Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Charleval : Grève et blocage à l'usine Sealynx pour défendre l'emploi

6 Avril 2011 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA VAL d'ANDELLE

Grève et blocage à l'usine Sealynx

FR3 HN Par Sylvie Callier et AFP  

 

Sealynx-greve--04-11.jpg

Les salariés en grève de l'usine Sealynx mardi 5 avril à Charleval

France 3 Normandie

Dans l'Eure, à Charleval, les syndicats craignent la suppression de nombreux emplois lors de la reprise du site

Appel à la grève illimitée et au blocage de l'usine. Les syndicats sont en alerte depuis l'annonce le 24 mars  des offres de reprise du site par 5 groupes de sous-traitance automobile. Ils redoutent une rachat s'accompagnant de 300 à 500 suppressions d'emploi. Sealynx compte 720 salariés.

Charleval (27) : grève illimitée usine Sealynx

Voir cette vidéo

Les syndicats ont adressé un courrier à leurs principaux clients : Peugeot et Renault. Ils veulent qu'ils s'engagent à maintenir leurs commandes et financent les indemités au delà du seuil légal pour les salariés qui seront licenciés.

Le Tribunal de Commerce de Nanterre désignera courant avril le possible repreneur. L'usine Sealynx est en redressement judiciaire depuis décembre 2010. Elle a été reprise en 2007 par des cadres.

Voir le reportage (B. Rabelle, L. Lagneau) tourné mardi matin à Charleval, cliquer sur la vidéo


Automobile : blocage et grève illimitée chez Sealynx dans l’Eure

Automobile : blocage et grève illimitée chez Sealynx dans l'Eure

Les syndicats du sous-traitant automobile Sealynx de Charleval (Eure), qui craignent la suppression de 300 à 520 emplois, ont bloqué lundi le site et appelé à une grève illimitée, a-t-on appris de source syndicale.

Ce mouvement fait suite au dépôt le 24 mars de cinq offres de reprise pour ce site spécialisé dans les joints d’étanchéité, en redressement judicaire depuis quatre mois.

Déposées par cinq groupes du secteur automobile, dont les noms n’ont pas été révélés par la direction, ces offres prévoient le maintien de 200 à 420 salariés, selon les cas, sur un total de 720.

Les syndicats avaient immédiatement exigé, dans un courrier à ses principaux clients, Renault et PSA, un engagement à maintenir leurs commandes et à financer les indemnités supra-légales pour les salariés qui devront partir. Faute de réponse, la CGT, la CFE/CGC et le syndicat autonome ont bloqué lundi matin les portes en appelant le personnel à la grève illimitée.

Le tribunal de commerce de Nanterre, qui a placé Sealynx en redressement judiciaire le 7 décembre, doit se prononcer courant avril sur le contenu des offres, selon la direction de l’usine.

Selon les syndicats, les difficultés de Sealynx viennent de promesses non-tenues par Renault et PSA qui s’étaient engagés en 2007, au moment de la reprise de Sealynx par ses cadres, à augmenter leurs commandes. Le chiffre d’affaires qui s’est élevé à 108 millions d’euros en 2007 est tombé à environ 55 millions en 2010.

Drakkar Online Source : AFP
Date : 5/04/2011 08:12

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article