Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Cinram : l'attente des salariés

15 Juillet 2012 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Faire venir les repreneurs

Publié dans Paris Normandie le vendredi 06 juillet 2012

 

Samedi matin, la direction a ordonné que les banderoles et les croix présentes à l'entrée du site soient retirées.
« Nous avions déjà demandé aux syndicats de retirer leurs "décorations", a expliqué Michel Resseguier, directeur général du site. Nous essayons actuellement de faire venir des repreneurs, mais le site souffre d'une mauvaise réputation. Il y a des travailleurs remarquables à Louviers, mais une minorité pose problème. Si Cinram veut attirer des repreneurs, un changement de comportement doit avoir lieu. » Les salariés du site qui dénoncent une « entrave » ont donc de nouveau affiché leurs slogans sur les grilles de l'usine et planté aux abords du site des croix représentant l'avenir probablement funeste de Cinram Louviers.

Cinram : la pénible attente

Publié le vendredi 06 juillet 2012 à 07H21

LOUVIERS.Le site a été placé en redressement judiciaire depuis le 31 mai. Les salariés devraient être fixés sur la poursuite de l'activité jeudi 12 juillet.

Les salariés de Cinram continuent d'attirer l'attention

Les salariés de Cinram continuent d'attirer l'attention

Liquidation ou redressement ? Les salariés de l'entreprise Cinram devraient être fixés jeudi prochain. Depuis le mois de mars, en effet, l'intersyndicale CGT-FO de Cinram Louviers alerte les employés et les pouvoirs publics sur une éventuelle fermeture du site. Cette entreprise de pressage de disques DVD connaît des difficultés depuis déjà de nombreuses années et notamment suite au passage de la production de CD à celle de DVD. Ainsi, en 2006, cent dix-huit licenciements avaient touché l'usine lovérienne qui a ensuite connu vingt-huit nouveaux licenciements liés au départ de l'un des plus gros clients de Cinram, Warner. Cent six employés travaillent encore dans l'ancien « fleuron » industriel de la ville, installé depuis 1955.

Un déficit de près de 3 M€
Une semaine après la table ronde tenue à la préfecture d'Evreux, le 24 mai dernier, en présence des représentants syndicaux, de la direction et des pouvoirs publics, le tribunal de commerce d'Evreux avait ouvert une procédure de redressement judiciaire. Le 31 mai, le site de Louviers était en cessation de paiement.
Le groupe canadien a ensuite annoncé, le 25 juin dernier, avoir réalisé un accord de cession de l'essentiel de ses activités ainsi que de ses actifs canadiens et américains dans le but de pouvoir rembourser ses créanciers. Cet accord devrait prendre effet en décembre prochain pour les activités européennes.
Toutefois, la société d'investissement privée, Najafi Companies, qui a repris les activités de Cinram, ne semble pas, selon l'intersyndicale, vouloir désendetter le site lovérien qui présenterait un déficit de près de 3 M€. La direction du site évoque « un déficit encore plus important, avec près de 5 M€ de pertes en 2011 ».

Pas d'intérimaire cet été
Les salariés attendent désormais avec inquiétude l'audience qui aura lieu au tribunal de commerce, jeudi 12 juillet, et qui devrait statuer sur la poursuite de l'activité de l'entreprise. Les représentants syndicaux espèrent que la période d'observation sera reconduite, après avoir repris une activité « normale » durant le mois de juin qui a permis de « regonfler » quelque peu la trésorerie. Mais, cet été, l'activité devrait baisser, la direction ne prenant pas d'intérimaires durant les congés.
Enfin, ce 3 juillet, un repreneur éventuel devait se rendre à Louviers, mais la réunion a été annulée. Simultanément, une réunion entre les représentants des Unions départementales et des experts avait lieu. D'après le délégué FO de Louviers, Dimitri Mansuy : « De la réunion d'aujourd'hui, il ressort que le site est certainement condamné par le groupe. Les efforts des représentants du personnel pour trouver une solution pérenne se heurtent au fait que le site ne dispose d'aucune autonomie. Le groupe Cinram doit prendre ses responsabilités eu égard aux contributions du site au fonctionnement du groupe : dividendes, frais... »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article