Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Contre la pollution de l'air, des transports gratuits toute l’année !

15 Mars 2014 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #ENVIRONNEMENT- ECOLOGIE

http://img6.imageshack.us/img6/9886/44tonnes.jpgNous venons de subir de nouveaux pics de pollution atmosphérique. La concentration de microparticules cancérogènes a atteint 100 microgrammes par mètre cube d'air dépassant le seuil d'alerte.

Ce nouvel épisode vient prouver, si besoin était, que la crise écologique provoquée par le système capitaliste est une atteinte quotidienne à nos santés.

Face à l'urgence, mais tardivement, Transbord, comme la région Île de France ou la ville de Rouen entre autres, ont décidé la gratuité des transports en commun jusqu'au dimanche 16 mars. Pour le périphérique parisien, la diminution de 20 km/h des limitations de vitesse automobile et le détournement des camions ont été également été décidés par la préfecture.

Ces mesures sont indispensables, mais elles ne suffiront pas si elles restent temporaires et si le recours aux énergies fossiles n'est pas remis en cause.

Ce qui s'impose, c'est la gratuité définitive des transports en commun.

Le NPA défend également le développement de modes non polluants de transport de marchandises (assuré à 88% par la route dans la région parisienne) et des filières courtes d'approvisionnement. Cela suppose de développer les services publics, notamment le frêt SNCF et les transports fluviaux, et une agriculture biologique de proximité.

Cette situation nous conforte dans le refus du contournement est de Rouen: il est inutile et coûteux, quand le raccordement complet du pont Flaubert pour le contournement ouest coûterait 10 fois moins cher. Il est écologiquement désastreux, alors que l'équivalent de la surface d'un département est actuellement bétonné ou goudronné  tous les 7 ans. La lutte contre le racket au péage d'Incarville prend encore plus de sens, ne serait-ce que pour désengorger les voies annexes; les bouchons sont facteur de pollution supplémentaire et d'"accidents: nous militons pour sa suppression

L'industrie automobile peut être utilement reconvertie pour créer un réseau dense des moyens de déplacement collectifs, de qualité, fréquents, et en libre accès.

Les transports et l'énergie doivent être des services publics placés sous le contrôle des usagers et des travailleurs.Ainsi les autoroutes, bradées à 17 milliards d'euros par Chirac pour le plus grand bénéfice de ses amis, sont estimées aujourd'hui à plus du double et font sur notre dos 3 milliards de bénéfices par an. Leur personnel, réduit par l'automatisation à tout va, doit être maintenu, avec garantie de son statut et de sa qualification, et même complété à la mesure des impératifs de sécurité.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article