Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
NPA 27   Comités NPA de l'Eure

Articles avec #communiques tag

Hollande : des « vœux de combat » oui, mais contre la population !

2 Janvier 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/images/23563_image.preview.jpgPour la deuxième année consécutive, Hollande s’est plié aux traditionnels vœux présidentiels. Cette année, son discours creux a montré que le président vivait dans un autre monde… L'année 2013 a été l'année de la crise, de l'explosion du chômage, de la précarité, des licenciements, alors que la bourse, elle, a bien augmenté… Mais Hollande a le culot d'expliquer que « les résultats sont longs à apparaître mais sont là », alors qu'à cause de sa politique et de celle de son gouvernement, la situation des travailleurs et des classes populaires a empiré.

Aveugle et sourd, il continue à prôner pour 2014 une politique d’austérité et de baisse du coût du travail, proposant « un pacte de responsabilités aux entreprises », et prônant l’union nationale pour le « destin économique de la France ». Bref circulez y a rien à voir… sauf si vous êtes riche ou patron !

Pour le NPA, 2014 doit être l'année des mobilisations unitaires pour s’opposer frontalement à ce gouvernement. L’année des mobilisations pour l'emploi et l'interdiction des licenciements, pour réquisitionner les entreprises qui mettent les salariéEs à la rue et les logements vides laissés à la spéculation, contre les politiques sécuritaires et racistes ou encore contre les interventions impérialistes de la France, en particulier en Afrique.

Pour ne pas laisser la place à la droite et à l’extrême droite, nous avons plus que jamais besoin d’une opposition sociale et politique à la gauche de ce gouvernement, dans les urnes comme dans la rue. A plat ventre devant les riches et les patrons, Hollande est bien incapable d’inverser la courbe du chômage.

En 2014, faisons tout notre possible pour inverser la courbe des résistances, la courbe de l’espoir.

Montreuil, le 31 décembre 2013.

Lire la suite

ENSEMBLE A PARIS DIMANCHE PROCHAIN !

27 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le NPA appelle à pahttp://npa2009.org/sites/default/files/images/22105_image_0.preview.jpgrticiper nombreux et nombreuses à la manifestation du 1er décembre contre l'injustice sociale et fiscale, contre la hausse de la TVA et pour la taxation du capital dans la continuité de sa participation aux mobilisations de Quimper et d'ailleurs contre les licenciements, dans les lycées contre les expulsions de Khatchik et Leonarda.

Il est grand temps que convergent les luttes contre l'austérité, pour une fiscalité anticapitaliste contre l'écotaxe et la hausse de la TVA, pour l'interdiction des licenciements et l'arrêt des expulsions des sans-papiers.

Il est grand temps de construire une mobilisation globale du mouvement ouvrier, du mouvement social et de la gauche non gouvernementale contre la politique du gouvernement.

Pour le NPA cette manifestation doit contribuer à l'indispensable construction d'une opposition à la gauche de ce gouvernement.

 

Montreuil, le 26 novembre 2013

Lire la suite

PLUS QUE JAMAIS, TROUPES FRANÇAISES HORS DU MALI !

7 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

PLUS QUE JAMAIS, TROUPES FRANÇAISES HORS DU MALI !
mali-brochure.preview.JPG
Le double assassinat des deux journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon qui effectuaient leur mission d’information dans la région de Kidal au Mali suscite, à juste titre, une très grande émotion que nous partageons.
Ce double assassinat nous révolte. Il nous révolte d’abord parce qu’aucun professionnel ne devrait mourir dans l’exercice de son métier et que personne ne peut porter atteinte au droit à l’information. Nous tenons à affirmer notre solidarité avec les journalistes dont le travail permet de faire vivre la liberté de la presse.
Mais il nous révolte aussi parce que ces derniers morts s’ajoutent à la liste déjà longue des victimes tombées depuis le début de l’intervention militaire de la France. Justifiée par le Président de la République soi-disant pour protéger Bamako de l’invasion de groupes djihadistes venus du Nord, et annoncée, comme toutes les guerres néo-coloniales, comme une guerre éclair, cette intervention tourne au désastre. Les attentats et les attaques se multiplient au Nord-Mali, et la situation empire.
Aujourd’hui encore, la présence militaire française, de soldats et de techniciens du renseignement, n’empêche en rien la réorganisation des réseaux armés islamiques et ne protège pas les populations otages des différents conflits armés.
Au contraire, le harcèlement de soldats dans les camps où se trouvent majoritairement des femmes et des enfants ajoute la peur et l’humiliation à un quotidien déjà très précaire.
Dans cette situation, François Hollande craint avant tout l’enlisement et multiplie les messages contradictoires : un jour, il décide l’envoi supplémentaire de troupes et le report du retrait partiel de l’armée, et le lendemain, il fait machine arrière… Sa seule préoccupation semble être de maintenir une sorte de protectorat français sur le Mali sans en payer le coût politique. Pourtant la guerre s’annonce longue !
La seule bonne décision politique est le retrait total et immédiat de l’armée française du territoire malien.
Lire la suite

Quand le PCF ne voit pas de différence entre Hollande et Sarkozy, mais n'en tire pas les conséquences

5 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Quand le PCF ne voit pas de différence entre Hollande et Sarkozy, mais n'en tire pas les conséquences 


« Bruno Le Maire devrait même applaudir des deux mains la politique du gouvernement actuel tant celle-ci ressemble à s’y méprendre à celle qu’il a menée auprès de Nicolas Sarkozy ! C’est le cas pour l’écotaxe, comme pour les mesures fiscales, la réforme des retraites ou les politiques d’emploi public. »

Le Maire est remis à sa place, fort justement (voir l'article de Paris-Normandie reproduit ci-dessous), mais comment le PCF peut-il alors justifier sa participation à la majorité et à l'exécutif du  Conseil régional et du Conseil général ? Comment expliquer qu'il s'apprête à renouveler ses accords avec le PS dans de nombreuses villes, comme récemment à Paris ?

 

Écotaxe : le PCF s’en prend à Bruno Le Maire

Publié dans Paris Normandie  le 04/11/2013 à 08H00

Politique. Pour les communistes, le député « a les dents longues et la mémoire courte ».

 

Dans un communiqué adressé à notre rédaction (redaction. evreux @ presse-normande. com), la fédération euroise du Parti communiste se rappelle (vertement) au bon souvenir du député de l’Eure (1re circonscription, Évreux) Bruno Le Maire (UMP). Le candidat aux municipales à Évreux en mars se fait tacler sur l’écotaxe.


Envolée catastrophique


« Le gouvernement met le pays à feu et à sang !, c’est ce que claironnait inquiet Bruno Le Maire dans les médias alors que paysans et patrons bretons saccageaient un portique autoroutier pour protester contre la création de l’écotaxe. Cette envolée catastrophiste du député eurois ne manque pas de sel et de cynisme quand on se souvient que c’est le gouvernement UMP de Jean-François Copé qui a fait voter cette mesure en 2009 ! Bruno Le Maire était alors ministre de l’Agriculture, ministre d’un monde paysan dont une partie proteste aujourd’hui contre cette taxe », s’étranglent les communistes. « Bruno Le Maire a la mémoire courte pour satisfaire des ambitions personnelles toujours fortes, des ambitions jusqu’au sommet de l’État. Cela l’amène à hurler avec les loups contre le ras-le-bol fiscal et à travestir les faits pour cacher ses responsabilités. »


Le cas d’Évreux


Le PCF de rappeler la gestion des gouvernements Fillon auquel le député a appartenu. « Bruno Le Maire devrait même applaudir des deux mains la politique du gouvernement actuel tant celle-ci ressemble à s’y méprendre à celle qu’il a menée auprès de Nicolas Sarkozy ! C’est le cas pour l’écotaxe, comme pour les mesures fiscales, la réforme des retraites ou les politiques d’emploi public », tempêtent les communistes.
« Et avant d’accuser le gouvernement de mettre le pays à feu et à sang, qu’il commence par regarder sur Évreux où sa stratégie de mainmise sur la droite euroise met l’UMP à feu et à sang ! », rigole le PCF.


Rappelons qu’à Évreux, la droite partira divisée lors des municipales.

 

Lire la suite

Communiqué: Grande manifestation à Quimper, la colère des travailleurs et des classes populaires bretonne

4 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Le NPA se félicite de l’immense manifestation de Quimper qui a réuni au moins 30 000 personnes. Une manifestation réunissant principalement des salariés, des précaires, des petits artisans, des paysans en colère contre les licenciements et le massacre social qu’ils subissent tous les jours.

Les ouvriers licenciés de Doux, de Gad, Marine Harvest, Tilly Sabco étaient massivement présents et très en colère.

Les manifestants réunis à Carhaix, principalement à l’appel de la CGT, auraient eu toute leur place avec nous à Quimper parmi la colère sociale. La seule façon de contrecarrer les manœuvres de l’UMP, du FN et des grands patrons est de ne pas leur abandonner le terrain. Les salariés sont solidaires des travailleurs de la terre comme des artisans. Leurs adversaires sont les mêmes.

Cette manifestation à Quimper marque la nécessité de constituer un front unitaire des exploités, des opprimés qui n’en peuvent plus des politiques capitalistes assassines et de ce gouvernement qui ne s’oppose ni aux licenciements et ni aux diktats des actionnaires et du patronat.

Il faudra bien que tous les syndicats et les partis politiques se réclamant de la défense des travailleurs et des plus démunis se retrouvent pour une offensive contre les plans sociaux et la politique désastreuse du gouvernement Hollande-Ayrault.

 

Montreuil, le 2 novembre 2013

Lire la suite

Communiqué: SALUT ET CHAPEAU BAS DEVANT LES GREVISTES DE LA FAIM DE PSA POISSY

1 Novembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Il aura  donc fallu 44 longs jours pour obtenir de PSA une prise en compte des revendications essentielles: des postes stables à leur niveau de compétence pour les grévistes, ce qui revient à avouer que tel n'était pas le cas. Aucune sanction ni pour les grévistes, ni pour ceux qui ont eu le courage de se montrer en leur présence et qui pour certains avaient subi intimidation et menaces. L'inspection du travail est missionnée pour une évaluation de l'égalité des moyens que l'entreprise met à la disposition des différents syndicats. Une autre enquête portera sur les outils et moyens de la médecine du travail dans la détection de la souffrance au travail et les risques psycho-sociaux. Quel qu'en soit le résultat, c'est là encore une reconnaissance de fait de situations que les grévistes et leur syndicat SUD dénonçaient. L'obtention de 3 mois de congés maladie maximum, payés à 100% à partir de ce jour, est une reconnaissance des souffrances qu'ils ont endurées. Enfin le paiement de presque tous les jours de grève constitue un autre succès important. Avec le comité de soutien unitaire, dans lequel le NPA a pris toute sa place, ils se sont battus le dos au mur, ils n'ont pas lâché, ils ont contribué à lever le voile sur l'oppressante gestion PSA des "ressources humaines". Leur lutte déterminée contribuera à donner du courage à toutes celles et tous ceux, quelque soit leur syndicat, qui auront maintenant à faire face ensemble aux conséquences du récent accord anti-social.

Lire la suite

QUE SE PASSE-T-IL EN BRETAGNE ? (NPA 29 et 56)

29 Octobre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

QUE SE PASSE-T-IL EN BRETAGNE ? (NPA 29 et 56)

 

becassine.jpg

La violence des affrontements sous le dernier des trois portiques écotaxe du Finistère a été réelle, ce samedi 26.

Trois manifestants ont été blessés très sérieusement par des grenades assourdissantes et des tirs de Flasball dont un homme qui a perdu sa main.

Portant des Bonnets Rouges (symbole de la grande révolte paysanne qui eut lieu en  Basse-Bretagne en 1675 contre les taxes seigneuriales), un millier de manifestants regroupant des salariés en lutte, des agriculteurs, des dirigeants de la FDSEA, des patrons routiers….se sont affrontés au CRS et gardes mobiles  pour tenter de détruire le portique écotaxe symbole, selon eux, d’une attaque contre l’économie de la Bretagne.

L’écotaxe issue du grenelle de l’environnement de Borloo est perçue comme une taxe injuste,  en plus d’être inefficace sur le plan écologique. Elle n’est pourtant pour l’instant (elle serait mise en service qu’au 1er janvier 2014) nullement responsable de la crise de l’agroalimentaire.

Si elle focalise symboliquement la révolte et la colère d’une bonne partie de la population concrètement, les salariés mis au chômage et à la porte avec des indemnités de misère, sont aujourd’hui d’abord les victimes des capitalistes de l’agroalimentaire, prédateurs des emplois, de la petite paysannerie, de la qualité des produits et de l’environnement.

Comme pour  l’aéroport de Notre Dame des Landes, le gouvernement Hollande Ayrault a encore réussi à se mettre une bonne partie de la population Bretonne à dos.

Il faudra bien lors de la grande manifestation de 2 novembre à Quimper affirmer haut et fort l’unité ouvrière et paysanne contre les licenciements et pour une agriculture paysanne de qualité respectueuse des Hommes et de la terre.

Dire haut et fort que nous n’avons pas les mêmes intérêts que les patrons de l’agro et les dirigeants de la  FDSEA.

Lire la suite

Déclaration d'Olivier Besancenot : Une expulsion conforme… à la droite pas au droit

19 Octobre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Déclaration d'Olivier Besancenot : Une expulsion conforme… à la droite pas au droit  

 

leonarda.jpg

 

François Hollande, par sa décision, vient de prendre une position révoltante et inhumaine à l’encontre du droit international sur le droit de vivre en famille. Cette proposition signifie que François Hollande remet également en cause le droit à l’éducation pour tous, qu’on ait ou pas des papiers. Il ratifie et cautionne l’expulsion des frères et des sœurs de Léonarda pourtant scolarisés en France. Qu’y a-t-il d’humain à demander à Léonarda de choisir entre sa famille et ses camarades de classe ?

Ce gouvernement et François Hollande s’enfoncent dans la vase idéologique réactionnaire, discriminatoire qui semble embaumer l’air du temps. Le PS avait déjà renoncé depuis longtemps à créer l’espoir à gauche. Il alimente désormais la peur avec la droite et l’extrême droite. Léonarda et sa famille doivent rentrer et Manuel Valls doit partir du Gouvernement. Le combat continue.

 Olivier Besancenot

Lire la suite

Tous ensemble exigeons le retour de Léonarda et Khatchik!

19 Octobre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

http://npa2009.org/sites/default/files/images/23320_image.preview.jpgJeudi, des milliers de lycéenNEs sont descendus dans la rue à Paris et dans d'autres villes pour exprimer leur solidarité avec deux jeunes lycéens expulsés brutalement par la police de Valls et exiger leur retour et leur libération.

Samedi dernier c’est Khatchik, originaire d'Arménie dont toute la famille habite en France ; Ses parents avaient quitté le pays pour des raisons politiques. Il risque la prison en Arménie. Leonarda, 15 ans, Kosovare a elle été carrément arrêtée par la police au cours d’une sortie scolaire, devant tous ses camarades, afin d’être expulsée avec sa famille.

Ces agissements scandaleux commandités par le ministre de l'intérieur ne sont pas des cas individuels. M. Valls se vante d’avoir déjà expulsé plus de 18.000 personnes cette année après avoir battu en 2012 tous les records d’expulsions de la droite précédemment au pouvoir. Valls mène une politique xénophobe et raciste qui voudrait faire des étrangers des boucs émissaires pour dévoyer le mécontentement suscité par la politique du gouvernement. Qu'il dégage !

Le NPA exige le retour de Leonarda et Kharchik, l'arrêt des expulsions et la régularisation des sans-papiers. Il appelle à participer partout massivement aux manifestations. La mobilisation des lycéens, étudiants, enseignants, parents peut imposer un premier recul à ce gouvernement réactionnaire.

Montreuil, le 18 octobre 2013

Lire la suite

Région: un technocrate élu, et le PCF réintègre l'exécutif !

16 Octobre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

Région: un technocrate élu, et le PCF réintègre l'exécutif  !

En quelques mots, c'est bien ce qui c'est passé. Un poulain de Fabius, jeune et bardé de diplômes, l'a emporté facilement contre l'étalon piaffant issu des écuries de la droite, formé dans les mêmes moules. Pour ces gens-là, le temps des militants issus des combats sociaux est bien fini, place aux gestionnaires dont les talents se sont épanouis dans l'administration des affaires du monde tel qu'il existe. Bien sûr, quand on se dit de "gauche", il faut un petit plus: la Haute-Normandie devrait devenir une "éco-région". EELV doit se pâmer d'aise, mais au-delà des mots, la première chose serait de renoncer au contournement de Rouen, projet nuisible tant à l'environnement qu'aux finances publiques. Mais de cela, pas question. Le PCF, que le maintien de ce dossier ne saurait gêner, ne se tient plus de joie: il retrouve ses deux vice-présidences... tout comme il se prépare à renouveler la plupart de ses alliances avec le PS dans les municipalités. L'opposition conséquente et résolue aux politiques social-libérales, ce n'est manifestement pas pour demain.

LE NPA, UN PARTI  POUR CONSTRUIRE UNE OPPOSITION DE GAUCHE A LA MAJORITE PS

Car pour le NPA, être indépendant du PS, cela signifie non seulement se présenter indépendamment aux élections, mais aussi, s'il y a des élu-e-s, rester indépendant de la majorité PS, donc ne pas voter les budgets d'austérité, ne pas participer aux exécutifs. C’est bien le contraire de ce que font les élus PCF, qui votent partout les budgets, votent au Maire de Rouen un droit de négociation secrète avec les banques pour la négociation des emprunts toxiques, votent pour la privatisation des cantines scolaires à Sotteville ou pour la réforme des rythmes scolaires à Canteleu. Un peu partout comme à Paris (et à la Région Haute-Normandie), la messe est déjà dite et le PCF ne pense qu’à sauver ses élu-e-s. Alors, ni à Evreux comme cela nous a été proposé, ni où que ce soit, il ne saurait être question de s’engager dans un projet bien vague de liste autonome au premier tour dont alors que tout ou partie de la liste ne rêve que d’intégrer une fois élue – ou avant – la majorité PS-PRG ou autre satellite !

 

Nicolas Mayer-Rossignol devient le nouveau président de Région

Paris Normandie, publié le 14/10/2013 à 10H50

Le nouveau président a été élu avec 37 voix contre 13 pour Bruno Le Maire. Le FN n'a pas pris part au vote.

visuel-copie-3.jpeg

Nicolas-Mayer Rossignol est le vainqueur officiel de ces élections.

Nicolas Mayer-Rossignol (PS), 36 ans, vient d'être élu à la présidence de la région Haute-Normandie. Il a obtenu 37 voix. Bruno Le Maire, candidat UMP, a recueilli 13 voix. Le Front National, qui n'avait pas présenté de candidat, n'a pas participé au vote. L'élection proclamée, Nicolas Mayer-Rossignol s'est aussitôt tourné vers Alain Le Vern, l'ancien président, pour une longue accolade. Ovationné dans les rangs de gauche, Nicolas Mayer-Rossignol prononce son tour premier discours de président et rendant hommage à son prédécesseur. "Dans un contexte souvent difficile, il a su garder le cap, maintenir un niveau d'investissement élevé tout en préservant des marges de manœuvre et des finances saines. Alain Le Vern a transformé la Haute-Normandie". Mesurant l'ampleur du travail qui l'attend, Nicolas Mayer-Rossignol fixe sa feuille de route. "Notre priorité, c'est l'emploi. Notre horizon, dit-il, c'est de faire de la Haute-Normandie l'une des premières éco-Régions de France". "Je serai un président de terrain", dit-il. Dès demain sur le terrain, du côté d'Elbeuf, le nouveau président proposera à ses homologues des quatre régions limitrophes de "poursuivre les coopérations engagées et d'en envisager de nouvelles". Il entend également mener une concertation avec l'Etat dans la phase de concertation qui s'ouvre. Le 24 octobre, il recevra François Philizot, le délégué interministériel à l'axe Seine.

La liste des douze vice-présidents

1ere vice-présidente : Emmanuelle Jeandet-Mengual (elle a assuré l'intérim du 1er octobre à l'élection de NMR, ce lundi matin)


2e : Marc-Antoine Jamet


3e : Hélène Ségura


4e : Laurent Logiou


5e : Sophie Molle


6e : Claude Taleb (EE-LV)


7e : Céline Brulin (FdG)


8e : Dominique Gambier


9e : Charlotte Lemoine


10e : Kader Chekhemani


11e : Véronique Bérégovoy (EE-LV)


12e : Noël Levillain (FdG)

Lire la suite