Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Communiqué du NPA. Grèce : le chantage ignoble de l'Union européenne.

4 Novembre 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #COMMUNIQUES

 

logo-NPAL’annonce par le premier ministre grec d’un référendum sur la ratification de l’accord issu du sommet européen, a déclenché une gigantesque panique boursière et politique.

Les marchés boursiers et les gouvernements savent bien que leurs plans d’austérité sont massivement rejetés. Ils sont paniqués à l’idée que les victimes pourraient donner leur avis et cesser de subir.

Le gouvernement grec qui a obéi jusqu’alors aux ordres des banques et infligé à sa population les pires plans de privatisation, de destruction de la protection sociale et des service publics, de baisse des salaires… est acculé à cette mesure pour tenter désespérément de reprendre la main face à l’ampleur et à la ténacité de la résistance qui ne désarme pas depuis des mois et pour ne pas risquer d'être renversé par la rue. Le résultat le plus probable désormais est qu'il soit renversé par un vote du Parlement dès vendredi dans le but de former un gouvernement d'union nationale.

L'Union européenne exerce à fond un chantage éhonté à l'égard de la Grèce et de sa population, traités comme une véritable colonie. Après avoir dépêché des groupes d' « experts » avec comme mission de s'installer dans les ministères et d'exercer une véritable tutelle, voilà maintenant que le tandem Sarkozy-Merkel prétend mettre le peuple grec au pied du mur : avec ou sans référendum c'est tout le plan d'austérité qu'il faudra accepter ou quitter la zone euro !

C'est un chantage ignoble car la dette qui étrangle le peuple grec ne sert qu'à enrichir les banquiers et les capitalistes. Ici comme là-bas, ce n'est pas à la population de payer la crise !

Face aux vautours qui dirigent l'Union européenne, aux marchés financiers qui spéculent sur la misère des peuples, le peuple grec doit pouvoir compter sur le soutien de tout le mouvement ouvrier européen, de tous les indignés, contre le chantage des banques, des gouvernements européens, de la BCE et du FMI dans toutes leurs mobilisations, leurs manifestations et leurs grèves et tous les moyens qu'ils se donneront pour résister.

 

Le NPA s'adresse à l'ensemble des organisations de gauche, partis et syndicats, pour prendre des initiatives de solidarité avec les travailleurs et le peuple grec et pour en finir avec la dette.

 

Le 3 novembre 2011.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article