Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

PCF: DANS L'OPPOSITION OU LA MAJORITE ?

29 Décembre 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

A voir cette excellente et implacable vidéo de bilan des promesses de Hollande, on pourrait s'imaginer que la conséquence logique, c'est le choix de l'opposition...

 

 


 

 

De même, les sénateurs PCF ont rejeté ces dernières semaines l’ensemble des textes budgétaires: projet de loi de finances 2013, budget de la Sécurité sociale, projet de loi de finances rectificative 2012

Et pourtant, le PCF ne se considère pas comme faisant partie de l’opposition, et d'ailleurs ses députés se sont beaucoup abstenus à l'Assemblée nationale ces temps-ci (sans même parler de la participation aux majorités départementales et régionales). Il fait semblant de s'étonner de la réaction du PS "totalement disproportionnée" à ce qui objectivement est pourtant bien un réquisitoire . Etonnant ? Beaucoup moins, quand on jette un coup d'oeil sur le document de congrès « Il est grand temps de rallumer les étoiles", qui vient d'être adopté par  73, 15 % des votantEs. Le titre est poétique, certes, mais le document lui-même, en 72 pages, s'emploie surtout à mettre en scène le manque de clarté: il prône bien sûr une « révolution citoyenne », et appelle, au nom de la majorité de gauche, à un changement de cap de la majorité gouvernementale. En dehors de généralités anticapitalistes souvent justes, il laisse cinq débats ouverts sous forme de fenêtres. Des questions aussi marginales que les rapports avec le gouvernement ou la structuration du Front de gauche…


Sacrés acrobates, les dirigeantEs du PCF qui se disent « opposants à la politique du gouvernement mais pas dans l’opposition » ! Entre la volonté de garantir les positions du PCF aux municipales dans le cadre d'alliances avec le PS et la lutte résolue contre le capital et ses complices, il faudra bien choisir. Car le petit jeu actuel ne va pas pouvoir durer éternellement: même la très timide imposition provisoire des salaires à 75% au-dessus du millions d'euros est retoquée par les pseudo-"sages"du Conseil constitutionnel ! Pour forcer ce verrou institué par la V°République gaullo-mitterrandienne, pour obtenir ne serait-ce que ce qui a été promis à ceux d'en bas, c'est la construction d'une opposition de gauche au gouvernement Ayrault qui est à l'ordre du jour aujourd'hui!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article