même applaudir des deux mains la politique du gouvernement actuel tant celle-ci ressemble à s’y méprendre à celle qu’il a menée auprès de Nicolas Sarkozy ! C’est le cas pour l’écotaxe, comme pour les mesures fiscales, la réforme des retraites ou les politiques d’emploi public. »

Le Maire est remis à sa place, fort justement (voir l'article de Paris-Normandie reproduit ci-dessous), mais comment le PCF peut-il alors justifier sa participation à la majorité et à l'exécutif du  Conseil régional et du Conseil général ? Comment expliquer qu'il s'apprête à renouveler ses accords avec le PS dans de nombreuses villes, comme récemment à Paris ?

 

Écotaxe : le PCF s’en prend à Bruno Le Maire

Publié dans Paris Normandie  le 04/11/2013 à 08H00

Politique. Pour les communistes, le député « a les dents longues et la mémoire courte ».

 

Dans un communiqué adressé à notre rédaction (redaction. evreux @ presse-normande. com), la fédération euroise du Parti communiste se rappelle (vertement) au bon souvenir du député de l’Eure (1re circonscription, Évreux) Bruno Le Maire (UMP). Le candidat aux municipales à Évreux en mars se fait tacler sur l’écotaxe.


Envolée catastrophique


« Le gouvernement met le pays à feu et à sang !, c’est ce que claironnait inquiet Bruno Le Maire dans les médias alors que paysans et patrons bretons saccageaient un portique autoroutier pour protester contre la création de l’écotaxe. Cette envolée catastrophiste du député eurois ne manque pas de sel et de cynisme quand on se souvient que c’est le gouvernement UMP de Jean-François Copé qui a fait voter cette mesure en 2009 ! Bruno Le Maire était alors ministre de l’Agriculture, ministre d’un monde paysan dont une partie proteste aujourd’hui contre cette taxe », s’étranglent les communistes. « Bruno Le Maire a la mémoire courte pour satisfaire des ambitions personnelles toujours fortes, des ambitions jusqu’au sommet de l’État. Cela l’amène à hurler avec les loups contre le ras-le-bol fiscal et à travestir les faits pour cacher ses responsabilités. »


Le cas d’Évreux


Le PCF de rappeler la gestion des gouvernements Fillon auquel le député a appartenu. « Bruno Le Maire devrait même applaudir des deux mains la politique du gouvernement actuel tant celle-ci ressemble à s’y méprendre à celle qu’il a menée auprès de Nicolas Sarkozy ! C’est le cas pour l’écotaxe, comme pour les mesures fiscales, la réforme des retraites ou les politiques d’emploi public », tempêtent les communistes.
« Et avant d’accuser le gouvernement de mettre le pays à feu et à sang, qu’il commence par regarder sur Évreux où sa stratégie de mainmise sur la droite euroise met l’UMP à feu et à sang ! », rigole le PCF.


Rappelons qu’à Évreux, la droite partira divisée lors des municipales.

 

Lire la suite

Communiqué: Grande manifestation à Quimper, la colère des travailleurs et des classes populaires bretonne

4 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le NPA se félicite de l’immense manifestation de Quimper qui a réuni au moins 30 000 personnes. Une manifestation réunissant principalement des salariés, des précaires, des petits artisans, des paysans en colère contre les licenciements et le massacre social qu’ils subissent tous les jours.

Les ouvriers licenciés de Doux, de Gad, Marine Harvest, Tilly Sabco étaient massivement présents et très en colère.

Les manifestants réunis à Carhaix, principalement à l’appel de la CGT, auraient eu toute leur place avec nous à Quimper parmi la colère sociale. La seule façon de contrecarrer les manœuvres de l’UMP, du FN et des grands patrons est de ne pas leur abandonner le terrain. Les salariés sont solidaires des travailleurs de la terre comme des artisans. Leurs adversaires sont les mêmes.

Cette manifestation à Quimper marque la nécessité de constituer un front unitaire des exploités, des opprimés qui n’en peuvent plus des politiques capitalistes assassines et de ce gouvernement qui ne s’oppose ni aux licenciements et ni aux diktats des actionnaires et du patronat.

Il faudra bien que tous les syndicats et les partis politiques se réclamant de la défense des travailleurs et des plus démunis se retrouvent pour une offensive contre les plans sociaux et la politique désastreuse du gouvernement Hollande-Ayrault.

 

Montreuil, le 2 novembre 2013

Lire la suite