Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Total achète des droits d'exploitation en Lybie à un millionnaire proche de Kadhafi

20 Août 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #DES CHIFFRES

Total confirme avoir versé 7 millions à Takieddine, dans le cadre d'une opération "courante"

 

AFP, Mise à jour : 19 août 2011

Le pétrolier français Total a confirmé vendredi avoir versé un "acompte" de 7 millions d'euros pour racheter des droits d'exploration en Libye à une société de l'homme d'affaires Ziad Takieddine, mais a qualifié l'opération de "courante" et "aucunement réalisée dans le secret".

 

Le site d'information Mediapart avait rapporté jeudi soir que le géant pétrolier avait secrètement versé 9,8 millions de dollars à la société North Global Oil & Gas Company (NGOGC) en marge d'un contrat gazier conclu avec le régime libyen, "avec l'appui de l'Elysée".

Selon Total, qui a publié vendredi un droit de réponse à Mediapart, le pétrolier "était intéressé depuis plusieurs années par un nouveau projet d'exploration-production étendu à la production de gaz en Libye, sur lequel la compagnie North Global Oil & Gas Company (NGOGC) détenait une partie des droits".

Le groupe a alors préféré acheter les droits de la société plutôt que de nouer un partenariat, selon Total.

"C'est dans ce cadre", selon le quatrième pétrolier mondial, que Total a négocié un accord avec NGOGC, "au titre duquel Total créditait NGOGC d'un acompte de 9,8 millions de dollars" versé en tant qu'à valoir sur le rachat éventuel de la totalité de ses droits.

"Cette opération, qui garantissait la possibilité pour Total de racheter la totalité des droits de NGOGC, est courante dans le domaine minier et n'a aucunement été réalisée dans le secret", assure le géant français.

Selon Mediapart, Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Elysée, avait donné "un coup de pouce" à Total dans ce dossier. Mais le projet d'un accord gazier aurait définitivement avorté début 2010.

Le nom de M. Takieddine, un millionnaire franco-libanais, a été cité à plusieurs reprises par des témoins dans le cadre de l'enquête sur le volet financier de l'affaire des sous-marins de Karachi.

L'homme d'affaires, qui dément être intervenu dans le contrat pakistanais, est également présenté par Mediapart comme "l'intermédiaire du clan du président français" auprès de Mouammar Kadhafi.

Selon des informations publiées le mois dernier par Mediapart, il aurait négocié plusieurs contrats d'armement avec le régime libyen.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article