Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Sephora, Bricorama, Leroy-Merlin...: Application des décisions de justice!

29 Septembre 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

http://paris-ile-de-france.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2013/09/16/sans_titre_61_1.png?itok=7cD-N6fROn assiste depuis plusieurs jours aux provocations d'enseignes commerciales annoçant vouloir braver les interdictions d'ouverture de leurs magasins les dimanches et en soirée, quite à débourser des sommes d'astreinte faramineuses. Ceci témoigne une nouvelle fois de la suffisance d'un patronat encouragé par la faiblesse du PS au pouvoir, et rappelle la nature du capitalisme: toujours plus! Toujours plus de marchandises écoulées, toujours plus de profits, et en conséquence,  toujours plus d'exploitation! 

Le 16 Septembre déjà, la direction de Sephora Champs-Elysées faisait paraître dans le Parisien une pétition signée par un certain nombre de leurs salariés en faveur de la réouverture de l'enseigne après 21h, avec le titre: "Nous voulons travailler le soir". On peut s'interroger sur la génèse de cette pétition quand on sait ce qu' entend le patronat par "volontariat" pour bosser sur des postes ou à des horaires pourris. Les salariés ont-ils subi des pressions de la direction? Est-ce la peur de voir un contrat non reconduit? La crainte de ne pas avoir ses congés aux dates souhaitées...? Peut-être... le besoin d'argent pour joindre les deux bouts dans des secteurs ou la précarité, les temps partiels imposés sont monnaie courante, sûrement!

Il ne s'agit pas de clouer au pilori les signataires, mais de poser le débat dans des termes plus satisfaisants: la question centrale dans cette affaire est bien celle des salaires. Franchement, qui irait de plein gré le soir ou le week-end bosser si son salaire de base était suffisament élevé pour vivre dignement, pour mettre à profit son temps libre pour se cultiver, faire du sport, s’occuper des enfants, agir dans des associations, s’intéresser aux autres, etc... ?

Allons encore un peu plus loin: augmenter les salaires, c'est aussi augmenter les ressources de la sécurité sociale, pour les soins, les allocations, la retraite!

La question de l'augmentation générale des salaires est donc centrale et doit, portée par les syndicats, constituer une revendication unifiante pour tous les salariés. Le NPA milite pour une augmentation de 300 Euros pour tou-te-s et pas de salaires en dessous de 1600 Euros.

Concernant la règlementation sur le travail de nuit, elle est très claire: "le travail de 21h à 6h du matin doit être exceptionnel et motivé par la nécessité de maintenir la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité sociale"... No comment!

Il est temps que les travailleurs reprennent confiance en leur force collective et fassent imposer leurs droits!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article