Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

Une section du PCF rejoint la LCR

20 Décembre 2006 , Rédigé par LCR-27 Publié dans #QUI SOMMES NOUS QUE VOULONS-NOUS

Une section du PCF rejoint la LCR

 

Vendredi 15 décembre, une trentaine de personnes assistaient à une réunion publique de la LCR avec Alain Krivine à Mont d’Origny dans l’Aisne. En effet, au mois d’octobre, la section locale du PCF se dissolvait et prenait contact avec la LCR. Nous avons rencontré Dimitri, 33 ans, ouvrier dans une usine de sous traitance automobile. Ancien secrétaire de la section du PCF, il a répondu à nos questions.

Peux tu nous présenter votre section ? A l’origine, nous avons crée une section du PC en 2001. Nous sommes 27 adhérents. Notre section compte des chômeurs, des ouvriers et des employés municipaux. En tant que militants nous avons pas mal aidé les gens du coin, contre les coupures de courants ou les expulsions de logement. En effet, dans notre communauté de commune, le taux de chômage dépasse les 20%.

Pourquoi avez vous décidé de rejoindre la LCR ? Nous pensons qu’il y à un double discours de la part de la direction du PCF vis à vis du PS. Il feint parfois d’avoir un discours radical vis à vis de Ségolène Royal mais sa volonté de "rassembler toute la gauche" cache un accord en vu avec le PS. Concrètement, au dernier conseil départemental nous avons appris que le PCF de notre circonscription avait décidé de ne pas présenter de candidat aux législatives, mais plutôt de passer des accords avec le PS afin de privilégier des places d’adjoints aux prochaines élections municipales. Nous avons expliqué notre désaccord avec cette "lutte des places" mais n’avons pas été entendus. Nous avons envoyé un mail à la LCR de l’Aisne pour prendre contact. Une dizaine d’entre nous va la rejoindre.

Dans l’Aisne, Gremetz à fait son meilleur score des votes internes du PCF. Pourquoi n’avez vous pas pris contact avec cette "tendance" ? Le problème de Gremetz c’est qu’il développe une ligne sectaire, par exemple hostile dés le début à l’idée d’une candidature unitaire. Ce n’est pas notre démarche, nous étions d’accord avec ce que défend la LCR : oui à l’unité, mais dans la clarté, à savoir pas d’accord avec le PS. Au dernier congrès nous avions voté le texte de Gremetz parce que nous nous reconnaissions dans la partie sur "des nouveaux droits pour les travailleurs". Mais le problème de Gremetz c’est qu’il est avant tout contre Buffet : cela ne fait pas une ligne politique.

Comment envisagez vous votre activité au sein de la LCR ? Nous allons intégrer la section de l’Aisne avec les camarades de Saint Quentin, Tergnier, Laon et Soissons. Nous sommes demandeurs de débats politiques, de formation. Nous allons populariser le programme de la LCR, notamment sur les revendications pour l’augmentation des salaires et des minima sociaux, l’interdiction des licenciements et l’égalité des droits entre français et immigrés. Nous interviendrons sur les entreprises du coin, comme la sucrerie d’Origny (une des plus importante d’Europe) qui emploie 300 personnes en permanence et de nombreux intérimaires pendant la campagne de bettrave. Et bien sûr nous allons faire la campagne d’Olivier pour les présidentielles ! Propos recueillis par Ali Jonas

La LCR dans l’Aisne : http://lcr02.free.fr/accueil.htm


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article