Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

A LOUVIERS, SALE TEMPS POUR LE PERSONNEL COMMUNAL (La Dépêche du 12 juillet)

12 Juillet 2013 , Rédigé par NPA 27 Publié dans #Comité NPA Seine-Eure

 

A LOUVIERS, SALE TEMPS POUR LE PERSONNEL COMMUNAL
 
Tribune libre parue dans "La Dépêche" du 12 juillet
tmpDDE0
Cette année la mairie s’en est pris à  l'école de la Souris Verte. Le maire  a fait semblant de défendre les ATSEM en clamant que "Louviers ne serait pas France-Télécom". La  référence à la vague de suicides a fait sensation, a créé un climat malsain, a choqué les enseignants comme les agents. Incapable d’apaiser la situation et de jouer son rôle de maire, d’autres personnes ont dû intervenir. Les problèmes sont-ils réglés pour autant ?  Pour les écoles maternelles, après 5 réunions avec les directeurs-trices qui croyaient avoir été entendus, la rotation des « dames de service » continue, contre leur gré dans la plupart des cas. Et bien entendu, ce sont les personnels sous contrat qui dérouillent ! A chaque fin d'année scolaire,  elles servent de variable d'ajustement, au grand mécontentement de tous les usagers des écoles. La menace de la non-reconduction des contrats est souvent brandie. La pression est constante sur les récalcitrants. Une nouveauté cette année, le personnel responsable des garderies est aussi déplacé. Bien sûr, si les parents râlent, c’est qu’ils sont manipulés.  Mais la réalité quotidienne à la mairie, c’est par exemple un agent d’entretien en « contrat d’aide à l’emploi » (CAE), dont il est connu que le mari est gravement malade, qui a vu son contrat cassé pour la remplacer par une jeune femme en « contrat d’avenir » ! La raison : le CAE n’était pris en charge par l’Etat qu’à 50%...  Ajoutons que les jeunes embauché-e-s pour Louviers Plage se font arnaquer, comme chaque année : on les paye au ras des pâquerettes, et on exige d’eux un maximum d’heures de travail qui ne sont pas comptabilisées. Quant aux aides ménagères, elles subissent des amplitudes de travail extrêmes, sous-payées et méprisées. Alors oui, vivement le changement pour notre mairie et ses agents forts malmenés.

Gérard Martin, instituteur retraité, ancien maire adjoint de la municipalité autogestionnaire,
Sophie Ozanne, enseignante en maternelle, ancienne conseillère municipale,
Philippe Thouément, conseiller municipal NPA, enseignant, militant syndical.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article