Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Pourquoi voter pour le NPA le 25 mai ?

12 Mai 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Europe

2014-Europeenes Affiche NordOuest-copie-1Les prochaines élections européennes ne passionnent pas. Beaucoup autour de nous ne savent même pas qu’elles arrivent. 

Cela peut se comprendre : écoeurement, révolte contre Valls/Hollande, sentiment que de toute façon ça ne changera rien… Les gouvernants ne se sont-ils pas assis sur le « Non au TCE» majoritaire au référendum de 2005 ? 

Ajoutons-y le vocabulaire technocratique et la poudre aux yeux balancée par de pseudo-experts, … L’Union européenne, c’est l’Europe des riches et des banquiers, une machine à accélérer le processus de libéralisation, à casser des acquis sociaux et à réduire la démocratie. Au NPA, nous voulons rompre avec ça, pour construire une autre Europe, anticapitaliste et solidaire. Le retour au franc ou une Europe à réduite (à 6, à 12, à ???), ce sont là des raccourcis  en forme de mirage, pour contourner l’obstacle : on ne peut pas apporter de réponse aux dévastations provoquées par les crises capitaliste et écologique sans rupture. Et il ne peut y avoir de rupture sans mobilisations importantes de celles et ceux d’en bas. Dans ce cadre, il faut être prêt à avoir recours à tous les moyens nécessaires pour refuser le moindre sacrifice au nom des directives européennes, de la prétendue indépendance de la Banque centrale ou de l’euro: refus de payer la dette, expropriation du secteur bancaire, transparence des comptes, contrôle des entrées et sorties de devises et de marchandises . … Il n’est d’ailleurs pas exclu que demain la Grèce se trouve devant un tel défi.


Qui est le mieux placer pour contrer l’UE et le capitalisme ? 

 Laissons de côté le PS, qui ose distribuer des tracts « contre l’austérité »  tout en mettant en avant le Valls allemand Martin Schulz. L’UMP tente de marquer le FN à la culotte, sans grand succès. Et les médias dominants parlent surtout d’eux trois… 

Qu’en est-il par ailleurs de ceux qui prétendent peu ou prou changer la société dans un sens solidaire ?

EELV joue les naïfs. Certes, la défense de l’environnement  nécessite des réponses au plan européen. Mais si cela était possible dans le cadre de l’UE, dans la cour des grandes bourgeoisies européennes, productivistes et obnubilés par le profit, on l’aurait déjà remarqué, n’est-ce pas José Bové ? `

 Lutte Ouvrière campe sur la défense du communisme, se félicite de son splendide isolement et ne conçoit l’avenir que sous la forme du grossissement de son organisation, cette mécanique bien huilée. Certes, à ne pas sortir de chez soi, on ne risque pas l’accident, mais la situation exige nettement plus de celles et ceux qui se prétendent révolutionnaires.

Le  Front de Gauche n’est quant à lui qu’un regroupement électoral, fortement dominé par le PCF dans notre région (avec un manque de respect des autres composantes qui frise la caricature). Il est fondamentalement divisé entre ceux qui s’allient avec le PS  à la première occasion (récemment aux municipales) et ceux qui le refusent. Mais son orientation majoritaire reste  la recherche d’une alliance avec EÉLV ou la gauche du PS pour constituer une illusoire nouvelle majorité parlementaire. Au plan européen, c’est à la fois  la recherche de solutions institutionnelles (des réformes raisonnables) et des appels à ne pas respecter les contraintes imposées par l’UE, mais sans se donner les moyens d’organiser les mobilisations d’en bas indispensables, en particulier contre la volonté de certaines bureaucraties syndicales bien installées à Bruxelles.

Reste le NPA : petit parti qui n’a pas réussi son pari de regrouper les anticapitalistes, c’est vrai. Mais seul dans cette élection à dire qu’on ne peut pas refonder cette Union européenne conçue par et pour les capitalistes. Seul aussi à avancer des réponses écosocialistes radicales à la crise écologique. Seul encore à tracer la perspective de la construction unitaire d’une opposition de gauche au gouvernement Hollande-Valls, mais aussi à tous les gouvernements d’Europe menant des politiques d’austérité. Le NPA a proposé l’unité au FDG et à LO, sur ces bases. Les deux l’ont refusé, pour différentes raisons. Mais le résultat est le même : la division.


 C’est pourquoi le 25 Mai il faut voter NPA  pour faire entendre ce message de radicalité et d’unité.


Liste Nord-ouest conduite par Christine Poupin (technicienne chimie à Rouen), avec pour l’Eure trois militant-e-s: Thierry Philippot, privé d’emploi, ancien animateur de la lutte des M-real - Sophie Ozanne, institutrice en maternelle, militante de la défense de l’environnement, Louviers – Thierry Martin, exploitant agricole, Saint Aubin du Thenney


MEETING JEUDI 22 MAI  ROUEN 19H30 Salle Sainte Croix des Pelletiers  des covoiturages sont organisés


On peut utilement nous donner un coup de main en distribuant des tracts autour de soi, même en petite quantité (voir ci-dessous), en prenant quelques affiches à coller et en donnant à la souscription. Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôts égale à 66% de leur montant dans la limite de 20 % du revenu imposable.
Tous les dons effectués avant le 31 décembre 2014 seront déductibles des impôts pour l'année 2015.
 Par chèque à l'ordre de « NPA souscription » à renvoyer à : NPA souscription - 2 rue Richard Lenoir - 93100 Montreuil
Par carte bancaire : Sur le site NPA souscription, par paiement sécurisé.


(Attention, les bulletins de vote ne seront disponibles que dans les bureaux de vote (pas dans les boîtes à lettres) et nous n’avons pas les moyens d’envoyer de profession de foi. 


2014-Europeenes-SiteTout sur le NPA et les européennes derrière ce lien en cliquant ici,  et naturellement sur notre blog  NPA27

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article