Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NPA 27 -  Eure

CARTON ROUGE, bulletin lycéen JCR-LCR-27 -décembre 2006

12 Décembre 2006 , Rédigé par JCR et LCR 27 Publié dans #Jeunes NPA

m:;;

Journal des lycéen-ne-s des JCR / LCR de l’Eure - Décembre 2006
Irak, Liban, Palestine, Afghanistan, l’impérialisme met
le Moyen-Orient à feu et à sang

Loin d’apporter la démocratie, l’intervention des troupes américaines en Irak a semé la destruction, le chaos, et causé la mort de centaines de milliers d’irakiens. Chaque jour qui passe, le pays s’enfonce un peu plus dans la guerre civile et près de 3 000 soldats américains, enrôlés sous des prétextes mensongers, ont payé de leur vie la politique guerrière de l’Etat américain.

 La lutte contre le terrorisme pour justifier la guerre contre les peuples

 

 

 Les attentats du 11 septembre 2001 ont d’abord servi de prétexte à une invasion de l’Afghanistan puis à l’occupation de l’Irak par les troupes américaines et britanniques. Loin d’éradiquer le terrorisme, la politique guerrière de Bush et de ses alliés n’a fait que le renforcer. C’est toujours au nom de la lutte contre le terrorisme que l’armée israélienne a envahi le Liban cet été, provocant le massacre de centaines de civils, et a lancé une nouvelle offensive contre le peuple palestinien. Une spirale infernale dont tous les peuples font les frais, américain et israélien compris.

Les gouvernements impérialistes, bras armés des trusts   

La population américaine, qui subit les conséquences sociales de l’explosion des dépenses militaires et qui a vu ses libertés les plus fondamentales limitées par l’administration Bush, par la multiplication des lois sécuritaires et répressives, ne veut plus de la guerre. Elle a massivement désavoué sa politique guerrière lors des dernières élections. Le Parti Démocrate contrôle désormais la Chambre des représentants et le Sénat mais l’occupation de l’Irak continue et les autorités américaines agitent de nouvelles menaces en direction de l’Iran et de la Syrie.  Comment pourrait-il en être autrement quand les véritables objectifs de ce redéploiement militaire ne sont ni la démocratie, ni le droit des peuples, ni même la lutte contre le terrorisme ? Comment pourrait-il en être autrement quand les gouvernements des grandes puissances servent non pas l’intérêt commun mais ceux d’une poignée de multinationales notamment celles du pétrole et de l’armement qui mettent la planète en coupe réglée ?
A ce titre, jamais un gouvernement comme celui des Etats-Unis n’est apparu autant pour ce qu’il est : le conseil d’administration des trusts. Ancien patron texan du pétrole, Georges Bush s’est entouré du vice-président Dick Cheney, ex-PDG de la société de services pétrolier Halliburton et de Condoleeza Rice, ancienne directrice du trust pétrolier Chevron.
La fuite en avant guerrière des grandes puissances et de leur principal allié dans la région, l’Etat d’Israël, n’est que le pendant logique de la course effrénée aux profits des multinationales. Pour sécuriser leur pillage des sources de richesses, en premier lieu le pétrole, il leur faut des armées qui brisent toutes les résistances. Pour contrôler les richesses, il faut contrôler et intimider les peuples.
Avec 700 bases militaires dans le monde, le gouvernement et les trusts américains exercent aujourd’hui un contrôle plus ou moins direct sur plus de la moitié des réserves mondiales de pétrole.
L’impérialisme français, quant à lui, veut rester dans la course. En envoyant des troupes en Afghanistan et au Liban, le gouvernement français qui s’était opposé à l’intervention américaine en Irak parce qu’il détenait de nombreux contrats dans ce pays, espère ramasser une partie des profits, ne serait-ce que pour remporter les contrats liés à la reconstruction des infrastructures détruites.
Imposer la paix et la coopération entre les nations
Les armées des grandes puissances, parfois rivales, parfois complices, quadrillent la planète au mépris du droit démocratique des peuples. L’offensive impérialiste des pays riches pour le compte des multinationales plonge l’humanité dans une guerre globale, illimitée dans le temps et dans l’espace, comme le déclarait Bush dès le lendemain du 11 Septembre. Seule la mobilisation des peuples pour imposer la paix et la coopération entre les nations pourra casser cette spirale meurtrière. Cette perspective ne pourra voir le jour que si les peuples, que la politique des multinationales dresse les uns contre les autres pour leurs propres profits, se donnent comme objectif le renversement de l’impérialisme sur toute la planète.


Complètement barrés !

Des codes barre attribués aux marchandises, un crayon optique pour les scanner les uns après les autres, l'ensemble relié à un ordinateur central... on se croirait dans un supermarché sauf qu'ici les « marchandises » scannées n'ont rien du paquet de nouilles, ce sont des lycéens auxquels on a attribués un code barre dans un lycée de Nîmes pour, soi-disant, lutter plus efficacement contre l'absentéisme. A quand la connexion sur l'ordinateur central du commissariat du coin ?


 Non au Taser !

 50 000 volts et une paralysie du système nerveux, c'est ce qu'il vous en coûtera désormais si vous refusez d'obtempérer. La police française va en effet s'équiper d'un pistolet électrique, le Taser, qui peut envoyer à 7 mètres de distance une véritable décharge électrique qui aura sur la matraque l'indéniable avantage de ne pas laisser de traces ! Présenté comme l'arme anti-bavure par excellence, le Taser a déjà provoqué plus de 150 morts outre-Atlantique... Une pétition contre le Taser est disponible sur le site du Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme : http://www.raidh.org/Petition-Taser et sur le site LCR-27.


 

Lycée André Malraux (Gaillon) : Big Brother is watching us ?
Nous avons désormais le « privilège » de compter parmi les premiers établissements du département à posséder un système biométrique pour l’accès au self. Le principe est simple : un code, une reconnaissance électronique du contour de la main et le nom du propriétaire apparaît sur l’écran suivit de l’arrivée de son plateau. Magique pourrait-on croire ! Non… mécanique… Malheureusement toutes les personnes possédant un attribut quelconque sur la main lors de l’enregistrement (bagues, bandage…) seraient donc - selon l’intelligence d’une telle invention - tenues à le conserver durant toute leur scolarité lycéenne ?!
D’autre part, une simple poignée de main équivaut à l’échange d’une dizaine de millions de microbes… Imaginez donc l’étendue de ce chiffre après le passage de tous les demi-pensionnaires chaque midi ! De plus, une personne qui pointe, c’est quand même mieux qu’une machine, et ça donne du boulot à quelqu’un… Enfin, cette technologie coûteuse semble aussi prévaloir sur le matériel scolaire élémentaire. Un exemple parmi d’autres : les téléviseurs et les magnétoscopes qui fonctionnent encore sont en voie de disparition… il est vrai que l’achat de prises Péritel est moins prestigieux que l’installation d’un tel système. Mais sous une technologie bien superficielle, la réalité est plus difficile à accepter : même si les élèves de terminales deviennent majoritairement bacheliers, un trop grand nombre d’élèves de seconde ne franchissent pas le cap de leur première année de lycée…


Lycée Augustin Fresnel (Bernay) : conduites addictives

Quand ce sont les gendarmes qui viennent nous informer au lycée des ravages de l'alcool et autres drogues sur la jeunesse, c'est une faussebonne idée de l'administration... Ils sont en charge de la répression de l'usage et des trafics et ne sont certainement pas les mieux inspirés pour cette mission d'information. Au CVL, nous avons proposé l'invitation d'un ancien alcoolique qui pourrait être aidé dans son témoignage par des membres du corps médical, ceci a toujours été refusé. La situation empire, nombre de jeunes mal-informés sont mis en difficulté par un usage excessif de produits multiples. L'attitude de l'administration n'est pas à la hauteur de la situation, elle aussi a sa propre conduite addictive : la punition... Pour toute réponse à un problème médical et sociétal : exclusion et colles systématiques, en bref, une répression brutale et simpliste...


Sale temps pour les salariés dans l’Eure !

 Gaillon : fermeture de la CGSM annoncée pour mars prochain, 9 licenciements et 82 transferts dans l’Ain. Brionne : fermeture d’ici fin 2007 de Georgia Pacific qui emploi 170 salariés. Serquigny : suppression de 37 postes à l’usine Arkema. St-Marcel : 200 suppressions de postes à Cadence Innovation. Bernay : 48 postes supprimés à Eclair Prym. Charleval : 357 licenciements à Metzeler... Pendant ce temps-là, les actionnaires continuent à s’en mettre plein les poches...

Assez de la dictature du fric ! Nos vies valent plus que leurs profits !

Manifestation départementale pour l’emploi

Samedi 16 décembre à Evreux (10h, Bourse du travail)

TÉL : 06 30 45 93 36 E-MAIL : lcr27@wanadoo.fr

LCR site national http://www.lcr-rouge.org/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article