Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Après le 24 juin, le 7 et le 23 septembre, amplifier maintenant le mouvement !

25 Septembre 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Nouveau Parti Anticapitaliste

Retraites :
Après le 24 juin, le 7 et le 23 septembre, amplifier maintenant le mouvement !

 

-->Cliquer ICI pour lire au format PDF imprimable

revolution_logo.pngEncore plus nombreux et déterminés
Après le 24 juin et le 7 septembre, la journée de grève et de manifestations du 23 septembre a été un nouveau succès. Trois millions de manifestants sont allés, une nouvelle fois, battre le pavé pour exiger le retrait de ce projet de loi injuste pour l'ensemble des salariés - et, en particulier, pour les femmes – et qui correspond point par point aux exigences du Medef.
La mobilisation contre ce projet, n'en déplaise à Sarkozy et sa clique, va crescendo. Les taux de grèves restent forts et de nouveaux secteurs comme la jeunesse et le secteur privé rejoignent désormais la mobilisation. C'est le cœur même du projet de loi qui est massivement rejeté aujourd'hui et la principale revendication dans les 230 défilés du 23 septembre était bel et bien le retrait. On le voit clairement : les bobards du gouvernement ne passent pas.

La politique de Sarkozy ? Cynisme et mépris
Malgré ce nouveau succès de la mobilisation, Sarkozy et son gouvernement font toujours la sourde oreille.  Pire, ils méprisent la colère sociale en menant une bataille de désinformation sur les chiffres. Ils osent même affirmer qu'il y aurait de plus en plus de monde adhérerait à leur projet. Mais ce cynisme n'arrive pas à cacher la fragilité d'un gouvernement aux abois qui utilise toutes les ficelles pour durer : la politique de la peur avec les menaces terroristes, ou encore celle de la division avec la chasse aux étrangers, en particulier les Roms.
Quoi qu'il fasse, le rejet de ce pouvoir est très fort. N’oublions pas que le coup du mépris, on nous l'a déjà fait en 1995 et au moment du CPE, en 2006 où, face aux mobilisations : Juppé comme Villepin avaient du faire marche arrière et reculer.

Ne pas attendre, construire le mouvement !
L'intersyndicale s'est réunie le 24 au matin et a décidé majoritairement d'appeler à une nouvelle journée de manifestations le samedi 2 octobre et à une nouvelle journée de grèves et de manifestations le mardi 12 octobre. Nous regrettons que ces journées soient tardives dans le calendrier et que l’appel de l’intersyndicale ne soit pas plus clair sur la reconduction et les blocages, pourtant nécessaire pour faire reculer ce gouvernement.
Toutefois, il faut se saisir de ces temps forts pour convaincre tous ceux et celles qui pensent qu'il n'est pas possible de mettre un coup d'arrêt à Sarkozy. Et, sans attendre, partout où c'est possible, la reconduction de la grève doit être mise en discussion, et décidée si les conditions en sont réunies. Les actions de blocages, comme ce fut le cas au Havre, à la raffinerie de Savoie et dans de nombreux endroits doivent se développer pour montrer notre détermination.
Obtenir le retrait, c'est possible. La mobilisation peut encore s'amplifier.
Alors on ne lâche rien ! On continue en frappant de plus en plus fort !

Le 24 septembre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article