Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

LA VRAIE SANCTION CONTRE CE GOUVERNEMENT PS-MEDEF CE SERA DANS LA RUE ET PAR LA GRÈVE !

25 Mars 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

img 4738 m

Le fait marquant de ces municipales, c’est une abstention à 38,5 %, un record. Elle touche principalement l'électorat traditionnel du PS qui ne s'est pas déplacé pour voter. Elle reflète l’écœurement à l’encontre de la politique clairement pro-patronale et anti-ouvrière de ce gouvernement PS-MEDEF. 

Le FN en tire profit. Se targuant d’incarner le rejet du système, il surfe sur la déception face au gouvernement et récupère des voix de droite, dégoûtées par les scandales à l'UMP. Mais ce n'est pas de ce parti pro-patronal, raciste et xénophobe que donnera une solution aux problèmes du monde du travail, bien au contraire !

Les listes faisant entendre une critique de gauche du PS (Front de gauche, LO, quelquefois EELV), obtiennent des scores non négligeables.  Dans plusieurs villes, des listes présentées ou soutenues par le NPA réussissent des scores à deux chiffres : près de nous Canteleu, Sotteville, Saint Etienne du Rouvray. A Louviers, avec 8,07%, nous perdons notre élu du fait d’une loi électorale anti-démocratique qui fixe un seuil de 10%, mais la campagne a été aussi dynamique que radicale (pas d'appel à voter pour les partisans de Hollande), et les liens entre le NPA et le PCF en sortent renforcés. Plus largement, une minorité d'électeurs s’est donc  retrouvée dans nos idées, convaincus que nous ne pouvons compter que sur nos propres luttes. Car heureusement, ce n'est pas dans les élections que se joue notre avenir.

 

Des attaques contre les salariés

On le voit avec la nouvelle Convention de l’assurance chômage. Malgré la montée record du chômage organisée par les grandes entreprises qui licencient massivement, les patrons avaient annoncé leur refus de toute augmentation des cotisations patronales. Mais avec l’accord, ils viennent, en plus, d’économiser 800 millions d’€ sur le dos des chômeurs. Ce qui n’a pas empêché la CFDT, FO et la CFTC de signer ce nouveau recul qui met à contribution les seniors, les cadres et les intérimaires, mais aucunement le patronat !

 

Ne pas se résigner

On ne peut pas accepter les attaques répétées. Les salariés de la Redoute ne se résignent pas : victimes comme tant d'autres de la rapacité des patrons, 1 178 salariés sur 3 437 vont être licenciés. Ils réclament des indemnités de départ de 40 000 euros: 1% de l'augmentation en un an de la fortune du milliardaire licencieur Pinault ! Les salariés de la Redoute ont mille fois raison de continuer à se battre, refusant d'écouter les dirigeants syndicaux qui leur conseillent la politique du moindre mal.

 

En Espagne, pas de résignation contre l’austérité

A Madrid, samedi 22 mars, des centaines de milliers de manifestants venus de tout le pays ont crié leur ras- le-bol des mesures d'austérité qui les frappent. Parce que la situation économique de l’Espagne préfigure ce que nous préparent ici gouvernement et patronat, la réaction des travailleurs espagnols nous montre la voie à suivre.

 

Le 12 avril à Paris !

En France aussi, il faut construire, un front de refus de gauche de toute la politique gouvernementale. Samedi 12 avril, des entreprises en lutte, de nombreux partis politiques de gauche, des associations et des organisations syndicales appellent à une manifestation nationale à Paris. Pour réclamer l'interdiction des licenciements, l'augmentation des salaires, et l'embauche des précaires, pour dire non au “pacte de responsabilité” et ses 30 milliards d'euros de cadeaux aux patrons, nous devons tout faire pour en assurer la réussite. C'est la seule façon de retrouver le moral et ainsi faire reculer les idées de repli sur soi, de haine et de peur de l'autre, mises en avant par le FN. Et de poser la première pierre vers la contre-offensive nécessaire de notre camp social.

 

Les comités du NPA27

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article