Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Procès de Xavier Mathieu : rassemblement solidaire de 400 personnes à Amiens

5 Janvier 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #RESISTANCE

Le procès de Xavier Mathieu, le leader des Conti, relance le débat sur le fichier ADN

 

Mehdi Pfeiffer | Publié le 05.01.2012, 10h07

Xavier-Mathieu.jpg

AMIENS, HIER. Xavier Mathieu, le poing levé, à sa sortie du palais de justice d’Amiens. Quatre cents personnes, dont des présidentiables, étaient venues soutenir le leader des Conti. | (LP/A. Dumontier).

 

 

«Relaxez Xavier, relaxez Xavier! » Les 400 personnes venues hier soutenir Xavier Mathieu, qui comparaissait devant la cour d’appel d’Amiens (Somme) pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement ADN en 2009 après le saccage de la sous-préfecture de Compiègne (Oise), devront attendre le 3 février pour savoir s’ils ont été entendus par les juges.

Le procureur de la République a requis 1500 € d’amende contre le leader emblématique des salariés licenciés du groupe Continental. Relaxé en première instance par le tribunal correctionnel de Compiègne en juin, ce dernier bénéficiait pour ce procès en appel de soutiens de choix. Quatre présidentiables avaient fait le déplacement : Eva Joly (Europe Ecologie- les Verts), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Philippe Poutou (NPA) et Nathalie Artaud (LO). Tous venaient défendre la cause du plus célèbre des Continental, mais aussi dénoncer le fichage génétique de certains syndicalistes. « Je peux vous promettre que, quand nous seront au pouvoir en mai 2012, nous modifierons cette loi », a affirmé Eva Joly.

En plus de ses alliés politiques, Xavier Mathieu a réussi le tour de force de faire témoigner en sa faveur le président du syndicat de la magistrature, Matthieu Bonduelle, venu à l’audience exprimer ses craintes relatives à la généralisation des prélèvements ADN. « Le fichage génétique a vu le jour en 1998, dans le sillage de l’affaire Guy Georges (NDLR, un tueur et violeur en série). Mais l’extension de ce fichage se fait dans des proportions préoccupantes. Aujourd’hui, il n’est plus restreint et ciblé, c’est un fourre-tout. 1, 7 million de personnes sont fichées en France. La justice est la gardienne des libertés individuelles », a rappelé le magistrat.

Cour européenne des droits de l’homme

Catherine Bourgain, chercheuse en génétique humaine à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), a également expliqué à la barre que les segments exploités lors des prélèvements ADN permettaient de donner des informations sur l’origine ethnique du sujet prélevé. « A l’époque où la loi a été votée, les segments utilisés dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques n’étaient pas codants. Ils ne constituaient alors peut-être pas une atteinte aux libertés individuelles. Mais la science a évolué et ces segments sont devenus informatifs », a-t-elle expliqué.

Xavier Mathieu avait refusé de donner son ADN après des dégradations commises à la sous-préfecture de Compiègne.

« C’était avant tout un acte de militant commis par Xavier Mathieu, qui défendait alors les salariés de Continental menacés de licenciements », a insisté Marie Laure Dufresne- Castets, l’avocate du prévenu. Le procureur de la République a, lui, estimé qu’il fallait s’en tenir aux faits : « Le mobile est peut-être discutable, mais ne doit pas entrer en considération. Je n’ose pas croire que, parce qu’il s’agit de Xavier Mathieu, il soit relaxé. » En cas de condamnation, quelle que soit la peine prononcée, le débat sur le fichage génétique en France pourrait être définitivement relancé, puisque Xavier Mathieu envisage de saisir la Cour européenne des droits de l’homme. « Mon ADN m’appartient, il m’a été transmis par mes parents et je l’ai transmis à mes enfants. Jamais je ne donnerai mon ADN autrement que par amour », a-t-il confié, en larmes.

Le Parisien

 

Communiqué du NPA

Relaxe pour Xavier Mathieu !

Mercredi 4 janvier, Xavier Mathieu passera encore en procès.

C’est un nouvel épisode de l’acharnement du gouvernement contre les salariés de Conti, coupables à ses yeux de se battre avec détermination pour leurs droits. Dans un premier temps, 7 salariés de Continental ont été poursuivi pour leur participation à une manifestation. Grâce à la mobilisation, alors qu’ils étaient menacés de prison, l’un a été relaxé et les autres ont eu des amendes de principe. Ensuite Xavier Mathieu a été poursuivi pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement d’ADN. Il a été relaxé par le Tribunal de Compiègne. Le parquet, sur ordre du gouvernement, conteste cette décision devant la Cour d’Appel d’Amiens.

Ce procès sera aussi celui de la criminalisation de la résistance et du fichage des syndicalistes, des militantEs, de celles et ceux qui refusent de baisser la tête.

Philippe Poutou sera présent mercredi 4 à Amiens pour soutenir Xavier Mathieu, réclamer la relaxe, l’arrêt des poursuites pour refus des prélèvements d’ADN, la fin du fichage.

Le 4 janvier 2012.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article