Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

METZELER : COORDONNER LES LUTTES DANS L’AUTOMOBILE !

15 Janvier 2007 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #RESISTANCE

METZELER : COORDONNER LES LUTTES DANS L’AUTOMOBILE !


 

Grosse manif le 13 à Charleval (27) contre les 310 nouvelles suppressions d’emplois sur les 940 CDI chez Metzeler (joints d’étanchéité pour l’automobile), poumon économique de la vallée. 700 emplois ont déjà disparu ces dernières années. «Interdisons les licenciements ! » pouvait-on lire sur la banderole de la CGT, héritée des De Carbon. « Assez d’cette société qui n’offre que la misère ! A bas le patronat qui casse nos emplois !» hurlaient les filles du comité de mobilisation, qui s’efforcent de bâtir la riposte. C’est difficile.

Les élus locaux PS comme PCF sont très mobilisés et font assaut de propos incisifs dont l’objet réel est en fait d’exiger des aides pour réindustrialiser. Ils ont déjà cané. Parmi les syndicalistes, ceux qui donnent le la sont fortement tentés de « négocier » les mesures d’accompagnements du PSE sans mobiliser au niveau nécessaire.

Comme le dit la feuille d’entreprise de la LCR : « avec leur accord de méthode, ils veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Si on se laisse faire, cela finira par des licenciements sans combat (…) pour terminer par la fermeture du site ».

La CGT de Renault Cléon diffusait son appel à l’ensemble des salariés de l’automobile, des équipementiers et sous-traitants de la région pour un rassemblement le 1er février aux portes de l’usine de Cléon. Face à l’avalanche de licenciements, dans une branche pressurée par les objectifs de rentabilité et les diktats de Renault-Nissan et PSA, c’est bien à ce niveau-là qu’il faut agir.

                                                                                              
LCR -Vallée de l'Andelle

Revue de presse

 

EVREUX (Eure), 13 jan 2007 (AFP)

Manifestation dans l'Eure contre la suppression de 310 emplois chez Metzeler

Une manifestation a réuni samedi matin quelque 800 personnes à Fleury-sur-Andelle (Eure) pour protester contre la suppression de 310 emplois sur 940 chez l'équipementier automobile Metzeler, a-t-on appris de source syndic
ale. A l'appel de tous les syndicats, les manifestants se sont d'abord réunis devant la mairie de Charleval où se situe cette usine de joints de caoutchouc dans la vallée de l'Andelle, une micro-région de l'est de l'Eure à l'ancienne tradition industrielle. Il ont ensuite organisé une opération "escargot" en voitures pour rejoindre Fleury-sur-Andelle la "capitale" de la vallée. Aux cris de "Metzeler en colère", "Tous ensemble, tous ensemble", les manifestants ont parcouru les rues de cette localité dont une partie des commerçants avaient baissé leur rideaux en signe de solidarité. Des élus figuraient dans le cortège en particulier Jean-Louis Destans, le président PS du conseil général de l'Eure. Les syndicalistes ont demandé aux pouvoirs publics d'agir en utilisant l'argent promis le 29 novembre dans un plan de soutien à la sous-traitance automobile. "Le gouvernement a annoncé une enveloppe de 400 millions d'euros, c'est le moment de l'utiliser pour l'emploi", a déclaré David Lecomte, secrétaire de l'Union départementale FO de L'Eure. La direction du groupe allemand Metzeler vient d'annoncer la suppression de 310 emplois dans cette usine et la délocalisation d'activités en Tunisie afin de retrouver "des prix compétitifs".

"Paris Normandie"

EMPLOI MOBILISATION GENERALE POUR METZELER
La vallée se rebelle

«On ne peut pas laisser mourir notre vallée. » Samedi matin, c'est cette même détermination qui a conduit salariés de Metzeler, habitants, commerçants et élus à manifester contre l'annonce de suppression de 310 postes chez l'équipementier automobile. Devant la mairie de Charleval, près de 300 personnes sont rassemblées pour le départ du cortège qui rejoindra Fleury-sur-Andelle, chef-lieu de canton. « Notre vallée est belle, elle doit savoir être rebelle », lance Daniel Bellavoine, le maire de Charleval, après avoir rappelé les enjeux : l'emploi et la vitalité économique de tout le secteur. « Nous appelons les pouvoirs publics à réagir contre les transferts d'emplois », explique-t-il. Il réclame « un plan de réindustrialisation » et affirme « la volonté, tous ensemble, de se battre ».

« Metzeler en colère »

En milieu de matinée, un file ininterrompue de voitures relie Charleval à Fleury. Elle rejoint, au rond-point de la nationale 14, une centaine de manifestants.

Hérissé de calicots de différents syndicats, précédé par la banderole de l'intersyndicale FO-CDTM-CGC-CFDT-CGT, le cortège se dirige à pied vers le centre de la ville. « Metzeler en colère ! » Le slogan hurlé dans le mégaphone est repris par des centaines de voix. Dans le calme, les manifestants traversent Fleury. Les habitants, accoudés à leur fenêtre, leur adressent un signe de soutien. Par solidarité, tous les commerçants interrompent leurs activités. Les uns ont éteint leur lumière, les autres baissé le rideau de fer. « On est tous concernés par les emplois qui fichent le camp, commente l'un d'eux. Les bouchers mais aussi les menuisiers, les pompistes, les agents immobiliers. »

Cette manifestation est une réussite

Les quelques automobilistes qui se retrouvent bloqués encouragent. « Ils ont raison. Il ne faut pas laisser faire. » Jérôme, qui part travailler à Paris, sera en retard. « Je suis solidaire. J'espère que mon patron comprendra », ajoute-t-il en souriant.

Opération escargot
Rideaux baissés
Reprise des négociations mardi


« Cette manifestation est une réussite, déclare en fin de parcours Olivier Martin, secrétaire du syndicat majoritaire chez Metzeler, CDTM. Dès mardi, on se remet autour de la table avec la direction pour négocier les accords de méthode et limiter les licenciements aux postes concernés par les arrêts de production. Cela concerne 100 personnes et non 300. Après les délocalisations, les constructeurs nous avaient promis de nouveaux marchés, mais on n'a rien vu venir. Nous nous battrons pour assurer la pérennité de notre entreprise. »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article