Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Annonce de nouveaux plans de licenciements autour de Noël

26 Décembre 2010 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #EMPLOIS - LICENCIEMENTS

Sources : presse régionale

Beauvais (OISE)

Licenciements chez Le Carlier : 11 des 54 postes de l’entreprise supprimés le 3 janvier prochain.

Triste Noël chez Le Carlier, société de Beauvais spécialisée dans l’agencement de restaurants haut de gamme.

 

Brive(CORREZE)

Huit licenciements annoncés chez Mecalim qui fait partie du groupe AD.

Les discussions au sein du comité d’établissement extraordinaire de la société de sous-traitance aéronautique Mecalim, à Brive, étaient encore en cours le 23 décembre.  La CGT était montée au créneau, parlant de décision « inacceptable » juste au moment des fêtes de Noël. Le syndicat souhaitant que la séance soit suspendue pour bloquer les licenciements et reprendre les discussions en début d’année.

 

Baclair (SEINE-MARITIME)

Fermeture de l'usine cooper : 316 licenciements suite à la fusion entre la Barre-Thomas et Cooper France.

Les syndicats redoutent qu'elle ne soit suivie d'un nouveau plan social de l'équipelmentier automobile.Pour les délégués syndicaux de Cooper, ce projet, « c'est de la casse sociale ». Certes, les sites Cooper de Vitré (620 salariés), Lillebonne en Seine-Maritime (90 salariés) et le siège à Argenteuil (20 salariés) seraient maintenus. Mais l'usine de Baclair, en Seine-Maritime, serait, elle, fermée. Soit 316 licenciements. « Notre bassin d'emploi, en Normandie, est déjà très touché. Plusieurs équipementiers automobiles ont déjà fermé et beaucoup de salariés n'ont jamais eu de formation. Que vont-ils devenir si l'on ferme ? » s'indigne Ludovic Lambert (Sud-chimie), le secrétaire du comité central d'entreprise de Cooper France.

 

Torcy (SAONE et LOIRE)  

Technigroup doit déposer le bilan: 33 licenciements

Philippe Marras, à gauche, a dû se résoudre à déposer le bilan. Photo L.Bollet

Techni Group, spécialisée dans la transformation des containers maritimes en bureaux et logements dépose le bilan. L’entreprise de Torcy employait 80 personnes et avait l’intention d’embaucher. Pourtant, le P.-D.G. Philippe Marras sera au tribunal de commerce réuni en séance extraordinaire pour un dépôt de bilan de la société qui sera placée en redressement judiciaire. Après une première vague de licenciements de quinze personnes, c’est 33 employés qui seront licenciés.

 

Sainte-Croix-aux-Mines (HAUT-RHIN)

La filière photovoltaique en crise : licenciements et dépôts de bilan

 Le gouvernement a décrété un moratoire de trois mois pour les installations photovoltaïques de plus de 3 kWc. Un coup d’arrêt qui induit licenciements, dépôts de bilan et procès. « Nous devrons licencier dix personnes d’ici juin », explique Serge Geiger, d’Artisans associés à Sainte-Croix-aux-Mines, qui emploie 17 personnes. « Des installateurs spécialisés dans le photovoltaïque ont déjà déposé le bilan », assure Stéphane Klein, d’Hydro-Alsace à Lutterbach (15 salariés), qui renonce à embaucher deux personnes.

 

La Chapelle-Saint-Luc (AUBE) région Champagne-Ardenne 

Cerene services : 24 licenciements prévus sur 54 salariés. 

Société spécialisée dans l'ingénierie et la cartographie. C'est « un coup de massue » pour les salariés, notamment Florence Kherbouche, déléguée syndicale CFDT.


Mérignac -banlieue de Bordeaux (GIRONDE)

Virgin Merignac : le plan social validé, les reclassements débutent mais 18 CDI licenciés

L'établissement situé dans la zone commerciale de Mérignac (Gironde), était menacé d'une fermeture début 2011, au grand désespoir des employés - 18 CDI - qui ont appris la nouvelle un peu brutalement, juste avant Noël !

Illies (NORD)

Robinetterie Malbranque d'Illies : 80 salariés licenciés

 En chômage partiel depuis août, les 80 salariés de la robinetterie Malbranque à Illies, entre Lille et Béthune, ont appris la semaine dernière la fermeture du site et leur licenciement. En grève lundi, malgré de faibles espoirs, ils entendent se battre. 

Neuville-en-Ferrain -près de Tourcoing (NORD)

Gel-Service : 46 licenciements

L'annonce de 46 licenciements chez Gel Service, s'ajoutant à une série déjà longue de difficultés pour la zone industrielle de Neuville-en-Ferrain.


Verquin (PASde CALAIS)

Semeca : 81 licenciements et la fermeture du site de Ronchin

La société Semeca est un sous-traitant industriel spécialisé dans la fabrication de composants mécaniques.

En redressement judiciaire depuis le 1er octobre, la Société européenne de mécanique, basée à Verquin, a dévoilé hier en comité d'entreprise un plan social prévoyant 81 licenciements fin décembre  et la fermeture du site de Ronchin d’ici mars 2011.Une sévère saignée pour une société qui compte environ 220 salariés. Les syndicats dénoncent une gestion calamiteuse.


Bassin de calais (PAS de CALAIS)
SEAFRANCE : 700 personnes licenciées auè 31 décembre - 40 % des effectifs en moins
Pierre Fa, président du directoire de SeaFrance : « Nous atteignons actuellement la fin de la période de notre plan de départs. Au 31 décembre 2010, ce processus sera terminé, à l'exception principalement du départ de salariés protégés. » Au final, combien de personnes auront quitté l'entreprise ?
« Sur un effectif de 1 600 personnes environ en 2009, 700 personnes auront quitté l'entreprise au 31 décembre. Parmi elles on dénombre une large majorité de départs volontaires, ce qui porte le nombre de personnes véritablement licenciées à 150 ou 160. » Vous croyez que ce nombre est suffisant ?« Peut-être pas. Mais ce plan de sauvegarde de l'emploi qui réduit de 40 % les effectifs tient toutefois compte du bassin d'emplois du Calaisis.

BT Services taille dans ses effectifs en régions : 10 à 20 % en moins!

Le 14 décembre 2010

Moins de deux ans après après avoir fusionné l’ensemble de ses activités services françaises dans une entité unique, BT Services n’en finit pas de supprimer des emplois. L’effectif, qui est passé de 2.300 collaborateurs à 1.900 la première année et a continué à s’erroder depuis, devrait encore se réduire d’une centaine de personnes dans les prochaines semaines.Rompant avec sa politique de licenciements ciblés et de départs négociés en vigueur jusque là, l’entreprise s’apprête cette fois à mettre en œuvre  un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). En gestation depuis plus de huit mois, ce plan est quasiment prêt. Mais il n’a pas encore été officialisé, les instances représentatives n’ayant pas encore été formellement consultées.

La région PACA serait la plus touchée mais les autres implantations régionales de l’entreprise perdraient en moyenne 10% à 20% de leurs effectifs. A l’issue de ce plan, dont les notifications sont prévues en théorie dès la fin du mois de décembre ou la première semaine de janvier, l’entreprise ne compterait plus qu’environ 300 salariés en régions.

 

Au niveau international

Yahoo annonce 600 licenciements sur 14 100 employés,

soit près de 5% de ses effectifs!Yahoo poursuit sa politique de coupes claires. Un aveu de faiblesse pour le portail qui a perdu les batailles cruciales du moteur de recherche et des réseaux sociaux. L’historique AltaVista serait notamment sur la sellette.

Nokia aussi : 800 suppressions d'emplois

A la mi-décembre, Nokia annonçait la suppression de 800 postes, tous en Finlande, dès le mois de janvier. Les discussions avec les représentants du personnel sont déjà terminées. Les employés seront indemnisés entre 5 et 15 mois de salaire. En octobre, Nokia avait déjà annoncé 1 800 suppressions de postes dans le monde.


 

 

 


 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article