Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Sanofi : « une politique purement financière »

15 Septembre 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

http://www.npa2009.org/sites/default/files/styles/largeur_content_hauteur_complet/public/sanofi_jean_gautier.jpg?itok=OX8B01B-Entretien. Nous avons rencontré Sandrine Caristan, salariée en lutte et militante à la CGT sur le site de Montpellier.

 

Sanofi a annoncé aux salariéEs la vente du site de Quetigny (21)...
 

Cette vente s’inscrit dans la politique destructrice du groupe Sanofi que nous dénonçons depuis maintenant plusieurs années : une politique purement financière annoncée dans le projet « phœnix » (voir article dans le Canard enchaîné). Sanofi veut se débarrasser de près de 200 produits dit matures, ainsi que de 4 sites en France : Quetigny, Marly-la-Ville, Compiègne et Amilly. Quetigny n’est donc que la première victime de ce nouveau plan de destruction d’une entreprise bientôt ex-fleuron de l’industrie pharmaceutique française. Après la recherche, Sanofi s’attaque maintenant à la distribution et bientôt à tout l’outil industriel. D’ailleurs le projet « phœnix » annonce clairement son d’objectif : se débarrasser d’un site par an. Nos patrons se donnent toutes possibilités de vendre, fermer, céder un site, une activité sans se soucier de la cohérence scientifique et industrielle, sans se soucier des salariéEs, de la sécurité sanitaire, de l’indépendance thérapeutique du pays et du maintien du potentiel scientifique et industriel. En s’imposant un tel calendrier sans fondement rationnel, Sanofi démontre sans ambiguïté sa logique comptable et financière.

 

Où en sont les précédentes restructurations ?
 

Au niveau de la recherche, après celui de 2009, le second PSE (plan de saccage de l’emploi...) est en cours. L’hémorragie des départs de salariéEs voulue par la direction est gigantesque, voire au-delà des espérances de nos patrons voyous. D’ailleurs, un accord supplémentaire de 150 départs dits « volontaires » a une nouvelle fois été signé par les soi-disant syndicats que je nommerais traîtres (CFDT, CFTC, CGC). Au final, ce seront plus de 850 postes qui auront disparu de la surface de la planète, emportant compétences, savoir-faire, transmission du savoir vers les jeunes, etc.

 

Vous vous battez depuis des mois contre cette politique. quelle est la prochaine étape ?
 

Le 14 septembre, cela fera 800 jours que nous nous battons contre la politique financiaro-capitaliste de Sanofi. Nous continuons de dénoncer cette situation, et avons toujours en cours une action en justice pour invalider le plan de restructuration de la recherche. Après une première décision du tribunal administratif de confirmer la validité du plan, un recours en appel a été initié par des salariéEs en leur nom propre. La CGT en fait d’ailleurs de même de son côté. L’audience aura lieu le 23 septembre à 10 h à la cour d’appel du tribunal de Versailles.

 

Propos recueillis par Robert Pelletier
 

Tous les documents, communiqués... : http://fr.scribd.com/antisanofric 
Solidarité financière : https://www.lepotcommun.fr/pot/qz9k8nxo 

 

Sur le même sujet: Les jeudis de la colère - Philippe Poutou au côté des Sanofis - Networkvisio (29/11/2012)

 


 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article