Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

M-real: une belle lutte pour l'emploi

13 Février 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA VAL d'ANDELLE

M-real: une belle lutte pour l'emploi


 Vendredi les M-real ont reçu la visite de Bernard Thibaud le  matin et il y a eu AG du personnel l'après-midi. Thierry  Philippot, au nom du syndicat CGT, a fait à la fois le bilan et le point sur la situation actuelle.

Il a expliqué que comme les échéances se rapprochent, l’intersyndicale a dû changer de pied, en maintenant ses deux axes :  d’une part, la négociation des meilleurs congés de reclassement, garanties  et indemnités possibles (en moyenne90 000€ net d'impôts alors que l'indemnité  légale aurait était de 10 000€).
groupe-3.JPG D’autre part, l’emploi toujours et surtout, mais maintenant  pour l’après-fermeture. Et là, coup de théâtre, le groupe finlandais a finalement accepté de  ne pas démonter les
 équipements et machines, d'en assurer la maintenance  et la sécurité afin de ne pas empêcher la mise en œuvre d'un projet alternatif.
Or deux repreneurs sont toujours intéressés ! Un vrai recul dans lequel  la peur de se voir imposer par l’Etat une dépollution « à nu » au prix fort  n’est pas pour rien. Mais ça aussi, c’est un effet de la pression que les travailleurs ont su exercer.Il a conclu par ces mots:

    "Nous,les travailleurs et travailleuses de cette papeterie que nous n’appelons plus M-real, nous avons fait toutce qui nous est possible, par tous les moyens à notre               disposition. Alors que 900 entreprises ont licencié depuis un an, alors que 1000 emplois par jour disparaissent dans le pays, je forme le vœu que notre flambeau soit repris par d’autres, et que celadébouche sur un grand mouvement pour l’emploi qui fasse réfléchir les possédants et les licencieurs. "


Groupe2.JPGIl y avait 200 personnes environ, dont beaucoup de militant-e-s du département. On notait la présence d'élus PS, du PCF, du NPA. Bernard Thibaud a fait ensuite un discours dans lequel il a critiqué vertement les dernières mesures du gouvernement et appelé à faire de la journée d'action du 29 février une réussite. Il a salué la lutte des M-real pour maintenir l'emploi industriel.
La secrétaire de L'UD CGT Nathalie Verdeil est revenue elle aussi sur le chemin parcouru et a remis à des militants que cela n'a pas laissé insensibles émus la médaille de la CGT... y compris au délégué syndical CFE-CGC !


L'AG de 14h fut très suivie, on s'en doute. L'avancée des négociations a été détaillée à la loupe, les mesures  et indemnités diverses disséquées. Les salarié-e-s ont jusqu'à jeudi pour se prononcer à bulletin secret  et donner ou non mandat aux élus d'accepter le PSE lors du comité d'entreprise du 7 mars, à condition d'avoir un engagement sur la réindustrialisation et le versement anticipé des indemnités. L'autre possibilité est d'engager des procédures pour invalider le PSE, avec des chances sérieuses de succès mais en prenant le risque de remettre en cause ce qui a été obtenu sans certitude de faire mieux.
Au bout de 9 mois, les salarié-e-s du site partagent au moins une certitude: celui qui lutte peut perdre, celui qui ne lutte pas a déjà perdu. La mobilisation, engagée sur le mot d’ordre « interdisons les licenciements chez M-real comme ailleurs », avait dû se reserrer au fil du temps autour de l’exigence de maintien de tous les emplois par l’expropriation, pour se concentrer finalement sur une simple disposition législative qui interdirait à un capitaliste de fermer en refusant une vente au prix du marché. Une idée reprise par Eva Joly, JL Mélenchon lors de leur passage à l’usine, par le député PS F.Loncle aussi, mais qui bien tarde à prendre la forme d’une proposition de loi…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article