Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Tribune du NPA pour "Allez-Louviers" - février 2012

25 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #NOTRE ELU NPA A LOUVIERS

Tribune pour Allez Louviers du 17 février 2012

Les attaques contre l’école se feront moins sentir à Louviers grâce à la mobilisation des parents et des enseignants. Refusant  les 4 suppressions de classes, ils ont su défendre le peu qu’ils ont. En effet, les gouvernements successifs ont supprimé des postes, mais le rythme s’est accéléré avec Sarkozy. Depuis 5 ans, l’Education nationale a perdu 80 000 postes. Du jamais vu !
Philippe ThouementA Louviers, la riposte fut à la hauteur : pétitions, occupation d’école, conférences de presse, manifestations dans la ville, soutien des élus et des partis politiques. Résultat : 3 classes sauvées ! Quand on résiste, les résultats sont là ! Ne relâchons pas nos efforts, une classe maternelle est encore menacée de fermeture.
Mais, en regardant de plus près, on relève certaines contradictions. Ainsi les élus UMP qui, d’un côté soutiennent la politique de Sarkozy et, de l’autre, signent au conseil la motion contre les fermetures de classes. On voit bien là que la politique dictée par une idéologie de casse de l’école publique ne tient pas la route face aux réalités vécues sur le terrain. La municipalité Martin, quant à elle, a sonné le clairon, tant mieux. Mais en 2009, elle avait supprimé 3 demi-postes d’agent maternel nécessaires et utiles à la scolarisation des tout-petits (coût : 45 000 €). Pourtant, cette scolarisation précoce est un plus pour les quartiers de ZEP. Accueillir des tout-petits, c'est-à-dire des enfants à besoins particuliers (couches à changer, présence adulte renforcée…) demande des moyens supplémentaires. Mais, alors que nos impôts augmentaient de 9% cette année-là, la municipalité avait fait le choix d’économiser sur le compte de l’école maternelle. Or, dans le même temps elle accordait 300 000 € sur 5 ans pour l’installation du 3D numérique. Choix critiquable. Si des économies étaient à faire, il fallait chercher du côté des dépenses de prestige (piscine olympique, maison de l’emploi) et du budget « fêtes et cérémonies ». La folie des grandeurs du maire et le souci de sa réélection lui font dépenser chaque année des sommes considérables (21 617 € en 2008 pour une soirée de 4 heures avec 500 personnes).
Une motion au conseil et un petit tour dans la ville c’est bien (au fait pourquoi tant d’élus de la majorité absents lors de la deuxième manif ?), mais défendre bec et ongles les postes, y compris ceux des agents municipaux indispensables au bon fonctionnement de nos maternelles, c’est mieux. Pour défendre l’école ici, comme pour défendre l’emploi chez M-real et ailleurs, on peut compter sur le NPA. Pour prendre contact : 06 88 16 08 65 ou npa-27@hotmail.fr.


Philippe Thouément,conseiller municipal NPA.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article