Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Chili: les étudiants manifestent massivement pour la gratuité de l'université

13 Août 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #International

Au Chili, les étudiants manifestent pour la gratuité de l'université
«Une éducation libre, digne et gratuite» : la revendication au coeur de la Marche de l'éducation ce mardi 9 août 2011. Ici à Valparaiso, à une centaine de kms de la capitale, sur la côte Pacifique.
«Une éducation libre, digne et gratuite» : la revendication au coeur de la Marche de l'éducation ce mardi 9 août 2011. Ici à Valparaiso, à une centaine de kms de la capitale, sur la côte Pacifique.
Reuters/Eliseo Fernandez
Par RFI

 

Au Chili, étudiants et lycéens se sont une nouvelle fois retrouvés dans une «Marche pour l'éducation» ce mardi 9 août 2011. Les étudiants, mobilisés depuis deux mois, ont rassemblé à Santiago 60 000 personnes selon la police, 150 000 selon les organisateurs et dans le reste du pays quelque 40 000 personnes auraient aussi manifesté.

Il y a eu quelques affrontements entre casseurs et forces de l'ordre, en marge de la manifestation, notamment dans la capitale. Le porte-parole du gouvernement a déclaré que la police avait procédé à un peu plus de 250 arrestations.

Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

C’est une des plus grandes manifestations convoquées par les étudiants et les élèves du secondaire. Depuis deux mois, ils réclament une éducation gratuite, publique, de qualité. Ils ont été rejoints dans la rue par des professeurs, des parents d’élèves et de nombreux syndicats de travailleurs. Ainsi, à Santiago, on pouvait voir défiler quelques casques de travailleurs du cuivre.

L'université la plus chère du monde

L’éducation chilienne fait partie des plus privatisées au monde. L’université est la plus chère de la planète, selon l’OCDE, le cercle des pays riches. Pour pouvoir financer une éducation publique, le Mouvement pour l'éducation propose de renationaliser le cuivre, la principale richesse du pays privatisée aujourd'hui à 70%.

La manifestation s’est terminée par des heurts entre policiers et casseurs. Une voiture a été incendiée sur l’avenue principale de la capitale. Pour le ministre de l’Intérieur, les responsables du mouvement «ne sont pas capables de contrôler leurs manifestations.» Il les a appelé à se rallier aux mesures que le gouvernement a présentées il y a une semaine. Des mesures rejetées à l’unanimité par les organisateurs du mouvement.

Dans la soirée, les étudiants ont appelé la population à un concert de casseroles en signe de soutien. Un tintamarre que l’on n’entendait plus depuis la fin de la dictature il y a plus de vingt ans.

 

VIDEO


Chili : la longue marche pour la gratuité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article