Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

FRESENIUS: LE TRAVAIL A REPRIS (Paris-Normandie)

15 Février 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

http://www.paris-normandie.fr/media/imagecache/article-taille-normale/protec/2013-02/2013-02-14/20130214511c430c03ab5-0-518546.jpgLOUVIERS. Après une semaine de grève, l'intersyndicale et la direction de Fresenius Kabi ont signé un protocole de fin de conflit.

 L'intersyndicale CFE-CGC, CGT, CFTC, CFDT évoque un protocole de fin de conflit « gagnant-gagnant »

L'intersyndicale CFE-CGC, CGT, CFTC, CFDT évoque un protocole de fin de conflit « gagnant-gagnant »

Les salariés, environ trois cent cinquante, de l'entreprise lovérienne Fresenius Kabi, qui fabrique principalement des perfusions pour le milieu hospitalier et pharmaceutique, ont repris le travail. Un protocole de fin de conflit a été signé mardi.
Suite à l'arrêt des négociations par la direction, le 4 février, l'intersyndicale avait déclenché un mouvement de grève le lendemain. Les revendications portaient essentiellement sur une augmentation générale de 3,9 %, une augmentation de la réserve spéciale de participation (qui avait baissé de 44 %) et la reconnaissance de l'investissement des salariés. Selon l'intersyndicale, le groupe avait connu une bonne année 2012, doublant ses profits, et distribuant 95 % des dividendes aux actionnaires.

Augmentation générale de 3,2 %
Marcelo Susunaga, représentant de l'intersyndicale CFE-CGC, CGT, CFTC, CFDT, évoque un protocole de fin de conflit « gagnant-gagnant. L'augmentation générale sera finalement de 3,2 %. Il y a eu du chemin de fait depuis les premières propositions de la direction (1,9 puis 2,3 %). Quant à la réserve spéciale de participation, elle sera finalement fixée à 400 000 € au lieu des 300 000 € évoqués au mois de décembre lors des négociations. Il convient de noter aussi que la part patronale pour la mutuelle a augmenté de 5 %. »

« Nous avons été raisonnables »
Les représentants de l'intersyndicale, eux aussi en grève (et non en délégation permanente), saluent l'action des salariés grévistes, environ 80 % du personnel : « Nous nous sommes fait entendre en nombre et cela nous a permis d'avoir plus de poids pour négocier. Nous avons su être raisonnables et éviter les dérapages lors des filtrages à Heudebouville et Louviers. Tout le monde a bien joué son rôle et nous tenons à remercier les salariés pour leur soutien et leur action. Aujourd'hui, nous sommes soulagés et espérons retrouver un climat serein pour les salariés et l'entreprise. »
Toutefois, toutes les revendications syndicales n'ont pas été prises en compte : treizième mois, prime exceptionnelle pour les grévistes. En revanche, le jour de la Pentecôte sera considéré comme férié et chômé, comme le souhaitaient les salariés. Enfin, les quatre jours de la semaine dernière seront considérés comme des journées d'absence ; les deux derniers jours de grève seront soit à abandonner, soit à prendre sur les congés.

 


Publié le jeudi 14 février 2013 à 08H00: http://www.paris-normandie.fr/article/louviers/le-travail-a-repris

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article